Autre

Churchill Downs de Louisville est ouvert pour plus que le Kentucky Derby


Connu comme « les deux minutes les plus excitantes du sport », le Kentucky Derby est un événement international majeur depuis près de 150 ans. Alors que les médias couvrant les courses du Kentucky Derby se concentrent principalement sur la piste, il se passe en fait beaucoup de choses dans les cuisines et les bars de l'hippodrome de Churchill Downs. En tant que chef exécutif de la piste, David Danielson modifie régulièrement le menu des destinations sur place, notamment Ligne de millionnaire, Skye Terrace, la salle Stakes et le salon Roses, tout en supervisant également les plats du Courtyard at Downs After Dark.

Avant de rejoindre l'équipe culinaire de Churchill Downs en 2011, Danielson avait été formé à l'École hôtelière de Tain l'Hermitage en France et avait travaillé dans les meilleurs restaurants de New York et de Chicago. Cependant, Churchill Downs n'était pas son premier concert lié au sport, car le chef a également servi des invités aux événements du championnat PGA et au tournoi de l'US Open. Davidson a trouvé une maison parfaite chez Levy Restaurants, qui supervise les opérations alimentaires pour l'aliment de base de Louisville. Le groupe mélange également une cuisine raffinée dans les lieux Staples Center de Los Angeles, Barclays Center de Brooklyn et T-Mobile Arena de Las Vegas.

J'ai parlé avec Danielson pour The Daily Meal. Dans notre Q&A, le co-auteur du prochain Pays Bourbon livre de cuisine – écrit avec Tim Laird, PDG des États-Unis, directeur du divertissement – ​​a également expliqué ce qui l'a amené au Kentucky et quels autres endroits locaux il recommande aux visiteurs. Merci à Sara Brown Meehan, Old Forester et l'équipe Brown-Forman pour la présentation du chef acclamé.

The Daily Meal : Comment vous êtes-vous retrouvé à Louisville à Churchill Downs ? Aviez-vous été dans le Kentucky avant de prendre ce travail ?
Chef David Danielson : Je vivais à Chicago et j'avais récemment vendu mon entreprise de restauration. Je cherchais à me remettre à organiser de grands événements et le Kentucky Derby avait toujours été sur ma liste d'événements pour travailler. J'avais des collègues qui travaillaient pour Levy Restaurants, alors je les ai contactés pour déménager dans le Kentucky et le reste appartient à l'histoire !

De nombreuses villes ont une cuisine identifiable basée sur des plats spécifiques pour lesquels elles sont connues. Louisville a-t-il sa propre cuisine ou ses plats signature ?
Louisville propose plusieurs plats uniques à la ville : le Hot Brown, la sauce Henry Bain, la Bourbon Nut Pie et le sorgho sont quelques-uns auxquels la plupart des habitants s'identifient. Cependant, ce que les gens ne savent pas vraiment, c'est la grande quantité de produits agricoles cultivés ou produits dans la région, ainsi que d'incroyables fromagers et producteurs de jambon de pays.

Quel est votre plat préféré au menu de Churchill Downs ?
C'est comme choisir votre enfant préféré. Je ne sais pas si j'ai un plat préféré autant que j'aime le fait que nous changeons complètement le menu du Derby d'année en année. Cela nous donne la possibilité de créer une nouvelle expérience pour nos invités pour chaque Derby, ainsi que la possibilité de travailler avec des agriculteurs et artisans locaux pour mettre en valeur les excellents produits provenant de la région.

Churchill Downs n'est pas le premier site sportif auquel vous avez prêté votre expertise culinaire. Quel a été votre premier emploi lié au sport dans le monde de l'alimentation ?
Au cours de ma carrière, j'ai trouvé un créneau dans les événements spéciaux. En tant que chef du Rockefeller Center à New York, j'ai nourri les invités de la PGA et de l'US Open. Pendant ce temps, j'ai commencé à adopter la mentalité de la gastronomie et j'ai commencé à explorer comment l'étendre à un grand format, en servant beaucoup de gens et en essayant vraiment de faire des aliments frais et audacieux intéressants pour les grands groupes.

En tant que chef exécutif de Churchill Downs, je me concentre sur l'incorporation des saveurs authentiques du Sud tout en restant progressif et inventif. Je puise des tonnes d'inspiration dans les tendances culinaires contemporaines, les cuisines du monde et les ingrédients de saison frais de la ferme. Je travaille pour surprendre les fans de course avec des repas qui reconnaissent le passé et les traditions du Derby, mais pointent très fortement vers l'avenir de la cuisine.

Avant de devenir chef, aviez-vous travaillé comme serveur ? Ou avez-vous commencé par étudier dans un programme culinaire ?
En fait, quand j'étais plus jeune, j'ai travaillé comme serveur – d'abord dans un hôtel, puis comme serveur dans un restaurant français. Je possédais également un stand de hot-dogs de style Chicago.

J'ai étudié à l'école de cuisine française Dumas Pere, puis j'ai continué à l'école hôtelière renommée Ecole Hôtelier Tain l'Hermitage en France, perfectionnant mes compétences culinaires dans plusieurs restaurants étoilés Michelin. À mon retour aux États-Unis, j'ai travaillé comme chef exécutif à l'hôtel United Nations Plaza de New York et dans les favoris de Chicago comme le Ritz Carlton et Charlie Trotter's. J'ai également servi comme chef personnel au consulat général britannique.

Quand il s'agit d'ajouter de nouveaux éléments au menu, d'où viennent généralement vos idées ? Êtes-vous abonné à beaucoup de magazines ou lisez-vous beaucoup de livres de cuisine ?
Je change la carte chaque année et anime des dégustations tout au long de l'année. Chaque année, les ingrédients de tous les menus sont triés sur le volet auprès d'agriculteurs locaux et de partenaires internationaux pour obtenir un mélange distinctif qui élève les saveurs du Sud vers de nouveaux sommets. Dans l'ensemble, je passe beaucoup de temps à développer des recettes qui, je pense, plairont aux fans de course. Je crois qu'il est de la plus haute importance que la nourriture soit fraîche et que les gens s'en aillent et sentent qu'ils obtiennent la meilleure qualité.

En plus d'être sur le terrain de Churchill Downs, les soirées Derby à domicile continuent également de gagner en popularité. Nous sommes toujours à la recherche de plats que vous pouvez assembler à l'avance et mettre au four. Lorsque vous organisez une fête, vous ne voulez pas travailler. Vous voulez de la vaisselle que vous pouvez monter, la sortir, la jeter et profiter de votre fête !

Lorsque vous n'êtes pas occupé à manger, comment aimez-vous passer votre temps libre ?
J'essaie de passer du temps avec ma femme et mes enfants – nous adorons voyager ! La voile est un autre de mes amours. J'aime aussi lire des livres de cuisine et visiter distilleries de bourbon.

À part les offres de Churchill Downs, y a-t-il un ou deux restaurants à Louisville que vous pouvez recommander ?
Lorsque je sors pour un repas spécial ou que des visiteurs de l'extérieur me demandent où ils doivent manger, Harvest est mon premier choix. Non seulement ils ont une cuisine incroyable provenant d'agriculteurs locaux et d'artisans, mais ils ont aussi une excellente sélection de bourbon !

Mon autre lieu de prédilection est un endroit appelé Red Hog, qui est une boucherie le jour et un restaurant le soir. Ils font vraiment un excellent travail - c'est une cuisine décontractée et délicieuse avec un menu qui change constamment en fonction des animaux avec lesquels ils travaillent dans la boucherie.

Enfin, Chef, un dernier mot pour les enfants ?
Si jamais vous avez la chance dans la vie de venir voir le spectacle qu'est le Kentucky Derby, faites-le ! Il n'y a vraiment rien de tel. De plus, continuez à vous mettre au défi et continuez à grandir!


Comment profiter du Kentucky Derby de loin

Près de dix mille personnes se sont rendues à l'hippodrome Churchill Downs de Louisville le premier samedi de mai 1875 pour regarder Aristides remporter le premier Kentucky Derby. La plus grande foule de Derby jamais réunie en 2015, lorsque plus de 170 000 fans ont envahi la piste pour voir American Pharoah capturer la première étape de ce qui allait devenir la première offre Triple Couronne réussie depuis Affirmed en 1978. Et cette année, bien sûr, marque un autre historique d'abord : le premier Kentucky Derby qui se déroulera sans la présence de fans.

Mais la course se poursuivra (bien que le premier samedi de septembre), un vainqueur sera drapé d'une couverture de roses, et la tradition ininterrompue du plus ancien événement sportif majeur d'Amérique perdurera. Et il n'y a aucune raison de ne pas en profiter, avec ces conseils pour maîtriser un Derby Day à distance sociale à la maison.

Placez vos paris en ligne

Soyons honnêtes : les courses de chevaux sont plus intéressantes quand il y a de l'argent en jeu. Même quelques dollars sur un long coup vous feront encourager votre choix comme une visite personnelle au cercle des gagnants est en jeu. Les paris en ligne ont gagné en disponibilité, en facilité et en popularité, et il existe désormais de nombreuses options, non seulement pour parier sur le grand événement, mais sur toutes les courses de la semaine menant à la 146e édition du Derby le samedi 5 septembre.

TwinSpires est le portail de paris en ligne officiel de Churchill Downs, mais il y en a d'autres. J'ai utilisé Keeneland Select, qui propose également des paris sur le Derby, pour ma première incursion dans les paris en ligne lorsque l'hippodrome de Keeneland de Lexington a organisé une rencontre tronquée (également sans fans présents) plus tôt cet été. J'ai créé un profil, chargé des fonds sur le compte et je suis parti pour les courses.

Je me suis dit que je ne parierais que sur les courses à enjeux majeurs, mais je suis rapidement devenu une sorte de handicapeur de fauteuil en croisant les choix d'experts et en étudiant la confirmation de chaque cheval alors qu'ils montaient en selle dans le paddock et défilaient sur la piste. En fin de compte, j'ai gagné 10 $ sur quatre jours de course. Mais compte tenu de ce que je dépenserais généralement en boissons et en paris imprudents et malavisés sur la piste, c'est une victoire.

Mélangez une boisson historique

Fait amusant : tant de verres ont « manqué » du club-house après le Kentucky Derby de 1938 que l'année suivante, la piste a proposé à la vente le premier verre souvenir officiel à la menthe, et le julep est depuis associé au Derby.

Compte tenu de la date tardive de la course de cette année, Tim Knittel, récemment nommé premier commissaire officiel des Bourbons de Churchill Downs, suggère de mélanger les choses avec une autre boisson historique aux racines de la course. Le Jockey Club, qui s'est formé à New York en 1894 et tient un registre des races de chevaux pur-sang, a également donné naissance à deux cocktails éponymes : l'un à base de gin et l'autre à base de bourbon. Naturellement, nous opterons pour la version bourbon, qui a le goût d'un Manhattan légèrement plus sucré.

Pour préparer la boisson, remplissez un shaker de glaçons et ajoutez deux onces de bourbon, une once de vermouth sucré et un quart d'once de liqueur de marasquin (un sirop simple fonctionnera également), ainsi que deux ou trois traits d'amers Angostura. Remuer jusqu'à refroidissement, filtrer dans un verre à cocktail et garnir d'une cerise au marasquin.

Plongez dans les plats de Derby

Malgré vos résolutions pandémiques, le Derby Day n'est pas le moment de lésiner sur les calories. De la tarte aux pacanes au chocolat et aux boules de bourbon, en passant par les Hot Browns et les biscuits battus au jambon de pays, de nombreux plats classiques du Sud ont été associés au Derby. Vous en trouverez la plupart dans Jardin & amp Pistolet's Le livre de cuisine du sudiste, ainsi que cette collection de quinze recettes gagnantes du Kentucky Derby, qui comprend des fromages à la bière et des tartinades bénédictines.

Portez le chapeau de toute façon

L'une des fêtes de derby les plus mémorables que ma femme et moi avons organisées s'est produite lorsque nous vivions à Chicago, loin de notre maison du Kentucky. C'était la première expérience de Derby pour beaucoup de nos amis du Midwest, qui sont arrivés avec des chapeaux de cowboy, des casquettes de baseball et toutes sortes de chapeaux. Nous avons siroté des juleps à la menthe, mangé du burgoo, organisé un tirage au sort Derby et les derniers invités sont partis longtemps après la grande course.

Bien que la pandémie ait peut-être limité notre capacité à nous rassembler en toute sécurité en grands groupes, elle ne peut pas écraser ce sentiment de camaraderie. Alors installez la grande télévision à l'extérieur, sortez les bonnes choses, préparez un assortiment de nourriture et invitez quelques amis ou réunissez-vous simplement en famille. Parce que même si les tribunes seront vides, lorsque des morceaux de "My Old Kentucky Home" joueront dans les haut-parleurs de Churchill Downs, nous chanterons tous en même temps.


Comment profiter du Kentucky Derby de loin

Près de dix mille personnes se sont rendues à l'hippodrome Churchill Downs de Louisville le premier samedi de mai 1875 pour regarder Aristides remporter le premier Kentucky Derby. La plus grande foule de Derby jamais réunie en 2015, lorsque plus de 170 000 fans ont envahi la piste pour voir American Pharoah capturer la première étape de ce qui allait devenir la première offre Triple Couronne réussie depuis Affirmed en 1978. Et cette année, bien sûr, marque un autre historique d'abord : le premier Kentucky Derby qui se déroulera sans la présence de fans.

Mais la course se poursuivra (bien que le premier samedi de septembre), un vainqueur sera drapé d'une couverture de roses, et la tradition ininterrompue du plus ancien événement sportif majeur d'Amérique perdurera. Et il n'y a aucune raison de ne pas en profiter, avec ces conseils pour maîtriser un Derby Day à distance sociale à la maison.

Placez vos paris en ligne

Soyons honnêtes : les courses de chevaux sont plus intéressantes quand il y a de l'argent en jeu. Même quelques dollars sur un long coup vous feront encourager votre choix comme une visite personnelle au cercle des gagnants est en jeu. Les paris en ligne ont gagné en disponibilité, en facilité et en popularité, et il existe désormais de nombreuses options, non seulement pour parier sur le grand événement, mais sur toutes les courses de la semaine menant à la 146e édition du Derby le samedi 5 septembre.

TwinSpires est le portail de paris en ligne officiel de Churchill Downs, mais il y en a d'autres. J'ai utilisé Keeneland Select, qui propose également des paris sur le Derby, pour ma première incursion dans les paris en ligne lorsque l'hippodrome Keeneland de Lexington a organisé une rencontre tronquée (également sans fans présents) plus tôt cet été. J'ai créé un profil, chargé des fonds sur le compte et je suis parti pour les courses.

Je me suis dit que je ne parierais que sur les courses à enjeux majeurs, mais je suis rapidement devenu une sorte de handicapeur de fauteuil en croisant les choix d'experts et en étudiant la confirmation de chaque cheval alors qu'ils montaient en selle dans le paddock et défilaient sur la piste. En fin de compte, j'ai gagné 10 $ sur quatre jours de course. Mais compte tenu de ce que je dépenserais généralement en boissons et en paris imprudents et malavisés sur la piste, c'est une victoire.

Mélangez une boisson historique

Fait amusant : tant de verres ont « manqué » du club-house après le Kentucky Derby de 1938 que l'année suivante, la piste a proposé à la vente le premier verre souvenir officiel à la menthe, et le julep est depuis associé au Derby.

Compte tenu de la date tardive de la course de cette année, Tim Knittel, récemment nommé premier Bourbon Steward officiel de Churchill Downs, suggère de mélanger les choses avec une autre boisson historique aux racines de la course. Le Jockey Club, qui s'est formé à New York en 1894 et tient un registre des races de chevaux pur-sang, a également donné naissance à deux cocktails éponymes : l'un à base de gin et l'autre à base de bourbon. Naturellement, nous opterons pour la version bourbon, qui a le goût d'un Manhattan légèrement plus sucré.

Pour préparer la boisson, remplissez un shaker de glaçons et ajoutez deux onces de bourbon, une once de vermouth sucré et un quart d'once de liqueur de marasquin (un sirop simple fonctionnera également), ainsi que deux ou trois traits d'amers Angostura. Remuer jusqu'à refroidissement, filtrer dans un verre à cocktail et garnir d'une cerise au marasquin.

Plongez dans les plats de Derby

Malgré vos résolutions pandémiques, le Derby Day n'est pas le moment de lésiner sur les calories. De la tarte aux pacanes au chocolat et aux boules de bourbon, en passant par les Hot Browns et les biscuits battus au jambon de pays, de nombreux plats classiques du Sud ont été associés au Derby. Vous en trouverez la plupart dans Jardin & amp Pistolet's Le livre de cuisine du sudiste, ainsi que cette collection de quinze recettes gagnantes du Kentucky Derby, qui comprend des fromages à la bière et des tartinades bénédictines.

Portez le chapeau de toute façon

L'une des fêtes de derby les plus mémorables que ma femme et moi avons organisées s'est produite lorsque nous vivions à Chicago, loin de notre maison du Kentucky. C'était la première expérience de Derby pour beaucoup de nos amis du Midwest, qui sont arrivés avec des chapeaux de cow-boy, des casquettes de baseball et toutes sortes de chapeaux. Nous avons siroté des juleps à la menthe, mangé du burgoo, organisé un tirage au sort Derby et les derniers invités sont partis longtemps après la grande course.

Bien que la pandémie ait peut-être limité notre capacité à nous rassembler en toute sécurité en grands groupes, elle ne peut pas écraser ce sentiment de camaraderie. Alors installez la grande télévision à l'extérieur, sortez les bonnes choses, préparez un assortiment de nourriture et invitez quelques amis ou réunissez-vous simplement en famille. Parce que même si les tribunes seront vides, lorsque des morceaux de "My Old Kentucky Home" joueront dans les haut-parleurs de Churchill Downs, nous chanterons tous en même temps.


Comment profiter du Kentucky Derby de loin

Près de dix mille personnes se sont rendues à l'hippodrome Churchill Downs de Louisville le premier samedi de mai 1875 pour regarder Aristides remporter le premier Kentucky Derby. La plus grande foule de Derby jamais réunie en 2015, lorsque plus de 170 000 fans ont envahi la piste pour voir American Pharoah capturer la première étape de ce qui allait devenir la première offre Triple Couronne réussie depuis Affirmed en 1978. Et cette année, bien sûr, marque un autre historique d'abord : le premier Kentucky Derby qui se déroulera sans la présence de fans.

Mais la course se poursuivra (bien que le premier samedi de septembre), un vainqueur sera drapé d'une couverture de roses, et la tradition ininterrompue du plus ancien événement sportif majeur d'Amérique perdurera. Et il n'y a aucune raison de ne pas en profiter, avec ces conseils pour maîtriser un Derby Day à distance sociale à la maison.

Placez vos paris en ligne

Soyons honnêtes : les courses de chevaux sont plus intéressantes quand il y a de l'argent en jeu. Même quelques dollars sur un long coup vous feront encourager votre choix comme une visite personnelle au cercle des gagnants est en jeu. Les paris en ligne ont gagné en disponibilité, en facilité et en popularité, et il existe désormais de nombreuses options, non seulement pour parier sur le grand événement, mais sur toutes les courses de la semaine menant à la 146e édition du Derby le samedi 5 septembre.

TwinSpires est le portail de paris en ligne officiel de Churchill Downs, mais il y en a d'autres. J'ai utilisé Keeneland Select, qui propose également des paris sur le Derby, pour ma première incursion dans les paris en ligne lorsque l'hippodrome de Keeneland de Lexington a organisé une rencontre tronquée (également sans fans présents) plus tôt cet été. J'ai créé un profil, chargé des fonds sur le compte et je suis parti pour les courses.

Je me suis dit que je ne parierais que sur les courses à enjeux majeurs, mais je suis rapidement devenu une sorte de handicapeur de fauteuil en croisant les choix d'experts et en étudiant la confirmation de chaque cheval alors qu'ils montaient en selle dans le paddock et défilaient sur la piste. En fin de compte, j'ai gagné 10 $ sur quatre jours de course. Mais compte tenu de ce que je dépenserais généralement en boissons et en paris imprudents et malavisés sur la piste, c'est une victoire.

Mélangez une boisson historique

Fait amusant : tant de verres ont « manqué » du club-house après le Kentucky Derby de 1938 que l'année suivante, la piste a proposé à la vente le premier verre souvenir officiel à la menthe, et le julep est depuis associé au Derby.

Compte tenu de la date tardive de la course de cette année, Tim Knittel, récemment nommé premier Bourbon Steward officiel de Churchill Downs, suggère de mélanger les choses avec une autre boisson historique aux racines de la course. Le Jockey Club, qui s'est formé à New York en 1894 et tient un registre des races de chevaux pur-sang, a également donné naissance à deux cocktails éponymes : l'un à base de gin et l'autre à base de bourbon. Naturellement, nous opterons pour la version bourbon, qui a le goût d'un Manhattan légèrement plus sucré.

Pour préparer la boisson, remplissez un shaker de glaçons et ajoutez deux onces de bourbon, une once de vermouth sucré et un quart d'once de liqueur de marasquin (un sirop simple fonctionnera également), ainsi que deux ou trois traits d'amers Angostura. Remuer jusqu'à refroidissement, filtrer dans un verre à cocktail et garnir d'une cerise au marasquin.

Plongez dans les plats de Derby

Malgré vos résolutions pandémiques, le Derby Day n'est pas le moment de lésiner sur les calories. De la tarte aux pacanes au chocolat et aux boules de bourbon, en passant par les Hot Browns et les biscuits battus au jambon de pays, de nombreux plats classiques du Sud ont été associés au Derby. Vous en trouverez la plupart dans Jardin & amp Pistolet's Le livre de cuisine du sudiste, ainsi que cette collection de quinze recettes gagnantes du Kentucky Derby, qui comprend des fromages à la bière et des tartinades bénédictines.

Portez le chapeau de toute façon

L'une des fêtes de derby les plus mémorables que ma femme et moi avons organisées s'est produite lorsque nous vivions à Chicago, loin de notre maison du Kentucky. C'était la première expérience de Derby pour beaucoup de nos amis du Midwest, qui sont arrivés avec des chapeaux de cowboy, des casquettes de baseball et toutes sortes de chapeaux. Nous avons siroté des juleps à la menthe, mangé du burgoo, organisé un tirage au sort Derby et les derniers invités sont partis longtemps après la grande course.

Bien que la pandémie ait limité notre capacité à nous rassembler en toute sécurité en grands groupes, elle ne peut pas écraser ce sentiment de camaraderie. Alors installez la grande télévision à l'extérieur, sortez les bonnes choses, préparez un assortiment de plats et invitez quelques amis ou réunissez-vous simplement en famille. Parce que même si les tribunes seront vides, lorsque des morceaux de "My Old Kentucky Home" joueront dans les haut-parleurs de Churchill Downs, nous chanterons tous en même temps.


Comment profiter du Kentucky Derby de loin

Près de dix mille personnes se sont rendues à l'hippodrome Churchill Downs de Louisville le premier samedi de mai 1875 pour regarder Aristides remporter le premier Kentucky Derby. La plus grande foule de Derby jamais réunie en 2015, lorsque plus de 170 000 fans ont envahi la piste pour voir American Pharoah capturer la première étape de ce qui allait devenir la première offre Triple Couronne réussie depuis Affirmed en 1978. Et cette année, bien sûr, marque un autre historique d'abord : le premier Kentucky Derby qui se déroulera sans la présence de fans.

Mais la course se poursuivra (bien que le premier samedi de septembre), un vainqueur sera drapé d'une couverture de roses, et la tradition ininterrompue du plus ancien événement sportif majeur d'Amérique perdurera. Et il n'y a aucune raison de ne pas en profiter, avec ces conseils pour maîtriser un Derby Day à distance sociale à la maison.

Placez vos paris en ligne

Soyons honnêtes : les courses de chevaux sont plus intéressantes quand il y a de l'argent en jeu. Même quelques dollars sur un long coup vous feront encourager votre choix comme une visite personnelle au cercle des gagnants est en jeu. Les paris en ligne ont gagné en disponibilité, en facilité et en popularité, et il existe désormais de nombreuses options, non seulement pour parier sur le grand événement, mais sur toutes les courses de la semaine menant à la 146e édition du Derby le samedi 5 septembre.

TwinSpires est le portail de paris en ligne officiel de Churchill Downs, mais il y en a d'autres. J'ai utilisé Keeneland Select, qui propose également des paris sur le Derby, pour ma première incursion dans les paris en ligne lorsque l'hippodrome Keeneland de Lexington a organisé une rencontre tronquée (également sans fans présents) plus tôt cet été. J'ai créé un profil, chargé des fonds sur le compte et je suis parti pour les courses.

Je me suis dit que je ne parierais que sur les courses à enjeux majeurs, mais je suis rapidement devenu une sorte de handicapeur de fauteuil en croisant les choix d'experts et en étudiant la confirmation de chaque cheval alors qu'ils montaient en selle dans le paddock et défilaient sur la piste. En fin de compte, j'ai gagné 10 $ sur quatre jours de course. Mais compte tenu de ce que je dépenserais généralement en boissons et en paris imprudents et malavisés sur la piste, c'est une victoire.

Mélangez une boisson historique

Fait amusant : tant de verres ont « manqué » du club-house après le Kentucky Derby de 1938 que l'année suivante, la piste a proposé à la vente le premier verre souvenir officiel à la menthe, et le julep est depuis associé au Derby.

Compte tenu de la date tardive de la course de cette année, Tim Knittel, récemment nommé premier Bourbon Steward officiel de Churchill Downs, suggère de mélanger les choses avec une autre boisson historique aux racines de la course. Le Jockey Club, qui s'est formé à New York en 1894 et tient un registre des races de chevaux pur-sang, a également donné naissance à deux cocktails éponymes : l'un à base de gin et l'autre à base de bourbon. Naturellement, nous opterons pour la version bourbon, qui a le goût d'un Manhattan légèrement plus sucré.

Pour préparer la boisson, remplissez un shaker de glaçons et ajoutez deux onces de bourbon, une once de vermouth sucré et un quart d'once de liqueur de marasquin (un sirop simple fonctionnera également), ainsi que deux ou trois traits d'amers Angostura. Remuer jusqu'à refroidissement, filtrer dans un verre à cocktail et garnir d'une cerise au marasquin.

Plongez dans les plats de Derby

Malgré vos résolutions pandémiques, le Derby Day n'est pas le moment de lésiner sur les calories. De la tarte aux pacanes au chocolat et aux boules de bourbon, en passant par les Hot Browns et les biscuits battus au jambon de pays, de nombreux plats classiques du Sud ont été associés au Derby. Vous en trouverez la plupart dans Jardin & amp Pistolet's Le livre de cuisine du sudiste, ainsi que cette collection de quinze recettes gagnantes du Kentucky Derby, qui comprend des fromages à la bière et des tartinades bénédictines.

Portez le chapeau de toute façon

L'une des fêtes de derby les plus mémorables que ma femme et moi avons organisées s'est produite lorsque nous vivions à Chicago, loin de notre maison du Kentucky. C'était la première expérience de Derby pour beaucoup de nos amis du Midwest, qui sont arrivés avec des chapeaux de cowboy, des casquettes de baseball et toutes sortes de chapeaux. Nous avons siroté des juleps à la menthe, mangé du burgoo, organisé un tirage au sort Derby et les derniers invités sont partis longtemps après la grande course.

Bien que la pandémie ait peut-être limité notre capacité à nous rassembler en toute sécurité en grands groupes, elle ne peut pas écraser ce sentiment de camaraderie. Alors installez la grande télévision à l'extérieur, sortez les bonnes choses, préparez un assortiment de nourriture et invitez quelques amis ou réunissez-vous simplement en famille. Parce que même si les tribunes seront vides, lorsque des morceaux de "My Old Kentucky Home" joueront dans les haut-parleurs de Churchill Downs, nous chanterons tous en même temps.


Comment profiter du Kentucky Derby de loin

Près de dix mille personnes se sont rendues à l'hippodrome Churchill Downs de Louisville le premier samedi de mai 1875 pour regarder Aristides remporter le premier Kentucky Derby. La plus grande foule de Derby jamais réunie en 2015, lorsque plus de 170 000 fans ont envahi la piste pour voir American Pharoah capturer la première étape de ce qui allait devenir la première offre Triple Couronne réussie depuis Affirmed en 1978. Et cette année, bien sûr, marque un autre historique d'abord : le premier Kentucky Derby qui se déroulera sans la présence de fans.

Mais la course se poursuivra (bien que le premier samedi de septembre), un vainqueur sera drapé d'une couverture de roses, et la tradition ininterrompue du plus ancien événement sportif majeur d'Amérique perdurera. Et il n'y a aucune raison de ne pas en profiter, avec ces conseils pour maîtriser un Derby Day à distance sociale à la maison.

Placez vos paris en ligne

Soyons honnêtes : les courses de chevaux sont plus intéressantes quand il y a de l'argent en jeu. Même quelques dollars sur un long coup vous feront encourager votre choix comme une visite personnelle au cercle des gagnants est en jeu. Les paris en ligne ont gagné en disponibilité, en facilité et en popularité, et il existe désormais de nombreuses options, non seulement pour parier sur le grand événement, mais sur toutes les courses de la semaine menant à la 146e édition du Derby le samedi 5 septembre.

TwinSpires est le portail de paris en ligne officiel de Churchill Downs, mais il y en a d'autres. J'ai utilisé Keeneland Select, qui propose également des paris sur le Derby, pour ma première incursion dans les paris en ligne lorsque l'hippodrome de Keeneland de Lexington a organisé une rencontre tronquée (également sans fans présents) plus tôt cet été. J'ai créé un profil, chargé des fonds sur le compte et je suis parti pour les courses.

Je me suis dit que je ne parierais que sur les courses à enjeux majeurs, mais je suis rapidement devenu une sorte de handicapeur de fauteuil en croisant les choix d'experts et en étudiant la confirmation de chaque cheval alors qu'ils montaient en selle dans le paddock et défilaient sur la piste. En fin de compte, j'ai gagné 10 $ sur quatre jours de course. Mais compte tenu de ce que je dépenserais généralement en boissons et en paris imprudents et malavisés sur la piste, c'est une victoire.

Mélangez une boisson historique

Fait amusant : tant de verres ont « manqué » du club-house après le Kentucky Derby de 1938 que l'année suivante, la piste a proposé à la vente le premier verre souvenir officiel à la menthe, et le julep est depuis associé au Derby.

Compte tenu de la date tardive de la course de cette année, Tim Knittel, récemment nommé premier commissaire officiel des Bourbons de Churchill Downs, suggère de mélanger les choses avec une autre boisson historique aux racines de la course. Le Jockey Club, qui s'est formé à New York en 1894 et tient un registre des races de chevaux pur-sang, a également donné naissance à deux cocktails éponymes : l'un à base de gin et l'autre à base de bourbon. Naturellement, nous opterons pour la version bourbon, qui a le goût d'un Manhattan légèrement plus sucré.

Pour préparer la boisson, remplissez un shaker de glaçons et ajoutez deux onces de bourbon, une once de vermouth sucré et un quart d'once de liqueur de marasquin (un sirop simple fonctionnera également), ainsi que deux ou trois traits d'amers Angostura. Remuer jusqu'à refroidissement, filtrer dans un verre à cocktail et garnir d'une cerise au marasquin.

Plongez dans les plats de Derby

Malgré vos résolutions pandémiques, le Derby Day n'est pas le moment de lésiner sur les calories. De la tarte aux pacanes au chocolat et aux boules de bourbon, en passant par les Hot Browns et les biscuits battus au jambon de pays, de nombreux plats classiques du Sud ont été associés au Derby. Vous en trouverez la plupart dans Jardin & amp Pistolet's Le livre de cuisine du sudiste, ainsi que cette collection de quinze recettes gagnantes du Kentucky Derby, qui comprend des fromages à la bière et des tartinades bénédictines.

Portez le chapeau de toute façon

L'une des fêtes de derby les plus mémorables que ma femme et moi avons organisées s'est produite lorsque nous vivions à Chicago, loin de notre maison du Kentucky. C'était la première expérience de Derby pour beaucoup de nos amis du Midwest, qui sont arrivés avec des chapeaux de cow-boy, des casquettes de baseball et toutes sortes de chapeaux. Nous avons siroté des juleps à la menthe, mangé du burgoo, organisé un tirage au sort Derby et les derniers invités sont partis longtemps après la grande course.

Bien que la pandémie ait peut-être limité notre capacité à nous rassembler en toute sécurité en grands groupes, elle ne peut pas écraser ce sentiment de camaraderie. Alors installez la grande télévision à l'extérieur, sortez les bonnes choses, préparez un assortiment de nourriture et invitez quelques amis ou réunissez-vous simplement en famille. Parce que même si les tribunes seront vides, lorsque des morceaux de "My Old Kentucky Home" joueront dans les haut-parleurs de Churchill Downs, nous chanterons tous en même temps.


Comment profiter du Kentucky Derby de loin

Près de dix mille personnes se sont rendues à l'hippodrome Churchill Downs de Louisville le premier samedi de mai 1875 pour regarder Aristides remporter le premier Kentucky Derby. La plus grande foule de Derby jamais rassemblée en 2015, lorsque plus de 170 000 fans se sont rassemblés sur la piste pour assister à la capture de la première étape de ce qui allait devenir la première offre Triple Couronne réussie depuis Affirmed en 1978. Et cette année, bien sûr, marque un autre historique d'abord : le premier Kentucky Derby qui se déroulera sans la présence de fans.

But the race will go on (albeit on the first Saturday in September), a winner will be draped with a blanket of roses, and the unbroken tradition of America’s oldest continually held major sporting event will endure. And there’s no reason not to enjoy it, with these tips for how to master a socially distanced Derby Day at home.

Place Your Bets Online

Let’s be honest: Horse racing is more interesting when there’s money on the line. Even a couple of bucks on a long shot will have you cheering on your pick like a personal visit to the winner’s circle is at stake. Online wagering has grown in availability, ease, and popularity, and now there exist numerous options, not only to bet on the big event, but on all of the week’s races leading up to the 146th running of the Derby on Saturday, September 5.

TwinSpires is the official online wagering portal of Churchill Downs, but there are others. I used Keeneland Select, which also offers Derby betting, for my first foray into online wagering when Lexington’s Keeneland racecourse held a truncated meet (also without fans in attendance) earlier this summer. I set up a profile, loaded some funds into the account, and was off to the races.

I told myself I would only bet on the major stakes races, but I quickly turned into something of an armchair handicapper as I cross-referenced expert picks and studied each horse’s confirmation as they saddled up in the paddock and paraded onto the track. In the end, I netted a whopping $10 over four days of racing. But considering what I’d typically spend on drinks and ill-advised, spur-of-the-moment bets at the track, it’s a win.

Mix Up a Historic Drink

Fun fact: So many glasses “went missing” from the clubhouse following the 1938 Kentucky Derby that the following year the track offered the first official souvenir mint julep glass for sale, and the julep has been associated with the Derby ever since.

Given the late date of this year’s race, Tim Knittel—recently appointed the first Official Bourbon Steward of Churchill Downs—suggests mixing things up with another historic drink with racing roots. The Jockey Club, which formed in New York City in 1894 and maintains a breed registry for Thoroughbred horses, also gave rise to two eponymous cocktails: one made with gin, and another with bourbon. Naturally we’ll go with the bourbon version, which tastes like a slightly sweeter Manhattan.

To make the drink, fill a shaker with ice and add two ounces of bourbon, one ounce of sweet vermouth, and a quarter ounce of Maraschino liqueur (simple syrup will also work), along with two or three dashes of Angostura bitters. Stir until chilled, strain into a cocktail glass, and garnish with a Maraschino cherry.

Dig into Derby Dishes

Despite your pandemic resolutions, Derby Day is not the time to skimp on calories. From bourbon-spiked chocolate pecan pie and bourbon balls to Hot Browns and beaten biscuits with country ham, many classic Southern dishes have come to be associated with the Derby. You’ll find most of them in Garden & Gun's The Southerner’s Cookbook, as well as this collection of fifteen winning Kentucky Derby recipes, which includes beer cheeses and Benedictine spreads.

Wear the Hat Anyway

One of the most memorable Derby parties my wife and I threw occurred when we were living in Chicago, far from our Kentucky home. It was the first Derby experience for many of our Midwestern friends, who arrived wearing cowboy hats, baseball caps, and all manner of chapeaus. We sipped mint juleps, ate burgoo, put together a Derby draw pool, and the last guests left long after the big race.

While the pandemic may have limited our ability to safely gather in large groups, it can’t squash that feeling of camaraderie. So set up the big TV outside, break out the good stuff, set out a spread of food, and invite a few friends over or just gather with family. Because even though the stands will be empty, when strains of “My Old Kentucky Home” play over the loudspeakers at Churchill Downs, we’ll all be singing along.


How to Enjoy the Kentucky Derby from Afar

Nearly ten thousand people came out to Louisville’s Churchill Downs racetrack on the first Saturday of May in 1875 to watch Aristides win the first Kentucky Derby. The largest Derby crowd ever gathered in 2015, when more than 170,000 fans packed the track to witness American Pharoah capture the first leg of what would become the first successful Triple Crown bid since Affirmed in 1978. And this year, of course, marks another historic first: the first Kentucky Derby that will run without fans in attendance.

But the race will go on (albeit on the first Saturday in September), a winner will be draped with a blanket of roses, and the unbroken tradition of America’s oldest continually held major sporting event will endure. And there’s no reason not to enjoy it, with these tips for how to master a socially distanced Derby Day at home.

Place Your Bets Online

Let’s be honest: Horse racing is more interesting when there’s money on the line. Even a couple of bucks on a long shot will have you cheering on your pick like a personal visit to the winner’s circle is at stake. Online wagering has grown in availability, ease, and popularity, and now there exist numerous options, not only to bet on the big event, but on all of the week’s races leading up to the 146th running of the Derby on Saturday, September 5.

TwinSpires is the official online wagering portal of Churchill Downs, but there are others. I used Keeneland Select, which also offers Derby betting, for my first foray into online wagering when Lexington’s Keeneland racecourse held a truncated meet (also without fans in attendance) earlier this summer. I set up a profile, loaded some funds into the account, and was off to the races.

I told myself I would only bet on the major stakes races, but I quickly turned into something of an armchair handicapper as I cross-referenced expert picks and studied each horse’s confirmation as they saddled up in the paddock and paraded onto the track. In the end, I netted a whopping $10 over four days of racing. But considering what I’d typically spend on drinks and ill-advised, spur-of-the-moment bets at the track, it’s a win.

Mix Up a Historic Drink

Fun fact: So many glasses “went missing” from the clubhouse following the 1938 Kentucky Derby that the following year the track offered the first official souvenir mint julep glass for sale, and the julep has been associated with the Derby ever since.

Given the late date of this year’s race, Tim Knittel—recently appointed the first Official Bourbon Steward of Churchill Downs—suggests mixing things up with another historic drink with racing roots. The Jockey Club, which formed in New York City in 1894 and maintains a breed registry for Thoroughbred horses, also gave rise to two eponymous cocktails: one made with gin, and another with bourbon. Naturally we’ll go with the bourbon version, which tastes like a slightly sweeter Manhattan.

To make the drink, fill a shaker with ice and add two ounces of bourbon, one ounce of sweet vermouth, and a quarter ounce of Maraschino liqueur (simple syrup will also work), along with two or three dashes of Angostura bitters. Stir until chilled, strain into a cocktail glass, and garnish with a Maraschino cherry.

Dig into Derby Dishes

Despite your pandemic resolutions, Derby Day is not the time to skimp on calories. From bourbon-spiked chocolate pecan pie and bourbon balls to Hot Browns and beaten biscuits with country ham, many classic Southern dishes have come to be associated with the Derby. You’ll find most of them in Garden & Gun's The Southerner’s Cookbook, as well as this collection of fifteen winning Kentucky Derby recipes, which includes beer cheeses and Benedictine spreads.

Wear the Hat Anyway

One of the most memorable Derby parties my wife and I threw occurred when we were living in Chicago, far from our Kentucky home. It was the first Derby experience for many of our Midwestern friends, who arrived wearing cowboy hats, baseball caps, and all manner of chapeaus. We sipped mint juleps, ate burgoo, put together a Derby draw pool, and the last guests left long after the big race.

While the pandemic may have limited our ability to safely gather in large groups, it can’t squash that feeling of camaraderie. So set up the big TV outside, break out the good stuff, set out a spread of food, and invite a few friends over or just gather with family. Because even though the stands will be empty, when strains of “My Old Kentucky Home” play over the loudspeakers at Churchill Downs, we’ll all be singing along.


How to Enjoy the Kentucky Derby from Afar

Nearly ten thousand people came out to Louisville’s Churchill Downs racetrack on the first Saturday of May in 1875 to watch Aristides win the first Kentucky Derby. The largest Derby crowd ever gathered in 2015, when more than 170,000 fans packed the track to witness American Pharoah capture the first leg of what would become the first successful Triple Crown bid since Affirmed in 1978. And this year, of course, marks another historic first: the first Kentucky Derby that will run without fans in attendance.

But the race will go on (albeit on the first Saturday in September), a winner will be draped with a blanket of roses, and the unbroken tradition of America’s oldest continually held major sporting event will endure. And there’s no reason not to enjoy it, with these tips for how to master a socially distanced Derby Day at home.

Place Your Bets Online

Let’s be honest: Horse racing is more interesting when there’s money on the line. Even a couple of bucks on a long shot will have you cheering on your pick like a personal visit to the winner’s circle is at stake. Online wagering has grown in availability, ease, and popularity, and now there exist numerous options, not only to bet on the big event, but on all of the week’s races leading up to the 146th running of the Derby on Saturday, September 5.

TwinSpires is the official online wagering portal of Churchill Downs, but there are others. I used Keeneland Select, which also offers Derby betting, for my first foray into online wagering when Lexington’s Keeneland racecourse held a truncated meet (also without fans in attendance) earlier this summer. I set up a profile, loaded some funds into the account, and was off to the races.

I told myself I would only bet on the major stakes races, but I quickly turned into something of an armchair handicapper as I cross-referenced expert picks and studied each horse’s confirmation as they saddled up in the paddock and paraded onto the track. In the end, I netted a whopping $10 over four days of racing. But considering what I’d typically spend on drinks and ill-advised, spur-of-the-moment bets at the track, it’s a win.

Mix Up a Historic Drink

Fun fact: So many glasses “went missing” from the clubhouse following the 1938 Kentucky Derby that the following year the track offered the first official souvenir mint julep glass for sale, and the julep has been associated with the Derby ever since.

Given the late date of this year’s race, Tim Knittel—recently appointed the first Official Bourbon Steward of Churchill Downs—suggests mixing things up with another historic drink with racing roots. The Jockey Club, which formed in New York City in 1894 and maintains a breed registry for Thoroughbred horses, also gave rise to two eponymous cocktails: one made with gin, and another with bourbon. Naturally we’ll go with the bourbon version, which tastes like a slightly sweeter Manhattan.

To make the drink, fill a shaker with ice and add two ounces of bourbon, one ounce of sweet vermouth, and a quarter ounce of Maraschino liqueur (simple syrup will also work), along with two or three dashes of Angostura bitters. Stir until chilled, strain into a cocktail glass, and garnish with a Maraschino cherry.

Dig into Derby Dishes

Despite your pandemic resolutions, Derby Day is not the time to skimp on calories. From bourbon-spiked chocolate pecan pie and bourbon balls to Hot Browns and beaten biscuits with country ham, many classic Southern dishes have come to be associated with the Derby. You’ll find most of them in Garden & Gun's The Southerner’s Cookbook, as well as this collection of fifteen winning Kentucky Derby recipes, which includes beer cheeses and Benedictine spreads.

Wear the Hat Anyway

One of the most memorable Derby parties my wife and I threw occurred when we were living in Chicago, far from our Kentucky home. It was the first Derby experience for many of our Midwestern friends, who arrived wearing cowboy hats, baseball caps, and all manner of chapeaus. We sipped mint juleps, ate burgoo, put together a Derby draw pool, and the last guests left long after the big race.

While the pandemic may have limited our ability to safely gather in large groups, it can’t squash that feeling of camaraderie. So set up the big TV outside, break out the good stuff, set out a spread of food, and invite a few friends over or just gather with family. Because even though the stands will be empty, when strains of “My Old Kentucky Home” play over the loudspeakers at Churchill Downs, we’ll all be singing along.


How to Enjoy the Kentucky Derby from Afar

Nearly ten thousand people came out to Louisville’s Churchill Downs racetrack on the first Saturday of May in 1875 to watch Aristides win the first Kentucky Derby. The largest Derby crowd ever gathered in 2015, when more than 170,000 fans packed the track to witness American Pharoah capture the first leg of what would become the first successful Triple Crown bid since Affirmed in 1978. And this year, of course, marks another historic first: the first Kentucky Derby that will run without fans in attendance.

But the race will go on (albeit on the first Saturday in September), a winner will be draped with a blanket of roses, and the unbroken tradition of America’s oldest continually held major sporting event will endure. And there’s no reason not to enjoy it, with these tips for how to master a socially distanced Derby Day at home.

Place Your Bets Online

Let’s be honest: Horse racing is more interesting when there’s money on the line. Even a couple of bucks on a long shot will have you cheering on your pick like a personal visit to the winner’s circle is at stake. Online wagering has grown in availability, ease, and popularity, and now there exist numerous options, not only to bet on the big event, but on all of the week’s races leading up to the 146th running of the Derby on Saturday, September 5.

TwinSpires is the official online wagering portal of Churchill Downs, but there are others. I used Keeneland Select, which also offers Derby betting, for my first foray into online wagering when Lexington’s Keeneland racecourse held a truncated meet (also without fans in attendance) earlier this summer. I set up a profile, loaded some funds into the account, and was off to the races.

I told myself I would only bet on the major stakes races, but I quickly turned into something of an armchair handicapper as I cross-referenced expert picks and studied each horse’s confirmation as they saddled up in the paddock and paraded onto the track. In the end, I netted a whopping $10 over four days of racing. But considering what I’d typically spend on drinks and ill-advised, spur-of-the-moment bets at the track, it’s a win.

Mix Up a Historic Drink

Fun fact: So many glasses “went missing” from the clubhouse following the 1938 Kentucky Derby that the following year the track offered the first official souvenir mint julep glass for sale, and the julep has been associated with the Derby ever since.

Given the late date of this year’s race, Tim Knittel—recently appointed the first Official Bourbon Steward of Churchill Downs—suggests mixing things up with another historic drink with racing roots. The Jockey Club, which formed in New York City in 1894 and maintains a breed registry for Thoroughbred horses, also gave rise to two eponymous cocktails: one made with gin, and another with bourbon. Naturally we’ll go with the bourbon version, which tastes like a slightly sweeter Manhattan.

To make the drink, fill a shaker with ice and add two ounces of bourbon, one ounce of sweet vermouth, and a quarter ounce of Maraschino liqueur (simple syrup will also work), along with two or three dashes of Angostura bitters. Stir until chilled, strain into a cocktail glass, and garnish with a Maraschino cherry.

Dig into Derby Dishes

Despite your pandemic resolutions, Derby Day is not the time to skimp on calories. From bourbon-spiked chocolate pecan pie and bourbon balls to Hot Browns and beaten biscuits with country ham, many classic Southern dishes have come to be associated with the Derby. You’ll find most of them in Garden & Gun's The Southerner’s Cookbook, as well as this collection of fifteen winning Kentucky Derby recipes, which includes beer cheeses and Benedictine spreads.

Wear the Hat Anyway

One of the most memorable Derby parties my wife and I threw occurred when we were living in Chicago, far from our Kentucky home. It was the first Derby experience for many of our Midwestern friends, who arrived wearing cowboy hats, baseball caps, and all manner of chapeaus. We sipped mint juleps, ate burgoo, put together a Derby draw pool, and the last guests left long after the big race.

While the pandemic may have limited our ability to safely gather in large groups, it can’t squash that feeling of camaraderie. So set up the big TV outside, break out the good stuff, set out a spread of food, and invite a few friends over or just gather with family. Because even though the stands will be empty, when strains of “My Old Kentucky Home” play over the loudspeakers at Churchill Downs, we’ll all be singing along.


How to Enjoy the Kentucky Derby from Afar

Nearly ten thousand people came out to Louisville’s Churchill Downs racetrack on the first Saturday of May in 1875 to watch Aristides win the first Kentucky Derby. The largest Derby crowd ever gathered in 2015, when more than 170,000 fans packed the track to witness American Pharoah capture the first leg of what would become the first successful Triple Crown bid since Affirmed in 1978. And this year, of course, marks another historic first: the first Kentucky Derby that will run without fans in attendance.

But the race will go on (albeit on the first Saturday in September), a winner will be draped with a blanket of roses, and the unbroken tradition of America’s oldest continually held major sporting event will endure. And there’s no reason not to enjoy it, with these tips for how to master a socially distanced Derby Day at home.

Place Your Bets Online

Let’s be honest: Horse racing is more interesting when there’s money on the line. Even a couple of bucks on a long shot will have you cheering on your pick like a personal visit to the winner’s circle is at stake. Online wagering has grown in availability, ease, and popularity, and now there exist numerous options, not only to bet on the big event, but on all of the week’s races leading up to the 146th running of the Derby on Saturday, September 5.

TwinSpires is the official online wagering portal of Churchill Downs, but there are others. I used Keeneland Select, which also offers Derby betting, for my first foray into online wagering when Lexington’s Keeneland racecourse held a truncated meet (also without fans in attendance) earlier this summer. I set up a profile, loaded some funds into the account, and was off to the races.

I told myself I would only bet on the major stakes races, but I quickly turned into something of an armchair handicapper as I cross-referenced expert picks and studied each horse’s confirmation as they saddled up in the paddock and paraded onto the track. In the end, I netted a whopping $10 over four days of racing. But considering what I’d typically spend on drinks and ill-advised, spur-of-the-moment bets at the track, it’s a win.

Mix Up a Historic Drink

Fun fact: So many glasses “went missing” from the clubhouse following the 1938 Kentucky Derby that the following year the track offered the first official souvenir mint julep glass for sale, and the julep has been associated with the Derby ever since.

Given the late date of this year’s race, Tim Knittel—recently appointed the first Official Bourbon Steward of Churchill Downs—suggests mixing things up with another historic drink with racing roots. The Jockey Club, which formed in New York City in 1894 and maintains a breed registry for Thoroughbred horses, also gave rise to two eponymous cocktails: one made with gin, and another with bourbon. Naturally we’ll go with the bourbon version, which tastes like a slightly sweeter Manhattan.

To make the drink, fill a shaker with ice and add two ounces of bourbon, one ounce of sweet vermouth, and a quarter ounce of Maraschino liqueur (simple syrup will also work), along with two or three dashes of Angostura bitters. Stir until chilled, strain into a cocktail glass, and garnish with a Maraschino cherry.

Dig into Derby Dishes

Despite your pandemic resolutions, Derby Day is not the time to skimp on calories. From bourbon-spiked chocolate pecan pie and bourbon balls to Hot Browns and beaten biscuits with country ham, many classic Southern dishes have come to be associated with the Derby. You’ll find most of them in Garden & Gun's The Southerner’s Cookbook, as well as this collection of fifteen winning Kentucky Derby recipes, which includes beer cheeses and Benedictine spreads.

Wear the Hat Anyway

One of the most memorable Derby parties my wife and I threw occurred when we were living in Chicago, far from our Kentucky home. It was the first Derby experience for many of our Midwestern friends, who arrived wearing cowboy hats, baseball caps, and all manner of chapeaus. We sipped mint juleps, ate burgoo, put together a Derby draw pool, and the last guests left long after the big race.

While the pandemic may have limited our ability to safely gather in large groups, it can’t squash that feeling of camaraderie. So set up the big TV outside, break out the good stuff, set out a spread of food, and invite a few friends over or just gather with family. Because even though the stands will be empty, when strains of “My Old Kentucky Home” play over the loudspeakers at Churchill Downs, we’ll all be singing along.


Voir la vidéo: Horse Race,Churchill Downs, Louisville Kentucky USA (Octobre 2021).