Autre

Michael Mina et Michelle Branch unissent leurs forces pour « Cook Taste Eat »


Nous n'avions jamais pensé que le nom de Michelle Branch apparaîtrait dans un titre de Daily Meal, mais il s'avère que la chanteuse est en quelque sorte une cuisinière à domicile en herbe. Branch s'est associé au chef de San Francisco Michael Mina pour co-animer une nouvelle série de cuisine en ligne, Cuisiner Goûter Manger, où les deux passent par un repas complet, étape par étape, chaque semaine.

"Michael et moi nous sommes rencontrés lors d'un événement ici à San Francisco, je faisais la musique et il faisait la nourriture", dit Branch. "Il y a eu un moment avant que l'événement ne commence, et je savais qu'il cuisinait et je suis un grand fan. Alors je suis allé et j'ai dit: 'Chef, qu'est-ce que tu fais ce soir? Qu'est-ce qu'il y a au menu?'"

"Alors je lui ai donné un plat typique, je préparais une morue glacée au miso, et je lui ai donné un bref aperçu du plat", se souvient Mina, "et elle a commencé à me demander:" Alors quel genre de bouillon servez-vous avec ça ?'"

Lorsque Mina a décidé de participer à Cook Taste Eat, cependant, il a commencé à penser à d'autres célébrités à amener dans la série. Le nom de Branch lui vint à l'esprit et il l'appela à l'improviste.

"À l'époque, avant que Michael n'ait cette idée fantastique à l'esprit, j'essayais de comprendre comment je pourrais incorporer la nourriture dans ma vie", a déclaré Branch. "Je pensais : 'Qu'est-ce que j'aime autant dans ma vie que la musique ?' Et c'était toujours de la nourriture. Et c'est un peu comme regarder ce que vous souhaitez parce que le téléphone a sonné et c'était Michael. "

La série, qui propose un repas complet chaque semaine, guide les téléspectateurs étape par étape à travers chaque recette (comme un plat de choux de Bruxelles cloqués aux pommes), permettant aux lecteurs de préparer un repas de plusieurs plats à leur propre rythme. "J'ai l'impression de représenter en quelque sorte la personne à la maison qui essaie de résoudre ce problème", a déclaré Branch. "J'adore la nourriture et je pourrais aller dans un restaurant comme celui de Michael et je partirai et je dirai : 'C'était le repas le plus incroyable, mais je ne peux pas le faire à la maison.' J'aimerais essayer."

Et le but ultime ? Laisser les téléspectateurs créer eux-mêmes leurs propres plats.

"En le décomposant en petits morceaux quotidiens, vous pouvez apprendre aux gens comment vous décidez [ingrédients]", explique Mina. « Qu'est-ce que le maïs donne à un plat ? C'est lui donner de la douceur. Quand quelqu'un vient et que vous savez qu'il aime le poulet, vous pouvez prendre ce poulet et montrer aux gens une technique qu'ils n'ont probablement pas vue. »

Et bien que Branch n'ait pas encore donné de cours de chant à Mina, elle a appris une ou deux choses sur la cuisine grâce à Mina. "Je suis capable de goûter quelque chose et de me dire 'Oh, il en faut plus et c'est pourquoi j'aime ce plat'", dit-elle. Consultez Cook Taste Eat sur leur site Web pour vous abonner et recevoir un livre de recettes numérique de Les recettes préférées de Mina.


La cuisine de l'enfer (saison américaine 8)

La huitième saison de La cuisine de l'enfer, une série télévisée de téléréalité américaine mettant en vedette Gordon Ramsay, créée sur Fox Network le 22 septembre 2010 et s'est poursuivie jusqu'au 15 décembre 2010. La sous-chef Nona Sivley a remporté le concours, obtenant un poste de chef au restaurant LA Market au JW Marriott Hotel à LA Live à Los Angeles, ainsi qu'une opportunité d'être porte-parole de Rosemount Estate Wines. [1] Ce serait la dernière saison à présenter 16 candidats, jusqu'à la saison 17.

Sabrina Brimhall détient le record du pire record de nomination de tous les chefs en veste noire de l'émission, étant nominée à chaque fois qu'elle était éligible.


Un guide complet de toutes les soirées de célébrités pendant la semaine du Super Bowl à Miami

En route pour South Beach pour le Super Bowl 54 ? Voici les événements les plus importants et les meilleurs que vous devez connaître.

Il est presque temps de faire la fête dans la ville où il fait chaud.

Pour la semaine précédant le Super Bowl LIV le 3 février, Miami accueillera certaines des soirées, des dégustations et des concerts les plus étoilés de l'année avec tout le monde, des légendes de la NFL et des athlètes du Temple de la renommée à la liste A célébrités et chefs lauréats du James Beard Award. Vous trouverez ci-dessous votre guide des événements les plus importants et les plus exclusifs qui se déroulent dans toute la ville et à Miami Beach, ainsi que les moyens de vous procurer un billet pour participer aux célébrations.

Soirée d'ouverture du Super Bowl
Lundi 27 janvier, Marlins Park
La semaine de jeu démarre officiellement avec cet événement préféré des fans, mettant en vedette des joueurs et des entraîneurs des équipes concurrentes du Super Bowl. Parrainé par Gatorade&# x2019s Bolt24, c'est le seul moment où les Chiefs de Kansas City et les 49ers de San Francisco seront au même endroit avant de se rencontrer sur le terrain dimanche. Les fans présents peuvent regarder des interviews en direct avec les quarts Patrick Mahomet et Jimmy Garoppolo, décrochez des autographes, prenez des photos avec des mascottes et des pom-pom girls et rencontrez leurs joueurs préférés. Les billets commencent à 29 $ et sont toujours disponibles.

Super Bowl EN DIRECT
Samedi 25 janvier 2013 Samedi 1er février Bayfront Park
Le village de fans d'une semaine proposera des concerts en plein air, Tailgate Town où des chefs comme Michelle Bernstein et Jeff McInnis cuisineront sur la scène culinaire, des spectacles aquatiques (y compris des cascadeurs portant des jetpacks effectuant des tours jusqu'à 70 pieds dans les airs), des défilés, feux d'artifice et divertissement interactif—tous gratuits. La programmation des concerts comprend Fitz et les crises de colère et Orchestre Walshy Fire de Miami. Obtenez la gamme complète ici.

Soirée de lancement du Super Bowl “Glazerpalooza”
Mercredi 29 janvier Importations de prestige au 14800 Biscayne Blvd.
Pour la 12e année, Fox Sports&# x2019 Jay Glazer organise sa fête annuelle du mercredi soir. Attendez-vous à un who’s-who d'athlètes célèbres et de commentateurs sportifs, y compris Michael Strahan, Rob Gronkowski, Troy Aikman, Erin Andrews et plus. L'événement aidera à collecter des fonds pour la fondation Merging Vets and Players, qui aide les anciens combattants à faire la transition vers la vie après leur service militaire. J'ai lancé la première fête de la semaine en 2007 et c'était EPIC. Il n'a grandi que depuis lors,” Glazer a publié sur les réseaux sociaux.

SiriusXM & Pandora Opening Drive Super Concert Series
Mercredi 29 janvier et jeudi 30 janvier, The Fillmore Miami Beach au Jackie Gleason Theatre
Voyez deux artistes primés se produire gratuitement à Miami Beach— ! Dans le cadre de la première série musicale du Super Bowl de SiriusXM et Pandora&# x2019, Les Chainsmokers montera sur scène mercredi soir et Lizzo se produira jeudi soir. L'entrée est toujours ouverte pour les deux émissions : les auditeurs peuvent RSVP pour la première émission ici et la deuxième nuit ici.

Port de Stella
Jeudi 30 janvier – Samedi 1er février 114 SW North River Dr.
Stella Artois transforme The Wharf en une célébration de la nourriture, des boissons, de la musique et du style d'inspiration européenne&# x2014avec des apparitions de Priyanka Chopra Jonas, œil étrange‘s Marron Karamo et chef primé Rosio Sanchez, qui cuisinera les plats de son restaurant SÁNCHEZ à Copenhague. Vous pourrez également réserver une place pour une promenade en bateau entre South Beach et le centre-ville de Miami. Les billets sont gratuits et plus de détails sont disponibles ici.

Pepsi Neon Beach
Jeudi 30 janvier 2013 Samedi 1er février Clevelander South Beach
Pendant quatre jours, Pepsi Zero Sugar prendra possession de l'hôtel Clevelander avec des concerts, des fêtes au bord de la piscine, du talonnage et de la nourriture. La programmation comprend la soirée Pepsi Zero Sugar Rookie of the Year jeudi (avec Saquon Barkley et Snoop Dogg) 𠇋ienvenidos a Miami Fiesta” le vendredi (avec Enrique Santos, DJ Extrême et ancienne star de la NFL Victor-Cruz) Pepsi Super Splash Pool Party samedi (avec top model Adriana Lima, Fat Joe et Lil Jon) et la soirée officielle Big Game Tailgate le dimanche avant et pendant le match. Les billets pour tous les événements sont disponibles ici.

Festival de musique du Super Bowl Bud Light
Jeudi 30 janvier 2013 Samedi 1er février American Airlines Arena
Bud Light est connu pour ses publicités mémorables le jour du match, et maintenant ils illuminent également les festivités d'avant-match. Pour la deuxième année, Bud Light et On Location Experiences organisent une fête de trois jours, qui comprend des performances de DJ Khaled, DaBaby, et Megan toi étalon dans le cadre du EA Sports Bowl jeudi soir Guns N&# x2019 Roses et invité spécial Snoop Dogg le vendredi soir et Bordeaux 5 avec Dan + Shay clôture du festival samedi soir. Les billets pour les trois nuits sont encore disponibles.

Coup d'envoi culinaire
Jeudi 30 janvier, Seminole Hard Rock Hotel & Casino
Lors du 6e événement annuel, les chefs Charlie Palmer, Michael Mina et Michel Voltaggio se joindra à d'anciennes légendes de la NFL Charles Woodson et Maréchal Faulk pour une nuit d'accords mets et vins décadents, y compris des plats comme la côte de bœuf yéménite et le magret de canard rôti à l'ail avec perlage de truffe. L'événement permet de collecter des fonds pour le fonds de bourses d'études du Culinary Institute of America&# x2019. Les billets sont encore disponibles.

Planet Pepsi Zero Sugar avec Harry Styles
Vendredi 31 janvier, Meridian à Island Gardens
Jennifer Lopez et Shakira se produiront peut-être au Pepsi Super Bowl Halftime Show dimanche, mais la marque de boissons gazeuses a également de grands projets pour vendredi soir. Harry Styles avec des invités spéciaux Lizzo et Marc Ronson lancera le week-end avec un événement de concert épique inspiré par les canettes et les onglets noirs mats Pepsi Zero Sugar nouvellement redessinés. “I a hâte de monter sur la scène Pepsi, de jouer et de faire la fête avec Harry et Mark ! Let&# x2019s go Miami !&# x201D Lizzo a déclaré dans un communiqué de presse. Pour la fête, le lieu construit sur mesure sera rempli de néons, de murs LED et de miroirs avec projection mapping. « Nous voulons offrir aux fans de Miami une nuit qu'ils n'oublieront jamais, nous construisons donc un événement audacieux et entièrement immersif sur une île qui ne ressemblera à aucune autre expérience », a déclaré Todd Kaplan, vice-président du marketing chez Pepsi. Les billets sont en vente dès maintenant sur Ticketmaster.


Résumé de la recette

  • 6 livres de tomates, coupées en deux ou plus au goût
  • 8 gousses d'ail non pelées, ou plus au goût
  • 3 cuillères à soupe d'huile d'olive
  • 3 cuillères à soupe de gros sel, ou au goût
  • 2 cuillères à soupe de beurre
  • 1 oignon moyen, coupé en dés
  • 2 cuillères à café de sucre blanc, ou plus au goût
  • 1 cuillère à café d'origan séché
  • 4 tasses de bouillon de légumes
  • ½ tasse de crème épaisse (facultatif)
  • sel et poivre noir moulu au goût

Préchauffer le four à 350 degrés F (175 degrés C).

Disposer les tomates côté coupé vers le haut sur 1 ou 2 grands moules à 4 côtés. Placer l'ail non pelé sur les tomates. Arroser d'huile d'olive et saupoudrer de gros sel.

Cuire au four préchauffé pendant 1 heure. Sortir du four et laisser refroidir dans le moule.

Pendant ce temps, faire chauffer le beurre dans une grande marmite à feu moyen-doux. Cuire l'oignon, le sucre et l'origan dans le beurre chaud jusqu'à ce que l'oignon soit ramolli, 5 à 7 minutes. Peler l'ail rôti et l'ajouter dans la casserole. Ajouter les tomates rôties et leur jus. Verser le bouillon de légumes. Couvrir et laisser mijoter la soupe pendant 20 minutes.

Réduire la soupe en purée à l'aide d'un mélangeur électrique fonctionnant par lots, en faisant preuve d'une extrême prudence avec les liquides chauds, ventiler un peu le couvercle et couvrir avec une vieille serviette. Forcer la purée à travers une passoire à mailles dans un autre pot, en éliminant les solides.


Manger obligatoire : nos 100 restaurants préférés à Miami en 2021

À tous points de vue, l'année écoulée a été rude et particulièrement pour l'industrie hôtelière de Miami. Et pourtant, le pire de la pandémie de coronavirus a fait ressortir le meilleur des restaurateurs de Miami. Les chefs ont fait don de leur temps et de leur argent pour nourrir les premiers intervenants et ceux qui avaient perdu leur emploi. Un sens renouvelé de la communauté a émergé alors que nous rompions le pain de nouvelles façons.

C'est dans ce même esprit que nous proposons "Required Eating: Our 100 Favorite Miami Restaurants of 2021", un Temps nouveaux guide de nos endroits préférés pour manger.

Sans aucun doute, notre concept de "dîner au restaurant" a été modifié et peut-être d'une manière qui survivra à la pandémie. Mais que vous replongiez dans des environnements intérieurs (aérés de manière appropriée et socialement éloignés) ou que vous décidiez de limiter vos incursions aux terrasses extérieures, aux plats à emporter, à la livraison et à la soirée pizza Zoom occasionnelle, chacun des établissements de cette liste existe pour faire ce que les restaurants ont toujours fait : nourrir nos ventres et nos âmes, dans les bons comme dans les mauvais moments.

Note de l'éditeur : pour plus de détails sur la façon dont les restaurants locaux servent les clients pendant la pandémie de COVID-19, explorez Temps nouveaux' Annuaire des restaurants de Miami : un guide du consommateur sur les plats à emporter, la livraison et les repas sur place.

"Required Eating" est écrit par Laine Doss, Zachary Fagenson, Clarissa Buch, Juliana Accioly, Chelsea Olson et Nicole Danna.

Le café du centre-ville de Camila Ramos, barista reconnu à l'échelle nationale, est une oasis tropicale lumineuse nichée entre le centre-ville, Overtown et le quartier des arts de Miami. La pièce maîtresse de l'espace est l'énorme machine à expresso La Marzocco, parmi les plus grandes du pays, à partir de laquelle Ramos et son équipe qualifiée fabriquent des cortados, des expressos et des macchiatos parfaits. Associez-en un avec une gamme de plats soigneusement sélectionnés, y compris certains des meilleurs sandwichs aux œufs de la ville. Et ne pensez même pas à manquer la boisson saisonnière de All Day. Ramos, l'équipe passe des mois à créer des boissons spéciales à base de café telles que Our Sweetheart No. 4 (infusion froide, sirop de romarin et jus de citron vert), Coffeewein (infusion froide vieillie en chêne blanc, thé à la roselle et amers de cacao salés) et le Paloma (pamplemousse, café nitro et sirop de poivre rose surmonté d'eau tonique et d'ananas séché). New Normal : All Day accepte les réservations via Resy.

Le bâtiment qui abrite l'Anderson a été un bar bien plus longtemps que la plupart d'entre nous n'ont été vivants. Le restaurateur Ken Lyon a donné une nouvelle vie à l'espace avec des jardins extérieurs luxuriants, un bar tiki et le restaurant de tacos El Toro Taco, décoré de magnifiques photos en noir et blanc de personnes et de lieux au Mexique, toutes prises par Lyon lors de ses différents voyages. pour le pays. Entre le salon intérieur, les patios extérieurs et le restaurant conçu pour ressembler à un food truck, l'Anderson ressemble plus à son propre petit monde qu'à un simple bar et cuisine. New Normal : Lyon a agrandi l'espace extérieur de l'Anderson et installé des sièges extérieurs supplémentaires.

Anthony's Runway 84, du propriétaire de la chaîne Anthony's Coal Fired Pizza, est sur le thème de l'aéroport, mais cela ressemble plus à ce que vous obtiendriez si Epcot ouvrait un restaurant basé sur le pittoresque Brooklyn d'antan. Il y a une salle à manger, mais si vous voulez vraiment vous divertir le soir, dînez dans le salon. Les fausses fenêtres du cockpit vous permettent d'atterrir pendant que vous parcourez le menu, qui penche fortement vers les plats italiens à la sauce rouge. Des femmes aux cheveux décoiffés portant des robes à imprimé léopard avec de gros diamants sur leurs doigts laqués de rouge boivent des martinis roses tandis que Sinatra chantonne en arrière-plan. Avant le dîner, un panier de pain chaud et frais arrive avec un plat d'huile d'olive relevée d'ail et de parmesan râpé. Si vous avez un rendez-vous, convenez que vous aurez tous les deux une haleine d'ail - cela en vaut la peine. Les boulettes de viande arrivent avec une cuillerée de ricotta, les poivrons siciliens sont farcis de plus de fromage et d'ail, et les palourdes oreganata, cuites au four avec de la chapelure dans une sauce à l'ail et au citron, sont authentiquement Sheepshead Bay. La saucisse civolata est présentée avec du brocoli et des poivrons rôtis. La saucisse est épicée, les poivrons sont doux et la combinaison est classique. New Normal : Anthony’s prend toutes les précautions COVID recommandées et propose désormais des plats à emporter et en livraison pour ceux qui préfèrent déguster leur saucisse et leurs poivrons à la maison.

Ce ne sont pas nécessairement les hot-dogs eux-mêmes qui sont meilleurs chez Arbetter's. Au contraire, ces franchises entièrement au bœuf ou au porc et au bœuf sont des toiles vierges idéales pour les trois combinaisons de garnitures qui ont solidifié la réputation d'Arbetter lorsque cette institution familiale a ouvert ses portes il y a plus d'un demi-siècle. Le chien de base à l'oignon / à la relish est bien piquant, et le chien à la choucroute / à la moutarde, chargé de choucroute magnifiquement beurrée et cuite toute la journée, est encore meilleur. En plus de la garniture au chili riche et savoureuse mais pas trop chaude d'une vieille recette de la famille Arbetter, une garniture d'oignons crus en dés ajoute ce message subliminal rassurant que vous consommez un légume verdâtre sain qui neutralise certainement le taux de cholestérol du menu - alors, hé, prends-en un autre. Pour un avant-goût du 305, essayez un chien de Miami, avec de la moutarde, de l'oignon, du fromage, de la tomate et des bâtonnets de pommes de terre. New Normal: Arbetter's propose des sièges à l'extérieur. Si vous ne pouvez pas vous rendre au pilier de Bird Road, commandez la livraison via Uber Eats, DoorDash ou Postmates.

L'Ariete du chef Michael Beltran ajoute un air de raffinement à Coconut Grove que l'on n'avait pas vu depuis l'époque où l'industriel James Deering en faisait la fête. Ariete sert des plats comme le foie gras avec des plantains fumés, mais il y a quelque chose de plus que de fantaisie parmi l'élégance offerte par Beltran, qui a été formé par les chefs Norman Van Aken et Michael Schwartz. Le natif de Little Havana mêle des morceaux de Cuba et de la France dans chaque plat, exactement comme ses grands-parents le lui ont appris. Un repas se termine par tres leches, et vous ne cesserez de penser à la gâterie sucrée jusqu'à la prochaine fois que vous visiterez Ariete. New Normal : Le patio extérieur luxuriant d'Ariete est idéal pour ceux qui préfèrent ne pas dîner à l'intérieur.

Réservez maintenant

En 2017, Katrina Iglesias, Adam Hughes et le chef et natif de Barcelone Deme Lomas ont ouvert Arson à deux portes de leur première entreprise, Niu Kitchen. La pièce maîtresse d'Arson est le Josper, un hybride grill/four à charbon qui influence la gastronomie de Lomas. Des bouffées d'Asie et d'Amérique du Sud se dégagent du menu d'une page, qui comprend environ 20 plats. Les plats principaux incluent des huîtres grillées avec du ponzu et de la mayonnaise au vinaigre de riz, des crevettes argentines au paprika fumé, de la tequila et du charbon de quebracho et le « Duck 2 Ways », qui est grillé et fumé avec des textures de pomme et du pain à la moutarde et au miel. Nouvelle normalité : Arson et Niu Kitchen se sont combinés afin d'accueillir davantage de sièges à l'extérieur. C'est un gagnant-gagnant pour les clients qui peuvent désormais commander à partir des deux menus.

Chez Awash, les propriétaires Eka et Fouad Wassel veulent vous emmener dans une authentique cuisine familiale de style éthiopien appelée un appât gojo. Essayez le doro wot, un plat de poulet riche avec une profondeur de saveur similaire aux taupes du Mexique. La rivière Awash, dont ce restaurant et de nombreux autres restaurants éthiopiens à travers le pays tirent leur nom, est un site du patrimoine mondial de l'UNESCO. C'est dans la vallée qui l'entoure que les chercheurs ont découvert en 1974 52 fragments d'os fossilisés du célèbre hominidé Lucy. La datation au carbone met l'âge du squelette partiel à plus de 3 millions d'années. C'est un fait que presque tous les Éthiopiens connaissent. Mais c'est aussi celui qui rappelle l'histoire de cette partie du monde et le fait qu'une grande partie de la culture humaine est née ici. Vous pourriez être tenté de ne visiter que la nuit, mais assurez-vous de venir pendant la journée pour une cérémonie traditionnelle du café éthiopienne, la même qui se répète jusqu'à trois fois par jour dans la Corne de l'Afrique. Les grains de café vert sont torréfiés à la poêle, moulus à la main, puis lentement infusés sur des charbons ardents. Le but est de vous ralentir jusqu'à l'arrêt afin de vous connecter avec le café et ceux avec qui vous le partagez. New Normal : Awash n'a pas de salle à manger en plein air, donc les réservations sont fortement recommandées. De plus, Awash propose des plats à emporter et en livraison.

Lorsque vous vous promenez dans la Calle Ocho sous le soleil étouffant, rien ne rafraîchit votre après-midi comme une friandise glacée. Rendez-vous à Azucar, où vous trouverez des saveurs qui ne peuvent être imaginées qu'à Miami. Faire de la crème glacée est une tradition dans la famille de la propriétaire Suzy Battle. Sa grand-mère fabriquait des glaces à Cuba et de nombreuses saveurs rendent hommage à la nation insulaire, comme platanos maduros (plantains sucrés) et « Abuela Maria » (crème glacée à la vanille avec de la goyave mûre, des morceaux de fromage à la crème et des biscuits Maria écrasés). New Normal: Azucar est un magasin de scoop, alors commandez votre cône et continuez votre promenade socialement éloignée dans la Calle Ocho.

L'homonyme du chef pâtissier portoricain Antonio Bachour est une oasis de créations dignes d'Instagram qui ont fait de lui une sensation nationale. Les vitrines en verre offrent des rangées séduisantes de gâteaux, macarons, croissants et bonbons aux couleurs vives pour satisfaire même les gourmands les plus exigeants. Cet endroit de 5 000 pieds carrés, niché à Coral Gables dans un coin serein de la rue Salzedo, propose non seulement des pâtisseries et des desserts fondants, mais aussi des ateliers pour les professionnels de la cuisine et un menu de salades à la carte tout au long de la journée. , plats à base d'œufs, tartes, sandwichs et entrées copieuses comme le churrasco et le saumon grillé. Aimé par les habitants et les visiteurs, Bachour est devenu une plaque tournante pour la communauté. New Normal : Cuisiner à la maison plus souvent ? Rehaussez votre repas en commandant l'un des gâteaux d'Antonio Bachour.

Lorsque vous apercevrez les cactus décoratifs à l'avant, vous saurez que vous êtes arrivé à Bakan. Ce charmant restaurant de Wynwood propose des plats mexicains traditionnels très éloignés des tacos qui prolifèrent dans tout Miami. Ici, vous trouverez des plats de mole d'Oaxaca et du poisson entier grillé (et des quesadillas et du guacamole si c'est votre confiture). Si vous vous sentez aventureux, recherchez la section « Los Exoticos » du menu. Essayez les gusanos de maguey, vers d'agave poêlés servis avec des tortillas de maïs bleu et un côté de guacamole et les escamoles, un caviar de fourmi rare sauté avec du beurre, des piments serrano et de l'épazote, puis enveloppé dans une tortilla de maïs bleu et garni avec une cuillerée de guacamole et des légumes marinés. Arrosez votre repas incomparable avec une sélection de la liste de plus de 200 tequilas et mezcals de Bakan. Nouvelle norme : la magnifique terrasse extérieure de Bakan, agrémentée de rocailles et de plantes d'aloès, a été agrandie sur le trottoir pour des sièges supplémentaires à l'extérieur.

Réservez maintenant

Ce bar à tapas et à vin, situé dans le quartier MiMo de Miami, se trouve à côté d'un motel anonyme. L'emplacement fait que BarMeli69 ressemble d'autant plus à un joyau caché, une trouvaille personnelle, le genre d'endroit dont vous parlez à vos amis, comme dans "Je viens de trouver ce super petit joint". À l'intérieur, le restaurant ressemble à l'un de ces merveilleux petits bistrots ou tavernes que l'on ne voit que dans les films. Vous ne pouvez vraiment pas identifier le pays ou la ville exacte que vous savez juste qu'il est charmant. Les vins proviennent principalement de la Méditerranée, y compris des sélections hors réseau de Sardaigne et d'Israël. Toutes les tapas sont délicieuses, mais le clou du spectacle est le saganaki flamboyant, le plat de fromage grec est aspergé de cognac et enflammé. Une ambiance conviviale et décontractée, ainsi que de la bonne nourriture et des boissons à des prix raisonnables, font du BarMeli69 un excellent joint de quartier. Nouvelle normalité : BarMeli dispose désormais d'un petit patio extérieur derrière le restaurant.

Réservez maintenant

Le bazar de l'hôtel SLS de South Beach nous vient grâce au génie du restaurateur, auteur de livres de cuisine et lauréat du prix James Beard. Fabriqué en Espagne La star de la télévision José Andrés. Le menu du Bazaar propose des interprétations aventureuses des saveurs du monde : Espagne, Singapour et Japon, ainsi que la connexion latino-américaine unique de Miami. Ainsi, nous obtenons des assiettes passionnantes comme des tacos japonais : anguille, shiso et wasabi parfaitement grillés, enveloppés dans des lamelles de concombre et garnis de flocons de chicharrones croustillants. Des tapas espagnoles plus traditionnelles, notamment des jambons, des fromages et des croquetas, sont également disponibles. Vous ne pouvez pas décider ? Laissez-vous tenter par le menu «Clasicos» à 65 $ par personne et offrez-vous un menu à cinq plats parmi les favoris du chef. Nouvelle normalité : les tables d'intérieur sont marquées pour la distanciation sociale avec des singes en peluche fantaisistes. Vous pouvez également opter pour une table d'extérieur offerte par Bar Centro, une autre entreprise Andrés/SLS.

Le Blue Collar de Danny Serfer s'inspire du restaurant américain classique. Le petit restaurant du quartier MiMo propose des plats du jour et des plats réconfortants. Commencez par un plat audacieux de crevettes et de gruau à la Nouvelle-Orléans avec du bacon et une sauce barbecue à base de Worcestershire, ou des latkes de Hanoucca (servis toute l'année). Ne manquez pas le tableau de légumes, rempli d'options délicieuses à partir desquelles vous pouvez créer votre propre assiette personnalisée. Commandez un cheeseburger, un thermos de café Panther et un «parm du jour» et installez-vous aussi à l'aise que dans la cuisine de votre mère. Nouvelle norme : le chef/propriétaire Danny Serfer a mis en place un café en plein air où les clients peuvent dîner en plein air et boire quelques plats froids.

Réservez maintenant

Cet endroit branché de Little Haiti dirigé par les chefs Luciana Giangrandi et Alex Meyer propose une gamme de pâtes en constante évolution conçue pour réconforter et enchanter. Recherchez les pappardelle alla lepre, des lambeaux onctueux de lapin braisé enchevêtrés avec de larges rubans de pâtes ou des garganelli aux pois verts avec un éclat d'œufs de truite fumée. Cependant, il ne s'agit pas que de nouilles ici. Boia De propose de nombreux délices autres que les pâtes, notamment des plats de viande et de poisson et des peaux de pommes de terre croustillantes remplies de fromage stracciatella au lait, de caviar et d'un œuf cuit dur. Nouvelle normalité : pour le moment, la petite salle à manger a cédé la place à un petit patio extérieur tout aussi petit. Le restaurant vend du vin à emporter et a installé une ventanita pour un ramassage facile.

Ce qui a commencé comme une maman-et-pop de 30 places est devenu un pilier de la cuisine indienne avec deux emplacements (Coconut Grove et Fort Lauderdale). Les convives croquent des gaufrettes de papadum croustillantes tout en regardant des films de Bollywood sur grand écran et en parcourant le menu. Cette liste est longue, mais en son cœur se trouvent les tikkas, les tandooris et les vindaloos dont les fans de cuisine indienne raffolent. Les samoussas aux légumes brillants sont un bon début, tout comme certains des pains cuits au tandoor - essayez le kulcha naan moelleux et moelleux à l'oignon. La plupart des plats peuvent être préparés doux, moyen, haut moyen, chaud ou très chaud. (Sur cette dernière note, le restaurant propose judicieusement des bières Kingfisher froides pour vous rafraîchir même des aventures culinaires les plus épicées.) Nouvelle normalité : les deux emplacements offrent des options de restauration en plein air et de plats à emporter et de livraison sans contact.

L'équipe de Bon Gout BBQ arrive peu après l'aube pour commencer à préparer la poitrine, les côtes levées et le poulet pour le barbecue, ainsi qu'une abondance de plats caribéens et soul-food. Ici, le secret est l'épis : une base d'assaisonnement haïtien d'oignons, d'oignons verts, de poivrons, d'ail, de persil et d'épices, pulvérisée en une pâte grossière qui est appliquée généreusement sur presque tout. Après plusieurs heures dans le fumoir, l'épis se déshydrate en une croûte fumée avec une netteté qui équilibre sournoisement le gras de la viande. Ne manquez pas le griot - des morceaux d'épaule de porc ridée de graisse qui émergent de la friteuse avec une croûte brunie et un intérieur juteux. Si vous le souhaitez, la viande peut être glissée avec amour dans une tortilla et couronnée de chou fermenté épicé connu sous le nom de pikliz. Les fanatiques de Scoville Scale peuvent commander le pikliz extra-épicé de Bon Gout, qui combine le funk addictif du condiment fermenté avec la chaleur ardente de ce à quoi on pourrait s'attendre en Asie du Sud-Est ou les sauces au poivre boursouflées de Trinidad. Nouvelle Normale : Le barbecue de Bon Gout voyage bien, pour mieux se déguster chez soi.

Bourbon Steak est un steak house américain contemporain - et l'un des meilleurs du sud de la Floride. Niché à l'intérieur du chic JW Marriott Turnberry Isle Resort & Spa, il propose des sélections de bœuf entièrement naturelles, biologiques et sans hormones, tempérées dans du beurre infusé aux herbes puis grillées sur du bois, y compris le légendaire japonais A5 Kobe ( vaut bien le prix du marché). Les fruits de mer sont également de premier ordre, tout comme les côtés frais de la ferme de macaroni au fromage à la truffe, de champignons rôtis et de choux de Bruxelles croustillants. Envie d'un repas décontracté ? Demandez le burger Turnberry, une option hors menu faite avec votre choix de bœuf, de dinde ou de falafel. Pour accompagner votre festin, la cave à vin de Bourbon Steak propose plus de 850 sélections. Nouvelle normalité : la taille de la fête est limitée à quatre invités qui ne sont pas du même foyer, six s'ils le sont. Les tables sont assises dans une rotation sûre et les toilettes sont à occupation simple.

Réservez maintenant

Bulla (prononcé boo-yah) est plus jeune, plus cool et meilleur que jamais. Les cocktails sont délicieux et difficiles, infusés de sirop de cardamome et de groseille, de citronnelle et de purée de concombre. Aventurez-vous dans la salle à manger, où les tableaux énumérant les plats espagnols ornent les murs en bois blond, pour déguster la cuisine des petites assiettes. Aspergés de pâte de tomates frites, les albóndigas - boulettes de veau et de porc - nagent dans une stracciatella laiteuse. Les croquetas de jamón - des morceaux d'or de beauté pinguid - brillent sous un fin glaçage à la confiture de figues. Le samedi et le dimanche, Bulla propose un brunch. Essayez le décadent huevos Bulla - des croustilles faites maison garnies d'un œuf biologique géant, de mousse de pomme de terre, de fines tranches de jambon Serrano et d'un prodigieux filet d'huile de truffe. New Normal : Bulla propose des options de restauration privées pour les familles ou les groupes qui souhaitent leur propre espace sûr.

Réservez maintenant

Byblos, le restaurant de la Méditerranée orientale au Royal Palm South Beach, est, pour le dire carrément, un bon moment. L'accent est mis ici sur l'interprétation des plats de la culture levantine, que l'on trouve principalement en Jordanie, au Liban, en Israël, en Syrie et dans certaines parties du sud de la Turquie. Le Byblos original se trouve à Toronto et, comme c'est souvent le cas avec les avant-postes de Miami, celui-ci propose une sélection de fruits de mer plus étendue que son frère canadien. Il est également équipé d'un four à bois, utilisé pour cuire le pide (pain plat turc) et le pain barbari (pain plat persan) chaque matin. Doré et parfaitement doré, le pain barbari est saupoudré du mélange d'épices za'atar personnel de la cuisine. Commandez-le avec une assiette de betteraves rouges rôties et de labneh biologique - une trempette épaisse et piquante ressemblant à du yogourt cultivée sur place. New Normal : Byblos a agrandi ses terrasses et propose des menus à code QR.

Réservez maintenant

Entre Cubain cantinero Les daiquiris de Julio Cabrera et les plats de la chef Michelle Bernstein, il y a quelque chose d'unique à Miami dans le café La Trova. La nourriture réconfortante de Bernstein est tentante. Elle travaille pour répondre aux fantasmes gourmands de ses invités, qu'ils soient à la recherche de plats élaborés ou d'un dessert traditionnel tres leches. En cas de doute, commandez une spécialité de paella, de jamón Serrano et de croquetas aux épinards et à la feta, ou l'interprétation du chef de l'arroz con pollo - le plat classique de style cubain que Bernstein prépare avec du riz bomba et du poulet mariné au safran et Bière. Mais comme pour tout ce qui concerne Magic City, ce joint n'est pas uniquement alimenté par de la bonne nourriture et des boissons : à tout moment de la journée, attendez-vous à ce que des musiciens vêtus de guayabera ou des trompettistes de jazz remplissent l'air de leurs airs vibrants, le tout contre une scène sur fond de façade patinée d'un édifice de la Vieille Havane. Nouvelle normalité : bien que le café La Trova propose de la musique en direct, les clients sont tenus de rester à leur place. La danse sur chaise est toutefois encouragée.

Steve Martorano est, sans exception, le restaurateur le plus coloré du comté de Broward. Depuis plus de deux décennies, le Café Martorano prépare une cuisine italienne réconfortante de style Philadelphie avec un côté divertissement. Bien que son menu à l'ancienne de classiques italiens - tels que le poulet cacciatore et les pappardelles aux saucisses - soit délicieux, les habitués affluent au restaurant pour les personnes derrière la nourriture. Quelle que soit l'heure du jour ou de la nuit, le café Martorano attire un mélange animé de locaux, de snowbirds et de célébrités qui viennent pour la salade de boulettes de viande du cuisinier et restent pour les talents de DJ de Martorano. Nouvelle normalité : les réservations sont fortement recommandées et peuvent être effectuées via OpenTable.

Réservez maintenant

David Garcia de La Camaronera est maintenant propriétaire de cet emblématique joint de fruits de mer du nord de Miami, qui a ouvert ses portes dans les années 1990. Cet héritier de la royauté des fruits de mer de Miami a gardé le menu pratiquement inchangé, permettant au restaurant de faire ce qu'il fait de mieux : servir le poisson le plus frais possible. Les favoris incluent des pinces de crabe en pierre et une belle salade de conque avec des morceaux charnus du mollusque mélangés à une marinade de tomates épicée et des poivrons rouges et verts en cubes. Le vivaneau à queue jaune et les hogfish frais peuvent être commandés grillés, noircis ou frits. Les habitués optent pour le Captain's Combo : la pêche du jour servie avec un accompagnement. Nouvelle normalité : Captain Jim's a agrandi ses sièges extérieurs.

Angelo et Denise Elia dirigent la Casa D'Angelo depuis plus de deux décennies. C'est souvent le premier restaurant auquel les habitants pensent pour les anniversaires ou les anniversaires, pour recevoir des invités de l'extérieur de la ville et pour les rendez-vous du vendredi soir - et pour cause. Le menu toscan classique comprend des gamberoni, des crevettes géantes aux haricots cannellini, de la sauge et des tomates cerises, des courgettes et des calmars saupoudrés de semoule et de poulet fermier rôti au bois légèrement frit bistecca alla fiorentina et des rigatoni garnis de saucisses maison et de champignons d'hiver. Une longue liste de spécialités change tous les soirs et une merveilleuse liste de plus de 1 500 vins italiens fait que le dîner ici rivalise avec un voyage en Toscane. Il y a deux emplacements : l'original à Fort Lauderdale et un deuxième restaurant à Aventura. New Normal : Casa D'Angelo effectue sa propre livraison.

Réservez maintenant

Une peinture murale représentant un désert sous une paire d'yeux flottants est le seul signe qui attire les passants dans ce refuge de style ouzbek, accessible uniquement d'un côté de la NE 163rd Street. Chayhana Oasis propose des plats non seulement d'Ouzbékistan, mais également de toute la région centrale de l'Eurasie. Traduction : Vous pouvez manger à votre guise dans plusieurs nations. Pour que les débats restent simples et divertissants, le menu contient des descriptions originales de plats moins connus. Commencez par le doma, de tendres feuilles de vigne farcies à la turque, continuez avec du cheburek, décrit comme une crêpe frite pliée et farcie d'agneau haché et d'oignons moelleux et savoureux et terminez par un kovurma lagman, un plat d'œufs frits faits maison. nouilles parsemées de morceaux de bœuf moelleux et garnies d'une crêpe aux œufs incroyablement mince. Pour le dessert, essayez le gnezdo, une meringue fraîche garnie de noix en dés. Et à la manière européenne standard, arrosez le tout d'un verre de vodka haut de gamme. Allez-y, le pain frais et moelleux de style ouzbek ne manque pas pour vous en imprégner. Nouvelle normalité : les convives peuvent choisir de manger sur la terrasse en plein air.

La propriétaire actuelle de Cheeseburger Baby, Stephanie Vitori, a commencé comme chauffeur-livreur au restaurant, avant de prendre la relève il y a près de deux décennies. Le petit restaurant de hamburgers, situé sur Washington Avenue à South Beach, a acquis une renommée mondiale après que Jay-Z et Beyoncé ont été aperçus en train de savourer quelques sandwichs après les heures de travail. La devise du restaurant est simple : servir d'excellents hamburgers aux gens jusqu'aux petites heures du matin, à des prix raisonnables. Il y a un couvre-feu en vigueur, mais les hamburgers sont encore frais de la plaque chauffante, la bière est encore froide et le service est toujours sympathique. New Normal : La salle à manger avec ses sièges rétro est fermée mais des sièges extérieurs sont disponibles. Mieux encore, emportez votre burger à emporter et dégustez-le en regardant la mer.

Le complexe à usage mixte, qui propose également des commerces, des divertissements et des bureaux, abrite une salle de restauration avec des concepts d'une poignée de chefs et de restaurants les plus populaires de Miami, dont Richard Hales' Society BBQ et les propriétaires de Stanzione 87, qui sont derrière pizzeria napolitaine au feu de bois Ash! Pizzeria. Trouvez l'un des meilleurs hamburgers de Miami chez USBS Craft burgers et un excellent café chez Vice City Bean. Cela signifie que vous pouvez obtenir le meilleur de la cuisine locale de Miami sans passer d'un quartier à l'autre. La Citadelle dispose également d'un bar-salon sur le toit de 5 000 pieds carrés ouvert du mercredi au samedi. New Normal : prenez l'air et un cocktail sur le toit de la Citadelle.

Clive's fait sa marque avec de grands favoris jamaïcains tels que la chèvre au curry, la queue de bœuf et le poulet jerk. L'emplacement d'origine de Wynwood, qui existait depuis près de quatre décennies, a fermé, mais la nouvelle maison de Clive à Little Haiti est un havre coloré où manger certains des meilleurs plats jamaïcains à Miami. Le poulet est cuit à la perfection et le curry est un mélange doux et subtil. L'ambiance est décontractée, jusque dans la petite radio qui diffuse des sons reggae. Vous pouvez juste voir Lenny Kravitz, fan de Clive, assister à la scène. L'endroit est idéal pour les plats à emporter mais tout aussi agréable pour un arrêt au stand en milieu d'après-midi. Nouvelle norme : l'espace est limité pour les repas sur place, mais les plats à emporter sont toujours une option.

Dès que vous entrez dans ce refuge du nord de Miami Beach, vos sens sont en proie au parfum écrasant de la graisse de bœuf fondue et de l'huile de piment. Ce restaurant de style Sichuan est le premier projet américain du chef Yang Xian Guang. La graisse de bœuf est l'ingrédient central du hot pot de Yang - l'arôme riche et savoureux est la mesure par laquelle la plupart des Chinois jugent le hot pot. Les recettes du natif de Chongqing comprennent trois sortes de piments ou plus, une montagne de grains de poivre du Sichuan, des bâtons de cannelle, de l'ail, du gingembre, de l'anis étoilé, des haricots noirs fermentés et une litanie de secrets que Yang refuse de partager. Un simple bouillon de poulet, fait de carcasses mijotées avec du gingembre et de l'ail pendant trois heures, est versé dessus juste avant que le plat ne soit envoyé à la salle à manger. Amenez un grand groupe afin de pouvoir commander autant d'équipements que possible. Assurez-vous également de suivre votre rythme : l'un des moments les plus joyeux de la fondue est la toute fin, lorsque le bouillon et les épices ont réduit, ainsi que tout ce qui y a été cuit, en une infusion riche et savoureuse qui rend les dernières bouchées vraiment spécial. Nouvelle normalité : les plats à emporter et la livraison sont disponibles.

Si vous pensez que les Américains ont accaparé le marché de la nourriture extrême, vous n'avez pas essayé la poutine. Le plat canadien-français, qui est devenu populaire au Québec dans les années 1950, se compose de frites nappées de sauce brune et de fromage en grains. Le résultat : un aliment salé, cheesy, addictif qui baigne l'âme et bouche les artères. Heureusement pour les Floridiens du Sud, les Canadiens affluent dans la région chaque hiver. En 1998, Gilles et Ritane Grenier décident d'ouvrir un stand de glaces et de restauration rapide. Ils ont mis de la poutine au menu et avant de s'en rendre compte, ils ont été envahis par les Canadiens et les locaux qui ont le mal du pays et qui sont devenus accros au plat. Dairy Belle a récemment déménagé dans un centre commercial, mais la poutine reste la même. Nouvelle normalité : Dairy Belle n'est qu'à un kilomètre et demi de Dania Beach, alors prenez votre poutine à emporter et partez pour le sable et le surf.

Dasher & Crank de Wynwood a changé la scène de la crème glacée à Miami. La boutique rose clair, marquée par une enseigne lumineuse au néon en forme de cornet de crème glacée, propose une gamme de base de crèmes glacées, notamment du sorbet au wasabi à la framboise et de la menthe au charbon actif (5 $ pour une boule, 7,50 $ pour un double, et 10 $ pour un triple ou une pinte). Le vrai plaisir, cependant, réside dans les collaborations de D&C avec certains des meilleurs restaurants, brasseries et fournisseurs de Miami. Le propriétaire Daniel Levine s'associe à des locaux tels que Zak the Baker, El Bagel et Per'La Coffee pour créer des saveurs innovantes que vous ne trouverez nulle part ailleurs. Les favoris précédents comprenaient « Avocado Toast », fait avec du levain Zak the Baker légèrement grillé et un tourbillon d'avocat, et « Maple Bacon », fait avec de la viande séchée de Miami Smokers. Les classiques toujours disponibles incluent la gousse de vanille de Tahiti, le "Chocolate Crank" (crème glacée au chocolat avec une ondulation de fudge maison et du caramel anglais) et "Kush Chicken n Waffles", qui mélange de la crème glacée au babeurre avec de la peau de poulet croustillante et trempée à l'érable gaufres du restaurant voisin Kush. La boutique devient super créative pour les occasions spéciales - des saveurs inspirées par l'équipe pour le dimanche du Super Bowl, par exemple, et une crème glacée infusée au CBD pour commémorer la Journée nationale du CBD. New Normal : commandez un scoop à emporter et emportez-le lors de votre visite autoguidée de la fresque murale de Wynwood.

Eating House a ouvert ses portes comme l'un des premiers véritables pop-ups de Miami-Dade. Créé par Haché Le champion Giorgio Rapicavoli, le populaire restaurant Coral Gables, propose un menu fantaisiste qui, dans d'autres mains, serait considéré comme une nouveauté. Les crêpes Cap'n Crunch, par exemple. Ou poulet frit Hotlanta, ou Tater Tots avec ketchup Coca-Cola, ou, pour le dessert, une tasse de terre. Mais Rapicavoli parvient à transformer le kitsch en une forme d'art culinaire. Son menu, qui change fréquemment, est toujours inventif, toujours amusant et toujours au top. N'oubliez pas de consulter les menus contextuels du chef et sa série annuelle de dîners 420 le 20 avril. Le menu non officiel des « fêtes » a suscité un véritable culte grâce à des plats uniques dont toute personne ayant un gros problème de fringale aurait envie. Nouvelle norme : les tables sont équipées de « rideaux » de distanciation sociale et les convives sont encouragés à faire des réservations via OpenTable. Les places sont limitées à deux heures pendant le dîner et à 90 minutes pendant le brunch. Le restaurant a agrandi ses terrasses.

Réservez maintenant

Les bagels roulés à la main de Matteson Koche, sans additifs ni conservateurs présents dans de nombreuses interprétations, sont le cœur et l'âme de cette « bageleria » de Biscayne Boulevard. Les options de sandwich comprennent une version bacon, œuf et fromage et le «Lox Supreme», ainsi que des créations plus funky telles que «Avo Spesh» (8,50 $), à base d'avocat écrasé, de concombre anglais, de fromage à la crème, d'huile d'olive et de mer sel. Le «EB Original» (8,50 $), avec sa combinaison riche en sel et en épices de fromage à la crème, de jalapeños carbonisés et de bacon épais, est à ne pas manquer. Les puristes peuvent acheter un bagel sans fioritures pour 2,50 $, des demi-douzaines et des dizaines à 12 $ et 22 $ respectivement. Nouvelle norme : si faire la queue vous rend anxieux, préparez plutôt un bagel en semaine et achetez-en suffisamment pour le congeler pour le petit-déjeuner du dimanche au lit.

Exquisito, une entreprise familiale, a une riche histoire à Little Havana. Ce qui a commencé comme une petite cafétéria de 16 places à côté du Tower Theatre est maintenant un 75 places servant une cuisine cubaine préparée avec amour. Le propriétaire Heliodoro Coro a acheté l'espace en 1974 et l'exploite avec son neveu Juan, que l'on retrouve parfois dans la cuisine du restaurant. Les éléments du menu sont à un prix raisonnable et comprennent une variété de plats de viande, de porc, de volaille et de fruits de mer, ainsi qu'une longue liste de sandwichs, d'accompagnements (essayez le tamal) et de plats du jour allant des soupes copieuses au ragoût de queue de bœuf. Avec plus de 30 ans au même endroit, deux extensions et une base de fans fidèles, Exquisito fait beaucoup de choses correctement. Nouvelle Normale : Plats à emporter et livraison disponibles.

Bien sûr, El Mago de las Fritas propose des plats dignes d'un dîner depuis sa salle à manger de style cafétéria à l'ancienne (avec des cabines en vinyle et des comptoirs en formica). Mais vous n'êtes pas là pour n'importe quel plat. Vous êtes ici pour les hamburgers cubains, AKA fritas. Des galettes de bœuf au chorizo ​​​​orange aux rouleaux cubains presque trop mous et à la garniture de bâtonnets de pommes de terre faits à la main, la frita d'El Mago est l'une des meilleures itérations de la ville magique. Vous pouvez commander une frita de base, mais envisagez sérieusement une double avec du fromage. Quoi que vous fassiez, n'oubliez pas d'ajouter un œuf au plat sur le dessus. La plupart des membres du personnel ne parlent pas anglais, mais si vous n'êtes pas à l'aise pour commander en espagnol, indiquez simplement ce que vous voulez sur le menu. Nouvelle norme : des sièges à l'extérieur sont disponibles.

Le nom se traduit par Juice Palace, et c'est exactement ce qu'est cette chaîne : un endroit de premier ordre pour les jus de fruits frais et naturels. Cela, et bien plus encore. Le restaurant en plein air est composé de trois zones principales : un bar à jus, un comptoir à sandwichs et une grande section de plats chauds qui propose une excellente cuisine cubaine sous forme de repas individuels ou à la livre. Les prix ont tendance à être bas, même pour les fruits de mer. Le plat le plus populaire ici est de loin le lechón asado, servi avec du congri et du yuca ou des maduros, mais le pescado de aguja avec du riz jaune a sa propre base de fans, tout comme le pollo asado avec du riz jaune et du boniato (patate douce frite). El Palacio peut être bondé, attirant un mélange de jeunes couples dans des familles avec des tout-petits hurlants. Gardez à l'esprit qu'ils sont là pour les mêmes raisons que vous : parce que la nourriture est fantastique et que les prix sont imbattables. Nouvelle normalité : La chaîne a mis en place des protocoles étendus de désinfection et d'assainissement.

Cette simple sandwicherie au confluent où Wynwood, Midtown Miami et Edgewater se rencontrent reste un incontournable dans la course pour transformer Miami en une mer de condominiums et de Lululemons. Le restaurant est également l'un des plus démocratiques de la ville, sa clientèle étant un flux constant d'ouvriers du bâtiment, de galeristes, de touristes et d'habitants des condos susmentionnés, tous passant pour leurs plats de café et leurs sandwichs cubains - ici avec un bonus dans le forme de croquetas pressées dans le pain avec la viande et le fromage. Nouvelle normalité : passez votre commande à l'avance pour la récupérer à la ventanita d'Enriqueta.

Les frères et sœurs Eileen et Jonathan Andrade viennent de la royauté culinaire de Miami. Leurs grands-parents ont fondé Islas Canarias, le sanctuaire de la nourriture réconfortante cubaine vénérée pour ses croquetas. Leurs parents ont perpétué cette tradition. C'est sur les conseils avisés de maman et papa qu'Eileen et Jonathan ont ouvert Finka - une orthographe funky de finca, le mot espagnol pour "ferme" - dans l'extrême ouest de Miami-Dade. Les pubs gastronomiques sont à dix centimes dans la partie est du comté, mais Finka a le monopole dans l'ouest, et les foules font la queue tous les soirs pour les plats péruviens-coréens-cubains d'Andrades : cazuelas en fonte d'agneau effiloché et masa de maïs cuit doux , le bibimbap cubain et les fameuses croquetas de l'ancienne recette familiale, disponibles en jambon, poulet ou poisson. New Normal : Repas en plein air disponible.

Il y a des années, Derek Kaplan était un vrai pompier de Miami qui faisait des tartes avec son père le week-end. Les tartes, cuites dans une cuisine industrielle à Wynwood et vendues dans un food truck et une pizzeria à Coconut Grove, ont fait sensation. Maintenant, Kaplan est l'un des boulangers les plus recherchés de Miami, préparant des tartes pour certains des meilleurs restaurants de Miami. Kaplan vend également ses tartes, ses biscuits fraîchement préparés, ses gâteaux et ses sandwichs à la crème glacée dans les magasins de Wynwood et de Coconut Grove. Les tartes aux fruits de Kaplan sont des affaires massives, chacune nécessitant plusieurs kilos de fruits. Sa pièce de résistance est la "Crack Pie", qui présente une épaisse couche collante de caramel salé saupoudrée d'une généreuse explosion de sucre en poudre. La magie réside dans l'espace où la croûte et la garniture se réunissent dans une concoction gluante, savoureuse et d'un autre monde qui fond dans la bouche et colle à vos dents. New Normal : Commandez vos tartes entières ou à la part pour emporter ou en livraison, cette dernière est désormais disponible partout aux États-Unis via Goldbelly.

Un pilier de Fort Lauderdale depuis près d'une décennie, le restaurateur Eliott Wolf's Foxy Brown sert des plats réconfortants bien exécutés dans un cadre accueillant. La galette fondue est parfaite, le boeuf-a-roni et le macaroni au fromage savamment calibrés, la soupe à l'oignon française présentant une traction de fromage idéalement Instagrammable. Le Foxy brille pendant le brunch du week-end, lorsque vous pouvez faire plaisir à votre enfant intérieur avec des gaufres s'mores, des trous de beignets et un sandwich au fromage grillé au pain aux bananes rempli de ricotta et de Nutella. (Oui, vous avez bien lu.) Tout cela, plus des cocktails, des Bloody Marys, des mimosas et, si vous avez de l'endurance, des milkshakes, y compris des variétés alcoolisées. Nouvelle normalité : jusqu'à nouvel ordre, le Foxy Brown est ouvert du jeudi au dimanche uniquement.

Ce restaurant intérieur/extérieur surplombant la rivière Miami sert des plats de poisson frais et une hospitalité familiale grâce à l'équipe père-fils Luis Garcia et Esteban Garcia Jr. Garcia's est une institution depuis plus de 50 ans. prises quotidiennement et disponibles à l'achat sur le menu ou à la livre au marché aux poissons d'à côté. Si vous choisissez de rester, vous pourrez dîner dans un cadre en bois sombre ou profiter de l'ambiance décontractée et de la vue sur la rivière à l'extérieur. Choisissez des plats au tableau ou des plats préférés de la maison tels que des doigts de mérou frits ou des préparations noircies ou panées de votre poisson préféré. La fameuse trempette de poisson ou un sandwich aux crevettes frites font des entrées savoureuses. Vous pouvez commander votre repas avec des frites, de la salade de chou, des légumes grillés, de la purée de pommes de terre, du riz jaune, du riz blanc ou de la salade. New Normal : Garcia's a mis en place tous les protocoles requis à l'intérieur et à l'extérieur, mais nous prendrons place sur le pont à l'étage n'importe quel jour. Et avant de partir, procurez-vous des fruits de mer frais au marché pour cuisiner à la maison demain !

Dans, de tous les endroits, Dadeland, le chef Niven Patel et son équipe ont ouvert les yeux de Miami sur la cuisine de l'ouest de l'Inde, une palette qui se compose d'infiniment plus que du poulet tandoori et de l'agneau rogan josh. Vous trouverez ici le simple snack de rue à base de riz soufflé appelé bhel, agrémenté d'avocat sucré de Floride et de morceaux charnus de thon cru. Bien que le restaurant propose du poulet tikka masala pour les moins aventureux, ne manquez pas la section importante de légumes au menu, dont la plupart des ingrédients proviennent du propre jardin de Patel. Au lieu d'un menu à la carte pour le déjeuner, Ghee sert un repas de plats du jour qui changent en fonction de la récolte de la ferme du chef, Rancho Patel (18 $). Nouvelle normalité : Le restaurant a agrandi sa salle à manger extérieure et a créé une salle d'attente extérieure dotée d'un accueil qui aide les clients.

Réservez maintenant

La plage de Fort Lauderdale n'est pas du tout à Corfou, mais ce restaurant grec adjacent à la plage fait un bon travail pour donner aux clients affamés l'impression d'avoir traversé un pont temporaire vers tout ce qui est méditerranéen. L'équipe de propriétaires des frères Sam et George Kantzavelos propose les types de plats que tout touriste, local ou natif grec peut apprécier dans un cadre décontracté qui canalise les meilleurs plats du New Jersey. En conséquence, Greek Islands Taverna reste un favori de longue date parmi les amateurs de plage grâce à son menu varié de plats grecs classiques, à un prix raisonnable. Optez pour des classiques tels que le gigot d'agneau rôti, le saganaki flamboyant, le shish kebab au poulet et un avgolemono tueur (soupe de poulet au citron). New Normal : Le restaurant ne prend pas de réservations, mais les tables sont espacées d'au moins six pieds.

Dirigez-vous vers ce joint cubain bien-aimé dans l'ouest la prochaine fois que vous aurez la gueule de bois ou que vous aurez faim et que vous aurez besoin de caféine. Il y a peu de meilleurs remèdes pour l'un ou l'autre que le café cubain et les croquetas chaudes. Ouvert en 1977 par Raul et Amelia Garcia, Islas Canarias a gagné sa place comme l'un des meilleurs cafecitas - ces adorables cafés/boulangeries cubains - dans le comté de Miami-Dade. C'est principalement grâce à la réputation du restaurant pour ses croquetas abordables et son cafecito parfait et brûlant. Les gens raffolent des empanadas au bœuf ou au poulet sur commande, des sandwichs medianoche, du pan con bistec et de ces fameuses croquetas au jambon. Nouvelle normalité : Islas Canarias a un service au volant si vous préférez prendre votre dose de café et de croquetas pour en profiter ailleurs.

En 1946, Jessie et Demas Jackson ont ouvert le Mama's Cafe à Overtown. Le restaurant a vu la communauté noire historique de Miami s'élever, s'effondrer et s'élever à nouveau. Des générations plus tard, l'entreprise familiale était devenue légendaire pour sa cuisine traditionnelle de l'âme. En plus d'Overtown, il y a un avant-poste de Jackson Soul Food à Opa-locka, les deux endroits proposent des plats traditionnels, notamment du poisson-chat frit, des ailes étouffées, de la queue de bœuf, du pain de viande et des côtes levées. Un bon restaurant de soul-food est connu pour ses côtés, et Jacksons livre - des ignames confites aux gombos frits, au chou vert et aux macaronis au fromage. New Normal : Jackson's vend toutes ses viandes individuellement, il est donc facile de personnaliser un repas familial à emporter à la maison.

Le célèbre Ice Cream Parlor & Restaurant de Jaxson à Dania Beach, ouvert par Monroe Udell en 1956, fabrique toujours chacune de ses 60 saveurs de crème glacée à la main. Aujourd'hui, le glacier à l'ancienne possède non seulement l'une des plus grandes et des meilleures sélections de glaces de la région, mais également l'une des plus grandes collections de souvenirs américains du pays. Attendez-vous à des boules de grande taille, des gaufres et de la crème glacée, des flotteurs givrés, des shakes géants, des parfaits et des banana splits. Sachez que Jaxson's est peut-être plus célèbre pour son sundae « Kitchen Sink », disponible pour des groupes de quatre ou plus : Si vous avez faim de plus que de la crème glacée, le menu de Jaxson propose des dizaines de plats de sa « cuisine de campagne ». Des ailes aux rouleaux de palourdes, ils sont tous faits maison et authentiques malgré le dessin de toutes les régions de la carte culinaire. Les végétaliens peuvent commander un hamburger Impossible, mais les mangeurs de viande auront besoin de tout le monde sur le pont pour le «Titanic Burger», qui propose trois galettes de bœuf d'une demi-livre, chacune garnie d'un type de fromage différent. Nouvelle normalité : montez, commandez votre glace à la fenêtre et emportez votre gâterie glacée jusqu'à la plage, à environ un kilomètre et demi de la route.

Jimmy's Eastside Diner a l'ambiance décontractée et indémodable d'un lieu de rencontre de quartier. La palette de couleurs verte et brune est étrangement attrayante, et l'endroit a l'air lumineux et convivial - l'ambiance du restaurant moins tout dégoûtant. Si Jimmy's vous semble familier, c'est probablement parce que le restaurant a été utilisé comme l'un des lieux de tournage du film de Barry Jenkins, lauréat d'un Oscar en 2016. clair de lune. Préparez votre appareil photo, car vous voudrez prendre une photo pour le gramme. Les places assises sont toutes des cabines et le petit-déjeuner est servi toute la journée, y compris des omelettes monstres et l'honnêteté rafraîchissante du personnel, comme dans: «Ayez les pommes de terre rissolées. Les frites maison sont restées toute la matinée. Philly cheesesteak pour le déjeuner du samedi, thon fondant - le tarif a toutes les marques authentiques d'un dîner classique. Nouvelle norme : recherchez du désinfectant pour les mains aux tables. Le restaurant propose également désormais tous les condiments — du ketchup au sirop d'érable pour vos crêpes — dans des emballages individuels.

Vous connaissez Joe. L'histoire, les crabes de pierre glorieusement sucrés, l'attente notoirement longue pour une table. La nourriture toujours bonne, le service vraiment professionnel, le parking gratuit, l'abordabilité surprenante (sauf les crabes) et l'ambiance majestueuse sont souvent négligés. Des serveurs en smoking tourbillonnent dans les salles à manger avec des plateaux ovales tenus bien au-dessus de leur tête tandis que le bourdonnement des convives occupe subtilement l'air comme le rassemblement intangible d'ions avant un orage, mais il est difficile d'imaginer un espace aussi grand qui soit plus confortable. Les crabes de pierre sont, bien sûr, le pilier du menu de Joe, et d'une manière ou d'une autre, ils semblent avoir un goût un peu plus frais et plus sucré ici. Le reste des offres, cependant, ne déçoit pas. Et presque tout le monde commande la tarte au citron vert de Joe, réputée comme la meilleure de la ville, pour le dessert. Si vous vous présentez un samedi soir, préparez-vous à refroidir vos talons pendant des heures.Si vous voulez vous asseoir rapidement, visitez un jour de semaine, lorsque le restaurant ouvre à 18 heures. pointu (sauf le lundi, lorsque Joe’s est fermé), et vous pourriez manger ces griffes sucrées avant de vous en rendre compte. Ou restez simple et attrapez vos griffes chez Joe's Take Away, le petit frère décontracté du luminaire emblématique de South Beach. New Normal: Joe's a converti un parking en terrasse pour des sièges supplémentaires à l'extérieur. Et pour la première fois de son histoire centenaire, le restaurant accepte les réservations.

Il y a des épiceries fines de New York qui ne vont pas aussi dur que celle de Josh. C'est incroyable de voir des morceaux épais de pastrami maison brillant d'humidité et recouverts de rubans de graisse. La poitrine Angus est séchée pendant dix jours, fumée, puis cuite à la vapeur, elle évoque une saveur fumée (avec un soupçon de douceur) qui la met sur un pied d'égalité avec un grand barbecue. Le corned-beef est la même poitrine Angus, séchée, braisée et tranchée épaisse et juteuse, à des kilomètres des pâles lanières de viande qui passent pour une coupe originale de nos jours. Tous les sandwichs sont servis sur du seigle tranché finement et parsemé de graines avec de la moutarde jaune éblouissante - faites, comme tout le reste, sur place. Toutes les viandes et tous les poissons sont salés et/ou fumés sur place. Le propriétaire Josh Marcus fabrique également les cornichons aigres, aux côtés de créations sauvages telles que le «Jewban», une alliance judéo-cubaine impie faite de pastrami, de fromage suisse, de cornichons et de porc. Assurez-vous également d'obtenir l'un des sandwichs brunch très peu casher en rotation, comme un croissant farci de crabe à carapace molle, d'œufs au plat, de bacon, de fromage américain et de ketchup au paprika ou une omelette remplie de chair de jarret de homard sucré, poireaux, champignons et fontina. Nouvelle normalité : jusqu'à nouvel ordre, Josh's est ouvert du vendredi au dimanche uniquement. Suivez @joshsdeli sur Instagram pour des menus spéciaux et des pop-ups.

Les brioches à la cannelle et les milkshakes à la fraise de Knaus Berry Farm font partie de la légende du comté de Dade. Tout le monde sous le soleil du sud de la Floride s'est rendu à Homestead et a attendu dans une file apparemment interminable pour le plaisir de cueillir des fraises, des pains faits maison et des produits fraîchement cueillis. Peu de choses ont changé ici depuis 1956, lorsque Ray et Russell Knaus ont commencé à vendre des baies sur un stand en bordure de route. Les frères ont élargi leur inventaire pour inclure des tartes, du pain et d'autres produits de boulangerie après qu'un courtier en fruits a dit à la femme de Ray, Barbara, que ses biscuits étaient assez bons pour être vendus. La ferme est toujours gérée par les enfants de Ray et Barbara et leurs familles. Bien que la boulangerie serve désormais d'autres articles, notamment des shakes aux fruits et des légumes locaux, Knaus Berry Farm n'accepte toujours que les espèces et est toujours fermée le dimanche, Thanksgiving, le jour de Noël et le jour de l'An. Knaus est ouvert de fin octobre à mi-avril chaque année. Mais les brioches à la cannelle se congèlent remarquablement bien, alors prenez-en quelques dizaines de plus. Mettez-les au four un dimanche matin et ils rempliront instantanément votre maison d'un parfum de cannelle et de vanille. Nouvelle normalité: le chef des opérations de Knaus, Thomas Blocher, suggère d'apporter un parapluie pour vous protéger des éléments et servir de critère de distanciation sociale automatique pendant l'attente à l'extérieur de la boulangerie.

Matthew Kuscher (Lokal, Kush, the Spillover) a acheté le dernier des épiceries fines juives de Hialeah en 2017 avec pour mission de maintenir la tradition en vie. Il a rouvert Stephens avec une restauration si admirable qu'on a l'impression de revenir en 1954, lorsque le restaurant était l'une des quatre épiceries fines du quartier. Henderson "Junior" Biggers coupe toujours le pastrami et le corned-beef à la commande. Un sandwich au pastrami et au bœuf salé est servi sur du seigle, badigeonné de moutarde de charcuterie épicée, accompagné de salade de chou et d'un cornichon aigre entier. Lavez-le avec une crème aux œufs, servi avec une tige de bretzel. Pour s'assurer que le restaurant n'était pas coincé dans une distorsion temporelle, Kuscher a réorganisé le menu, proposant ses désormais célèbres hamburgers, ainsi qu'une carte de cocktails fantaisiste. Chez Stephen's, Kuscher rend hommage au Hialeah d'antan tout en étant résolument tourné vers l'avenir. N'oubliez pas de rendre hommage à feu Walter Mercado dans la salle des dames, décorée d'une fresque géante de l'astrologue bien-aimé. Nouvelle normalité : les cabines à l'ancienne se prêtent aussi bien à la distanciation sociale qu'au canoodling le soir.

Une partie importante du menu du Kyu à Wynwood est préparée sur le grill au feu de bois du restaurant en utilisant une combinaison de techniques de barbecue asiatiques et américaines. La viande est simplement préparée avec du sel de mer japonais et du poivre noir shichimi puis fumée pendant 12 à 14 heures. Il arrive divisé en tranches épaisses sur une souche de bois plate avec une multitude d'accessoires, tels que de la laitue fraîche pour l'emballage, des concombres marinés, des oignons rouges et du shiso. Il existe également trois béchers miniatures contenant des sauces barbecue aigre-douce, épicées/fumées et légères/épicées. À l'entrée, jetez un œil à l'immense fresque murale abstraite d'un visage de femme. Il a été créé par 2Alas, un artiste de rue local dont le travail peut être présent dans tout Wynwood et même dans le monde entier. Kyu a travaillé avec 2Alas pour créer une pièce reflétant le quartier. Vous pouvez également trouver la « dame Kyu » enroulée autour des canettes qui contiennent la boisson signature du restaurant, la Wynwood Mule. New Normal : Kyu s'est converti aux menus de code QR et au paiement numérique, aucun argent comptant n'est accepté. Les salles de bain ont été améliorées pour devenir sans contact. Les convives doivent réserver et attendre dans leur voiture que leur table s'ouvre. Pas de liste d'attente, pas de sièges au bar.

Réservez maintenant

Tout le monde connaît le marché aux poissons de La Camaronera comme le lieu emblématique des fruits de mer de Little Havana fondé par une famille de pêcheurs cubains. Depuis plus de 40 ans, les propriétaires du restaurant, les frères Garcia, préparent leurs célèbres plats préférés, notamment une soupe de mérou, des empanadas aux crevettes, des beignets de conque et un sandwich au poisson frais, ainsi que des dizaines d'autres plats d'inspiration cubaine. La plupart des gens affluent vers la plongée pour la spécialité de la maison : les camarones fritos, un plat qui a été présenté dans l'émission PBS de Michelle Bernstein Vérifiez, s'il vous plaît! et la populaire série Food Network de Guy Fieri Diners, Drive Ins et Plongées. Nouvelle normalité : Dans des moments comme ceux-ci, un combo de fruits de mer et de marché aux poissons est un bonus.

Au-delà de ses croquetas et fritas, Hialeah n'est pas loué pour son excellence culinaire. Vous pourriez donc presque entendre le halètement collectif lorsque La Fresa Francesa s'est ouverte près d'un canal qui coupe en diagonale le long du bord sud de la ville. À l'intérieur, des chaises de ferme délavées semblent danser autour des tables de bistrot tapissées de napperons au son du chant français enivrant souvent réservé aux touristes à Montmartre. Le bien nommé « Un Cubano à Paris » est un bon point de départ. Une épaule de porc est trempée dans du lait et frottée avec de l'ail et du paprika avant d'être braisée pendant quatre heures dans du vin blanc. Des lambeaux soyeux de la viande sont empilés sur des petits pains moelleux de Sullivan Street Bakery. Les oignons rouges marinés frappent l'œil avec leur brillant magenta avant de frapper le palais accompagné du snap piquant de la moutarde de Dijon. Il est risqué dans cette partie de la ville de servir du porc râpé avec autre chose que de l'oignon haché, de la peau croustillante et du mojo, mais le couple derrière La Fresa Francesa - Sandy Sanchez et Benoit Rablat - dit que l'opportunité de s'installer à Hialeah était trop belle laisser passer. Les samedis et dimanches, ils proposent au brunch un menu de brunch qui propose des créations comme du pain perdu aux bananes flambées sur du pain médianoche et des œufs au four avec du beurre de truffe et du fromage. New Normal : Ouvert du vendredi au dimanche uniquement.

L'avant-poste de l'ambassadeur culinaire péruvien Gastón Acurio à Miami au chic Mandarin Oriental sur Brickell Key fusionne les humbles cevicherías de Lima avec l'élégance d'une cuisine raffinée et les saveurs audacieuses de la cuisine Nikkei. Orchestré par le protégé d'Acurio Diego Oka, qui a affiné sa carrière dans des restaurants du monde entier, le menu élève les classiques péruviens - tels que les casseroles froides connues sous le nom de causas et les viandes grillées et brochettes (anticuchos) - à des sommets de raffinement qui font même le la plupart des débutants dégoûtés s'évanouissent. New Normal : Les meilleures tables se trouvent sur la magnifique terrasse au bord de l'eau. Il est ouvert pour le petit-déjeuner et le dîner, vous pouvez donc vous régaler sous le soleil, la lune et les étoiles.

Depuis que ce restaurant appartenant à des Français a commencé à vendre des sandwichs, des salades, des smoothies et des shakes en 1988, une foule s'est attardée le long du long comptoir de l'emplacement phare qui s'étend dans une ruelle de la 14e rue entre Washington et Collins Avenues à South Beach. La nourriture est bonne, mais le charme funky en plein air représente une grande partie de l'attrait. Les employés du comptoir de La Sandwicherie commencent par du pain français frais et croustillant, puis le préparent avec la préférence du client pour la viande, le fromage ou une combinaison de ceux-ci, comme le jambon, la dinde, le rosbif, le salami et le fromage suisse, ainsi que plus distinctifs, Choix européens tels que le camembert, la mozzarella fraîche, le prosciutto, le saucisson sec et le pâté de porc/foie de canard. Viennent ensuite les garnitures croustillantes telles que la laitue, les tomates, les poivrons verts, les poivrons rouges marinés, les olives noires, l'oignon rouge, le concombre et les cornichons. Les garnitures sont suivies d'une touche finale de vinaigrette française acidulée à base de Dijon. Voilà ! Un sacré bon sandwich. La Sandwicherie s'est étendue de son comptoir d'origine à Miami Beach à d'autres emplacements à North Beach, Brickell, Wynwood et Coral Gables. New Normal: L'emplacement de North Beach est fermé pour dîner sur place, mais prenez un sandwich pour aller marcher un pâté de maisons jusqu'à la plage pour un pique-nique de fortune.

Situé dans le Design District, Le Jardinier est l'avant-poste sud du premier restaurant solo d'Alain Verzeroli (également appelé Le Jardinier), qui a ouvert ses portes en 2019 dans un immeuble de luxe du centre de Manhattan et a déjà obtenu une étoile Michelin. Pendant deux décennies, Verzeroli a travaillé aux côtés du grand Joël Robuchon, aidant le chef français à assembler des menus et une petite galaxie d'étoiles Michelin. Désormais seul après le décès de Robuchon en 2018, Verzeroli gère son restaurant en partenariat avec la même entreprise qui exploite L'Atelier de Joël Robuchon, situé à l'étage du Jardinier et accessible par un escalier en colimaçon. Comme son nom l'indique, Le Jardinier adhère à la philosophie de plus en plus en vogue « Mangez vos légumes ». Des plats comme le risotto farro avec un ragoût de panais et de champignons sont suffisamment émouvants et satisfaisants pour que la viande devienne une option plutôt qu'une nécessité. Cela ne signifie pas que le menu ne contient que de la nourriture pour lapin. Un steak bavette, reposant dans son jus et servi avec des artichauts rôtis et des champignons trompettes royales attirera l'attention de tout carnivore. Le déjeuner à prix fixe de 40 $ du Jardinier est la meilleure offre du Design District - parfait lorsque vous et votre Amex avez besoin d'une pause après avoir fait du shopping chez Dior et Vuitton. Nouvelle normalité : le restaurant a mis en place un programme en six étapes pour assurer la sécurité des clients et des employés, qui comprend un assainissement accru, des contrôles de température du personnel et une formation.

Karim Bryant et Nicole Gates possèdent ce charmant petit endroit à Overtown qui propose des plats modernes de soul-food classiques. Bryant, qui supervise la cuisine, a une base solide constituée de séjours à Capital Grille, Prime 112 et BLT Prime à Doral. Avec une formation en radio, Gates a pour tâche de faire passer le mot et de s'assurer que les clients - du voisin du coin aux méga-célébrités Oprah Winfrey et Gayle King - restent heureux. Mais qui ne serait pas content de se voir servir une assiette d'ailes fumées au barbecue ou une assiette de poulet et de gaufres ? Poursuivez-le avec une sélection du menu de vins et de bières de Lil Greenhouse - et assurez-vous de garder de la place pour le pudding à la banane. Nouvelle normalité : les ailes et les côtes de Lil Greenhouse voyagent bien. Stocker.

Lokal est une marque avec une mission : des hamburgers et de la bière avec un penchant durable et sain. Ce quartier hante les sources locales et est fier de sa fraîcheur, de sa qualité et de son respect de l'environnement - pas le mantra de votre restaurant de hamburgers moyen. Et au final, les hamburgers de Lokal n'en sont que meilleurs, du « Miami Heat » (spicy jack, jalapeños et sriracha) au donut-as-bun « Childhood Dream », accompagné de bacon confit. Lavez-le avec un Funky Buddha Floridian fabriqué en Floride. New Normal : Lokal dispose d'un petit espace extérieur parfait pour dîner avec votre chien. Fido, en passant, obtient son propre menu canin qui comprend du pain de viande fait maison et une bière sans alcool brassée à Tampa spécialement pour le meilleur ami de l'homme.

À première vue, Lucali, l'avant-poste à Miami du célèbre produit phare de Mark Iacono à Brooklyn, ressemble à une pizzeria ordinaire. Le mobilier est sans prétention - des tables et des chaises dépareillées, une cuisine ouverte, un banc de travail tenu par des pizzaiolos en T-shirt - mais à la lueur des bougies, tout brille. Les hommes en blanc brillent de sueur alors qu'ils utilisent des bouteilles de vin vides pour rouler la pâte. Les pizzaïolos prennent leur temps à préparer les tartes pour le four à bois. Les croûtes finissent par émerger fines et boursouflées, leurs surfaces gonflées par des bulles noircies de pâte dorée. Mozzarella de bufflonne fondue et sauce tomate cocon de Parmigiano-Reggiano râpée (une recette secrète qui peut être commandée en accompagnement). Vous pouvez ajouter des garnitures telles que du pepperoni de bœuf, des artichauts, des oignons, des poivrons rouges, des échalotes, des cèpes et des piments forts pour un dollar supplémentaire ou plus. Quelle que soit la façon dont vous choisissez de le mélanger, ce sera une tarte sans faille – la meilleure de la ville. New Normal : Lucali a aménagé un espace extérieur sur le trottoir, avec des guirlandes lumineuses et des plantes en pot.

Si vous n'êtes pas habitué à la chaleur brûlante des épices thaïlandaises, demandez le larb de Yung Yai Thai Tapas - une salade de porc haché réfrigérée rehaussée de fortes doses de cumin, de piments et d'anis étoilé. C'est l'une des nombreuses recettes que le chef/propriétaire Bas Trisransi fait revivre après avoir appris aux côtés de son grand-père il y a des décennies. Bas sait que le développement de saveurs profondes et complexes ne peut pas être précipité, c'est pourquoi des plats tels que le palo moo et la soupe tom yum prennent des heures pour atteindre la perfection. C'est une cuisine thaïlandaise de qualité qui est à la fois abordable et décontractée, et le style tapas incitera à juste titre les convives à goûter à tout le menu. Un repas au Lung Yai Thai est un cours accéléré pour le palais qui s'accompagne d'un sens de l'aventure culinaire et repart avec une nouvelle appréciation des saveurs thaïlandaises authentiques (et un ventre plein). Nouvelle normalité : Lung Yai Thai dispose d'un petit patio extérieur et propose désormais des plats à emporter et des livraisons.

Le chef Michael Pirolo a passé des années à voyager et à cuisiner dans des temples étoilés Michelin du Piémont, de la Lombardie, de Bologne et de Campagne. À son retour aux États-Unis, il s'est associé à Scott Conant et a finalement dirigé l'ouverture de Scarpetta au Fontainebleau Miami Beach avant de lancer son propre restaurant italien, Macchialina. Les compétences de Pirolo sont nombreuses et précises, son menu concentré et trompeusement simple : une poignée d'entrées, de pâtes et d'entrées. Les saveurs, cependant, sont en avant, grâce au déploiement expert d'ingrédients frais et fins, qu'il s'agisse d'une assiette de salumi, d'une salade de tomates anciennes et de burrata de fabrication locale, d'une tagliatelle al funghi ou d'un poisson entier braisé. La carte des vins est tout aussi concise (et italienne). Pensez à commander le menu dégustation du chef à cinq plats, soyez assuré que vous êtes entre de bonnes mains avec Pirolo. New Normal : les convives sont assis sur le charmant patio couvert de Macchialina, il giardino (le jardin). Une partie par nuit peut louer la salle à manger intérieure pour un menu spécialement préparé et servi en famille.

Il est difficile de dire quelle partie de la vie de la boulangerie s'est enfoncée le plus profondément dans l'âme de Naomi Harris. Harris est née à Miami et dans la restauration : son père Larry et son frère Stuart ont fondé la chaîne de poulets bien-aimée de Miami, Pollo Tropical en 1988. Mais Harris n'avait pas prévu une vie dans les restaurants, sans parler des quarts de travail de nuit. Puis, un été à l'université, elle a fait un stage chez le chef pâtissier du Cacao désormais fermé de Coral Gables, et sa trajectoire de carrière a changé. Dans sa boulangerie Coral Gables, Madruga, elle prépare une variété de pains de campagne à grains entiers, ainsi que des baguettes, des scones, des babkas, des croissants et des muffins. Son travail lui a valu une nomination en demi-finaliste pour le James Beard Award 2019 du meilleur boulanger. Nouvelle normalité : Madruga est ouvert pour le ramassage et les plats à emporter uniquement, avec des heures limitées du mercredi au dimanche. Les commandes le jour même peuvent être passées via le site Web de la boulangerie.

Niven Patel, nommé l'un des Nourriture et vin 2020 Best New Chefs du magazine, a déjà gagné le respect de Miami avec son premier restaurant, Ghee (également sur la liste de cette année). Avec Mamey, il met en valeur les saveurs des tropiques. Les beignets de conque des Bahamas, les roti trinidadiens et les tostones portoricains trouvent tous leur place dans le menu, qui est mis en valeur par les produits cultivés dans le propre Rancho Patel de Patel, une ferme qu'il a fondée en 2014 et qui fournit à ses restaurants des produits fraîchement récoltés, des aubergines aux betteraves. , avocats, mangues et herbes. Si cela ne suffit pas à vous attirer, que diriez-vous d'un verre ? Les gens du Miami's Bar Lab ont créé la carte des cocktails pour compléter les plats de Patel. Nouvelle normalité : les réservations sont obligatoires. ($)

Réservez maintenant

Teeny minuscule Mandolin Aegean Bistro est situé dans un ancien bungalow des années 1940 dans le Design District, orné de bleu et de blanc. L'étrangeté qui remplit l'air est aussi tangible que l'huile d'olive grecque extra-vierge qui remplit les fioles placées sur chaque table. La cuisine simple de la mandoline est mise en évidence par une courbure douce et tendre de poulpe grillé vaporisé du lubrifiant méditerranéen susmentionné. Même le kebab de poulet - généralement relégué au fourrage pour les mangeurs timides - est inattendu : cinq énormes morceaux juteux de viande blanche grillée relevés d'un plongeon rapide dans le plat de tzatziki servi à côté. Ne manquez pas la salade grecque : de gros quartiers mûrs de tomate, de concombre et de poivrons verts mélangés à de plus petits morceaux d'oignons rouges, de câpres et d'olives Kalamata, le mélange radieux de la nuance sneakgin sous une large planche blanche de fromage feta. New Normal: Vous auriez du mal à trouver un lieu de restauration plus charmant que le patio du jardin de Mandonlin, qui peut accueillir environ 40 personnes.


29 choses à cuisiner quand vous vous ennuyez

L'ennui mène généralement à des marathons télévisés sans fin, au harcèlement sur les réseaux sociaux et, bien sûr, à la commande de vos plats à emporter préférés. Mais cela peut aussi conduire à du temps de qualité dans la cuisine. Il existe de nombreuses recettes savoureuses et satisfaisantes que vous pouvez préparer lorsque vous vous ennuyez. Tout ce qu'il faut, c'est de la farine (généralement), du chocolat (parfois) et un estomac vide (évidemment). Et c'est beaucoup plus satisfaisant que de faire défiler les réseaux sociaux de nouveau. Vous savez déjà ce que pense votre troisième cousin des drapeaux confédérés (pouah).

Au lieu d'opter pour des Oreos, essayez-vous à faire un irrésistible gâteau au chocolat. Ou si vous voulez quelque chose d'un peu salé, évitez les croissants instantanés et essayez de préparer des biscuits à partir de zéro. Vous n'avez pas besoin d'être un chef pâtissier pour maîtriser des recettes de desserts décadents. De plus, vous pouvez toujours prétendre que vous êtes sur Haché ou Chef cuisinier pour monter un peu la barre. Vous pouvez même lancer un concours de pâtisserie avec un ami. À tout le moins, vous vous retrouverez avec un délicieux dessert. Vous pouvez même regarder une émission de pâtisserie tout en la mangeant ! Imaginez les possibilités !

Que vous ayez besoin de satisfaire une envie de chocolat ou que vous souhaitiez expérimenter de nombreuses recettes de desserts, ces 35 recettes ne vous feront pas de mal, même si vous êtes sans gluten ou végétalien. Ainsi, la prochaine fois que vous vous ennuierez, évitez le défilement sans fin et laissez votre Filles Gilmore pour un autre jour - ou attendez simplement d'avoir de délicieux produits de boulangerie à déguster avec.


1. “Tout ce dont vous avez besoin, c'est d'amour. Mais un peu de chocolat de temps en temps ne fait pas de mal. Charles M. Schulz

2. “La nourriture est tout ce que nous sommes. C'est une extension du sentiment nationaliste, du sentiment ethnique, de votre histoire personnelle, de votre province, de votre région, de votre tribu, de votre grand-mère. Il est indissociable de ceux du départ. Anthony Bourdain

3. “Il n'y a que trois choses dont les femmes ont besoin dans la vie : de la nourriture, de l'eau et des compliments.” – Chris Rock

4. “Tout est bon s'il est fait de chocolat.” – Jo Brand

5. “L'humour nous maintient en vie. Humour et nourriture. N'oubliez pas la nourriture. Vous pouvez passer une semaine sans rire. ” – Joss Whedon

6. “Ne demandez pas ce que vous pouvez faire pour votre pays. Demandez ce qu'il y a pour le déjeuner.” – Orson Welles

7. “Votre régime est un compte bancaire. De bons choix alimentaires sont de bons investissements. ” – Bethenny Frankel

8. “La nourriture est la forme de confort la plus primitive.” – Sheila Graham

9. “Dis-moi ce que tu manges, et je te dirai ce que tu es.” – Anthelme Brillat-Savarin

10. “Je suis une meilleure personne quand j'en ai moins dans mon assiette.” – Elizabeth Gilbert

11. “La bonne nourriture se termine par une bonne conversation.” – Geoffrey Neighor

12. “Petit-déjeuner comme un roi, déjeuner comme un prince et dîner comme un pauvre.” – Adelle Davis

13. “Si c'est du café, s'il vous plaît apportez-moi du thé, mais si c'est du thé, s'il vous plaît apportez-moi du café.” – Abraham Lincoln

14. “La crème glacée est exquise. Quel dommage que ce ne soit pas illégal. Voltaire

15. “La vie est incertaine. Mangez d'abord le dessert.” – Ernestine Ulmer

16. “Saisissez l'instant. Souvenez-vous de toutes ces femmes sur le ‘Titanic’ qui ont fait signe de quitter le chariot de desserts.” – Erma Bombeck

17. “Il n'y a pas d'amour plus sincère que l'amour de la nourriture.” – George Bernard Shaw

18. “On mange d'abord, puis on fait tout le reste.” – M.F.K. Pêcheur

19. “J'ai fait beaucoup d'erreurs en tombant amoureuse, et j'ai regretté la plupart d'entre elles, mais jamais les pommes de terre qui les accompagnaient.” – Nora Ephron

20. “Les légumes sont indispensables dans un régime. Je suggère un gâteau aux carottes, du pain aux courgettes et une tarte à la citrouille. ” – Jim Davis

21. “Je déteste les gens qui ne prennent pas les repas au sérieux. C'est si superficiel de leur part. ” – Oscar Wilde

22. “Ce que je dis, c'est que si un homme aime vraiment les pommes de terre, il doit être un type plutôt décent.” – AA. Milne

23. “Les gâteaux sont aussi sains, vous n'en mangez qu'une petite tranche.” – Mary Berry

24. “Aucun homme n'est seul à manger des spaghettis, cela demande autant d'attention.” – Christopher Morley

25. “Le riz naît dans l'eau et doit mourir dans le vin.” – Proverbe italien

26. “Manger, c'est s'approprier par destruction.” – Jean-Paul Sartre

27. « Nous ne grossissons pas parce que nous mangeons trop, nous mangeons trop parce que nous grossissons. » Gary Taubes

28. “Celui qui ne s'occupe pas de son ventre, ne s'occupera guère de rien d'autre.” – Samuel Johnson

29. “Pour moi, la bonne bouffe commence par un bon produit.” – Jean-Georges Vongerichten

30. “La nourriture est pour manger, et la bonne nourriture doit être appréciée…Je pense que la nourriture est, en fait, très belle en soi.” – Delia Smith

31. “Cuisiner, c'est comme l'amour. Il devrait être conclu avec abandon ou pas du tout. ” – Harriet Van Horne

32. “La musique avec le dîner est une insulte à la fois pour le cuisinier et le violoniste.” – G. K. Chesterton

33. “Les légumes sont la nourriture de la terre, mais les fruits ont le goût du ciel.” – Terri Guillemets

34. « La nourriture, c'est comme le sexe : lorsque vous vous abstenez, même les pires choses commencent à avoir l'air bonnes. » Beth McCollister

35. “Celui qui mange seul s'étouffe seul.” – Proverbe arabe

36. “Il est difficile de penser à autre chose que des pensées agréables en mangeant une tomate du potager.” – Lewis Grizzard

37. “Tout ce que vous voyez, je le dois aux spaghettis.” – Sophia Loren

38. “Après un bon dîner, on peut pardonner à n'importe qui, même à ses propres relations.” – Oscar Wilde

39. « Si la soupe n'est pas assez chaude pour faire grimacer un homme adulte, elle est imbuvable. » Terri Guillemets

40. « Quand l'estomac d'un homme est plein, peu importe qu'il soit riche ou pauvre. » Euripide

41. “Le seul moment pour manger des aliments diététiques, c'est pendant que vous attendez que le steak cuise.” – Julia Child

42. « L'espérance de vie augmenterait à pas de géant si les légumes verts sentaient aussi bon que le bacon. » Doug Larson

43. “Manger est toujours une décision, personne ne force votre main à ramasser de la nourriture et à la mettre dans votre bouche.” – Albert Ellis

44. “La nourriture est un élément important d'une alimentation équilibrée.” – Fran Lebowitz

45. « Un oignon peut faire pleurer les gens, mais aucun légume n'a jamais été inventé pour les faire rire. » Will Rogers

46. ​​« Le secret du succès dans la vie est de manger ce que vous aimez et de laisser la nourriture se battre à l'intérieur. » Mark Twain

47. “Il n'y a pas d'amour plus sincère que l'amour de la nourriture.” – George Bernard Shaw

48. “Si vous voulez vraiment vous faire un ami, allez chez quelqu'un et mangez avec lui – les gens qui vous donnent leur nourriture vous donnent leur cœur.” – Cesar Chavez

49. “Si j'ai une dépendance dans la vie, c'est probablement la nourriture.” – Liam Hemsworth

50. “La nourriture symbolise l'amour lorsque les mots sont inadéquats.” – Alan D. Wolfelt

51. “Il y a des gens dans le monde si affamés que Dieu ne peut leur apparaître que sous forme de pain.” – Mahatma Gandhi

52. “La bonne bouffe est comme le bon sexe. Plus vous en avez, plus vous en voulez. ” – Gael Greene

53. “Les gens qui aiment manger sont toujours les meilleurs.” – Julia Child

54. “Tirez une chaise. Prenez un avant-goût. Venez nous rejoindre. La vie est tellement délicieuse à l'infini. ” – Ruth Reichl

55. “La nourriture pour le corps ne suffit pas. Il doit y avoir de la nourriture pour l'âme. ” – Dorothy Day

56. « Vous n'avez pas besoin d'une fourchette en argent pour manger de la bonne nourriture. » Paul Prudhomme

57. “Le rire est le plus brillant à l'endroit où se trouve la nourriture.” – Proverbe irlandais

58. “On ne peut pas bien penser, bien aimer et bien dormir si on n'a pas bien dîné.” – Virginia Woolf

59. “Les gens veulent de la nourriture honnête et savoureuse, pas un repas qui prend des jours à préparer.” – Ted Allen

60. “Si vous maintenez une alimentation saine, ou du moins faites des choix alimentaires intelligents, vous verrez toujours les kilos perdre.” – Misty May-Treanor

61. “La nourriture, ce n'est pas seulement manger de l'énergie. C'est une expérience. Guy Fieri

62. “La nourriture, pour moi, consiste toujours à cuisiner et à manger avec ceux que vous aimez et dont vous vous souciez.” – David Chang

63. « L'une des plus belles choses de la vie est la façon dont nous devons régulièrement arrêter tout ce que nous faisons et consacrer notre attention à manger. » Luciano Pavarotti

64. “Il faut manger pour vivre, pas vivre pour manger.” – Molière

65. “Je reçois beaucoup trop de bonheur de la bonne nourriture.” – Elizabeth Olsen

66. “Manger de la bonne nourriture est ce que je préfère dans le monde entier. Rien n'est plus heureux. Justine Larbalestier

67. “La patience est le secret de la bonne nourriture.” – Gail Simmons

68. “J'apprécie ma nourriture. J'aime griller, je le fais beaucoup. J'aime la viande et j'ai de grands dîners - steak, folies de viande rouge, coupes de choix. ” – Taylor Kinney

69. “Les gens voyagent n'importe où pour de la bonne nourriture – c'est fou.” – Rene Redzepi

70. “Je pense à la nourriture littéralement toute la journée, tous les jours. C'est une chose. Taylor Swift

71. “La nourriture est un art et une science. Donc, vous sortez quelque chose, vous devez travailler avec la recette pour vous assurer que vous fournissez de la nourriture délicieuse avec des étiquettes plus propres. Denise Morrison

72. “La meilleure nourriture réconfortante sera toujours les légumes verts, le pain de maïs et le poulet frit.” – Maya Angelou

73. “L'homme ne devrait pas essayer d'éviter le stress pas plus qu'il ne fuirait la nourriture, l'amour ou l'exercice.” – Hans Selye

74. “Une bonne nourriture est une nourriture saine. La nourriture est censée vous soutenir pour que vous puissiez mieux vivre, pas pour que vous puissiez manger plus. Certaines personnes mangent pour vivre, et certaines personnes vivent pour manger.” – Yolanda Adams

75. “La plupart des fast-foods sont frits. Les aliments frits ont bon goût et les gens ne semblent pas se soucier de l'aspect gras. Eric Schlosser

76. “La nourriture est notre terrain d'entente, une expérience universelle.” – James Beard

77. « Tout le monde serait en meilleure santé s'il ne mangeait pas de malbouffe. » Robert Atkins

78. « Quand vous n'avez pas de nourriture dans votre vie, juste pour une journée, cela vous fait réaliser que vous avez de la chance d'en avoir le lendemain. Ainsi, le lendemain du jeûne, la musique qui sortira sera très joyeuse. ” – Chris Martin

79. “Que la nourriture soit ta médecine et la médecine ta nourriture.” – Hippocrate

80. « Avouons-le, un bon gâteau au chocolat crémeux fait beaucoup pour beaucoup de gens, il fait pour moi. » Audrey Hepburn

81. “En mangeant de nombreux fruits et légumes à la place de la restauration rapide et de la malbouffe, les gens pourraient éviter l'obésité.” – David H. Murdock

82. “J'aime la nourriture. Je suis une grande personne de la nourriture. Je suis vraiment passionné de manger de la bonne nourriture tout le temps. ” – Dreama Walker

83. « Il y a une chose plus exaspérante qu'une femme qui sait cuisiner et qui ne veut pas cuisiner, et c'est une femme qui ne peut pas cuisiner et qui le fera. » Robert Frost

84. “La nourriture la plus dangereuse est le gâteau de mariage.” – James Thurber

85. “Le principal plaisir de manger ne consiste pas dans un assaisonnement coûteux ou une saveur exquise, mais en vous-même.” – Horace

86. "Je ne suis que quelqu'un qui aime cuisiner et pour qui partager de la nourriture est une forme d'expression." Maya Angelou

87. “L'eau potable et l'accès à la nourriture sont quelques-unes des choses les plus simples que nous pouvons tenir pour acquises chaque jour. Dans des endroits comme l'Afrique, ces ressources peuvent être parmi les plus difficiles à obtenir si vous vivez dans une zone rurale. ” – Marcus Samuelsson

88. “Si plus d'entre nous accordaient de l'importance à la nourriture, à la joie et aux chansons au-dessus de l'or accumulé, ce serait un monde plus joyeux.” – J. R. R. Tolkien

89. “Ne mangez jamais plus que ce que vous pouvez soulever.” – Miss Piggy

90. “Tant que vous avez de la nourriture dans la bouche, vous avez résolu toutes les questions pour le moment.” – Franz Kafka

91. “La nourriture est une grande passion pour moi, et parce que je veux manger ce que je veux, je cours tous les matins, puis je fais de la musculation quelques fois par semaine. C'est comme ça que je peux équilibrer manger des crêpes le matin, un gros hamburger pour le déjeuner, puis un gros steak et un cheesecake le soir. ” – Matt Barr

92. « Vous pouvez en dire beaucoup sur le personnage d'un collègue par sa façon de manger des bonbons à la gelée. » Ronald Reagan

93. “Nous devons avoir une tarte. Le stress ne peut pas exister en présence d'une tarte. ” – David Mamet

94. « C'est bien de manger du poisson parce qu'ils n'ont aucun sentiment. » Kurt Cobain

95. “Chaque fois que vous utilisez le mot ‘en bonne santé,’ vous perdez. La clé est de faire de la nourriture délicieuse et délicieuse qui se trouve être saine. ” – Marcus Samuelsson

96. “Seul le cœur pur peut faire une bonne soupe.” – Ludwig van Beethoven

97. “La nourriture n'est pas rationnelle. La nourriture est culture, habitude, envie et identité. ” – Jonathan Safran Foer

98. “En France, la cuisine est un art sérieux et un sport national.” – Julia Child

99. « La nourriture nourrit à la fois le corps et l'esprit » il y a des raisons évidentes de manger équilibré, mais il y a aussi des raisons pour lesquelles vous vous accrochez à la recette secrète de la soupe au poulet et aux nouilles de votre mère lorsque vous êtes malade. – Michael Mina

100. “J'aime la nourriture. J'aime manger. Et je ne veux pas me priver de la bonne nourriture. Sarah Michelle Gellar


Les restaurants de la Bay Area les plus attendus de l'automne 2018

1 sur 9 Le propriétaire Jay Foster prépare un sofrito alors qu'il essaye des recettes pour son nouveau restaurant Isla Vida sur Fillmore Street à San Francisco, le vendredi 31 août 2018 à San Francisco, Californie Amy Osborne/Special to The Chronicle Show More Show Moins

2 sur 9 Anthony Strong le dimanche 6 mai 2017 à San Francisco, Californie Amy Osborne / Spécial pour The Chronicle Voir plus Voir moins

3 sur 9 Un passager arrivant passe devant la nouvelle tour de contrôle du trafic aérien SFO entre les terminaux un et deux à San Francisco, Californie, le mardi 11 octobre 2016. L'emblématique tour FAA de 221 pieds de haut devient pleinement opérationnelle samedi. Paul Chinn / La Chronique Voir plus Voir moins

4 of 9 Bread at Tartine Manufactory à San Francisco, Californie est vu le 5 janvier 2017. John Storey / Special to The Chronicle 2017 Voir plus Voir moins

5 sur 9 Le chef Joshua Skenes de Saison à San Francisco, Californie, est vu le 16 février 2018. John Storey / Spécial pour The Chronicle 2018 Voir plus Voir moins

6 sur 9 Tostones (à gauche) et chips de plantain frit à Isla Vida sur Fillmore Street à San Francisco, le vendredi 31 août 2018 à San Francisco, Californie Amy Osborne / Spécial pour The Chronicle Voir plus Voir moins

7 sur 9 L'ananas est servi sur le côté de la plupart des plats FOB Kitchen. Jen Fedrizzi / Spécial pour la chronique Voir plus Voir moins

8 sur 9 Janice Dulce, de FOB Kitchen, photographiée à Hellman Hollow du Golden Gate Park à San Francisco le 18 juillet 2017. Peter Prato / Spécial pour The Chronicle 2017 Voir plus Voir moins

9 sur 9 Chefs Mourad Lahlou (à gauche) et Louis Maldonado (à droite) chez Aziza in the Richmond le lundi 28 août 2017, à San Francisco, Californie Liz Hafalia / The Chronicle 2017 Voir plus Voir moins

Si l'année dernière, les nouveaux restaurants de la région de la baie étaient le sous-produit de la prudence et après une année 2016 où des entreprises de premier plan ont fermé leurs portes en peu de temps, alors 2018 pourrait être remarquable pour son ambition.

À Union Square, un palais de la gastronomie française à 20 millions de dollars prend forme. Un restaurant marocain et mexicain emblématique se dirige vers l'Outer Richmond. Pendant ce temps, l'un des chefs gastronomiques les plus décorés de San Francisco est sur le point de lancer un mini-empire de restaurants de fruits de mer de qualité étoilés Michelin. Le premier se dirige vers l'Embarcadero.

L'industrie, en ces moments d'ambition singulière, s'étend progressivement au-delà des ramifications et des répliques pour devenir des projets passionnels, grands et petits, qui ont pris des années à se préparer. Voici ceux qui valent la peine d'être suivis :

Les chefs Mourad Lahlou (à gauche) et Louis Maldonado (à droite) chez Aziza au Richmond le lundi 28 août 2017, à San Francisco, Californie Liz Hafalia / The Chronicle 2017

En tête du peloton se trouve Mourad Lahlou. Le chef de San Francisco, étoilé Michelin au Mourad, a décidé l'année dernière de dire au revoir définitivement à son restaurant marocain bien-aimé, Aziza. A sa place, il construit Amara (5800 Geary Blvd.), un restaurant maroco-mexicain avec l'aide de Louis Maldonado, son ami proche et chef de cuisine de longue date chez Aziza. Le restaurant devrait ouvrir en octobre ou novembre.

Pourquoi nous sommes excités : Aziza était peut-être un restaurant parfait à San Francisco, mais Amara pourrait être un pionnier, établissant une catégorie de restaurant qui n'a jamais existé à San Francisco. Et si Lahlou a raison, ce pourrait être le premier du genre dans le pays.

Le propriétaire Jay Foster prépare un sofrito alors qu'il essaie des recettes pour son nouveau restaurant Isla Vida sur Fillmore Street à San Francisco, le vendredi 31 août 2018 à San Francisco, Californie Amy Osborne/Special to The Chronicle

Jay Foster, le cerveau derrière le spot de soul food Tenderloin Farmerbrown, veut insuffler une nouvelle vie à une catégorie de restaurants à San Francisco en voie d'extinction : les entreprises appartenant à des Noirs.Foster, après des années de planification, se dirige vers le Fillmore avec un restaurant afro-caribéen appelé Isla Vida (1325 Fillmore St.) qui ouvrira ses portes en octobre. Le projet est une joint-venture avec Matthew Washington et Erin Traylor et il reprend l'ancien espace Black Bark.

Pourquoi nous sommes excités : Aussi important que l'exploration du restaurant des viandes grillées et une ode à Cuba, à Haïti et à la Jamaïque, ainsi que les racines de la cuisine traditionnelle de l'âme et mdash Isla Vida pourraient marquer un nouveau chapitre pour le Fillmore, un quartier riche en histoire afro-américaine.

Les propriétaires de FOB Kitchen, Janice et Brandi Dulce, à l'extérieur de Cease and Desist le samedi 22 août. Jen Fedrizzi / Spécial pour The Chronicle

GOUSSET Cuisine

À Oakland, c'est par hasard que la chef Janice Dulce et son partenaire de vie/d'affaires Brandi Dulce ont traversé le Bay Bridge alors qu'elles cherchaient un foyer permanent pour leur cuisine pop-up philippine FOB (5179 Telegraph Ave.). Le duo est tombé sur une liste sur Craigslist pour Juhu Beach Club quelques semaines seulement après sa fermeture à Temescal. L'équipe de FOB Kitchen est tombée amoureuse de l'espace et a immédiatement commencé à rédiger un contrat de location. Le duo prévoit de poursuivre sa tradition de créer certains des meilleurs plats philippins de la région, notamment des plats de silog, du lumpia et des côtes levées de porc rôties lentement. Il ouvrira en septembre.

Pourquoi nous sommes excités : La croissance de FOB Kitchen&rsquos fait partie d'une vague de chefs philippins et américains philippins augmentant rapidement leurs adeptes cultes dans la région de la baie. Juste à côté de FOB Kitchen se trouve Likha, un concept philippin remarquable avec un pedigree Michelin et situé dans le bar des sports Hometown Heroes.

Le chef Joshua Skenes de Saison à San Francisco, Californie, est vu le 16 février 2018. John Storey / Spécial pour The Chronicle 2018

Joshua Skenes, qui détient un parfait quatre étoiles à Saison, n'est pas étranger à l'exploration, ce qui rend son prochain projet Embarcadero si intrigant. Angler (132 The Embarcadero) sera axé sur les fruits de mer avec un accent sur la cuisson au feu réel, avec un foyer en bois de 30 pieds dans la salle à manger. Alors que San Francisco&rsquos Angler remplit l'ancien espace Chaya le long de l'Embarcadero, d'autres pêcheurs sont en préparation pour d'autres villes, dont Los Angeles. San Francisco n'est que le premier.

L'approche imaginative unique de Skenes en matière de gastronomie est ce qui façonne Angler. Et en travaillant avec des pêcheurs locaux, Skenes met l'accent sur l'approche durable du restaurant en matière de fruits de mer et de mdash en utilisant uniquement ce qui est disponible localement tout en s'abstenant de faire affaire avec de grandes fermes piscicoles ou des grossistes. Selon le succès d'Angler, cela pourrait servir d'exemple sur la façon de mettre en œuvre avec succès des pratiques de fruits de mer durables.

Pourquoi nous sommes excités : Alors que Skenes&rsquo Saision coûte 298 $ par personne, ce qui en fait l'un des restaurants les plus chers de la ville, Angler sera plus abordable en comparaison, ce qui signifie que les gens hors de Saision auront toujours une chance de cuisiner Skenes&rsquo.


Remarques de la première dame au dîner d'État des enfants

MME. OBAMA : Eh bien, c'était vraiment gentil, vraiment. Marshall, nous sommes si fiers de toi. Nous sommes très fiers de vous et de votre mère, qui avez aussi des armes sérieuses. (Rires.) Les gens parlent de mes bras, mais je les sentais. Ils ne sont pas -- (rires) -- ils ne sont pas en reste.

Mais je veux souhaiter la bienvenue à tout le monde à la Maison Blanche. N'est-ce pas cool? (Rires et applaudissements.) C'est tellement cool. Et comprenez que ce n'est pas seulement cool pour vous tous. Je veux dire, cette maison a été en effervescence avec cet événement. Je pense que c'est l'un des meilleurs événements que nous ayons jamais eu ici - notre tout premier dîner d'État pour enfants. Alors, tellement génial.

Et je veux commencer par remercier tout le personnel, tous ceux qui ont aidé à mettre en place cette magnifique pièce, les nappes, les chaises. Ce truc est normalement ici. Ils ont apporté ça pour toi. Avez-vous remarqué les centres de table sur la table ? Tout a été pensé dans le moindre détail jusqu'aux petits cours de boisson et vos programmes. Et c'est tellement merveilleux, alors je tiens à remercier tous ceux qui ont consacré tant de temps et d'efforts pour rendre cette journée spéciale.

Encore une fois, je tiens à remercier Marshall pour cette très gentille introduction. Il est vraiment un modèle exceptionnel pour les enfants de ce pays. Et nous sommes si fiers de lui, nous sommes si fiers de sa famille, car, encore une fois, vous pouvez souvent le faire seul. Vous avez besoin d'un certain soutien pour que les jeunes soient sur la bonne voie. Nous sommes donc tout simplement reconnaissants qu'il soit maintenant l'un de ces leaders, qu'il ait écrit un livre et qu'il fasse des choses magnifiques à l'avenir. Alors félicitations, Marshall. (Applaudissements.)

Et, bien sûr, je tiens à remercier Epicurious pour son soutien extrêmement généreux à cet événement. Grâce à leurs efforts pour rendre aujourd'hui possible, ils ont inspiré les enfants de tout le pays à se renseigner sur une alimentation saine et à se mettre dans la cuisine et à commencer à cuisiner. Droit? Pour combien de personnes c'était la première cuisine que vous faisiez ? Vous êtes des vieux routiers, cependant. (Rires.) Vous êtes toujours dans la cuisine. Vous allez inspirer certains enfants à entrer dans la cuisine, comprenez-le.

C'est exactement le genre de leadership dont nous avons besoin pour donner à tous nos enfants l'avenir sain qu'ils méritent. Je tiens donc à remercier Tanya ainsi que les personnes des ministères de l'Éducation et de l'Agriculture également - nous avons des représentants ici - pour avoir travaillé si dur pour faire d'aujourd'hui un tel succès.

Et, bien sûr, nous avons des invités spéciaux à venir. Je tiens à les remercier d'avance. Mes gars du groupe Big Time Rush -- ils viennent se produire. Ils sont incroyables. Ils passent toujours par là. Ils sont géniaux. Ils sont énergiques. Ils sont en bonne santé. Et ils ont fait un point spécial d'être ici pour divertir. Alors applaudissons-les. (Applaudissements.)

Et je dois remercier tous les parents, et je sais que nous avons aussi des grands-parents, qui se sont joints à nous aujourd'hui. Merci à tous d'avoir appris à vos enfants à manger sainement et d'avoir nourri cette passion pour la cuisine. Et je tiens à vous remercier pour la patience dont vous avez tous fait preuve. Je suis sûr qu'il y a des cuisines détruites dans cette pièce. (Rires.) Des choses collantes, plein de trucs partout. Merci d'être patient et de donner à vos enfants ce sentiment de possibilité de pouvoir faire n'importe quoi, même de concourir pour gagner un concours de recettes pour être ici à la Maison Blanche. Alors applaudissons nos parents et grands-parents. (Applaudissements.)

Et enfin, à nos 54 gagnants du Healthy Lunchtime Challenge -- félicitations. (Applaudissements.) Regardez ce que vous avez inspiré ! Il suffit de regarder autour de la pièce. Regardez -- regardez simplement autour de la pièce. C'est tout pour vous. Regardez tous -- les journalistes de partout. Ils & rsquore un peu partout. (Rires.) Ils ne se présentent jamais comme ça pour des trucs que nous faisons. (Rires.) C'est le ticket le plus chaud de la Maison Blanche, ici même, à cause de vous tous.

Et je suis si fier de toi, nous sommes tous si fiers de toi. Le président des États-Unis est si fier de vous. C'est tellement cool. (Rires.) Alors merci, les gars. Bien fait. Bien fait. Et c'est pourquoi je voulais tous vous inviter ici - parce que vous êtes spécial. Vous avez fait des trucs spéciaux. Et je suis tellement impressionné - comme Marshall l'a dit - des trucs incroyables, incroyables que vous avez faits.

Croyez-le ou non, plus de 1 200 enfants ont soumis des recettes pour ce défi - 1 200. C'est une grosse compétition. Oui, écoutez, oh mon Dieu, vous ne le saviez pas. (Rires.) C'était une vraie compétition. Qu'en avez-vous pensé, nous venons de vous choisir? (Rires.) Non, non, vous deviez travailler pour cela. 1200 soumissions. Et quand il est arrivé à la ronde finale, nos juges ont passé des heures à goûter les plats. Ce n'était donc pas seulement ce à quoi cela ressemblait - ils ont en fait goûté chacun de ces plats. Je sais, Sam, tu as fait une petite dégustation.

MONSIEUR. KASS : J'ai fait beaucoup de dégustations. (Rire.)

MME. OBAMA : Beaucoup de dégustation. C'est beaucoup de travail acharné, manger 1 200 soumissions de nourriture. (Rire.)

Et ils ont passé des heures à essayer de décider lesquels étaient les plus sains, les plus savoureux et les plus amusants à cuisiner et à manger. Et il n'était pas facile de choisir un gagnant dans chaque État. Vous étiez le gagnant dans votre état -- l'état entier. Vous avez gagné ! Frais! (Rire.)

Mais vous êtes ici parce que vos recettes se sont vraiment démarquées, n'est-ce pas ? Et cela dit vraiment quelque chose. Vous avez proposé des plats remplis d'ingrédients nutritifs et délicieux qui sont bons pour vous, mais plus important encore, ils ont aussi bon goût. Voir? Cela peut arriver - sain et savoureux à la fois.

Et vous étiez tous si créatifs - voici quelques-unes des recettes - Salade de poulet Kickin'. Pâtes au pesto puissantes. Sensation de salade aux œufs de Miss Kitty. (Rires.) Michael Lakind du Texas -- Michael est ici -- il a créé sa super salade des services secrets. (Rires.) Et Michael a proposé le nom parce qu'il est intéressé à rejoindre les services secrets un jour, donc j'ai le sentiment que ce ne sera pas la dernière fois que Michael fera son voyage à la Maison Blanche. Michel, où es-tu ? Avez-vous enfin rencontré l'un des agents ?

MME. OBAMA : D'accord. (Rires.) C'est bien.

Et puis il y avait Aaron Beckman du Nebraska -- a proposé l'Apple Alien, un plat qui implique des météores de fruits et des astéroïdes végétariens. (Rires.) Aaron, où es-tu ? Voilà, Aaron. Aaron -- ce sont des météores et des extraterrestres et tout ça -- très effrayant, mais en bonne santé. (Rire.)

Et Betsy DaSilva du Connecticut a soumis une recette pour un Heavenly Lunch Wrap. Où es-tu, Betsy ? Tiens, lève-toi, ma chérie, ça pourrait aussi bien. Betsy - dit-elle - (applaudissements) - "chaque fois que je mange cette nourriture, je sais que j'ai eu la chance de me concentrer davantage à l'école." Vous voyez, là-bas ? (Rires.) Merci, ma chérie.

Plus que toute autre chose, vraiment - tu peux t'asseoir, bébé, je t'ai assez embarrassé - (rires) - c'est en quoi consiste ce défi. Et c'est ce qu'est Let's Move, c'est l'une des raisons pour lesquelles je l'ai commencé. Il s'agit de nous tous réunis pour nous assurer que vous tous, enfants et enfants comme vous à travers le pays, avez tout ce dont vous avez besoin pour apprendre, grandir et mener une vie heureuse et saine.

Il s'agit des parents qui font des choix pour leurs enfants - des choix qui conviennent à leur famille, à leurs horaires, à leurs budgets et à leurs goûts, car il n'y a pas de taille unique ici en tant que parents, nous savons ce qui fonctionne pour un enfant dans un ménage. travailler pour l'autre enfant du même foyer. Nous devons donc être flexibles.

Il s'agit d'entreprises comme Epicurious qui font leur part pour promouvoir une alimentation saine. Et il s'agit pour les enfants comme vous tous de faire votre part pour bien manger et être actifs, ce qui est important. Nous ne voulons jamais sous-estimer l'importance de se lever et de bouger.

Alors restez actif. Impliquez-vous dans la cuisine de bonnes choses - des plats comme ceux que nous allons essayer aujourd'hui. Et au menu aujourd'hui, nous allons avoir quelques-unes de ces délicieuses friandises. Nous allons en essayer quelques-uns. Ce sera notre déjeuner.

Mais avant d'en venir à manger, j'ai pensé que je présenterais ici deux personnes très spéciales. Puisque nous sommes dans une salle pleine de chefs, j'ai pensé que vous aimeriez rencontrer les deux chefs, les principaux chefs de notre vie - le chef exécutif Cris Comerford et le chef pâtissier exécutif Bill Yosses. (Applaudissements.) Vous serez donc heureux de savoir que certains des meilleurs chefs de ce pays ont travaillé pour préparer vos recettes. Ils ont servi pendant des heures. Je t'aurais aidé, mais j'étais en train de me maquiller. (Rire.)

Mais Cris et Bill et toute notre équipe ont joué un rôle tellement important dans Let's Move. Ils aident au jardin. Ils mènent les efforts dans le jardin. Tous nos chefs, tout notre personnel, ils sont tellement attachés à vous les gars. Et vous nous donnez tous ce genre d'énergie. Sachez simplement que – vous nous inspirez ici à la Maison Blanche pour continuer à faire ce que nous devons faire pour garder ce message au premier plan.

Et je veux juste remercier Bill et Cris d'avoir été si formidables et d'avoir travaillé si dur pour faire de ce déjeuner un tel succès. Et avec ça, je pense que nous pouvons commencer à manger. Et ça ? Très bien, allons manger. (Applaudissements.)


Les demi-finalistes du JBF Restaurant and Chef Award 2016

Les voici! Vous trouverez ci-dessous les demi-finalistes des Restaurant and Chef Awards 2016. Poursuivez votre lecture pour découvrir les demi-finalistes dans toutes les catégories, du restaurant exceptionnel au chef étoile montante de l'année.

Pour un rappel sur la façon dont ces noms ont été sélectionnés, lisez ceci. Et n'oubliez pas : nous annoncerons les nominés finaux pour le restaurant et le chef Award, ainsi que les nominations pour nos Book, Journalism, Broadcast Media et Restaurant Design Awards, à San Francisco et sur Twitter le mardi 15 mars.

Le gala des James Beard Awards 2016 aura lieu au Lyric Opera de Chicago le lundi 2 mai. Le dîner de remise des prix du livre, de la diffusion et du journalisme de la Fondation aura lieu au Pier Sixty at Chelsea Piers à New York le mardi 26 avril .

Lisez notre communiqué de presse officiel sur les demi-finalistes 2016.

RESTAURANT & CHEF AWARD SEMI-FINALISTES POUR LES JAMES BEARD AWARDS 2016

Meilleur nouveau restaurant
Présenté par True Refrigeration®

Alter, Miami
Brasserie Bardot, Las Vegas
Baroo, Los Angeles
Le Blanchard, Chicago
Bracero Cocina de Raíz, San Diego
Cala, San Francisco
Cassia, Santa Monica, Californie
Coquine, Portland, OR
Le Dabney, Washington, D.C.
Impôts et décès, Raleigh, Caroline du Nord
Eloisa, Santa Fé
Girin Steakhouse & Ssam Bar, Seattle
Helen Greek Food and Wine, Houston
La patte de miel, Portland, ME
Intro, Chicago
Parenté, Washington, D.C.
Laverie, Austin
Liholiho Yacht Club, San Francisco
Mabel Gray, Hazel Park, MI
Morcilla, Pittsburgh
Público, Ville universitaire, MO
Shaya, La Nouvelle-Orléans
Shepard, Cambridge, MA
Staplehouse, Atlanta
Burger de supériorité, NYC
Wildair, New York

2016 Boulanger exceptionnel

Robert Alexander, le général Muir, Atlanta
Evan Andres, Boulangerie Columbia City, Seattle
Kim Boyce, Boulangerie, Portland, OR
Joanne Chang, Farine Bakery + Café, Boston
Andre Chin et Amanda Eap, Artisan Boulanger Pâtissier, Philadelphie
Rick Easton, Pain et sel, Pittsburgh
Mark Furstenberg, Bread Furst, Washington, D.C.
Michelle Gayer, tarte salée, Minneapolis
Zachary Golper, Bien Cuit, Brooklyn, NY
John Kraus, Pâtisserie 46, Minneapolis
Phoebe Lawless, Scratch Bakery, Durham, Caroline du Nord
Belinda Leong et Michel Suas, B. Patisserie, San Francisco
Cheryl Maffei et Jonathan Stevens, Hungry Ghost Bread, Northampton, MA
Laura Martelli et Matthew Rosenzweig, La tarte feuilletée, Atlantic Highlands, NJ
Dave et Megan Miller, Baker Miller Bakery & Millhouse, Chicago
Moshit Mizrachi-Gabbitas, Janjou Pâtisserie, Boise, ID
Sarah O&rsquoBrien, La Petite Tarte, Atlanta
Lionel Vatinet, Boulangerie La Ferme, Cary, Caroline du Nord
Melissa Weller, Sadelle&rsquos, NYC
William Werner, artisan et loups, San Francisco

Programme de bar exceptionnel

Anvil Bar & Refuge, Houston
Arnaud&rsquos French 75 Bar, La Nouvelle-Orléans
Bar Agricole, San Francisco
Barmini, Washington, D.C.
Café ArtScience, Cambridge, MA
Canon, Seattle
Clyde Common, Portland, OR
Cure, La Nouvelle-Orléans
Kimball House, Decatur, Géorgie
Lac perdu, Chicago
Maison Première, Brooklyn, NY
Mockingbird Hill, Washington, D.C.
La maison Patterson, Nashville
Dispositions polies, San Diego
The Olde Bar, Philadelphie
Rangée 34, Boston
The Side Project Cellar, Maplewood, MO
Fermentaria des mains fatiguées, Ardmore, Pennsylvanie
Trick Dog, San Francisco
Le Vernis, Los Angeles

Chef exceptionnel
Présenté par All-Clad Metalcrafters

Sean Brock, Husk, Nashville
Andrew Carmellini, Locanda Verde, New York
Ashley Christensen, Poole&rsquos Downtown Diner, Raleigh, Caroline du Nord
Tyson Cole, Uchi, Austin
Matt Dillon, Bar Sajor, Seattle
Suzanne Goin, Lucques, Los Angeles
Jennifer Jasinski, Rioja, Denver
David Kinch, Manresa, Los Gatos, Californie
Christopher Kostow, le restaurant de Meadowood, Sainte-Hélène, Californie
Donald Link, Herbsaint, Nouvelle-Orléans
Tony Mantuano, Spiaggia, Chicago
Tory Miller, L&rsquoEtoile, Madison, WI
Carrie Nahabedian, Naha, Chicago
Nancy Oakes, Boulevard, San Francisco
Gabriel Rucker, Le Pigeon, Portland, OR
Michael Solomonov, Zahav, Philadelphie
Ana Sortun, Oleana, Cambridge, MA
Jerry Traunfeld, Poppy, Seattle
Michael Tusk, Coing, San Francisco
Marc Vetri, Vetri, Philadelphie

Chef pâtissier exceptionnel
Présenté par Valrhona

Antonio Bachour, The St. Regis Bal Harbour Resort, Bal Harbour, Floride
Aggie Chin, The Grill Room, Washington, D.C.
Melissa Chou, Mourad, San Francisco
Juan Contreras, Atelier Crenn, San Francisco
Kelly Fields, Willa Jean, La Nouvelle-Orléans
Meg Galus, Boka, Chicago
Kate Jacoby, Vedge, Philadelphie
Michelle Karr-Ueoka, Restaurant MW, Honolulu
Maura Kilpatrick, Oleana, Cambridge, MA
Margarita Manzke, République, Los Angeles
Dolester Miles, Highlands Bar & Grill, Birmingham, AL
Mine Junko, Café Juanita, Kirkland, WA
Kristen Murray, Maurice, Portland, OR
Kimiko Nishimura, Tomo, Atlanta
Dahlia Narvaez, Osteria Mozza, Los Angeles
Ghaya Oliveira, Daniel, New York
Laura Sawicki, laverie, Austin
Cynthia Wong, Rhubarbe, Asheville, Caroline du Nord
Diane Yang, cuillère et écurie, Minneapolis
Jennifer Yee, Lafayette, New York

Restaurant exceptionnel
Présenté par Acqua Panna® Eau de source naturelle

AOC, Los Angeles
Acquerello, San Francisco
Alinea, Chicago
Bluestem, Kansas City, MO
Artisanat, New York
Five & Ten, Athènes, Géorgie
Fore Street, Portland, ME
Cinéma étranger, San Francisco
Fourche, Philadelphie
Frankies 457, Brooklyn, État de New York
Frasca Food & Wine, Boulder, CO
Highlands Bar and Grill, Birmingham, AL
Jaleo, Washington, D.C.
Alouette, Seattle
Bar à nouilles Momofuku, New York
Pizzeria Bianco, Phoenix
Providence, Los Angeles
Rasika, Washington, D.C.
Restaurant Gary Danko, San Francisco
Le cochon tacheté, NYC

Restaurateur exceptionnel

Ashok Bajaj, Knightsbridge Restaurant Group, Washington, DC (The Bombay Club, The Oval Room, Rasika et autres)
Elizabeth Blau et Kim Canteenwalla, Blau and Associates, Las Vegas (Honey Salt, Made LV, Andiron et autres)
Kevin Boehm et Rob Katz, Boka Restaurant Group, Chicago (Boka, Girl & the Goat, Momotaro, Swift & Sons et autres)
Frank Bonanno, Bonanno Concepts, Denver (Mizuna, Luca, Osteria Marco et autres)
Roy Choi, Los Angeles (Chego, Sunny Spot, A-Frame, Pot, LocoL)
JoAnn Clevenger, Upperline, Nouvelle-Orléans
Sam Fox, Fox Restaurant Concepts, Phoenix (The Arrogant Butcher, Culinary Dropout, Olive & Ivy, et autres)
Ken Friedman, NYC (The Spotted Pig, The Breslin, Tosca Café)
Ford Fry, Atlanta (The Optimist, St. Cecilia, State of Grace et autres)
Benjamin et Max Goldberg, Strategic Hospitality, Nashville (The Catbird Seat, Pinewood Social, The Patterson House et autres)
Garrett Harker, Boston (Eastern Standard Kitchen & Drinks, Island Creek Oyster Bar, Row 34, The Hawthorne, Branch Line)
Martha Hoover, Patachou Inc., Indianapolis (Café Patachou, Petite Chou Bistro, Napolese et autres)
Ouita Michel, Lexington, KY (Holly Hill Inn, Windy Corner, Wallace Station Deli, Smithtown Seafood et autres)
Michael Mina, Mina Restaurants, San Francisco (Michael Mina, Bourbon Steak, RN74 et autres)
Cindy Pawlcyn, Napa, CA (Mustards Grill, Cindy's Backstreet Kitchen, Cindy's Waterfront à l'Aquarium de Monterey Bay)
Stephen Starr, Starr Restaurants, Philadelphie (Serpico, The Dandelion, Talula's Garden et autres)
Ethan Stowell, Ethan Stowell Restaurants, Seattle (Staple & Fancy, How to Cook a Wolf, Anchois & Olives, et autres)
Andrew Tarlow, Brooklyn, NY (Diner, Marlow & Sons, Reynard et autres)
Nate Tilden, Portland, OR (Clyde Common, Olympia Provisions, Spirit of 77, The Richmond)
Tracy Vaught, Houston (Hugo&rsquos, Caracol, Backstreet Café)

Service exceptionnel
Présenté par Goose Island Beer Company

Aubergine à L&rsquoAuberge Carmel, Carmel-by-the-Sea, CA
Bacchanales, Atlanta
Blue Hill à Stone Barns, Pocantico Hills, NY
Brigtsen&rsquos, La Nouvelle-Orléans
Café Juanita, Kirkland, WA
Charleston Grill, Charleston, Caroline du Sud
Onze Madison Park, New York
Komi, Washington, D.C.
L&rsquo Espalier, Boston
Marcel&rsquos par Robert Wiedmaier, Washington, D.C.
Étang Nord, Chicago
Le col, Houston
Coing, San Francisco
Restaurant August, La Nouvelle-Orléans
Saam au bazar par José Andrés, Beverly Hills, CA
Saison, San Francisco
Stone Soup Cottage, Cottleville, MO
Strip-T&rsquos, Watertown, MA
Topolobampo, Chicago
Zahav, Philadelphie

Programme de vins exceptionnels

Restaurant Addison, San Diego
Benu, San Francisco
Bern&rsquos Steakhouse, Tampa, Floride
Canlis, Seattle
Charleston, Baltimore
Commander&rsquos Palace, La Nouvelle-Orléans
Élément 47, La Petite Nell, Aspen, CO
Empire State South, Atlanta
FIG, Charleston, Caroline du Sud
Four Seasons Resort & Club Dallas à Las Colinas, Irving, Texas
Jory Restaurant à l'Allison Inn & Spa, Newberg, OR
Union Miller, Atlanta
Momofuku Ko, New York
Nopa, San Francisco
Presse, Sainte-Hélène, Californie
La poule rousse, Washington, D.C.
Sépia, Chicago
Spago, Beverly Hills, Californie
Studio au montage, Laguna Beach, Californie
Gingembre sauvage, Seattle

Professionnel exceptionnel du vin, de la bière ou des spiritueux

Mannie Berk, Rare Wine Co., Brisbane, Californie
Sam Calagione, Brasserie artisanale Dogfish Head, Milton, DE
Wayne Carpenter, Skagit Valley Malting, Burlington, WA
Vinnie Cilurzo, Russian River Brewing Company, Santa Rosa, Californie
Ron Cooper, Del Maguey Single Village Mezcal, Ranchos de Taos, Nouveau-Mexique
Rutger de Vink, RdV, Delaplane, Virginie
Diane Flynt, Cidre Foggy Ridge, Dugspur, Virginie
Miljenko Grgich, Domaine de Grgich Hills, Rutherford, Californie
Jeppe Jarnit-Bjergsø, Evil Twin Brewing, Brooklyn, NY
Charles Joly, Maison artisanale, Chicago
Jim Koch, The Boston Beer Company, Boston
Manfred Krankl, Sine Qua Non, Oak View, Californie
Drew Kulsveen, Distillerie Willett, Bardstown, Kentucky
Ted Lemon, Vins du Littorai, Sébastopol, Californie
Steve Matthiasson, Vins Matthiasson, Napa, Californie
Steve McCarthy, distillerie Clear Creek, Portland, OR
Aldo Sohm, Zalto Glass, New York
Rob Tod, Allagash Brewing Company, Portland, ME
Harlen Wheatley, distillerie Buffalo Trace, Frankfort, KY
Lance Winters, St. George Spirits, Alameda, Californie

Étoile montante de l'année
Présenté par S.Pellegrino Eau minérale naturelle pétillante​

Doug Adams, Impérial, Portland, OR
Tanya Baker, Pension de famille, Chicago
Jay Blackinton, Four à bois Hogstone, Orcas Island, WA
Alex Bois, High Street on Market, Philadelphie
Joseph Cuccia, 17 ans, Lodi, NJ
Angela Dimayuga, Mission Chinese Food, NYC
Ryan Fox et Ali Matteis, Nomad, Portland, OR
Sara Hauman, Huxley, San Francisco
Sarah Hymanson et Sara Kramer, Madcapra au Grand Central Market, Los Angeles
Bradley Kilgore, Alter, Miami
Elise Kornack, Take Root, Brooklyn, NY
Irène Li, Mei Mei, Boston
Garrett Lipar, Marais, Grosse Pointe, MI
Grae Nonas, Olamaie, Austin
Misti Norris, petite brasserie, Dallas
Maximillian Petty, Eden Hill, Seattle
Ryan Pollnow, Aatxe, San Francisco
José Ramírez-Ruiz, Semilla, Brooklyn, NY
Matt Rudofker, Momofuku Ssäm Bar, New York
Beau Schooler, The Rookery, Juneau, AK
Marc Sheehan, Loyal Nine, Cambridge, MA
Daniela Soto-Innes, Cosme, New York
Cara Stadler, Tao Yuan, Brunswick, ME
Alan Sternberg, céruléen, Indianapolis
Jarrett Stieber, mange-moi, parle-moi, Atlanta
Edward Sura, Virant vivace, Chicago
Jenner Tomaska, Suivant, Chicago

Meilleur chef : Grands Lacs

Jake Bickelhaupt, 42 grammes, Chicago
Zack Bruell, Parallaxe, Cleveland
Jonathan Brooks, Dent de lait, Indianapolis
Abraham Conlon, Riz gras, Chicago
Curtis Duffy, Grace, Chicago
Paul Fehribach, Big Jones, Chicago
Phillip Foss, EL Ideas, Chicago
Greg Hardesty, Récréation, Indianapolis
Eric Heath, Cleveland-Heath, Edwardsville, Illinois
Andy Hollyday, Selden Standard, Détroit
Nick Janutol, Forest, Birmingham, MI
Anne Kearney, Rue Dumaine, Dayton, OH
Beverly Kim et Johnny Clark, parachutistes, Chicago
Ryan McCaskey, Acadie, Chicago
Abbi Merriss, Barbe Bleue, Indianapolis
Iliana Regan, Elizabeth, Chicago
José Salazar, Mita&rsquos, Cincinnati
Lee Wolen, Boka, Chicago
Erling Wu-Bower, Nico Osteria, Chicago
Andrew Zimmerman, Sépia, Chicago

Meilleur Chef : Mid-Atlantic

Victor Albisu, Del Campo, Washington, D.C.
Scott Anderson, Éléments, Princeton, New Jersey
Joey Baldino, Zeppoli, Collingswood, New Jersey
Erik Bruner-Yang, Maketto, Washington, D.C.
Hari Cameron, a(MUSE.), Rehoboth Beach, DE
Peter Chang, Peter Chang, Arlington, Virginie
Joe Cicala, Le Virtù, Philadelphie
Jose De Brito, The Alley Light, Charlottesville, Virginie
Tarver King, le restaurant de la ferme Patowmack, Lovettsville, Virginie
Eli Kulp, Fork, Philadelphie
Rich Landau, Vedge, Philadelphie
Cédric Maupillier, Convivial, Washington, D.C.
Sydney Meers, cuisinière, le restaurant, Portsmouth, VA
Konstantinos Pitsillides, Kanella South, Philadelphie
Dan Richer, Razza Pizza Artiginale, Jersey City, New Jersey
Justin Severino, Cure, Pittsburgh
David Shannon, L&rsquoOpossum, Richmond, Virginie
Aaron Silverman, Rose&rsquos Luxury, Washington, D.C.
Greg Vernick, Vernick Food & Drink, Philadelphie
Cindy Wolf, Charleston, Baltimore

Meilleur chef : Midwest

Paul Berglund, le fermier célibataire, Minneapolis
Thomas Boemer, Table d'angle, Minneapolis
Mike Brown, Bob Gerken et James Winberg, Travail Kitchen & Amusements, Robbinsdale, MN
Justin Carlisle, Ardent, Milwaukee
Jim Christiansen, Heyday, Minneapolis
Dan Fox, Heritage Tavern, Madison, WI
Jorge Guzman, Surly Brewing Co., Minneapolis
Thomas Hauck, v. 1880, Milwaukee
Jonathan Hunter, quartier avant, Madison, WI
Jonathan Justus, pharmacie Justus, Smithville, Missouri
Russell Klein, Méritage, St. Paul, MN
Francesco Mangano, Osteria Papavero, Madison, WI
Kevin Nashan, Sidney Street Café, St. Louis
Ben Poremba, Elaia, Saint-Louis
Mike Randolph, Público, University City, MO
Lenny Russo, Heartland Restaurant & Farm Direct Market, St. Paul, MN
Patrick Ryan, Port Fonda, Kansas City, Missouri
David Swanson, Braise, Milwaukee
Joe Tripp, Alba, Des Moines, IA
Kevin Willmann, Farmhaus, Saint-Louis

Meilleur chef : New York

Nick Anderer, Marta
Jonathan Benno, Lincoln Ristorante
Rawia Bishara, Tanoreen, Brooklyn, État de New York
Marco Canora, Foyer
Mario Carbone et Rich Torrisi, Carbone
John Fraser, Narcissa
Markus Glocker, Bâtard
James Kent, le NoMad
Anna Klinger, Al di Là Trattoria, Brooklyn, NY
Anita Lo, Annisa
Ignacio Mattos, Estela
George Mendès, Aldéa
Carlo Mirarchi, Blanca, Brooklyn, NY
Joe Ng, RedFarm
Alex Raij et Eder Montero, Txikito
Bryce Shuman, Bétonie
Justin Smillie, Upland
Alex Stupak, Empellón Cocina
Jonathan Waxman, Barbuto
Jody Williams, Buvette

Meilleur Chef : Nord-Est

Unmi Abkin, Coco & The Cellar Bar, Easthampton, MA
Karen Akunowicz, Myers + Chang, Boston
Tyler Anderson, Millwright&rsquos Restaurant, Simsbury, Connecticut
Erin French, La Cuisine Perdue, Liberté, Moi
Eric Gabrynowicz, Restaurant Nord, Armonk, NY
Wesley Genovart, SoLo Farm & Table, South Londonderry, VT
Brian Hill, Francine, Camden, ME
Aaron Josinsky, Misery Loves Co., Winooski, Vermont
Matt Louis, restaurant Moxy, Portsmouth, NH
Dan Magill, Arethusa al tavolo, Bantam, CT
Zak Pelaccio, Fish & Game, Hudson, NY
Cassie Piuma, Sarma, Somerville, MA
Susan Regis, Shepard, Cambridge, MA
Guy Reuge, Mirabelle, Stony Brook, État de New York
Michael Scelfo, Alden & Harlow, Cambridge, MA
Champe Speidel, Kaki, Bristol, RI
Keiko Suzuki Steinberger, Suzuki & rsquos Sushi Bar, Rockland, ME
Phillip Tang, Banyan Bar + Refuge, Boston
Derek Wagner, Nick & rsquos à Broadway, Providence
Mike Wiley et Andrew Taylor, Eventide Oyster Co., Portland, ME

Meilleur chef : Nord-Ouest

José Chesa, Ataula, Portland, OR
Laura Cole, 229 Parks Restaurant & Tavern, Denali National Park & Preserve, AK
Greg Denton et Gabrielle Quiñónez Denton, Ox, Portland, OR
Eric Donnelly, RockCreek, Seattle
Jeff Drew, Snake River Grill, Jackson, Wyoming
Mike Easton, Il Corvo Pasta, Seattle
Renee Erickson, La baleine gagne, Seattle
Adam Hegsted, La table errante, Spokane, WA
Edouardo Jordan, Salaré, Seattle
Joe Kim, 5 Fusion et Sushi Bar, Bend, OR
Kris Komori, État et Lemp, Boise, ID
Nathan Lockwood, Altura, Seattle
Mike Muirhead, Mas Taco, Red Lodge, MT
Trent Pierce, Roe, Portland, OR
Sarah Pliner, Volière, Portland, OR
Ryan Roadhouse, Nodoguro, Portland, OR
Dustin Ronspies, Art de la table, Seattle
Allen Routt, belle dame, Newberg, OR
Justin Woodward, Castagna, Portland, OR
Rachel Yang et Seif Chirchi, Joule, Seattle

Meilleur Chef : Sud

Greg Baker, The Refinery, Tampa, Floride
David Bancroft, Acre, Auburn, Alabama
Vishwesh Bhatt, Snack-bar, Oxford, MS
Kathleen Blake, La cuillère rouillée, Orlando, Floride
Bill Briand, pêcheur à l'étage de la marina d'Orange Beach, Orange Beach, AL
Justin Devillier, La Petite Épicerie, La Nouvelle-Orléans
José Enrique, José Enrique, San Juan, RP
Michael Gulotta, MoPho, Nouvelle-Orléans
Jesse Houston, Saltine, Jackson, MS
Scott Hunnel, Victoria & Albert&rsquos au Disney&rsquos Grand Floridian Resort & Spa, Lake Buena Vista, FL
Deme Lomas, Cuisine Niu, Miami
Matthew McClure, La Ruche, Bentonville, AR
Rob McDaniel, SpringHouse, Alexander City, AL
José Mendín, Pubbelly, Miami Beach, Floride
James et Julie Petrakis, The Ravenous Pig, Winter Park, Floride
Michael Pirolo, Macchialina, Miami Beach, Floride
Giorgio Rapicavoli, maison de restauration, Coral Gables, Floride
Slade Rushing, Brennan&rsquos, La Nouvelle-Orléans
Michael Stoltzfus, Coquette, Nouvelle-Orléans
Isaac Toups, Toups&rsquo Meeatery, La Nouvelle-Orléans

Meilleur cuisinier :Sud-est

Nate Allen, couteau et fourchette, Spruce Pine, Caroline du Nord
Billy Allin, Cakes & Ale, Decatur, Géorgie
Jeremiah Bacon, Le Macintosh, Charleston, Caroline du Sud
Brian Canipelli, Cucina 24, Asheville, Caroline du Nord
Kathy Cary, Lilly&rsquos, Louisville, KY
Scott Crawford, Standard Foods, Raleigh, Caroline du Nord
Steven Devereaux Greene, Hérons à l'hôtel Umstead, Cary, Caroline du Nord
Kevin Gillespie, Gunshow, Atlanta
Damian Heath, Lot 12 Public House, Berkeley Springs, WV
Vivian Howard, chef et amp le fermier, Kinston, Caroline du Nord
Kevin Johnson, l'épicerie, Charleston, Caroline du Sud
Matthew Kelly, Mateo, Durham, Caroline du Nord
Joe Kindred, Kindred, Davidson, Caroline du Nord
Edward Lee, 610 Magnolia, Louisville, Kentucky
Erik Niel, Easy Bistro, Chattanooga, Tennessee
Steven Satterfield, Miller Union, Atlanta
Ryan Smith, Staplehouse, Atlanta
Andrew Ticer et Michael Hudman, Andrew Michael Italian Kitchen, Memphis
Aaron Vandemark, Panciuto, Hillsborough, Caroline du Nord
Tandy Wilson, Maison de ville, Nashville

Meilleur cuisinier :Sud-ouest

Charleen Badman, FnB, Scottsdale, AZ
Kevin Binkley, Binkley&rsquos, Cave Creek, AZ
Bowman Brown, Fourrage, Salt Lake City
Andrew Cooper, Terra au Four Seasons Resort Rancho Encantado, Santa Fe
Omar Flores, Casa Rubia, Dallas
Bryce Gilmore, Orge Porc, Austin
Manabu Horiuchi, Kata Robata, Houston
Jennifer James, Jennifer James 101, Albuquerque, Nouveau-Mexique
Matt McCallister, FT33, Dallas
Steve McHugh, guéri, San Antonio
Hugo Ortega, Caracol, Houston
Jonathan Perno, La Merienda à Los Poblanos, Los Ranchos de Albuquerque, Nouveau-Mexique
Steven Redzikowski, Acorn, Denver
Martín Rios, Restaurant Martín, Santa Fe, Nouveau-Mexique
Dana Rodriguez, Work & Class, Denver
Teiichi Sakurai, Tei-An, Dallas
Alex Seidel, Fruition, Denver
Seth Siegel-Gardner et Terrence Gallivan, The Pass, Houston
David Uygur, Lucia, Dallas
Justin Yu, Oxheart, Houston

Meilleur chef : Ouest

Matthew Accarrino, SPQR, San Francisco
William Bradley, restaurant Addison, San Diego
Josef Centeno, Orsa et amp Winston, Los Angeles
Michael Cimarusti, Providence, Los Angeles
Justin Cogley, Aubergine à L&rsquoAuberge Carmel, Carmel, CA
Dominique Crenn, Atelier Crenn, San Francisco
Jeremy Fox, Canyon rustique, Santa Monica, Californie
Ed Kenney, Ville, Honolulu
Mourad Lahlou, Mourad, San Francisco
Corey Lee, Benu, San Francisco
Ludo Lefebvre, Trois Mec, Los Angeles
Travis Lett, Gjelina, Venise, Californie
Ori Menashe, Bestia, Los Angeles
Rick Moonen, RM Fruits de mer, Las Vegas
Melissa Perello, Octavia, San Francisco
Carlos Salgado, Taco Maria, Costa Mesa, Californie
Jon Shook et Vinny Dotolo, Animal, Los Angeles
Joshua Skene, Saison, San Francisco
James Syhabout, Commis, Oakland, Californie
Kris Yenbamroong, Night + Market Song, Los Angeles


Voir la vidéo: Slaves - We Are So Michelle Branch (Octobre 2021).