Autre

Festin de Portland : grand confort au Nines


High Comfort, l'événement le plus somptueux de Feast Portland, a eu lieu le troisième jour du festival par Oregon Media Group à The Nines

Les beignets au thé vert du chef Edward Lee au High Comfort at Feast Portland.

L'événement le plus haut de gamme de Portland, High Comfort, a organisé un cocktail décadent dans une élégante salle de bal à The Nines le troisième jour du festival. En entrant, nous avons été accueillis par le champagne Nicolas Feuillatte de Chouilly, France; La charcuterie d'Elias Cairo de Olympic Provisions à Portland, Oregon; et prosciutto di Parma et huîtres fraîches sur la demi-coquille de Hama Hama Oyster Company à Lilliwaup, Wash.

Le High Dinner a présenté des spécialités telles que les huîtres escabèche avec du babeurre, de la morcilla et des poires de Jamie Bissonnette de Toro à New York; crêpe au crabe dormeur de l'Oregon et réduction de girolles de Naomi Pomeroy of Beast à Portland ; saumon séché aux agrumes avec cornichon de betterave fumé, fromage blanc et pumpernickel avec l'aimable autorisation de Rich Meyer de la Trifecta Tavern de Portland, et dinuguan aux champignons de Paul Qui of Qui à Austin.

Notre dent sucrée a été rassasiée par un rouleau de pommes de terre et un sandwich à la crème glacée au miel salé avec de la confiture de baies servis par la star locale Gabriel Rucker de Le Pigeon à Portland; un avant-goût du sud est venu de Philip Krajeck de Rolf and Daughters à Nashville qui a créé un dessert de pêches de Géorgie avec du babeurre, du lardo, du shishito et des arachides ; les beignets au thé vert avec cajeta, amandes et poires provenaient d'Edward Lee du 610 Magnolia à Louisville, et les trous de beignets glacés aux baies de marion avec ganache au foie gras étaient servis par Sarah Schafer d'Irving Street Kitchen, également à Portland. Les vignobles de l'Oregon et de Washington ont fait de leur mieux avec les bières Widmer et le gin Hendrick's.

Sarah Cohen est la rédactrice en chef de Portland City au Daily Meal. Suivez-la sur Twitter @scretshopper et regarde son blog Il vient seulement grillé.


Mission Chinese Food's Danny Bowien en tête d'affiche de Feast Portland's 2013

Pix Patisserie&# x27s Cheryl Wakerhauser distribue des macarons à l'année dernière&# x27s Feast Portland Sandwich Invitational, l'événement de lancement du festival culinaire&# x27s.

(Doug Beghtel, L'Oregonian)

Les organisateurs de Feast Portland, l'événement culinaire ambitieux du nord-ouest, se préparent pour la deuxième année du festival avec quelques nouveaux événements et une liste mise à jour des chefs invités.

Le format du festival - quatre jours de repas et de boissons - restera essentiellement le même cette année. Mais les organisateurs ont réuni une toute nouvelle équipe du genre de chefs cuisiniers respectés qui ont rempli les rangs lors du festin de l'année dernière. Aujourd'hui, les co-fondateurs du festival Carrie Welch et Mike Thelin ont sorti les premiers noms de grands chefs pour 2013, en exclusivité pour The Oregonian.

Au sommet de cette liste se trouve Danny Bowien, la force derrière la Mission Chinese Food électrique de San Francisco, la récente

et l'un des chefs les plus demandés aujourd'hui.

Bowien, avec Andy Ricker de Pok Pok et l'ancien chef de Castagna Matt Lightner, ont contribué à faire de 2012 l'année où les West Coasters ont repris la scène culinaire new-yorkaise autrefois insulaire. Pete Wells, critique du New York Times

Parmi les autres Feasters éminents pour la première fois, citons Stephanie Izard, la gagnante de "Top Chef" Saison 4 et chef au Girl & the Goat (Chicago), et Andrew Carmellini, chef au Locanda Verde et The Dutch (tous deux à New York). Et Thelin et Welch font allusion à d'autres grands chefs en provenance de Pennsylvanie, de Géorgie et du Québec (si le dernier s'avère être David McMillan et Frédéric Morins de Joe Beef de Montréal, comptez-moi doublement excité).

« Nous considérons cette année comme l'année « Si ce n'est pas cassé, ne réparez pas (trop) l'année », dit Welch.

Cela signifie que les événements phares de l'année dernière - le coup d'envoi du Sandwich Invitational du jeudi, le marché nocturne du vendredi et l'événement High Comfort du samedi (déplacés cette année du Multnomah Athletic Club à l'hôtel Nines) - devraient tous revenir .

L'ambitieux festival gastronomique du Nord-Ouest revient pour une deuxième portion

Divers emplacements de la région de Portland

Billets en vente le 20 mai à

Les chefs April Bloomfield (le Spotted Pig, New York), Chris Cosentino (Incanto, San Francisco) et Paul Qui (qui n'a pas encore ouvert ses portes) sont également de retour. Ils rejoindront un who's who des chefs de Portland – pensez à Andy Ricker (Pok Pok), Naomi Pomeroy (Beast), Gabriel Rucker (Le Pigeon) – avec les ajouts 2013 Aaron Barnett (St. Jack), Benjamin Gonzales ( Nuestra Cocina), Rick Gencarelli (Lardo), Justin Woodward (Castagna) et la chef pâtissière Kristen D. Murray.

Welch et Thelin ont construit une opération impressionnante l'année dernière, attirant environ 9 000 personnes – dont environ les deux tiers d'Oregoniens – pour 38 événements dans 18 sites à travers la ville, dont la plupart ont été complets. Le festival a fait un don d'environ 46 000 $ à deux organisations caritatives de lutte contre la faim, Share Our Strength et Partners for a Hunger Free Oregon.

"Nous aimons montrer aux clients la valeur énorme de ce qu'ils obtiennent lorsqu'ils achètent un billet : des chefs que vous n'avez jamais vus auparavant, l'Oregon a souligné d'une manière inégalée dans l'ensemble de l'industrie alimentaire et un prix du billet qui va à quelque chose , ", dit Welch. "Cela donne au festival une raison d'être, année après année."

, mais a fini par s'amuser davantage lors des dîners non officiels et des collaborations qui ont surgi autour d'elle. Les repas mémorables comprenaient un ramen au Boke Bowl préparé avec de la poitrine du maître de mine d'Austin, Aaron Franklin de Franklin Barbecue, un brunch inoubliable préparé par Christopher Kostow de Napa Valley, trois étoiles au Michelin, Meadowood, et un repas pop-up d'Eddie Huang de New York’s hip BaoHaus. Ces occasions moins formelles semblaient tenir la promesse anarchique tenue par un festival gastronomique de Portland – une sorte de sud par sud-ouest pour la nourriture – avec des événements accessibles et passionnants se déroulant dans toute la ville.

Les co-fondateurs de Feast Portland, Carrie Welch et Mike Thelin, voient 2013 comme l'année du festival "si ce n'est pas cassé, ne le répare pas (trop) l'année".

Mais les événements bien organisés du festival, avec leurs chefs debout dans des cabines distribuant des échantillons de la taille d'une bouchée, avaient l'impression qu'ils auraient pu être organisés n'importe où en Amérique - et cela ne devrait pas changer.

" Il faudra toujours beaucoup d'argent pour maintenir Feast au niveau de qualité que nous voulons ", déclare Welch. "Il devra toujours y avoir un marché de nuit à environ 125 $ et un grand confort à 175 $."

Thelin dit que l'équipe de Feast, qui comprend la directrice du festival Emily Crowley, continuera également à encourager les événements non officiels.

"Nous allons essayer de faire de plus en plus de choses comme ça", dit-il, se référant aux ramen de poitrine, qu'il a aidé à assembler. "Nous voulons que les gens participent à la Fête même s'ils ne font pas l'un des grands événements."

Cette année, les prix des billets seront réduits pour la série de conférences du festival, désormais étalée sur plusieurs jours et transférée au Portland Art Museum. Whole Foods, l'un des principaux sponsors du festival avec le magazine Bon Appétit et Travel Oregon, a déplacé ses compétitions annuelles de boucherie et de poissonnerie à Director Park dans le cadre de la programmation du samedi de Feast. L'entrée à cet événement sera gratuite. Et le festival visera à augmenter son don de bienfaisance à plus de 50 000 $, a déclaré Welch.


Mission Chinese Food's Danny Bowien en tête d'affiche de Feast Portland's 2013

Pix Patisserie&# x27s Cheryl Wakerhauser distribue des macarons à l'année dernière&# x27s Feast Portland Sandwich Invitational, l'événement de lancement du festival culinaire&# x27s.

(Doug Beghtel, L'Oregonian)

Les organisateurs de Feast Portland, l'événement culinaire ambitieux du nord-ouest, se préparent pour la deuxième année du festival avec quelques nouveaux événements et une liste mise à jour des chefs invités.

Le format du festival - quatre jours de repas et de boissons - restera essentiellement le même cette année. Mais les organisateurs ont réuni une toute nouvelle équipe du genre de chefs respectés qui ont rempli les rangs lors de la fête de l'année dernière. Aujourd'hui, les co-fondateurs du festival Carrie Welch et Mike Thelin ont sorti les premiers noms de grands chefs pour 2013, en exclusivité pour The Oregonian.

Au sommet de cette liste se trouve Danny Bowien, la force derrière la Mission Chinese Food électrique de San Francisco, la récente

et l'un des chefs les plus demandés aujourd'hui.

Bowien, avec Andy Ricker de Pok Pok et l'ancien chef de Castagna Matt Lightner, ont contribué à faire de 2012 l'année où les West Coasters ont repris la scène culinaire new-yorkaise autrefois insulaire. Pete Wells, critique du New York Times

Parmi les autres Feasters éminents pour la première fois, citons Stephanie Izard, la gagnante de "Top Chef" Saison 4 et chef au Girl & the Goat (Chicago), et Andrew Carmellini, chef au Locanda Verde et The Dutch (tous deux à New York). Et Thelin et Welch font allusion à d'autres grands chefs en provenance de Pennsylvanie, de Géorgie et du Québec (si le dernier s'avère être David McMillan et Frédéric Morins de Joe Beef de Montréal, comptez-moi doublement excité).

« Nous considérons cette année comme l'année « Si ce n'est pas cassé, ne réparez pas (trop) l'année », dit Welch.

Cela signifie que les événements phares de l'année dernière - le coup d'envoi du Sandwich Invitational du jeudi, le marché nocturne du vendredi et l'événement High Comfort du samedi (déplacés cette année du Multnomah Athletic Club à l'hôtel Nines) - devraient tous revenir .

L'ambitieux festival gastronomique du Nord-Ouest revient pour une deuxième portion

Divers emplacements de la région de Portland

Billets en vente le 20 mai à

Les chefs April Bloomfield (le Spotted Pig, New York), Chris Cosentino (Incanto, San Francisco) et Paul Qui (qui n'a pas encore ouvert ses portes) sont également de retour. Ils rejoindront un who's who des chefs de Portland – pensez à Andy Ricker (Pok Pok), Naomi Pomeroy (Beast), Gabriel Rucker (Le Pigeon) – avec les ajouts 2013 Aaron Barnett (St. Jack), Benjamin Gonzales ( Nuestra Cocina), Rick Gencarelli (Lardo), Justin Woodward (Castagna) et la chef pâtissière Kristen D. Murray.

Welch et Thelin ont construit une opération impressionnante l'année dernière, attirant environ 9 000 personnes – dont environ les deux tiers d'Oregoniens – pour 38 événements dans 18 sites à travers la ville, dont la plupart ont été complets. Le festival a fait un don d'environ 46 000 $ à deux organisations caritatives de lutte contre la faim, Share Our Strength et Partners for a Hunger Free Oregon.

"Nous aimons montrer aux clients la valeur énorme de ce qu'ils obtiennent lorsqu'ils achètent un billet : des chefs que vous n'avez jamais vus auparavant, l'Oregon a souligné d'une manière inégalée dans l'ensemble de l'industrie alimentaire et un prix du billet qui va à quelque chose », dit Welch. "Cela donne au festival une raison d'être, année après année."

, mais a fini par s'amuser davantage lors des dîners non officiels et des collaborations qui ont surgi autour d'elle. Les repas mémorables comprenaient un ramen au Boke Bowl préparé avec de la poitrine du maître de mine d'Austin Aaron Franklin de Franklin Barbecue, un brunch inoubliable préparé par Christopher Kostow de Napa Valley, trois étoiles au Michelin, Meadowood, et un repas pop-up d'Eddie Huang de New York’s hip BaoHaus. Ces occasions moins formelles semblaient tenir la promesse anarchique tenue par un festival gastronomique de Portland – une sorte de sud par sud-ouest pour la nourriture – avec des événements accessibles et passionnants se déroulant dans toute la ville.

Les co-fondateurs de Feast Portland, Carrie Welch et Mike Thelin, voient 2013 comme l'année du festival "si ce n'est pas cassé, ne le répare pas (trop) l'année".

Mais les événements bien organisés du festival, avec leurs chefs debout dans des cabines distribuant des échantillons de la taille d'une bouchée, avaient l'impression qu'ils auraient pu être organisés n'importe où en Amérique - et cela ne devrait pas changer.

" Il faudra toujours beaucoup d'argent pour maintenir Feast au niveau de qualité que nous voulons ", déclare Welch. "Il devra toujours y avoir un Night Market à environ 125$ et un High Comfort à 175$."

Thelin dit que l'équipe de Feast, qui comprend la directrice du festival Emily Crowley, continuera également à encourager les événements non officiels.

"Nous allons essayer de faire de plus en plus de choses comme ça", dit-il, se référant aux ramen de poitrine, qu'il a aidé à assembler. "Nous voulons que les gens participent à la Fête même s'ils ne font pas l'un des grands événements."

Cette année, les prix des billets seront réduits pour la série de conférences du festival, désormais étalée sur plusieurs jours et transférée au Portland Art Museum. Whole Foods, l'un des principaux sponsors du festival avec le magazine Bon Appétit et Travel Oregon, a déplacé ses compétitions annuelles de boucherie et de poissonnerie à Director Park dans le cadre de la programmation du samedi de Feast. L'entrée à cet événement sera gratuite. Et le festival visera à augmenter son don de bienfaisance à plus de 50 000 $, a déclaré Welch.


Mission Chinese Food's Danny Bowien en tête d'affiche de Feast Portland's 2013

Pix Patisserie&# x27s Cheryl Wakerhauser distribue des macarons à l'année dernière&# x27s Feast Portland Sandwich Invitational, l'événement de lancement du festival culinaire&# x27s.

(Doug Beghtel, L'Oregonian)

Les organisateurs de Feast Portland, l'événement culinaire ambitieux du nord-ouest, se préparent pour la deuxième année du festival avec quelques nouveaux événements et une liste mise à jour des chefs invités.

Le format du festival - quatre jours de repas et de boissons - restera essentiellement le même cette année. Mais les organisateurs ont réuni une toute nouvelle équipe du genre de chefs respectés qui ont rempli les rangs lors de la fête de l'année dernière. Aujourd'hui, les co-fondateurs du festival Carrie Welch et Mike Thelin ont sorti les premiers noms de grands chefs pour 2013, en exclusivité pour The Oregonian.

Au sommet de cette liste se trouve Danny Bowien, la force derrière la Mission Chinese Food électrique de San Francisco, la récente

et l'un des chefs les plus demandés aujourd'hui.

Bowien, avec Andy Ricker de Pok Pok et l'ancien chef de Castagna Matt Lightner, ont contribué à faire de 2012 l'année où les West Coasters ont repris la scène culinaire new-yorkaise autrefois insulaire. Pete Wells, critique du New York Times

Parmi les autres Feasters éminents pour la première fois, citons Stephanie Izard, la gagnante de "Top Chef" Saison 4 et chef au Girl & the Goat (Chicago), et Andrew Carmellini, chef à Locanda Verde et The Dutch (tous deux à New York). Et Thelin et Welch font allusion à d'autres grands chefs qui se rendent en ville en provenance de Pennsylvanie, de Géorgie et du Québec (si le dernier s'avère être David McMillan et Frédéric Morins de Joe Beef de Montréal, comptez-moi doublement excité).

« Nous considérons cette année comme l'année « Si ce n'est pas cassé, ne réparez pas (trop) l'année », dit Welch.

Cela signifie que les événements phares de l'année dernière - le coup d'envoi du Sandwich Invitational du jeudi, le marché nocturne du vendredi et l'événement High Comfort du samedi (déplacés cette année du Multnomah Athletic Club à l'hôtel Nines) - devraient tous revenir .

L'ambitieux festival gastronomique du Nord-Ouest revient pour une deuxième portion

Divers emplacements de la région de Portland

Billets en vente le 20 mai à

Les chefs April Bloomfield (le Spotted Pig, New York), Chris Cosentino (Incanto, San Francisco) et Paul Qui (qui n'a pas encore ouvert ses portes) sont également de retour. Ils rejoindront un who's who des chefs de Portland – pensez à Andy Ricker (Pok Pok), Naomi Pomeroy (Beast), Gabriel Rucker (Le Pigeon) – avec les ajouts 2013 Aaron Barnett (St. Jack), Benjamin Gonzales ( Nuestra Cocina), Rick Gencarelli (Lardo), Justin Woodward (Castagna) et la chef pâtissière Kristen D. Murray.

Welch et Thelin ont construit une opération impressionnante l'année dernière, attirant environ 9 000 personnes – environ les deux tiers d'entre eux sont des Oregoniens – pour 38 événements dans 18 sites à travers la ville, dont la plupart sont complets. Le festival a fait un don d'environ 46 000 $ à deux organisations caritatives de lutte contre la faim, Share Our Strength et Partners for a Hunger Free Oregon.

"Nous aimons montrer aux clients la valeur énorme de ce qu'ils obtiennent lorsqu'ils achètent un billet : des chefs que vous n'avez jamais vus auparavant, l'Oregon a souligné d'une manière inégalée dans l'ensemble de l'industrie alimentaire et un prix du billet qui va à quelque chose , ", dit Welch. "Cela donne au festival une raison d'être, année après année."

, mais a fini par s'amuser davantage lors des dîners non officiels et des collaborations qui ont surgi autour d'elle. Les repas mémorables comprenaient un ramen au Boke Bowl préparé avec de la poitrine du maître de mine d'Austin Aaron Franklin de Franklin Barbecue, un brunch inoubliable préparé par Christopher Kostow de Napa Valley, Meadowood, trois étoiles au Michelin, et un repas pop-up d'Eddie Huang de New York’s hip BaoHaus. Ces occasions moins formelles semblaient tenir la promesse anarchique tenue par un festival gastronomique de Portland – une sorte de sud par sud-ouest pour la nourriture – avec des événements accessibles et passionnants se déroulant dans toute la ville.

Les co-fondateurs de Feast Portland, Carrie Welch et Mike Thelin, voient 2013 comme l'année du festival "si ce n'est pas cassé, ne le répare pas (trop) l'année".

Mais les événements bien organisés du festival, avec leurs chefs debout dans des cabines distribuant des échantillons de la taille d'une bouchée, avaient l'impression qu'ils auraient pu être organisés n'importe où en Amérique - et cela ne changera probablement pas.

" Il faudra toujours beaucoup d'argent pour maintenir Feast au niveau de qualité que nous voulons ", déclare Welch. "Il devra toujours y avoir un marché de nuit à environ 125 $ et un grand confort à 175 $."

Thelin dit que l'équipe de Feast, qui comprend la directrice du festival Emily Crowley, continuera également à encourager les événements non officiels.

"Nous allons essayer de faire de plus en plus de choses comme ça", dit-il, se référant aux ramen de poitrine, qu'il a aidé à assembler. "Nous voulons que les gens participent à la Fête même s'ils ne font pas l'un des grands événements."

Cette année, les prix des billets seront réduits pour la série de conférences du festival, désormais étalée sur plusieurs jours et transférée au Portland Art Museum. Whole Foods, l'un des principaux sponsors du festival avec le magazine Bon Appétit et Travel Oregon, a déplacé ses compétitions annuelles de boucherie et de poissonnerie à Director Park dans le cadre de la programmation du samedi de Feast. L'entrée à cet événement sera gratuite. Et le festival visera à augmenter son don de bienfaisance à plus de 50 000 $, a déclaré Welch.


Mission Chinese Food's Danny Bowien en tête d'affiche de la programmation de Feast Portland's 2013

Pix Patisserie&# x27s Cheryl Wakerhauser distribue des macarons à l'année dernière&# x27s Feast Portland Sandwich Invitational, l'événement de lancement du festival culinaire&# x27s.

(Doug Beghtel, L'Oregonian)

Les organisateurs de Feast Portland, l'événement culinaire ambitieux du nord-ouest, se préparent pour la deuxième année du festival avec quelques nouveaux événements et une liste mise à jour des chefs invités.

Le format du festival - quatre jours de repas et de boissons - restera essentiellement le même cette année. Mais les organisateurs ont réuni une toute nouvelle équipe du genre de chefs cuisiniers respectés qui ont rempli les rangs lors du festin de l'année dernière. Aujourd'hui, les co-fondateurs du festival Carrie Welch et Mike Thelin ont sorti les premiers noms de grands chefs pour 2013, en exclusivité pour The Oregonian.

Au sommet de cette liste se trouve Danny Bowien, la force derrière la Mission Chinese Food électrique de San Francisco, la récente

et l'un des chefs les plus demandés aujourd'hui.

Bowien, avec Andy Ricker de Pok Pok et l'ancien chef de Castagna Matt Lightner, ont contribué à faire de 2012 l'année où les West Coasters ont repris la scène culinaire new-yorkaise autrefois insulaire. Pete Wells, critique du New York Times

Parmi les autres Feasters éminents pour la première fois, citons Stephanie Izard, la gagnante de "Top Chef" Saison 4 et chef au Girl & the Goat (Chicago), et Andrew Carmellini, chef au Locanda Verde et The Dutch (tous deux à New York). Et Thelin et Welch font allusion à d'autres grands chefs en provenance de Pennsylvanie, de Géorgie et du Québec (si le dernier s'avère être David McMillan et Frédéric Morins de Joe Beef de Montréal, comptez-moi doublement excité).

« Nous considérons cette année comme l'année « Si ce n'est pas cassé, ne la répare pas (trop) », dit Welch.

Cela signifie que les événements phares de l'année dernière - le coup d'envoi du Sandwich Invitational du jeudi, le marché nocturne du vendredi et l'événement High Comfort du samedi (déplacés cette année du Multnomah Athletic Club à l'hôtel Nines) - devraient tous revenir .

L'ambitieux festival gastronomique du Nord-Ouest revient pour une deuxième portion

Divers emplacements de la région de Portland

Billets en vente le 20 mai à

Les chefs April Bloomfield (le Spotted Pig, New York), Chris Cosentino (Incanto, San Francisco) et Paul Qui (qui n'a pas encore ouvert ses portes) sont également de retour. Ils rejoindront un who's who des chefs de Portland – pensez à Andy Ricker (Pok Pok), Naomi Pomeroy (Beast), Gabriel Rucker (Le Pigeon) – avec les ajouts 2013 Aaron Barnett (St. Jack), Benjamin Gonzales ( Nuestra Cocina), Rick Gencarelli (Lardo), Justin Woodward (Castagna) et la chef pâtissière Kristen D. Murray.

Welch et Thelin ont construit une opération impressionnante l'année dernière, attirant environ 9 000 personnes – dont environ les deux tiers d'Oregoniens – pour 38 événements dans 18 sites à travers la ville, dont la plupart ont été complets. Le festival a fait un don d'environ 46 000 $ à deux organisations caritatives de lutte contre la faim, Share Our Strength et Partners for a Hunger Free Oregon.

"Nous aimons montrer aux clients la valeur énorme de ce qu'ils obtiennent lorsqu'ils achètent un billet : des chefs que vous n'avez jamais vus auparavant, l'Oregon a souligné d'une manière inégalée dans l'ensemble de l'industrie alimentaire et un prix du billet qui va à quelque chose », dit Welch. "Cela donne au festival une raison d'être, année après année."

, mais a fini par s'amuser davantage lors des dîners non officiels et des collaborations qui ont surgi autour d'elle. Les repas mémorables comprenaient un ramen au Boke Bowl préparé avec de la poitrine du maître de mine d'Austin Aaron Franklin de Franklin Barbecue, un brunch inoubliable préparé par Christopher Kostow de Napa Valley, Meadowood, trois étoiles au Michelin, et un repas pop-up d'Eddie Huang de New York’s hip BaoHaus. Ces occasions moins formelles semblaient tenir la promesse anarchique tenue par un festival gastronomique de Portland – une sorte de sud par sud-ouest pour la nourriture – avec des événements accessibles et passionnants se déroulant dans toute la ville.

Les co-fondateurs de Feast Portland, Carrie Welch et Mike Thelin, voient 2013 comme l'année du festival "si ce n'est pas cassé, ne le répare pas (trop) l'année".

Mais les événements bien organisés du festival, avec leurs chefs debout dans des cabines distribuant des échantillons de la taille d'une bouchée, avaient l'impression qu'ils auraient pu être organisés n'importe où en Amérique - et cela ne devrait pas changer.

" Il faudra toujours beaucoup d'argent pour maintenir Feast au niveau de qualité que nous voulons ", déclare Welch. "Il devra toujours y avoir un Night Market à environ 125$ et un High Comfort à 175$."

Thelin dit que l'équipe de Feast, qui comprend la directrice du festival Emily Crowley, continuera également à encourager les événements non officiels.

"Nous allons essayer de faire de plus en plus de choses comme ça", dit-il, se référant aux ramen de poitrine, qu'il a aidé à assembler. "Nous voulons que les gens participent à la Fête même s'ils ne font pas l'un des grands événements."

Cette année, les prix des billets seront réduits pour la série de conférences du festival, désormais étalée sur plusieurs jours et transférée au Portland Art Museum. Whole Foods, l'un des principaux sponsors du festival avec le magazine Bon Appétit et Travel Oregon, a déplacé ses compétitions annuelles de boucherie et de poissonnerie à Director Park dans le cadre de la programmation du samedi de Feast. L'entrée à cet événement sera gratuite. Et le festival visera à augmenter son don de bienfaisance à plus de 50 000 $, a déclaré Welch.


Mission Chinese Food's Danny Bowien en tête d'affiche de Feast Portland's 2013

Pix Patisserie&# x27s Cheryl Wakerhauser distribue des macarons à l'année dernière&# x27s Feast Portland Sandwich Invitational, l'événement de lancement du festival culinaire&# x27s.

(Doug Beghtel, L'Oregonian)

Les organisateurs de Feast Portland, l'événement culinaire ambitieux du nord-ouest, se préparent pour la deuxième année du festival avec quelques nouveaux événements et une liste mise à jour des chefs invités.

Le format du festival - quatre jours de repas et de boissons - restera essentiellement le même cette année. Mais les organisateurs ont réuni une toute nouvelle équipe du genre de chefs respectés qui ont rempli les rangs lors de la fête de l'année dernière. Aujourd'hui, les co-fondateurs du festival Carrie Welch et Mike Thelin ont sorti les premiers noms de grands chefs pour 2013, en exclusivité pour The Oregonian.

Au sommet de cette liste se trouve Danny Bowien, la force derrière la Mission Chinese Food électrique de San Francisco, la récente

et l'un des chefs les plus demandés aujourd'hui.

Bowien, avec Andy Ricker de Pok Pok et l'ancien chef de Castagna Matt Lightner, ont contribué à faire de 2012 l'année où les West Coasters ont repris la scène culinaire new-yorkaise autrefois insulaire. Pete Wells, critique du New York Times

Parmi les autres Feasters éminents pour la première fois, citons Stephanie Izard, la gagnante de "Top Chef" Saison 4 et chef au Girl & the Goat (Chicago), et Andrew Carmellini, chef au Locanda Verde et The Dutch (tous deux à New York). Et Thelin et Welch font allusion à d'autres grands chefs en provenance de Pennsylvanie, de Géorgie et du Québec (si le dernier s'avère être David McMillan et Frédéric Morins de Joe Beef de Montréal, comptez-moi doublement excité).

« Nous considérons cette année comme l'année « Si ce n'est pas cassé, ne réparez pas (trop) l'année », dit Welch.

Cela signifie que les événements phares de l'année dernière - le coup d'envoi du Sandwich Invitational du jeudi, le marché nocturne du vendredi et l'événement High Comfort du samedi (déplacés cette année du Multnomah Athletic Club à l'hôtel Nines) - devraient tous revenir .

L'ambitieux festival gastronomique du Nord-Ouest revient pour une deuxième portion

Divers emplacements de la région de Portland

Billets en vente le 20 mai à

Les chefs April Bloomfield (le Spotted Pig, New York), Chris Cosentino (Incanto, San Francisco) et Paul Qui (qui n'a pas encore ouvert ses portes) sont également de retour. Ils rejoindront un who's who des chefs de Portland – pensez à Andy Ricker (Pok Pok), Naomi Pomeroy (Beast), Gabriel Rucker (Le Pigeon) – avec les ajouts 2013 Aaron Barnett (St. Jack), Benjamin Gonzales ( Nuestra Cocina), Rick Gencarelli (Lardo), Justin Woodward (Castagna) et la chef pâtissière Kristen D. Murray.

Welch et Thelin ont construit une opération impressionnante l'année dernière, attirant environ 9 000 personnes – dont environ les deux tiers d'Oregoniens – pour 38 événements dans 18 sites à travers la ville, dont la plupart ont été complets. Le festival a fait un don d'environ 46 000 $ à deux organisations caritatives de lutte contre la faim, Share Our Strength et Partners for a Hunger Free Oregon.

"Nous aimons montrer aux clients la valeur énorme de ce qu'ils obtiennent lorsqu'ils achètent un billet : des chefs que vous n'avez jamais vus auparavant, l'Oregon a souligné d'une manière inégalée dans l'ensemble de l'industrie alimentaire et un prix du billet qui va à quelque chose , ", dit Welch. "Cela donne au festival une raison d'être, année après année."

, mais a fini par s'amuser davantage lors des dîners non officiels et des collaborations qui ont surgi autour d'elle. Les repas mémorables comprenaient un ramen au Boke Bowl préparé avec de la poitrine du maître de mine d'Austin Aaron Franklin de Franklin Barbecue, un brunch inoubliable préparé par Christopher Kostow de Napa Valley, trois étoiles au Michelin, Meadowood, et un repas pop-up d'Eddie Huang de New York’s hip BaoHaus. Ces occasions moins formelles semblaient tenir la promesse anarchique tenue par un festival gastronomique de Portland – une sorte de sud par sud-ouest pour la nourriture – avec des événements accessibles et passionnants se déroulant dans toute la ville.

Les co-fondateurs de Feast Portland, Carrie Welch et Mike Thelin, voient 2013 comme l'année du festival "si ce n'est pas cassé, ne le répare pas (trop) l'année".

Mais les événements bien organisés du festival, avec leurs chefs debout dans des cabines distribuant des échantillons de la taille d'une bouchée, avaient l'impression qu'ils auraient pu être organisés n'importe où en Amérique - et cela ne changera probablement pas.

" Il faudra toujours beaucoup d'argent pour maintenir Feast au niveau de qualité que nous voulons ", déclare Welch. "Il devra toujours y avoir un Night Market à environ 125$ et un High Comfort à 175$."

Thelin dit que l'équipe de Feast, qui comprend la directrice du festival Emily Crowley, continuera également à encourager les événements non officiels.

"Nous allons essayer de faire de plus en plus de choses comme ça", dit-il, se référant aux ramen de poitrine, qu'il a aidé à assembler. "Nous voulons que les gens participent à la Fête même s'ils ne font pas l'un des grands événements."

Cette année, les prix des billets seront réduits pour la série de conférences du festival, désormais étalée sur plusieurs jours et transférée au Portland Art Museum. Whole Foods, l'un des principaux sponsors du festival avec le magazine Bon Appétit et Travel Oregon, a déplacé ses compétitions annuelles de boucherie et de poissonnerie à Director Park dans le cadre de la programmation du samedi de Feast. L'entrée à cet événement sera gratuite. Et le festival visera à augmenter son don de bienfaisance à plus de 50 000 $, a déclaré Welch.


Mission Chinese Food's Danny Bowien en tête d'affiche de la programmation de Feast Portland's 2013

Pix Patisserie&# x27s Cheryl Wakerhauser distribue des macarons à l'année dernière&# x27s Feast Portland Sandwich Invitational, l'événement de lancement du festival culinaire&# x27s.

(Doug Beghtel, L'Oregonian)

Les organisateurs de Feast Portland, l'événement culinaire ambitieux du nord-ouest, se préparent pour la deuxième année du festival avec quelques nouveaux événements et une liste mise à jour des chefs invités.

Le format du festival - quatre jours de repas et de boissons - restera essentiellement le même cette année. Mais les organisateurs ont réuni une toute nouvelle équipe du genre de chefs cuisiniers respectés qui ont rempli les rangs lors du festin de l'année dernière. Aujourd'hui, les co-fondateurs du festival Carrie Welch et Mike Thelin ont sorti les premiers noms de grands chefs pour 2013, en exclusivité pour The Oregonian.

Au sommet de cette liste se trouve Danny Bowien, la force derrière la Mission Chinese Food électrique de San Francisco, la récente

et l'un des chefs les plus demandés aujourd'hui.

Bowien, avec Andy Ricker de Pok Pok et l'ancien chef de Castagna Matt Lightner, ont contribué à faire de 2012 l'année où les West Coasters ont repris la scène culinaire new-yorkaise autrefois insulaire. Pete Wells, critique du New York Times

Parmi les autres Feasters éminents pour la première fois, citons Stephanie Izard, la gagnante de "Top Chef" Saison 4 et chef au Girl & the Goat (Chicago), et Andrew Carmellini, chef au Locanda Verde et The Dutch (tous deux à New York). Et Thelin et Welch font allusion à d'autres grands chefs en provenance de Pennsylvanie, de Géorgie et du Québec (si le dernier s'avère être David McMillan et Frédéric Morins de Joe Beef de Montréal, comptez-moi doublement excité).

« Nous considérons cette année comme l'année « Si ce n'est pas cassé, ne réparez pas (trop) l'année », dit Welch.

Cela signifie que les événements phares de l'année dernière - le coup d'envoi du Sandwich Invitational du jeudi, le marché nocturne du vendredi et l'événement High Comfort du samedi (déplacés cette année du Multnomah Athletic Club à l'hôtel Nines) - devraient tous revenir .

L'ambitieux festival gastronomique du Nord-Ouest revient pour une deuxième portion

Divers emplacements de la région de Portland

Billets en vente le 20 mai à

Also returning are chefs April Bloomfield (the Spotted Pig, New York), Chris Cosentino (Incanto, San Francisco) and Paul Qui (the yet-to-open Qui, Austin). They will join a who's who of Portland chefs -- think Andy Ricker (Pok Pok), Naomi Pomeroy (Beast), Gabriel Rucker (Le Pigeon) -- along with 2013 additions Aaron Barnett (St. Jack), Benjamin Gonzales (Nuestra Cocina), Rick Gencarelli (Lardo), Justin Woodward (Castagna) and pastry chef Kristen D. Murray.

Welch and Thelin built an impressive operation last year, drawing about 9,000 people -- about two-thirds of them Oregonians -- for 38 events at 18 venues across the city, most of which sold out. The festival donated about $46,000 to two hunger-relief charities, Share Our Strength and Partners for a Hunger Free Oregon.

"Weɽ like to show the customers the massive value of what they get when they buy a ticket: chefs you've never seen before, Oregon highlighted in a way that's unsurpassed throughout the food industry and a ticket price that goes to something," Welch says. "It gives the festival a reason for being, year after year."

, but ended up having more fun at the unofficial dinners and collaborations that popped up around it. Memorable meals included a ramen at Boke Bowl made with brisket from top-rated Austin pitmaster Aaron Franklin of Franklin Barbecue, an unforgettable brunch cooked by Christopher Kostow of Napa Valley's three-Michelin-starred Meadowood, and a pop-up meal from Eddie Huang of New York's hip BaoHaus. These less-formal occasions seemed to fulfill the anarchic promise held by a Portland food festival -- a sort of South by Southwest for food -- with accessible, exciting events happening all across the city.

Feast Portland co-founders Carrie Welch and Mike Thelin see 2013 as the festival's âif it ainât broke, donât fix it (too much) year.â

But the festival's well-organized tent-pole events, with their chefs standing in booths handing out bite-size samples, felt like they could have been staged anywhere in America -- and that's not likely to change.

"It is always going to take a fair amount of money to keep Feast at the quality level that we want," Welch says. "There will always have to be a Night Market at about $125 and a High Comfort at $175."

Thelin says the Feast team, which includes Festival Director Emily Crowley, will continue to encourage unofficial events, too.

"We're going to try to do more and more stuff like that," he says, referring to the brisket ramen, which he helped put together. "We want people to take part in Feast even if they're not doing one of the big events."

This year will bring lower ticket costs for the festival's speaker series, now spread over several days and moved to the Portland Art Museum. Whole Foods, a major festival sponsor along with Bon Appétit magazine and Travel Oregon, has relocated its annual butcher and fishmonger competitions to Director Park as part of Feast's Saturday lineup. Admission to that event will be free. And the festival will aim to raise its charitable donation to more than $50,000, Welch says..


Mission Chinese Food's Danny Bowien headlines Feast Portland's 2013 lineup

Pix Patisserie's Cheryl Wakerhauser passes out macarons at last year's Feast Portland Sandwich Invitational, the culinary festival's kickoff event.

(Doug Beghtel, The Oregonian)

Organizers for Feast Portland, the Northwest's ambitious culinary event, are gearing up for the festival's second year with a few new events and an updated roster of visiting chefs.

The festival's format -- four days of eating and drinking -- will stay mostly the same this year. But organizers have gathered a whole new crew of the kind of respected chef's chefs that filled the ranks at last year's Feast. Today, festival co-founders Carrie Welch and Mike Thelin released the first big-time chef names for 2013, exclusively to The Oregonian .

At the top of that list is Danny Bowien, the force behind San Francisco's electric Mission Chinese Food, the recent

and one of the most in-demand chefs today.

Bowien, along with Pok Pok's Andy Ricker and former Castagna chef Matt Lightner, helped make 2012 the year West Coasters took over the once insular New York food scene. New York Times critic Pete Wells

Other prominent first-time Feasters include Stephanie Izard, the winner of "Top Chef" Season 4 and chef at the Girl & the Goat (Chicago), and Andrew Carmellini, chef at Locanda Verde and The Dutch (both in New York). And Thelin and Welch hint at other top chefs heading into town from Pennsylvania, Georgia and Quebec (if the last proves to be David McMillan and Frédéric Morins of Montreal's Joe Beef, count me doubly excited).

"We view this year as the 'If it ain't broke, don't fix it (too much) year,'" Welch says.

That means last year's marquee events -- Thursday's Sandwich Invitational kickoff, Friday's Night Market and Saturday's High Comfort event (moved this year from the Multnomah Athletic Club to the Nines hotel) -- are all slated to return.

The ambitious Northwest food festival returns for a second helping

Various Portland-area locations

Tickets on sale May 20 at

Also returning are chefs April Bloomfield (the Spotted Pig, New York), Chris Cosentino (Incanto, San Francisco) and Paul Qui (the yet-to-open Qui, Austin). They will join a who's who of Portland chefs -- think Andy Ricker (Pok Pok), Naomi Pomeroy (Beast), Gabriel Rucker (Le Pigeon) -- along with 2013 additions Aaron Barnett (St. Jack), Benjamin Gonzales (Nuestra Cocina), Rick Gencarelli (Lardo), Justin Woodward (Castagna) and pastry chef Kristen D. Murray.

Welch and Thelin built an impressive operation last year, drawing about 9,000 people -- about two-thirds of them Oregonians -- for 38 events at 18 venues across the city, most of which sold out. The festival donated about $46,000 to two hunger-relief charities, Share Our Strength and Partners for a Hunger Free Oregon.

"Weɽ like to show the customers the massive value of what they get when they buy a ticket: chefs you've never seen before, Oregon highlighted in a way that's unsurpassed throughout the food industry and a ticket price that goes to something," Welch says. "It gives the festival a reason for being, year after year."

, but ended up having more fun at the unofficial dinners and collaborations that popped up around it. Memorable meals included a ramen at Boke Bowl made with brisket from top-rated Austin pitmaster Aaron Franklin of Franklin Barbecue, an unforgettable brunch cooked by Christopher Kostow of Napa Valley's three-Michelin-starred Meadowood, and a pop-up meal from Eddie Huang of New York's hip BaoHaus. These less-formal occasions seemed to fulfill the anarchic promise held by a Portland food festival -- a sort of South by Southwest for food -- with accessible, exciting events happening all across the city.

Feast Portland co-founders Carrie Welch and Mike Thelin see 2013 as the festival's âif it ainât broke, donât fix it (too much) year.â

But the festival's well-organized tent-pole events, with their chefs standing in booths handing out bite-size samples, felt like they could have been staged anywhere in America -- and that's not likely to change.

"It is always going to take a fair amount of money to keep Feast at the quality level that we want," Welch says. "There will always have to be a Night Market at about $125 and a High Comfort at $175."

Thelin says the Feast team, which includes Festival Director Emily Crowley, will continue to encourage unofficial events, too.

"We're going to try to do more and more stuff like that," he says, referring to the brisket ramen, which he helped put together. "We want people to take part in Feast even if they're not doing one of the big events."

This year will bring lower ticket costs for the festival's speaker series, now spread over several days and moved to the Portland Art Museum. Whole Foods, a major festival sponsor along with Bon Appétit magazine and Travel Oregon, has relocated its annual butcher and fishmonger competitions to Director Park as part of Feast's Saturday lineup. Admission to that event will be free. And the festival will aim to raise its charitable donation to more than $50,000, Welch says..


Mission Chinese Food's Danny Bowien headlines Feast Portland's 2013 lineup

Pix Patisserie's Cheryl Wakerhauser passes out macarons at last year's Feast Portland Sandwich Invitational, the culinary festival's kickoff event.

(Doug Beghtel, The Oregonian)

Organizers for Feast Portland, the Northwest's ambitious culinary event, are gearing up for the festival's second year with a few new events and an updated roster of visiting chefs.

The festival's format -- four days of eating and drinking -- will stay mostly the same this year. But organizers have gathered a whole new crew of the kind of respected chef's chefs that filled the ranks at last year's Feast. Today, festival co-founders Carrie Welch and Mike Thelin released the first big-time chef names for 2013, exclusively to The Oregonian .

At the top of that list is Danny Bowien, the force behind San Francisco's electric Mission Chinese Food, the recent

and one of the most in-demand chefs today.

Bowien, along with Pok Pok's Andy Ricker and former Castagna chef Matt Lightner, helped make 2012 the year West Coasters took over the once insular New York food scene. New York Times critic Pete Wells

Other prominent first-time Feasters include Stephanie Izard, the winner of "Top Chef" Season 4 and chef at the Girl & the Goat (Chicago), and Andrew Carmellini, chef at Locanda Verde and The Dutch (both in New York). And Thelin and Welch hint at other top chefs heading into town from Pennsylvania, Georgia and Quebec (if the last proves to be David McMillan and Frédéric Morins of Montreal's Joe Beef, count me doubly excited).

"We view this year as the 'If it ain't broke, don't fix it (too much) year,'" Welch says.

That means last year's marquee events -- Thursday's Sandwich Invitational kickoff, Friday's Night Market and Saturday's High Comfort event (moved this year from the Multnomah Athletic Club to the Nines hotel) -- are all slated to return.

The ambitious Northwest food festival returns for a second helping

Various Portland-area locations

Tickets on sale May 20 at

Also returning are chefs April Bloomfield (the Spotted Pig, New York), Chris Cosentino (Incanto, San Francisco) and Paul Qui (the yet-to-open Qui, Austin). They will join a who's who of Portland chefs -- think Andy Ricker (Pok Pok), Naomi Pomeroy (Beast), Gabriel Rucker (Le Pigeon) -- along with 2013 additions Aaron Barnett (St. Jack), Benjamin Gonzales (Nuestra Cocina), Rick Gencarelli (Lardo), Justin Woodward (Castagna) and pastry chef Kristen D. Murray.

Welch and Thelin built an impressive operation last year, drawing about 9,000 people -- about two-thirds of them Oregonians -- for 38 events at 18 venues across the city, most of which sold out. The festival donated about $46,000 to two hunger-relief charities, Share Our Strength and Partners for a Hunger Free Oregon.

"Weɽ like to show the customers the massive value of what they get when they buy a ticket: chefs you've never seen before, Oregon highlighted in a way that's unsurpassed throughout the food industry and a ticket price that goes to something," Welch says. "It gives the festival a reason for being, year after year."

, but ended up having more fun at the unofficial dinners and collaborations that popped up around it. Memorable meals included a ramen at Boke Bowl made with brisket from top-rated Austin pitmaster Aaron Franklin of Franklin Barbecue, an unforgettable brunch cooked by Christopher Kostow of Napa Valley's three-Michelin-starred Meadowood, and a pop-up meal from Eddie Huang of New York's hip BaoHaus. These less-formal occasions seemed to fulfill the anarchic promise held by a Portland food festival -- a sort of South by Southwest for food -- with accessible, exciting events happening all across the city.

Feast Portland co-founders Carrie Welch and Mike Thelin see 2013 as the festival's âif it ainât broke, donât fix it (too much) year.â

But the festival's well-organized tent-pole events, with their chefs standing in booths handing out bite-size samples, felt like they could have been staged anywhere in America -- and that's not likely to change.

"It is always going to take a fair amount of money to keep Feast at the quality level that we want," Welch says. "There will always have to be a Night Market at about $125 and a High Comfort at $175."

Thelin says the Feast team, which includes Festival Director Emily Crowley, will continue to encourage unofficial events, too.

"We're going to try to do more and more stuff like that," he says, referring to the brisket ramen, which he helped put together. "We want people to take part in Feast even if they're not doing one of the big events."

This year will bring lower ticket costs for the festival's speaker series, now spread over several days and moved to the Portland Art Museum. Whole Foods, a major festival sponsor along with Bon Appétit magazine and Travel Oregon, has relocated its annual butcher and fishmonger competitions to Director Park as part of Feast's Saturday lineup. Admission to that event will be free. And the festival will aim to raise its charitable donation to more than $50,000, Welch says..


Mission Chinese Food's Danny Bowien headlines Feast Portland's 2013 lineup

Pix Patisserie's Cheryl Wakerhauser passes out macarons at last year's Feast Portland Sandwich Invitational, the culinary festival's kickoff event.

(Doug Beghtel, The Oregonian)

Organizers for Feast Portland, the Northwest's ambitious culinary event, are gearing up for the festival's second year with a few new events and an updated roster of visiting chefs.

The festival's format -- four days of eating and drinking -- will stay mostly the same this year. But organizers have gathered a whole new crew of the kind of respected chef's chefs that filled the ranks at last year's Feast. Today, festival co-founders Carrie Welch and Mike Thelin released the first big-time chef names for 2013, exclusively to The Oregonian .

At the top of that list is Danny Bowien, the force behind San Francisco's electric Mission Chinese Food, the recent

and one of the most in-demand chefs today.

Bowien, along with Pok Pok's Andy Ricker and former Castagna chef Matt Lightner, helped make 2012 the year West Coasters took over the once insular New York food scene. New York Times critic Pete Wells

Other prominent first-time Feasters include Stephanie Izard, the winner of "Top Chef" Season 4 and chef at the Girl & the Goat (Chicago), and Andrew Carmellini, chef at Locanda Verde and The Dutch (both in New York). And Thelin and Welch hint at other top chefs heading into town from Pennsylvania, Georgia and Quebec (if the last proves to be David McMillan and Frédéric Morins of Montreal's Joe Beef, count me doubly excited).

"We view this year as the 'If it ain't broke, don't fix it (too much) year,'" Welch says.

That means last year's marquee events -- Thursday's Sandwich Invitational kickoff, Friday's Night Market and Saturday's High Comfort event (moved this year from the Multnomah Athletic Club to the Nines hotel) -- are all slated to return.

The ambitious Northwest food festival returns for a second helping

Various Portland-area locations

Tickets on sale May 20 at

Also returning are chefs April Bloomfield (the Spotted Pig, New York), Chris Cosentino (Incanto, San Francisco) and Paul Qui (the yet-to-open Qui, Austin). They will join a who's who of Portland chefs -- think Andy Ricker (Pok Pok), Naomi Pomeroy (Beast), Gabriel Rucker (Le Pigeon) -- along with 2013 additions Aaron Barnett (St. Jack), Benjamin Gonzales (Nuestra Cocina), Rick Gencarelli (Lardo), Justin Woodward (Castagna) and pastry chef Kristen D. Murray.

Welch and Thelin built an impressive operation last year, drawing about 9,000 people -- about two-thirds of them Oregonians -- for 38 events at 18 venues across the city, most of which sold out. The festival donated about $46,000 to two hunger-relief charities, Share Our Strength and Partners for a Hunger Free Oregon.

"Weɽ like to show the customers the massive value of what they get when they buy a ticket: chefs you've never seen before, Oregon highlighted in a way that's unsurpassed throughout the food industry and a ticket price that goes to something," Welch says. "It gives the festival a reason for being, year after year."

, but ended up having more fun at the unofficial dinners and collaborations that popped up around it. Memorable meals included a ramen at Boke Bowl made with brisket from top-rated Austin pitmaster Aaron Franklin of Franklin Barbecue, an unforgettable brunch cooked by Christopher Kostow of Napa Valley's three-Michelin-starred Meadowood, and a pop-up meal from Eddie Huang of New York's hip BaoHaus. These less-formal occasions seemed to fulfill the anarchic promise held by a Portland food festival -- a sort of South by Southwest for food -- with accessible, exciting events happening all across the city.

Feast Portland co-founders Carrie Welch and Mike Thelin see 2013 as the festival's âif it ainât broke, donât fix it (too much) year.â

But the festival's well-organized tent-pole events, with their chefs standing in booths handing out bite-size samples, felt like they could have been staged anywhere in America -- and that's not likely to change.

"It is always going to take a fair amount of money to keep Feast at the quality level that we want," Welch says. "There will always have to be a Night Market at about $125 and a High Comfort at $175."

Thelin says the Feast team, which includes Festival Director Emily Crowley, will continue to encourage unofficial events, too.

"We're going to try to do more and more stuff like that," he says, referring to the brisket ramen, which he helped put together. "We want people to take part in Feast even if they're not doing one of the big events."

This year will bring lower ticket costs for the festival's speaker series, now spread over several days and moved to the Portland Art Museum. Whole Foods, a major festival sponsor along with Bon Appétit magazine and Travel Oregon, has relocated its annual butcher and fishmonger competitions to Director Park as part of Feast's Saturday lineup. Admission to that event will be free. And the festival will aim to raise its charitable donation to more than $50,000, Welch says..


Mission Chinese Food's Danny Bowien headlines Feast Portland's 2013 lineup

Pix Patisserie's Cheryl Wakerhauser passes out macarons at last year's Feast Portland Sandwich Invitational, the culinary festival's kickoff event.

(Doug Beghtel, The Oregonian)

Organizers for Feast Portland, the Northwest's ambitious culinary event, are gearing up for the festival's second year with a few new events and an updated roster of visiting chefs.

The festival's format -- four days of eating and drinking -- will stay mostly the same this year. But organizers have gathered a whole new crew of the kind of respected chef's chefs that filled the ranks at last year's Feast. Today, festival co-founders Carrie Welch and Mike Thelin released the first big-time chef names for 2013, exclusively to The Oregonian .

At the top of that list is Danny Bowien, the force behind San Francisco's electric Mission Chinese Food, the recent

and one of the most in-demand chefs today.

Bowien, along with Pok Pok's Andy Ricker and former Castagna chef Matt Lightner, helped make 2012 the year West Coasters took over the once insular New York food scene. New York Times critic Pete Wells

Other prominent first-time Feasters include Stephanie Izard, the winner of "Top Chef" Season 4 and chef at the Girl & the Goat (Chicago), and Andrew Carmellini, chef at Locanda Verde and The Dutch (both in New York). And Thelin and Welch hint at other top chefs heading into town from Pennsylvania, Georgia and Quebec (if the last proves to be David McMillan and Frédéric Morins of Montreal's Joe Beef, count me doubly excited).

"We view this year as the 'If it ain't broke, don't fix it (too much) year,'" Welch says.

That means last year's marquee events -- Thursday's Sandwich Invitational kickoff, Friday's Night Market and Saturday's High Comfort event (moved this year from the Multnomah Athletic Club to the Nines hotel) -- are all slated to return.

The ambitious Northwest food festival returns for a second helping

Various Portland-area locations

Tickets on sale May 20 at

Also returning are chefs April Bloomfield (the Spotted Pig, New York), Chris Cosentino (Incanto, San Francisco) and Paul Qui (the yet-to-open Qui, Austin). They will join a who's who of Portland chefs -- think Andy Ricker (Pok Pok), Naomi Pomeroy (Beast), Gabriel Rucker (Le Pigeon) -- along with 2013 additions Aaron Barnett (St. Jack), Benjamin Gonzales (Nuestra Cocina), Rick Gencarelli (Lardo), Justin Woodward (Castagna) and pastry chef Kristen D. Murray.

Welch and Thelin built an impressive operation last year, drawing about 9,000 people -- about two-thirds of them Oregonians -- for 38 events at 18 venues across the city, most of which sold out. The festival donated about $46,000 to two hunger-relief charities, Share Our Strength and Partners for a Hunger Free Oregon.

"Weɽ like to show the customers the massive value of what they get when they buy a ticket: chefs you've never seen before, Oregon highlighted in a way that's unsurpassed throughout the food industry and a ticket price that goes to something," Welch says. "It gives the festival a reason for being, year after year."

, but ended up having more fun at the unofficial dinners and collaborations that popped up around it. Memorable meals included a ramen at Boke Bowl made with brisket from top-rated Austin pitmaster Aaron Franklin of Franklin Barbecue, an unforgettable brunch cooked by Christopher Kostow of Napa Valley's three-Michelin-starred Meadowood, and a pop-up meal from Eddie Huang of New York's hip BaoHaus. These less-formal occasions seemed to fulfill the anarchic promise held by a Portland food festival -- a sort of South by Southwest for food -- with accessible, exciting events happening all across the city.

Feast Portland co-founders Carrie Welch and Mike Thelin see 2013 as the festival's âif it ainât broke, donât fix it (too much) year.â

But the festival's well-organized tent-pole events, with their chefs standing in booths handing out bite-size samples, felt like they could have been staged anywhere in America -- and that's not likely to change.

"It is always going to take a fair amount of money to keep Feast at the quality level that we want," Welch says. "There will always have to be a Night Market at about $125 and a High Comfort at $175."

Thelin says the Feast team, which includes Festival Director Emily Crowley, will continue to encourage unofficial events, too.

"We're going to try to do more and more stuff like that," he says, referring to the brisket ramen, which he helped put together. "We want people to take part in Feast even if they're not doing one of the big events."

This year will bring lower ticket costs for the festival's speaker series, now spread over several days and moved to the Portland Art Museum. Whole Foods, a major festival sponsor along with Bon Appétit magazine and Travel Oregon, has relocated its annual butcher and fishmonger competitions to Director Park as part of Feast's Saturday lineup. Admission to that event will be free. And the festival will aim to raise its charitable donation to more than $50,000, Welch says..


Voir la vidéo: Portland (Octobre 2021).