Autre

Ne vous inquiétez pas : ces chanteurs dans la rue ne font que vendre des oreos


Des hordes de chanteurs a cappella sont descendus dans les rues de New York, L.A. et Chicago

Si vous travaillez à New York, Chicago ou Los Angeles et que vous avez dû marcher plus de quelques pâtés de maisons jusqu'à votre bureau ce matin, il y a de fortes chances que vous passiez devant un petit groupe de personnes au coin de la rue portant des T-shirts assortis et chantant. Ce n'est pas une explosion spontanée de joie printanière, cela fait partie d'une campagne marketing bien orchestrée avec l'aimable autorisation d'Oreos.

La campagne, imaginée par The Martin Agency, est ancrée par une nouvelle publicité animée de 90 secondes qui a été diffusée dimanche dans l'épisode de Des hommes fous, avec une chanson intitulée "Wonderfilled" chantée par Owl City dans laquelle des événements historiques et culturels sont imaginés avec un résultat différent si Oreos avait été là pour intervenir (par exemple, le grand méchant loup "apporterait-il des trucs cool aux cochons?"). Selon Entreprise rapide, des spots supplémentaires mettront en vedette de nouveaux chanteurs et styles musicaux, mais garderont le même thème.

Alors, où se situent les chanteurs de rue dans tout ça ? Il y en a 500 dans tout le pays, et ils sont placés aux meilleurs coins des trois villes, chantant des versions a cappella du jingle et distribuant des Oreos gratuits. Si vous les avez manqués aujourd'hui, ils resteront quelques jours de plus, juste pour s'assurer que la mélodie entraînante reste dans la tête de tout le monde.


Ces Oreos All-Stuf peuvent avoir été une farce. . . mais les essayeriez-vous ?

Mettre à jour: Bien que All-Stuf Oreos ait pu être une blague du poisson d'avril, la plupart des Stuf Oreos se produisent en fait!

Les fans d'Oreo du monde entier ont simultanément soupiré de soulagement et crié de déception lorsqu'il a été révélé que "All-Stuf Oreos" n'était qu'une farce intelligente du poisson d'avril de l'artiste Twitter Adam Padilla. Les réactions au produit de la farce, qui prétendaient être "juste la crème" des biscuits Oreos traditionnels, étaient mitigées, de la part de ceux qui trouvaient l'idée odieuse :

Quel genre de personne cachant un démon dans son corps voudrait juste de la crème ?

– Lippolyta (@BitchPuddingO_o) 31 mars 2017

A ceux qui achèteraient un pack en un clin d'œil :

Ils vendent vraiment des Oreos avec juste la garniture à la crème ? J'ai besoin de ça.

– 333 (@JennBeautiful) 31 mars 2017

Mais où tombez-vous sur l'échelle? Si Oreo produisait uniquement des disques de crème, achèteriez-vous ? Faites-le nous savoir en votant dans le sondage ci-dessous !


C'est le meilleur moment pour perfectionner ces compétences culinaires tout en travaillant à domicile

Pour ceux d'entre nous qui se sont soudainement retrouvés à travailler à domicile en permanence, nous avons dû très rapidement accepter l'idée d'être coincés entre quatre murs pour un "avenir prévisible". Et pour beaucoup d'entre nous, être précipités dans le travail à domicile donc tout à coup, s'avère assez délicat.

Une chose qui vient avec le territoire de travail à domicile est de devoir faire face à un certain nombre de distractions que vous auriez normalement à gérer au bureau (membres de la famille ennuyeux, envies soudaines de redécorer et une certaine habitude d'achat en ligne).

Ou vous savez&hellipPeut-être que c'est juste le réfrigérateur dont vous ne semblez pas pouvoir vous éloigner.

Est-ce que quelqu'un d'autre a soudainement trouvé ses habitudes alimentaires complètement détraquées ? Manger un dessert au petit-déjeuner, grignoter constamment, se dire que le chocolat noir est un excellent aliment pour le cerveau ou se moquer des restes à des moments aléatoires de la journée ? Comparez cela à ces jours où vous oubliez presque carrément de manger et c'est tout simplement déroutant pour nos pauvres petits corps.

Maintenant, plus que jamais, nous devrions prendre le temps de nous aider à augmenter notre concentration et notre productivité et vraiment penser à donner à notre corps la bonne dose d'énergie et de nutriments dont il a besoin. Seriez-vous d'accord ? Et des choses comme les repas irréguliers et les collations constantes ont un impact direct sur notre santé mentale et physique de plus de façons que nous ne le pensons.

Selon la Fondation pour la santé mentale, prendre part à des repas partagés réguliers procure un grand sens du rythme et de la régularité dans nos vies. &ldquoIls offrent un sentiment de confinement et de familiarité et peuvent évoquer de profonds sentiments de contentement et de sécurité.&rdquo

L'aspect social de l'alimentation en commun est également particulièrement important. Neil Wilkie, psychothérapeute et auteur de Réinitialiser : le paradigme de la relation, nous dit que passer du temps à manger ensemble, sans distractions, devrait être quelque chose que nous apprenons à apprécier davantage, surtout dans des moments comme celui-ci.

&ldquoUn repas ensemble est l'occasion de créer un espace où vous vous connectez les uns aux autres et où le temps et le reste du monde sont mis en pause.&rdquo

Il nous dit qu'il a été prouvé que partager un repas avec d'autres montrait une augmentation de la sécrétion d'ocytocine, autrement connue sous le nom d'« hormone de l'amour », ce qui augmente le sentiment d'amour et de proximité entre les humains. Nous sommes fondamentalement beaucoup plus heureux lorsque nous avons de la compagnie tout en mangeant. C'est logique, hein ?

La thérapeute nutritionnelle, Elena Letyagina, nous a également dit que les repas réguliers ont un certain nombre d'avantages physiologiques. Elle dit : &ldquoNotre digestion est régulée par de multiples hormones et neurotransmetteurs.

&ldquoIl est prouvé que prendre des repas à intervalles réguliers favorise les processus optimaux de digestion, d'absorption et d'élimination, qui sont tous si importants pour notre santé physique et mentale.&rdquo

Il s'avère que sauter des repas est également assez pénible pour notre corps. Elena explique que les habitudes alimentaires irrégulières peuvent entraîner des niveaux de stress plus élevés pendant la journée, ce que nous essayons certainement d'éviter. Et je ne sais pas pour vous, mais travailler pendant le déjeuner est l'une des erreurs que j'ai personnellement commises tout au long de cette période, qui doit s'ARRÊTER. Pourtant, cela ne veut pas dire que je n'ai pas apprécié de délicieux petits déjeuners et de délicieux déjeuners les autres jours. C'est simplement quelque chose auquel nous devons nous habituer !

&ldquoNow est en fait une opportunité fantastique de manger sainement car vous avez la chance et le temps de préparer des repas à partir de zéro et n'êtes pas tenté de ramasser des aliments prêts à l'emploi ou transformés sur le chemin du travail ou pendant votre heure de déjeuner,&rdquo dit le thérapeute nutritionnel, Kate Delmar Morgan.

Cette période inhabituelle que nous traversons tous ensemble est l'occasion idéale pour nous de perfectionner nos compétences culinaires et d'expérimenter davantage en ce qui concerne les repas.

Ce n'est pas un secret que nous grignotons tous plus récemment, et bien que grignoter ne soit PAS du tout une mauvaise chose, il est important d'être conscient de notre comportement de grignotage et de savoir si c'est à cause d'autre chose.

Elena explique que « est un lien entre notre intestin et notre cerveau » et que le pâturage est souvent motivé par l'anxiété, le stress, les inquiétudes ou l'ennui. Si vous êtes d'humeur à grignoter, elle suggère d'opter pour des collations qui contiennent une combinaison de glucides complexes, de protéines et de graisses saines. Pensez au houmous et aux bâtonnets de carottes, au yaourt grec et au beurre de cacahuète.

Ces types d'aliments sont particulièrement idéaux si vous souffrez de cette crise en milieu d'après-midi qui a tendance à se manifester vers 15h-16h tous les jours (ne vous inquiétez pas, nous l'avons tous compris), car ils permettent une libération lente et stable de glucose dans la circulation sanguine. , en gardant votre énergie à un niveau optimal.

Dans l'ensemble, il est juste de dire que nous vivons tous des expériences assez similaires lorsqu'il s'agit de manger et de travailler à domicile. Peut-être que certains d'entre nous ont des jours où nous nous sentons motivés et réussissons à plutôt bien manger. Et peut-être que certains d'entre nous ont une mauvaise journée où nous avons un peu de mal, mais ça va. S'habituer à la situation actuelle va prendre du temps, mais il est toujours bon de se rappeler que nous sommes tous dans le même bateau.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à notre lettre d'information pour recevoir plus d'articles comme celui-ci directement dans votre boîte de réception.


Un deuxième emplacement aidera-t-il cette taqueria historique de la rue Olvera à survivre ?

À peu près au même moment, la circulation piétonnière a ralenti sur Olvera Street en mars 2020 – pas d'enfants en sorties sur le terrain, pas de touristes affluant vers le site historique pour goûter et faire du shopping à travers l'histoire mexicaine de LA – les propriétaires des devantures de magasins aux couleurs vives ont commencé à emballer leurs robes brodées et marionnettes et fermant leurs magasins, et Diana Robertson a commencé à s'inquiéter du sort de son restaurant de 86 ans.

Cielito Lindo se trouve à la pointe nord-est de la rue Olvera et depuis la grand-mère de Robertson, Aurora Guerrero, a fondé la célèbre taqueria en 1934. Un deuxième emplacement se trouve maintenant à environ 1½ milles au nord-est, où le tronçon de Broadway de Chinatown mène à Lincoln Heights - un nouveau restaurant qui a ouvert sans fanfare pour emporter, avec un travail de peinture vert vif pour correspondre à la sauce à l'avocat que Cielito Lindo a contribué à populariser il y a près d'un siècle.

Robertson et ses sœurs Mariana Robertson et Susanna MacManus perpétuent l'héritage de leur grand-mère à travers la nourriture : des taquitos frits croustillants étouffés par une salsa d'avocat piquante à base de tomatilles et de poivrons jaunes. Sur le site de Lincoln Heights, ils perpétuent l'héritage de leur famille d'une nouvelle manière : en accueillant les clients au 1806 N. Broadway pour la première fois depuis des décennies.

L'entrepôt - appartenant à la famille depuis les années 1940 - a servi de cuisine de préparation et d'entrepôt de stockage à Cielito Lindo pendant des années, mais était autrefois un restaurant mexicain séparé dirigé par leur mère, qui a raconté à ses filles des histoires de musique live, de danse et de chefs de groupe qui 'arrêtaient sur leurs circuits de tournée.

"Après les années de guerre, elle a essayé d'en faire un lieu de hamburger américanisé avec des malts et des shakes, mais cela n'a pas marché", a déclaré Robertson. "Cela a toujours été là, nous nous adaptons simplement à notre situation économique du moment et à ce qui se passe."

Dès que le flux de visiteurs d'Olvera Street s'est ralenti l'année dernière au début de la pandémie, les sœurs sont entrées en action à Lincoln Heights, où elles ont également grandi, et le deuxième Cielito Lindo a commencé à proposer le même menu et les mêmes prix que le d'abord dans un effort pour maintenir l'emplacement de la rue Olvera à flot. (La taqueria d'origine est restée ouverte pendant COVID-19 car les sœurs craignaient que si elles la fermaient même temporairement, elle serait oubliée.)

"Parfois, à Cielito Lindo [sur Olvera Street], même si nous ne faisions rien du tout - 20 $, 40 $ - nous ouvrions toujours", dit Robertson. "Tu sais, tu dois le faire."

« Top Chef’s » Marcel Vigneron (Wolf, Beefsteak) a ouvert un restaurant thaï au Point Dume Plaza à Malibu.

La famille possède également le restaurant juste en face du stand de tacos d'origine, Las Anitas, qu'elle a fermé pendant quelques mois pendant la pandémie, elle ne pouvait pas se permettre les services publics du plus grand bâtiment commercial. Robertson considère l'emplacement de Lincoln Heights comme la sécurité de la famille, bien qu'il ne puisse en aucun cas soutenir les restaurants d'Olvera Street à lui seul, et l'espace n'est pas autorisé à dîner à l'intérieur. Au fil des années, les codes de santé ont changé, tout ce qui peut être offert est des plats à emporter.

« Nous ne pouvons pas agrandir, nous ne pouvons pas avoir de tables, nous ne pouvons pas avoir de parking, nous ne pouvons pas avoir de service à l'intérieur, donc nous sommes juste là par la volonté de Dieu et l'amour de nos clients, vraiment » dit Robertson. Presque personne à l'extérieur du quartier ne se rend compte qu'ils sont là, et la visibilité est un combat - d'où cette peinture vert vif.

Elle a également du mal à moderniser Cielito Lindo, l'un des plus anciens restaurants de la ville, toujours apprécié pour sa simplicité digne des années 30 et ses prix encore bas : les emblématiques taquitos au bœuf coûtent 1,80 $ à la carte, tandis que les repas combinés avec du riz et des haricots peut être trouvé pour seulement 8,50 $. Aujourd'hui, dit-elle, les gens veulent être livrés et ils veulent leurs taquitos en appuyant simplement sur un bouton. Les habitants de Chinatown, du centre-ville et de Lincoln Heights téléphonent et récupèrent leurs commandes, mais Robertson craint que Cielito Lindo ne survive pas sans livraison.

Malheureusement, avec ses marges déjà minces, les restaurants ne peuvent pas se permettre les frais de livraison tiers, et le copropriétaire a des discussions fréquentes – et parfois animées – avec les services de livraison.

"Nous recevons beaucoup d'offres, vous savez," 30 jours gratuits pour ceci et cela "", dit Robertson. "Mais ensuite je dis:" D'accord, mais nous ne pouvons pas donner notre taco. Nous vous donnons une commande de taquitos et vous en prenez 25%, et notre marge bénéficiaire est de 15%. En fait, nous vous payons pour prendre notre nourriture.

Les représentants des services de livraison la pressent de compenser leurs frais en augmentant les prix des articles de Cielito Lindo, mais Robertson, qui gère les opérations quotidiennes des restaurants, estime que ce ne serait pas juste pour ses habitués et pourrait les chasser. "Je ne vais pas faire ça à mes clients", a-t-elle déclaré. « Qui va payer 10 $ pour un taquito ? »

Tout le monde, ajoute-t-elle, a une histoire à propos de Cielito Lindo: les grands-parents des gens les emmenaient, ou les écoles voyageaient en bus complet pour se promener d'un bout à l'autre de la rue Olvera, terminant avec une assiette de taquitos au bœuf. Les yeux rivés sur les téléphones et les ordinateurs, obsédés par tout ce qui est nouveau, immédiat et photogénique, la famille se demande si ces histoires et ces liens avec leur restaurant continueront.

Le chef Wes Avila - anciennement de Guerrilla Tacos et maintenant d'Angry Egret Dinette - a grandi en mangeant chez Cielito Lindo, dont les taquitos sont restés un repas incontournable avant ou après les matchs des Dodgers tout au long de sa vie. Voir Robertson, dit-il, c'est comme tomber sur une tía, et son restaurant est, à ce jour, le seul endroit où il a jamais mangé le long de la rue Olvera. Il commande toujours la même chose : une forme d'assiette combo taquito avec sauce à l'avocat.

"Quand j'ai découvert que vous pouviez l'emporter, quand nous étions au lycée, j'ai acheté une de ces petites tasses d'un quart et je la buvais – c'est à quel point c'était délicieux", a déclaré Avila. "C'est la sauce à l'avocat que les gens essaient de copier, mais vous ne pouvez pas.

"L'espace, l'emplacement - je ne peux jamais imaginer un autre endroit là-bas. Ce serait comme si Philippe n'était pas là et que quelqu'un prenait le relais. Avec Cielito Lindo, j'espère qu'ils ne changeront pas grand-chose à part capturer la même expérience que vous avez déjà.

Il y a quelques jours à peine, la rue Olvera montrait des signes d'un regain d'activité. Peu de devantures de magasins étaient fermées et les portes des étals multicolores de la plupart des vendeurs étaient ouvertes pour exposer des ukulélés, des croix, des couvertures tissées et des chapeaux de paille. Une poignée de visiteurs attendaient à six pieds l'un de l'autre dans une ligne à l'emplacement d'origine de Cielito Lindo, quelques-uns assis à proximité avec des assiettes de taquitos.

C'est plein d'espoir, et Robertson imagine qu'en modernisant – d'une manière ou d'une autre – le restaurant de sa famille pourrait attirer de nouveaux clients dans les deux endroits. Ce n'est pas la première fois que les Guerreros, les Robertsons et les MacManuse craignent et affrontent une nouvelle technologie, et s'ils peuvent l'aider, ce ne sera peut-être pas la dernière.

"Quand mon oncle s'en occupait, le gros problème était les aliments surgelés - Birds Eye et tout ce qui a commencé à sortir dans les années 50", dit Robertson. « Tout le monde avait peur, du genre : ‘Oh mon Dieu, les aliments surgelés, plus personne ne va sortir dîner.’ Vous rebondissez avec les coups de poing, vous voyez ce qui se passe. Voyons jusqu'où cela va.

Recevez notre newsletter hebdomadaire Tasting Notes pour des critiques, des nouvelles et plus encore.

Vous pouvez occasionnellement recevoir du contenu promotionnel du Los Angeles Times.


Comment écrire pour Delish

Vous voulez contribuer à Délicieux Royaume-Uni? Eh bien, bonjour 👋! Nous sommes un site pour tous ceux qui aiment la nourriture. Sérieusement, tout le monde est le bienvenu ici - venez pour la nourriture, restez pour le plaisir, n'est-ce pas ? Nous sommes également passionnés par la représentation de la belle diversité de la nourriture à travers le Royaume-Uni à travers des histoires, des fonctionnalités et des recettes.

Ne vous inquiétez pas trop de l'expérience, l'essentiel est que vous ayez une histoire intéressante à raconter ou des idées brillantes de recettes. Cependant, nous comprenons qu'il peut être déroutant de savoir comment partager ces idées avec nous, surtout si vous n'avez jamais pitché auparavant. C'est pourquoi nous avons élaboré ces directives pour nous assurer que tout le monde a une chance juste et égale de travailler avec nous.

Étape 1 : Faites des recherches et apprenez à nous connaître

Sachez exactement le genre de choses que nous publions et où votre histoire ou votre recette pourrait se trouver sur le site Web. Plus important encore, réfléchissez à ce que votre idée peut apporter à Délice.

Il est également important de vérifier si nous avons déjà fait quelque chose de similaire sur Délicieux Royaume-Uni. Si vous entrez &lsquosite:delish.com/uk&rsquo dans un moteur de recherche, avec votre sujet, cela devrait vous donner une bonne idée. C'EST À DIRE. Google : &lsquosite:delish.com/uk banana bread&rsquo et vous&rsquoll voyez le contenu que nous avons autour du banana bread.

Ne laissez pas cela vous rebuter cependant. Ce n'est pas que nous ignorions complètement ce pitch, nous avons juste besoin d'un nouvel angle, ou qu'il soit considérablement différent afin qu'il ne reproduise pas le contenu existant. Ou peut-être pensez-vous qu'un ancien contenu doit être mis à jour - dites-nous pourquoi et pourquoi vous demandez à la personne de le faire !

Étape 2 : Clouez ce terrain !

Si vous pensez que votre pitch correspond à ce que nous recherchons, alors faites-le nous savoir ! Veuillez envoyer les présentations de fonctionnalité et de forme longue à l'éditeur Vicky ([email protected]) et rédacteur en chef Anne ([email protected]) et des présentations de recettes à seulement Vicky.

  • Un titre suggéré, qui résume ce qui attirerait vraiment l'attention de nos lecteurs.
  • Un résumé de 200 mots maximum, expliquant quel est votre argumentaire et pourquoi vous avez choisi la personne pour l'écrire. Quel&rsquos l'angle unique? Quelles sont vos idées pour l'écriture et la recherche de la pièce? Utilisez-vous des experts, si oui, les avez-vous déjà verrouillés ? Avez-vous des études de cas ?
  • Si c'était une histoire à la première personne, comment la raconteriez-vous ? Quelles pièces incluriez-vous ? Et pourquoi pensez-vous que le Délice le public aimerait le lire?
  • Enfin, nous aimons voir ce que vous avez écrit auparavant, en particulier tout ce qui concerne ce pitch ou notre marque. Autour de deux ou trois liens ou exemples qui nous donnent un avant-goût de votre style que ce soit votre blog, un article publié ou les réseaux sociaux. Mais comme nous l'avons déjà mentionné, nous accueillons tous les emplacements, donc si c'est votre première fois, PAS DE PEUR, soyez honnête et faites-le nous savoir.
  • Le nom et l'inspiration derrière la collection de recettes/recettes.
  • Une brève explication sur ce qui rend cette recette unique et particulièrement avec cette touche &lsquoDelish&rsquo dessus. Quel est l'intérêt de cette recette ? Y a-t-il une astuce pour le rendre plus facile ? Existe-t-il un moyen de tricher et de faire cela ? Utilisez-vous un ingrédient fou ou un en-cas britannique classique pour le rendre épique ?
  • Enfin, veuillez envoyer au moins deux ou trois exemples de recettes que vous avez développées auparavant, que ce soit pour votre propre blog, les réseaux sociaux ou une recette publiée. Il est également intéressant de voir des exemples de vos photographies, même si elles viennent d'être prises sur votre iPhone !

Bien que les développeurs sans formation culinaire soient les bienvenus, nous demandons que ces idées de recettes aient une certaine expérience dans le développement et la rédaction de recettes dans une certaine mesure.

Dans la ligne d'objet s'il vous plaît écrivez le mot PITCH. Nous recevons BEAUCOUP de courriels chaque jour et de cette façon, nous savons les surveiller. Essayez de garder votre pitch aussi court que possible. Nous pouvons toujours revenir et poser plus de questions si nous en avons besoin. Et s'il vous plaît, ne soumettez pas d'articles complets, nous ne vous demanderons jamais de le faire. Nous aimons pouvoir travailler en collaboration avec nos contributeurs sur le contenu que nous commandons et publions - les pièces pré-écrites fonctionnent rarement.

Étape 3 : Et maintenant ?

Nous formons une petite équipe et nous recevons beaucoup d'arguments, d'idées et d'e-mails chaque semaine, donc malheureusement, nous pouvons répondre immédiatement à tout le monde. Cependant, nous visons à répondre dans un délai de quinze jours, indépendamment de la mise en service ou non.

Ne vous découragez pas si nous n'acceptons pas votre pitch. Premièrement, en raison du coronavirus, nous avons un budget limité, donc malheureusement, nous ne pouvons pas commander autant que nous le souhaitons pour le moment. En plus de cela, il existe de nombreuses raisons pour lesquelles un pitch pourrait ne pas fonctionner pour nous à cette occasion, alors ne vous découragez pas et réessayez.

Alors que voulons-nous exactement ?

Pièces à la première personne

Nous aimons les pièces à la première personne avec une histoire unique, réconfortante ou relatable à raconter, ou une fonctionnalité qui explore vraiment un sujet qui intéresse nos lecteurs.

Par exemple, cet article explique comment vivre avec une phobie des gens qui mâchent fort, ou ce qu'on aime vraiment devenir sobre dans la vingtaine.

Caractéristiques culturelles

Ici à Délicieux Royaume-Uni, nous sommes passionnés par l'exploration de tous les aspects du paysage culinaire unique et diversifié du Royaume-Uni - qu'il s'agisse d'un guide amusant expliquant le champ de mines de l'étiquette des pubs britanniques, ou d'un article explorant la signification des bâtonnets de poisson congelés pour un musulman britannique qui était gêné par le La nourriture pakistanaise qu'elle a grandi en mangeant.

Recettes uniques

Nous avons notre équipe interne de développeurs de recettes, mais nous sommes toujours désireux d'entendre de nouvelles idées, surtout si vous pensez qu'il y a une zone du site qui nous manque.

Nous accueillons les idées de recettes avec une touche unique et visuellement attrayante, comme ce pain aux bananes à base de crèmes pâtissières et de poudre de crème pâtissière instantanée, ou ces brownies à base de thé Earl Grey et de nos biccies préférés.

Ou avez-vous un ingrédient spécial qui donne un goût incroyable à quelque chose de simple, comme ce gâteau au chocolat qui utilise une boîte de soupe à la tomate, ou ce crumble à la rhubarbe qui utilise du romarin dans sa garniture ?

Enfin, avez-vous une recette que vous pensez vraiment que le monde DOIT connaître ? Par exemple, votre grand-mère fait-elle le dahl le plus méchant et vous devez le partager, ou avez-vous une recette comme ce curry de bœuf massaman qui est si bon que vous pouvez simplement le garder pour vous ? Nous avons toutes les oreilles !

En raison du climat actuel, pour le moment, nous n'avons pas accès à notre studio habituel, nous sommes donc particulièrement friands des pitchs de recettes pouvant être photographiés de chez nous. Si vous avez de l'expérience dans ce domaine, même avec votre téléphone, veuillez inclure des exemples.

Remarque : Nous avons déjà une équipe interne d'écrivains qui ont déjà des reportages, des galeries de commerce électronique et des listes de diffusion, nous demandons donc poliment de ne pas faire de présentations autour de ces zones. De plus, si vous lisez ceci dans une agence et que vous souhaitez explorer des arguments liés à votre marque ou à votre client, veuillez envoyer un e-mail à Sophia Kakouratos ([email protected])

Pour d'autres opportunités, veuillez garder un œil sur leSite Web de Hearst etLinkedIn, en plus deDélice site Internet. Nous vous recommandons également de suivre le réseau Hearst&rsquos BAMEici etici et Réseau LGBTQ+ici, ainsi que Hearst&rsquos maincomptes.Cision est également une excellente plate-forme pour les derniers emplois en journalisme. Il existe de nombreuses ressources en ligne intéressantes sur la façon de présenter des offres à d'autres marques de médias, mais pour plus d'informations, consultezici.


50 recettes de dîner au poulet

Food Network Magazine a créé des dizaines de recettes en utilisant un aliment de base préféré les soirs de semaine : les poitrines de poulet.

Relatif à:

130430_FNM_08_0421_N.tif

Utilisez des poitrines de poulet sans peau et désossées pour toutes les recettes (petite = 6 onces grande = 12 onces).

1. Sauté de base : Assaisonner 4 petites poitrines de poulet avec du sel et du poivre. Cuire dans 2 cuillères à soupe d'huile végétale dans une grande poêle à feu moyen jusqu'à ce qu'elles soient dorées, en les retournant une fois, 12 minutes. Couvrir cuire encore 3 minutes.

2. Citron-Thym: Cuire le poulet sauté de base (No. 1) dans 1 cuillère à soupe de beurre et d'huile. Une fois terminé, incorporer 1 cuillère à soupe de beurre et de jus de citron, 4 lanières de zeste de citron et 2 brins de thym tourner le poulet pour enrober.

130430_FNM_06_0352_N.tif

3. Fromage Bleu–Échalote : Faire le poulet sauté de base (No. 1) retirer dans une assiette. Cuire 3 échalotes émincées dans le jus de cuisson, 2 minutes. Ajouter 3/4 tasse de bouillon de poulet et laisser mijoter 5 minutes. Incorporer 1 cuillère à soupe de beurre. Verser sur le dessus de poulet avec du fromage bleu.

4. Hoisin-Prune : Faire le poulet sauté de base (No. 1) retirer dans une assiette. Cuire 4 prunes coupées en dés et 1 botte d'oignons verts hachés dans le jus de cuisson, 2 minutes. Ajouter 1/2 tasse de bouillon de poulet et 1/4 tasse de sauce hoisin et laisser mijoter 5 minutes. Incorporer le jus d'1 citron vert et verser sur le poulet.

5. Pomme-Moutarde: Préparez le poulet sauté de base (No. 1) dans une assiette. Cuire 1 pomme hachée dans le jus de cuisson, 2 minutes. Ajouter 3/4 tasse de bouillon de poulet et laisser mijoter jusqu'à ce qu'il réduise de moitié. Incorporer 1 cuillère à soupe de moutarde à l'ancienne et verser sur le poulet.

6. Farci: Mélanger 3/4 tasse de mozzarella râpée, 2 onces de fromage de chèvre et 1 cuillère à soupe de ciboulette hachée. Découper une poche dans le côté de 4 petites poitrines de poulet farcies avec le fromage. Cuire comme pour le poulet sauté de base (No. 1).

7. Saltimbocca : Préparez du poulet sauté de base (n° 1), en garnissant chaque poitrine de 2 feuilles de sauge et en l'enveloppant de 2 tranches de prosciutto avant la cuisson. Garnir chacun d'une tranche de provolone au cours de la dernière minute.

8. Champignon: Préparez le poulet sauté de base (No. 1) dans une assiette. Cuire 1 échalote hachée et 1 livre de champignons tranchés dans le jus de cuisson, 4 minutes. Ajouter 3/4 tasse de vin rouge et 1 tasse de bouillon de poulet cuire jusqu'à réduction de moitié. Incorporer 2 cuillères à soupe de beurre et de persil haché verser sur le poulet.

9. Piccata : Faire le poulet sauté de base (No. 1) retirer dans une assiette. Ajouter le jus de 2 citrons et 3/4 tasse de bouillon de poulet au jus de cuisson et laisser mijoter jusqu'à réduction de moitié. Incorporer 2 cuillères à soupe de câpres, le persil haché et le beurre verser sur le poulet.

10. Poireau-Raisin : Faites du poulet sauté de base (n° 1), en ajoutant 1 poireau haché avant de couvrir. Retirer le poulet dans une assiette. Ajouter 2 tasses de raisins et 1/2 tasse de crème et de bouillon de poulet dans la poêle et laisser mijoter jusqu'à réduction de moitié. Ajouter 1 cuillère à soupe de moutarde en grains et un peu de persil haché verser sur le poulet.

11. Alla Vodka : Faire le poulet sauté de base (No. 1) retirer dans une assiette. Ajouter 3 gousses d'ail tranchées et 1 cuillère à soupe de beurre à la graisse de cuisson pendant 1 minute. Ajouter 2 tasses de tomates concassées en conserve, 1/2 tasse de crème et 1/4 tasse de vodka et laisser mijoter 5 minutes. Verser sur le poulet et garnir de basilic haché.

12. Pané: Piler 4 petites poitrines de poulet jusqu'à ce qu'elles soient épaisses de 1/2 pouce et assaisonnées de sel. Passer dans la farine, tremper dans 2 œufs battus, puis passer dans la chapelure. Cuire dans 3 cuillères à soupe d'huile d'olive à feu moyen jusqu'à ce qu'elles soient dorées, 3 minutes de chaque côté, égoutter sur du papier absorbant. Assaisonnez avec du sel.

13. Cornflake : Préparez du poulet pané (n° 12), en échangeant 2 tasses de cornflakes écrasés mélangés à 1 cuillère à café de paprika pour la chapelure. Cuire seulement 2 minutes par côté.


COVID-19 a changé la façon dont la musique de film et de télévision est faite. Les musiciens de L.A. apprennent à improviser

Les scènes de notation historiques d'Hollywood – où les orchestres enregistrent la musique des superproductions IMAX et des binge-watches de Netflix – étaient vides et silencieux l'année dernière. La quarantaine COVID-19 a banni les musiciens dans leurs placards et leurs chambres, où les joueurs solo ont enregistré des fichiers et les ont envoyés dans le vide numérique pour qu'un ingénieur se fonde dans une symphonie patchwork.

"Tenet", composé par Ludwig Göransson, a enregistré sa partition de cette façon. "Bridgerton", avec de la musique de Kris Bowers, l'a fait aussi. Tout comme "Lovecraft Country", la série HBO écrite par Laura Karpman et Raphael Saadiq, ainsi que "Mrs. America", "American Dad" et une multitude d'autres émissions.

L'année de la peste a prouvé l'ingéniosité des musiciens, ainsi que des compositeurs qui écrivent pour eux. Mais cela a également ouvert de nouvelles fissures – et mis à nu les anciennes – sur le marché du travail post-pandémique des musiciens qui gagnent leur vie en enregistrant des partitions à L.A.

La réalité est que ces étapes étaient déjà menacées. Paramount, Disney et Universal avaient tous de grandes scènes d'enregistrement, mais chacune a été démantelée ou convertie en salles de doublage plus petites. Sur les quelque 18 grandes scènes de notation qui ont fonctionné à l'apogée d'Hollywood, il ne reste que Fox, Sony et Warner Bros. Au cours de la dernière décennie, Sony - anciennement MGM, où des comédies musicales classiques telles que "The Wizard of Oz" ont été enregistrées - a souvent été vide pendant des semaines, voire des mois à la fois.

La communauté autour de cet appareil d'enregistrement s'inquiète pour la scène Fox depuis que Disney a acheté le studio. Mais la scène de notation de Newman – du nom de deux des pères fondateurs de la musique de film, Alfred Newman et son frère Lionel, dont les descendants comprennent Randy, Thomas et David Newman – est restée une partie de Fox Studio Lot, propriété indépendante. Stacey Robinson, vice-présidente des opérations sonores chez Fox, a déclaré que l'opération était toujours soutenue.

Los Angeles était autrefois une ville en plein essor pour les musiciens de notation, avec suffisamment de joueurs de premier appel pour remplir trois orchestres symphoniques. Outre toutes les musiques de films et de télévision, de nombreuses émissions avaient des groupes en direct - sans parler de la musique pop luxuriante de Frank Sinatra et de ses semblables, qui a fourni encore plus de temps de studio aux musiciens d'orchestre.

Aujourd'hui, on estime que 150 à 200 musiciens gagnent leur vie en enregistrant des partitions, contre 500 il y a 20 ans, selon Dylan Skye Hart, un corniste français. Presque tous complètent leur travail en studio en enseignant ou en jouant avec des orchestres régionaux et des ensembles de chambre.

Le phénomène du travail en fuite inquiète les musiciens de Los Angeles depuis des décennies, avec les bandes originales de bon nombre des plus grands films d'Hollywood - sans parler des plus petits et des indépendants, ainsi que des émissions de télévision, des jeux vidéo et d'autres médias - enregistrés à Londres et dans d'autres villes (principalement européennes).

La raison la plus fréquemment citée est le coût d'embauche d'un orchestre syndical à Los Angeles. -faits des rachats.

Cela signifie-t-il que Disney Hall, Ahmanson, Mark Taper et Dorothy Chandler sont à l'abri du COVID-19 ? Non, mais le changement ajoute une couche de sécurité, dit le représentant.

Lorsque COVID-19 a frappé, les scènes de notation d’Hollywood se sont éteintes pendant quatre mois. Pour se remettre au travail, de nombreux musiciens ont investi dans des home studios et du matériel, et grâce à une pratique pure, ils sont devenus très bons pour enregistrer de la musique d'ensemble en solitaire.

L'inconvénient, bien sûr, est qu'ils devaient agir comme leur propre ingénieur, a déclaré Gina Zimmitti, l'un des principaux sous-traitants qui embauchent des orchestres pour les sessions de partition locales. Et parfois enregistrer "à des moments étranges afin d'envoyer au compositeur une piste propre sans aboiement de chien errant ni bruit de rue".

C'est aussi une façon solitaire de faire de la musique.

Benjamin Wallfisch, compositeur de "The Invisible Man", a salué la ténacité de ses amis musiciens mais a déclaré que "enregistrer à la maison ne peut jamais remplacer l'énergie partagée d'un groupe ensemble".

"Il y a juste ce désir intense de s'y remettre et de refaire de la musique ensemble", a-t-il ajouté. « Les musiciens ont besoin les uns des autres. C'est une forme d'art communautaire.

Les restrictions pandémiques se sont suffisamment assouplies en juillet pour permettre aux petits ensembles de revenir sur les scènes de notation mais avec de nouveaux protocoles : tests COVID-19 rigoureux, sièges distants, masques et boucliers en plexiglas entre les joueurs, et aucune fraternisation entre les instruments qui soufflent de l'air - et des gouttelettes.

Le célèbre festival de musique nouvelle et expérimentale reportera plutôt qu'il n'annulera, en attendant que les taux d'infection et de vaccination au COVID-19 s'améliorent.

La scène Fox a été la première des majors à s'adapter, mais ce n'était ni facile ni bon marché. De nouveaux filtres à air ont été installés et toute la configuration de la scène a été tournée de 90 degrés pour s'adapter à la distance physique requise. Cela signifiait que les musiciens faisaient face aux conduits d'alimentation de la climatisation, de sorte que le ventilateur - installé en 1929 lors de la construction de la scène - a dû être remplacé par un ventilateur plus silencieux.

“But we’ve managed to make it work,” said Robinson. “And, knock on wood, we’ve been staying pretty busy.”

Since July, Fox has hosted scoring sessions for “West Side Story,” “Suicide Squad 2,” “Minions: The Rise of Gru,” “Coming 2 America” and “The United States vs. Billie Holiday.” The popular Disney+ show “The Mandalorian” was also scored there under pandemic protocols.

Because musicians have to record in smaller numbers, and in separate instrument sections, the stages have been in use more days. But all of this “striping” — recording strings separate from brass and woodwinds and so on — has illustrated that scores with the heft of a huge orchestra can be recorded a different way.

The pandemic-inspired resourcefulness of recording small groups or individual musicians, potentially anywhere in the world, and mixing their parts into a finished score, has the power to upend the tradition of gathering a hundred players under one roof. The L.A. gig musician is left even more vulnerable to overseas competition.

Belinda Broughton, a veteran concertmaster violinist, has long argued that L.A. would win back much of its lost work if the union got rid of the demand for back-end payments. But when the pandemic hit, and she didn’t feel safe going back to playing in person, those residual checks helped keep her afloat.

“I now see the benefit of it,” said Broughton, 62. “Maybe that’s humbling. You know — mea culpa.” But, she added, “I still think that it would help not to have them.”

Those secondary market payments were considered an insult to scoring musicians when studios pushed for them in the 1960s, because “it’s technically deferred wages,” said Hart, who was a trustee on the local union board for seven years. It was a savvy cost-saving device for the studios, which didn’t anticipate the advent of home video or streaming.

Hart, 38, doesn’t believe losing the secondary payments would increase work for local musicians, and he argues it would require raising their front-end pay — which isn’t that high. The rate for recording non-blockbuster projects is $60 an hour, which means a musician who knocks a smaller score out in one three-hour session makes $180.

Hart also teaches at Cal State Long Beach, where he gets his health insurance, but he remains optimistic about the future of scoring work in L.A. The decrease in session dates is just a reflection of how music gets recorded much more quickly and efficiently than in the old days, he said, and he pointed to companies like Disney and Warner Bros., whose contracts still require them to record most of their giant films in town.

As for the stages, “they’ve been saying Sony is going to close, for sure, for the past 10 years,” Hart said. “You know, if it happens, it happens. I don’t worry about things, because I think worry is a wasted emotion.”

Where gains need to be made, Hart said, is with the streaming companies — Netflix, Amazon Prime — which have exploded during the pandemic as producers of media that need music. A lot of that work isn’t being recorded with L.A. union musicians, but it’s a potential gold mine that, Hart said, just requires some relationship building.

Some older players who didn’t want to pivot to home recording or venture back onto the stages have retired or simply given work to their younger colleagues. Overall, though, “it doesn’t feel like our musician community has abandoned ship,” said contractor Zimmitti’s business partner, Whitney Martin.

“If anything, they have been practicing a lot at home and are waiting for a call to get back in the studio,” said Martin, noting the potential for musicians who, prompted by the pandemic, have set out to form their own ensembles, collaborate with artists across different genres or otherwise thought outside the traditional stage-recording box. “Those who don’t just wait for a call and also create new opportunities. I think they’re going to do even better in the next year.”

Violinist Melissa Tong landed her dream job playing a Broadway musical. Then the pandemic became the ultimate showstopper. She’s one of 11 classical musicians from both coasts who share their stories of struggle, survival and hope.

Dans le business du divertissement

The Wide Shot vous apporte des nouvelles, des analyses et des informations sur tout, des guerres de streaming à la production - et ce que tout cela signifie pour l'avenir.

Vous pouvez occasionnellement recevoir du contenu promotionnel du Los Angeles Times.

Plus du Los Angeles Times

Sunday talk show guests, May 23: “State of the Union” “Face the Nation” “Meet the Press” “This Week” “Fox News Sunday” “60 Minutes”

Not throwing away their shot: “Hamilton” will reopen at the Pantages eight weeks early — but first comes a free vaccination event there on Saturday.

What to watch Saturday, May 22: ‘Hacks’ on HBO Anya Taylor-Joy hosts the season finale of ‘Saturday Night Live’ on NBC

It’s been 14 years since the ‘Charlie Bit My Finger’ video was uploaded and went viral. Now the family aims to cash in on its global success.

Ces voyages vous emmèneront dans des endroits inestimables, et nos conseils de pro vous aideront à creuser plus profondément.

As COVID-19 recedes, California workers are being called back to the office. The office? Who remembers that place? And what will the return look like?

Le 15 juin, les entreprises californiennes peuvent ouvrir leurs portes sans contraintes liées au COVID-19 et les personnes entièrement vaccinées peuvent se passer de masque dans la plupart des situations.

The office beckons. What rights and protections do you have? Will safety and vaccine issues in the workplace prompt lawsuits?

Tensions are rising in Shasta County, where a far-right group wants to recall supervisors, has threatened foes and bragged about ties to law enforcement.

Michael Kutcher, the twin of actor Ashton Kutcher, opened up to “Today” about his journey with cerebral palsy and his relationship with his brother.


How to Write and Design eBooks

The first part of making money from eBooks is to create one, but you need to figure out what type of eBook you’re creating. There are two types: eBooks that you give away for free or ones that people buy upfront.

The ones that you give away for free are generally a bonus you offer to entice someone to sign up for your email list so you can sell them a higher-priced product or service later.

This doesn’t have to be a thousand-dollar product. Dana Shultz of Minimalist Baker does this, offering a free eBook featuring 20 of her most popular recipes. It allows new readers to immediately see what they can expect from her website and prime them to buy her full-length cookbook.

The eBooks that people buy upfront are typically held to a higher standard. The reader is likely very interested in the topic or a prolific reader, and you’re going to need to put a lot more work into this kind of book.

It’s up to you to decide which type of book you want to write based on what your end goals are. If your goal is marketing a high-priced course or service, then offering a free book is a great way to get your target audience on your email list. If you’re looking to make a profit from eBooks, then your strategy will be to create high-quality books that keep readers coming back.

There are paid courses like Michelle Jackson’s Make Money with eBooks that take you through the process of identifying your topic, writing and editing your book, and developing a marketing strategy, but you can also start with these steps.

1. Set a budget.

Decide how much you want — or can afford — to invest in your eBook. You can spend anywhere from a few hundred dollars up to tens of thousands of dollars to write, publish, and launch your eBook, so figure out what you can spend and still stay profitable.

When you decide your budget there are two expenses that you should prioritize over others: editing and cover design. Once you have those covered, the rest of your budget can be spent on other things.

Every good book needs a good editor, but you might also need a proofreader. If you’re on a tight budget, you can try to find an editor that will do both. You’ll need to budget from $200 to $1,000 or more for a 50,000-word manuscript.

Even if you’ve written an original and creative book with perfect copy, you’ll also need a high-quality book cover. Since people do judge a book by its cover, a rudimentary or unattractive cover may lead readers to assume the content is of poor quality as well. Try to budget anywhere from $100 to $400 or more to pay a graphic designer to create your book cover.

If you have money left in your budget, you can spend it on things like ads, formatting, and other book-related expenses.

2. Research and select a topic.

Everyone wants to start here, but it should come second. Since a book is an investment of time and money, you need to know your budget and do your research before picking your topic.

If you’re a fiction writer, research the genre you plan to write to find out what readers are buying, the tropes they enjoy, and read reviews of similar books. This will help you figure out how you can meet or exceed reader expectations or create something that seems lacking in that genre.

If you plan to write nonfiction, you should also do a comparison of their topic to some best-sellers. But it’s equally important to consider what you want to sell beyond the book. This will help position you as an expert when selling that product or service.

3. Write the book.

Create an outline and write a rough draft that makes a comprehensive resource or engaging story. It sounds simple, but this is where most people who think about writing a book become overwhelmed. It’s intimidating to think about writing an entire book, and many writers get stuck at this step.

It doesn’t need to be that way, though. Rough drafts are considered rough for a reason. Write the book the best you can according to your outline, but don’t overthink it. You’ll have plenty of time to fix the book once it gets to your editor.

4. Fact check, self-edit, and hire an editor.

Now is the time where your book goes from good to great. Prior to sending it to your professional editor, make sure you do some self-editing and fact-checking before putting the manuscript in someone else’s hands.

Your editor will then go through your book to make corrections and point out places for improvement. After it’s been edited, make sure you read through it to verify that it reads the way you want, everything is correct, and for fiction books, the plot is consistent and has no holes.

5. Format the book.

There are several formats your book will need to be in for various platforms. In general, a PDF is the bare minimum this format is fine for free eBooks and eBooks sold on your website. If you want readers to have access to it on an eReader, you’ll need a Mobi version for Kindle and an ePub version for all other devices.

You can hire out the formatting of your book or, if you plan to write many books, invest in formatting software like Scrivener or Vellum.

6. Design a cover.

When your book is free you can get away with designing your own cover with a free online cover maker or using a free web-based design program like Canva. But if you want people to buy your book, you’ll most likely want to hire a graphic designer to create an attractive cover.

If you don’t have the budget for a graphic designer, don’t worry. You can get an affordable cover at 100 Covers or Fiverr or pay a little more for more options at 99Designs.

7. Find beta readers.

Beta readers are people in your target audience who read your book and provide feedback before the book is available for sale so you can make some final edits or adjustments. These readers will also leave reviews on the book, which can help with pre-sale numbers and profits.

If you have an audience from your blog or social media platforms, it should be easy to attract beta readers with the offer of a free book. If you’re starting from scratch and don’t have an audience or platform, you can offer to give beta readers a gift card or some other reward after they submit feedback and a review.


Contenu

Indian mystic Meher Baba (1894–1969) often used the expression "Don't worry, be happy" when cabling his followers in the West, [9] and the expression was printed on inspirational cards and posters during the 1960s. In 1988, McFerrin noticed a similar poster in the apartment of jazz duo Tuck & Patti in San Francisco, [ citation requise ] and he was inspired by the expression's charm and simplicity. [10] He wrote the song that was included in the soundtrack of the movie Cocktail and became a hit single the next year. [11]

The "instruments" in the a cappella song are entirely overdubbed voice parts and other sounds made by McFerrin, using no instruments at all McFerrin also sings with an affected accent, though he stated that "I hate to go so far as to say it's Jamaican. It was heavily influenced by Juan's Mexican Restaurant, which was just around the corner from the studio." [12]

The comedic original music video for the song stars McFerrin, Robin Williams, and Bill Irwin, [13] and is somewhat shorter than the album version.

The song is ranked No. 31 on VH1's 100 Greatest One Hit Wonders of the 80s and also appears on Pierre roulante ' s list of the 15 Best Whistling Songs of All Time. [14] At the 1989 Grammy Awards, "Don't Worry, Be Happy" won the awards for Song of the Year, Record of the Year, and Best Male Pop Vocal Performance.

This song was named by Village Voice critic Michael Musto as the worst of all time, [15] and it topped Q100 DJ Bert Weiss's list of tracks he would forever ban from radio. [16] In the "50 Worst Songs Ever", Mixeur said that "it's difficult to think of a song more likely to plunge you into suicidal despondency than this", and also lambasted its "appalling" lyrics. [17]

Kieran McCarthy of Allmusic expected the song would "probably remain prevalent in pop culture as long as humans speak English and play music." [18]

Weekly charts Edit

Chart (1988–89) Peak
position
Australia (ARIA) [19] 1
Austria (Ö3 Austria Top 40) [20] 1
Belgium (Ultratop 50 Flanders) [21] 2
Canada 30 Retail Singles (RPM) [22] 1
Canada Top Singles (RPM) [23] 1
Denmark (IFPI) [24] 2
France (SNEP) [25] 29
Iceland (Íslenski Listinn Topp 10) [26] 1
Ireland (IRMA) [27] 3
Italy (FIMI) [28] 18
Netherlands (Dutch Top 40) [29] 2
Netherlands (Single Top 100) [30] 3
New Zealand (Recorded Music NZ) [31] 2
Norway (VG-lista) [32] 5
South Africa (South African Singles Chart) [33] 4
Spain (AFYVE) [34] 5
Sweden (Sverigetopplistan) [35] 2
Switzerland (Schweizer Hitparade) [36] 2
UK Singles (Official Charts Company) [37] 2
US Panneau d'affichage Hot 100 [38] 1
US Panneau d'affichage Adult Contemporary [38] 7
US Panneau d'affichage Hot R&B Singles [38] 11
West Germany (Official German Charts) [39] 1
Chart (2016) Peak
position
Poland (Polish Airplay Top 100) [40] 75

Year-end charts Edit

^ Shipments figures based on certification alone.

  • Comedian George Carlin wrote in Napalm and Silly Putty that the song's message "was exactly the kind of mindless philosophy that Americans would respond to". [45]
  • Featured in the 1988 romance film Cocktail, starring Tom Cruise and Elisabeth Shue. It was also released as part of the film's official soundtrack.
  • The song was used in George H. W. Bush's 1988 U.S. presidential election as Bush's 1988 official presidential campaign song, without Bobby McFerrin's permission or endorsement. In reaction, McFerrin (a Democrat) publicly protested that particular use of his song, including stating that he was going to vote against Bush, and completely dropped the song from his own performance repertoire, to make the point even clearer. The Bush campaign then reportedly desisted from further use of the song. [46] television station WTVJ used this song for a span of two weeks surrounding January 1, 1989 as part of a $3 million promotional campaign for their network affiliation switch to NBC, who had purchased the station in 1987. [47] WTVJ even hired McFerrin for a custom re-recording with lyrics referencing both NBC shows and WTVJ's news department. [48]
  • In 1989, Delacorte Press published a book titled Don't Worry, Be Happy with the song's lyrics, 20 new verses written by McFerrin, and illustrations by Bennett Carlson.
  • The song became an unofficial anthem in Jamaica after Hurricane Gilbert struck the island in September 1988 (coinciding with the song's release) and caused months of hardship to the population. [49][50]
  • In 1993, it was featured in the trailer for the film Captain Ron.
  • In 1997, the song was featured in the direct-to-video film Casper: A Spirited Beginning.
  • In 2001, Mondo Club recorded the titular single. The performer was Trevor Taylor. [51]
  • In 2003, the song was parodied on the show Futurama, in the episode "The Sting".
  • In 2005, featured in the biographical military drama Jarhead, starring Jake Gyllenhaal.
  • In 2006, the song was parodied in the animated film Flushed Away.
  • In 2008, the song was featured in the animated film WALL-E.
  • Until 2010, the song was used as the theme song for Garda Oto commercials in Indonesia.
  • In November 2014, it was featured as a mashup with "Winter Wonderland" by a cappella group Pentatonix featuring Tori Kelly on the album That's Christmas to Me. [52]
  • It was featured in the dance video game Just Dance 2015.
  • In 2017, the song was covered by Kermit Ruffins, Irvin Mayfield, Jason Marsalis, Cyril Neville, Haley Reinhart, and Glen David Andrews for Ruffins and Mayfield's album A Beautiful World. [53]
  • In 2018, the song was featured in the animated film Hotel Transylvania 3: Summer Vacation.
  • In 2019, it was featured in the first episode of the fourth season of the USA Network TV series Mr. Robot.

Versions of "Don't Worry, Be Happy" have been recorded by several artists. The Katsimiha Brothers made a Greek cover of the song with original lyrics, and Montenegrin musician Rambo Amadeus made a parody titled "Don't Happy, Be Worry", as a critique to the optimism of the music scene in the former Yugoslavia in the face of war and economic depression. In addition, the lyrics of "Fight the Power" by hip hop artists Public Enemy refer critically to "Don't Worry, Be Happy". A version of this song sung by The Hit Crew is also added into the Big Mouth Billy Bass, a very popular animatronic singing toy. Hermes House Band covered the song on their Rhythm of the Nineties album in 2009. Reggae artist Cas Haley covered the song as a hidden bonus track on his Favorites album (together with former Jah Roots lead singer, Josh Heinrichs). Also in 1989 Dutch rock DJ Alfred Lagarde recorded a version in Dutch with a heavy Surinam accent under the name Johnny Camaro.

Confusion with Bob Marley Edit

Contrary to popular belief, the famous reggae musician Bob Marley never recorded a version of "Don't Worry, Be Happy", as he died seven years before the song was written. (Marley's own hit song "Three Little Birds" includes a similar lyric in its chorus: "Don't worry about a thing, every little thing's gonna be all right.") [54] Despite this, a video on YouTube attributing "Don't Worry, Be Happy" to Marley gained over 100 million views. [55]


Arrests have been made over inhumane Oreo pranks

There are some lines you just don't cross but, sadly, Oreo got looped into crossing such a moral boundary in 2017. To be clear, the cookie company wasn't involved in any wrongdoing. Rather, a popular YouTuber by the name of Kanghua Ren filmed himself swapping out Oreo cookies' creme with toothpaste. He then shared a video with his more than 1 million followers of himself giving the cookies, along with 20 euros, to a middle-aged homeless man. Per the Spanish newspaper El País, the man threw up after eating the prank Oreos (via HuffPost).

Not surprisingly, people were outraged by the demoralizing act. Although Ren insisted it was just a bad joke, the authorities failed to find any humor in it. In June 2019, a Barcelona court sentenced Ren to 15 months in prison and a $22,300 fine for the transgression. And while Spanish law likely means Ren's sentence will be suspended and he won't serve time behind bars, he is facing a punishment he probably finds just as severe — the court ordered Ren to shut down his YouTube and social media channels for five years.

The moral of the story? Don't bring Oreos into your bad behavior. But mainly (and the cookie company would surely agree), don't be a jerk.


Voir la vidéo: Vuoden pimein yö (Janvier 2022).