Autre

Morris Yachts : construire les meilleurs voiliers de luxe au monde sur la côte du Maine


"Superyacht est un état d'esprit, pas une mesure." Bien que Cuyler Morris du Maine ne construise pas les plus grands voiliers du monde, beaucoup diraient qu'il construit les meilleurs. Morris Yachts est connu dans le monde entier pour ses voiliers exclusifs et superbement conçus, « le Stradivarius des mers ». L'entreprise familiale, fondée en 1972, n'a pas pour objectif de devenir une mégamarque, mais sa réputation de luxe, de performance et de qualité inégalée fait l'envie de nombreuses grandes marques. L'entreprise est florissante, avec un nouveau bureau de vente récemment ouvert à Newport, Rhode Island.

Lors d'une récente excursion à Mount Desert Island, dans le Maine, nous avons visité le chantier naval de Morris et sommes allés naviguer avec M. Morris à bord de l'un des magnifiques yachts construits à la main de la société, découvrant les plaisirs et les privilèges d'un propriétaire de Morris le temps d'un après-midi. Le voyage nous a fait découvrir certains des biens immobiliers les plus exclusifs de la côte est et les retraites estivales de certaines des familles les plus riches d'Amérique, un cadre idéal pour naviguer sur un bateau aussi exclusif. Et tandis qu'un yacht Morris fait tourner les têtes dans n'importe quel port, comme les domaines sur MDI, ils sont avant tout faits pour le plaisir privé du propriétaire.

L'activité principale de Morris est la construction de voiliers semi-personnalisés de 29 à 80 pieds. Leur dernière création, le M46, est un élégant 46 pieds au prix de 1,1 million de dollars, ce qui le place au sommet du marché des yachts de cette taille. Les clients de Morris savent qu'ils en ont pour leur argent en achetant un bateau construit pour durer toute une vie, avec chaque détail construit selon des spécifications rigoureuses. Vous n'avez même pas besoin d'être un marin expert, car les bateaux sont conçus pour être facilement pilotés par une seule personne afin que les propriétaires puissent profiter au maximum de leur temps sur l'eau - même les débutants peuvent rapidement maîtriser leurs commandes.

Les deux lignes de signature de Morris, l'élégante série M et la série sportive Ocean, ont établi des références en matière d'excellence parmi les passionnés de yachting exigeants. Au fil des ans, la marque a travaillé avec les concepteurs de yachts de renommée mondiale Sparkman & Stephens, C. W. Paine et David Pedrick. Pour notre après-midi de navigation, M. Morris nous a emmenés sur un M36, un « daysailer » élégant de 36 pieds au prix de 419 000 $ qui incarne tout ce que la marque a à offrir. Lorsque le modèle a fait ses débuts en 2004, Yachting le magazine a noté : « L'attention portée aux détails et à la qualité de fabrication est éblouissante.

À l'époque, le M36 était le seul dayailer sur le marché à être équipé d'un foc autovireur, de systèmes de maniement des voiles et de boîtiers de commande de barre, ainsi que d'un équipement essentiel, bien qu'extrêmement coûteux, pour une navigation facile en solitaire. Depuis lors, de nombreux constructeurs de bateaux ont cherché à imiter les conceptions de l'entreprise à moindre coût – « souvent copié mais jamais perfectionné », comme le dit Morris. Les yachts de la série M sont conçus pour passer quelques heures ou un week-end sur l'eau dans un confort et un style parfaits, tandis que la série Ocean est conçue pour des excursions plus longues avec plus de temps passé à bord et sous les ponts.

Les matériaux classiques comme l'acajou, le teck, l'acier, le laiton et le chrome abondent à bord d'un yacht Morris, lui donnant une apparence intemporelle. Vous trouverez également de nombreux éléments de haute technologie comme la fibre de carbone et les composites Kevlar pour les mâts et les espars. Commandez un nouveau M46 élégant et vous disposerez d'un chef de projet dédié, d'un architecte naval et d'un architecte d'intérieur pour réaliser votre vision personnelle du navire. L'aménagement propose deux cabines privées avec salle de bains privative, un salon principal spacieux, une cuisine pleine grandeur et un bureau à domicile sans fil intégré, pouvant accueillir jusqu'à six personnes.

Les intérieurs peuvent être entièrement personnalisés selon les spécifications du propriétaire en utilisant les meilleurs matériaux et accessoires provenant du monde entier. Et vous pouvez même apprendre à en naviguer un en seulement trois jours. Cela peut sembler improbable, mais après avoir navigué sur le M36, nous croyons pleinement que c'est vrai. Le winch électrique tribord permet de lever la grand-voile depuis le cockpit par simple pression d'un bouton, et le fonctionnement du reste de l'équipement est tout aussi simple. Des moteurs puissants mais silencieux prennent le relais lorsque les voiles sont enroulées. Chaque acheteur de yacht Morris reçoit trois jours d'instruction privée, conçue sur mesure pour répondre aux exigences de chaque propriétaire, ce qui est inclus dans le prix d'achat.

M. Morris lui-même est connu pour fournir ces instructions lorsqu'il en a le temps, une indication de son engagement envers l'entreprise qui porte son nom et qui a été fondée par son père Tom Morris il y a plus de 40 ans. En plus des yachts nouvellement construits, Morris gère également un service de courtage pour les navires d'occasion, y compris quelques bateaux classiques conformes aux normes Morris. Il existe actuellement 32 yachts d'occasion mis en vente via le site Web de Morris, dont le prix varie de 38 000 $ à 3 millions de dollars. Et bien sûr, Morris vous construira un yacht entièrement personnalisé si vous le désirez.

En plus des ventes et du courtage, Morris gère également un service d'affrètement de luxe à partir de sa marina à service complet à Northeast Harbor. Bien qu'un voilier d'un million de dollars puisse ne pas être un achat pratique pour tout le monde, le service de location donne accès à une large gamme de yachts Morris appartenant à des particuliers et donc impeccablement entretenus. Comme entrée à l'expérience Morris Yachts, la location d'un yacht peut être étonnamment abordable et l'emplacement offre le moyen idéal pour explorer l'une des plus belles sections de la côte du Maine.


À peu près à la même époque, les tailles minimales de lots, les codes de plomberie ont été renforcés et ce que vous pouviez faire ou ne pas faire autour d'un lac du Maine était discuté, haché, mis sur papier, sanctionné par la loi.

Zonage du littoral du Maine administré par l'État Département de l'Agence de protection de l'environnement (DEP), les Commission de Régulation de l'Aménagement du Territoire (LURC), et les villes locales elles-mêmes autour des plans d'eau ont en fait rationalisé le processus de développement autour des lacs, des rivières, etc. du Maine. Défini, de sorte que les incohérences et beaucoup de brouhaha local, le hooplah est atténué. Ne vous méprenez pas, il y a toujours le gars qui, dans les années 1960, a nettoyé les rochers à 20 pieds devant le chalet du lac qu'il a dans le Maine avec un tracteur agricole, une pelle rétrocaveuse. Créer une boue géante, un panache de limon et perturber le rivage, l'équilibre naturel de la végétation, la faune le long de cette plage. L'homme a fait et joué avec. Je me souviens d'un propriétaire de chalet local repéré depuis les airs par les autorités environnementales locales du Maine. Sa défense que pendant des années il avait fait ceci, ceci et cela. Plus de marin.

Pendant un certain temps, la pénalité pour un enlèvement excessif dans les premiers 75 puis 100 pieds du rivage le long d'un plan d'eau du Maine, le bord de l'eau était replanté à des endroits plus stratégiques, une petite amende.

Je me souviens d'un acheteur immobilier local sur Grand lac à Danforth Maine disant avec un sourire, je me suis débarrassée des arbres qui obstruaient la vue et j'ai remis le même numéro mais là où je les voulais et seulement une petite amende.

Maintenant, les rives de nombreux lacs ont été filmées et l'association locale des lacs du Maine surveille, protège et contrôle le développement immobilier autour de ces lacs, étangs, etc. propriété au bord de l'eau dans le Maine pour vos enfants, la prochaine génération dans une forme ou une condition aussi bonne ou meilleure est la base de l'intendance. Le respect d'un lac et la protection égoïste de sa valeur Propriété au bord de l'eau du Maine, l'investissement.

Extension de pas plus de 30% de l'empreinte d'origine et comment la calculer car une épine, et sujet à de longs débats sur peu Lac Maine, étangs, rivières, bord de mer, etc. Des agents locaux chargés de l'application du code qui, dans un petit État de la population rurale comme le Maine, assumaient la direction de nombreuses villes à temps partiel et sur une base partagée. Se tenir au courant Règlements de zonage des rives du Maine, les changements pour le bureau d'un homme ou d'une femme dans une petite ville et ses hommes choisis étaient écrasants. Dans de nombreux cas, ces emplois municipaux étaient occupés à temps partiel. Et à cause des frictions et d'être la police du lac pour ainsi dire, le facteur d'épuisement pour garder une trace des violations, comme si cette nouvelle terrasse est plus grande que celle de l'ancien chalet du Maine. Ou maintenant, ou jamais, ce camp d'origine avait même une terrasse devient le buzz quotidien autour de ces bureaux de petite ville. À 250 pieds du bord de l'eau se trouve la zone de protection supplémentaire du zonage du littoral dans le Maine.

Je suis président de la Association des propriétaires fonciers du lac Drews, membre du Association du Congrès des lacs du Maine et aimez garder les lacs locaux propres, exempts de myriophylle, protégés de l'érosion du sol et du limon qui étouffe les poissons. Si vous étiez un lac du Maine, pouviez parler, vous gazouilleriez un rappel que vous et vos copains détestez les pelouses. Les mauvaises herbes et les aliments et la concurrence pour qui la pelouse est la plus verte, la plupart des terrains de golf comme le phosphore, l'engrais se dirigeant vers le lac, provoquant des proliférations d'algues, beaucoup de végétation et de mauvaises herbes poussant devant l'eau dans des endroits où vous n'avez jamais eu de végétation avant. L'eau souterraine qui s'écoule de votre terrain n'est pas censée se précipiter vers le lac, ramassant le limon et les débris, causant érosion en cours de route non plus. Les lacs détestent les pelouses. Ainsi, la faune que nous sommes ici en premier mais qui partira, disparaîtra si la ressource riveraine du Maine n'est pas protégée, préservée.


À peu près à la même époque, les tailles minimales de lots, les codes de plomberie ont été renforcés et ce que vous pouviez faire ou ne pas faire autour d'un lac du Maine était discuté, haché, mis sur papier, sanctionné par la loi.

Zonage du littoral du Maine administré par l'État Département de l'Agence de protection de l'environnement (DEP), les Commission de Régulation de l'Aménagement du Territoire (LURC), et les villes locales elles-mêmes autour des plans d'eau ont en fait rationalisé le processus de développement autour des lacs, des rivières, etc. du Maine. Défini, de sorte que les incohérences et beaucoup de brouhaha local, le hooplah est atténué. Ne vous méprenez pas, il y a toujours le gars qui, dans les années 1960, a nettoyé les rochers à 20 pieds devant le chalet du lac qu'il a dans le Maine avec un tracteur agricole, une pelle rétrocaveuse. Créer une boue géante, un panache de limon et perturber le rivage, l'équilibre naturel de la végétation, la faune le long de cette plage. L'homme a fait et a joué avec. Je me souviens d'un propriétaire de chalet local repéré depuis les airs par les autorités environnementales locales du Maine. Sa défense que pendant des années il avait fait ceci, ceci et cela. Plus de marin.

Pendant un certain temps, la pénalité pour un enlèvement excessif dans les premiers 75 puis 100 pieds du rivage le long d'un plan d'eau du Maine, le bord de l'eau était replanté à des endroits plus stratégiques, une petite amende.

Je me souviens d'un acheteur immobilier local sur Grand lac à Danforth Maine disant avec un sourire, je me suis débarrassée des arbres qui obstruaient la vue et j'ai remis le même numéro mais là où je les voulais et seulement une petite amende.

Maintenant, les rives de nombreux lacs ont été filmées et l'association locale des lacs du Maine surveille, protège et contrôle le développement immobilier autour de ces lacs, étangs, etc. propriété au bord de l'eau dans le Maine pour vos enfants, la prochaine génération dans une forme ou une condition aussi bonne ou meilleure est la base de l'intendance. Le respect d'un lac et la protection égoïste de sa valeur Propriété au bord de l'eau du Maine, l'investissement.

Extension de pas plus de 30% de l'empreinte d'origine et comment la calculer car une épine, et sujet à de longs débats sur peu Lac Maine, étangs, rivières, bord de mer, etc. Des agents locaux chargés de l'application du code qui, dans un petit État de la population rurale comme le Maine, assumaient la direction de nombreuses villes à temps partiel et sur une base partagée. Se tenir au courant Règlements de zonage des rives du Maine, les changements pour le bureau d'un homme ou d'une femme dans une petite ville et ses hommes choisis étaient écrasants. Dans de nombreux cas, ces emplois municipaux étaient occupés à temps partiel. Et à cause des frictions et d'être la police du lac pour ainsi dire, le facteur d'épuisement pour garder une trace des violations, comme si cette nouvelle terrasse est plus grande que celle de l'ancien chalet du Maine. Ou maintenant, ou jamais, ce camp d'origine avait même une terrasse devient le buzz quotidien autour de ces bureaux de petite ville. À 250 pieds du bord de l'eau se trouve la zone de protection supplémentaire du zonage du littoral dans le Maine.

Je suis président de la Association des propriétaires fonciers du lac Drews, membre du Association du Congrès des lacs du Maine et aimez garder les lacs locaux propres, exempts de myriophylle, protégés de l'érosion du sol et du limon qui étouffe les poissons. Si vous étiez un lac du Maine, pouviez parler, vous gazouilleriez un rappel que vous et vos copains détestez les pelouses. Les mauvaises herbes et les aliments et la concurrence pour qui la pelouse est la plus verte, la plupart des terrains de golf comme le phosphore, l'engrais se dirigeant vers le lac, provoquant des proliférations d'algues, beaucoup de végétation et de mauvaises herbes poussant devant l'eau dans des endroits où vous n'avez jamais eu de végétation avant. L'eau souterraine qui s'écoule de votre terrain n'est pas censée se précipiter vers le lac, ramassant le limon et les débris, causant érosion en cours de route non plus. Les lacs détestent les pelouses. Ainsi, la faune que nous sommes ici en premier mais qui partira, disparaîtra si la ressource riveraine du Maine n'est pas protégée, préservée.


À peu près à la même époque, les tailles minimales de lots, les codes de plomberie ont été renforcés et ce que vous pouviez faire ou ne pas faire autour d'un lac du Maine était discuté, haché, mis sur papier, sanctionné par la loi.

Zonage du littoral du Maine administré par l'État Département de l'Agence de protection de l'environnement (DEP), les Commission de Régulation de l'Aménagement du Territoire (LURC), et les villes locales elles-mêmes autour des plans d'eau ont en fait rationalisé le processus de développement autour des lacs, des rivières, etc. du Maine. Défini, de sorte que les incohérences et beaucoup de brouhaha local, le hooplah est atténué. Ne vous méprenez pas, il y a toujours le gars qui, dans les années 1960, a nettoyé les rochers à 20 pieds devant le chalet du lac qu'il a dans le Maine avec un tracteur agricole, une pelle rétrocaveuse. Créer une boue géante, un panache de limon et perturber le rivage, l'équilibre naturel de la végétation, la faune le long de cette plage. L'homme a fait et a joué avec. Je me souviens d'un propriétaire de chalet local repéré depuis les airs par les autorités environnementales locales du Maine. Sa défense que pendant des années il avait fait ceci, ceci et cela. Plus de marin.

Pendant un certain temps, la pénalité pour un enlèvement excessif dans les premiers 75 puis 100 pieds du rivage le long d'un plan d'eau du Maine, le front de mer était replanté à des endroits plus stratégiques, une petite amende.

Je me souviens d'un acheteur immobilier local sur Grand lac à Danforth Maine disant avec un sourire, je me suis débarrassée des arbres qui obstruaient la vue et j'ai remis le même numéro mais là où je les voulais et seulement une petite amende.

Maintenant, les rives de nombreux lacs ont été filmées et l'association locale des lacs du Maine surveille, protège et contrôle le développement immobilier autour de ces lacs, étangs, etc. propriété au bord de l'eau dans le Maine pour vos enfants, la prochaine génération dans une forme ou une condition aussi bonne ou meilleure est la base de l'intendance. Le respect d'un lac et la protection égoïste de sa valeur Propriété au bord de l'eau du Maine, l'investissement.

Extension de pas plus de 30% de l'empreinte d'origine et comment la calculer car une épine, et sujet à de longs débats sur peu Lac Maine, étangs, rivières, bord de mer, etc. Des agents locaux chargés de l'application du code qui, dans une petite région rurale par nature, un État de population comme le Maine ont assumé la tête de nombreuses villes à temps partiel, sur une base partagée. Se tenir au courant Règlements de zonage des rives du Maine, les changements pour le bureau d'un homme ou d'une femme dans une petite ville et ses hommes choisis étaient écrasants. Dans de nombreux cas, ces emplois municipaux étaient occupés à temps partiel. Et à cause des frictions et d'être la police du lac pour ainsi dire, le facteur d'épuisement pour garder une trace des violations, comme si cette nouvelle terrasse est plus grande que celle de l'ancien chalet du Maine. Ou maintenant, ou jamais, ce camp d'origine avait même une terrasse devient le buzz quotidien autour de ces bureaux de petite ville. À 250 pieds du bord de l'eau se trouve la zone de protection supplémentaire du zonage du littoral dans le Maine.

Je suis président de la Association des propriétaires fonciers du lac Drews, membre du Association du Congrès des lacs du Maine et aimez garder les lacs locaux propres, exempts de myriophylle, protégés de l'érosion du sol et du limon qui étouffe les poissons. Si vous étiez un lac du Maine, pouviez parler, vous gazouilleriez un rappel que vous et vos copains détestez les pelouses. Les mauvaises herbes et les aliments et la concurrence pour qui la pelouse est la plus verte, la plupart des terrains de golf comme le phosphore, les engrais se dirigeant vers le lac, provoquant des proliférations d'algues, beaucoup de végétation et de mauvaises herbes poussant devant l'eau dans des endroits où vous n'avez jamais eu de végétation avant. L'eau souterraine qui s'écoule de votre terrain n'est pas censée se précipiter vers le lac, ramassant le limon et les débris, causant érosion en cours de route non plus. Les lacs détestent les pelouses. Ainsi, la faune que nous sommes ici en premier mais qui partira, disparaîtra si la ressource riveraine du Maine n'est pas protégée, préservée.


À peu près à la même époque, les tailles minimales de lots, les codes de plomberie ont été renforcés et ce que vous pouviez faire ou ne pas faire autour d'un lac du Maine était discuté, haché, mis sur papier, sanctionné par la loi.

Zonage du littoral du Maine administré par l'État Département de l'Agence de protection de l'environnement (DEP), les Commission de Régulation de l'Aménagement du Territoire (LURC), et les villes locales elles-mêmes autour des plans d'eau ont en fait rationalisé le processus de développement autour des lacs, des rivières, etc. du Maine. Défini, de sorte que les incohérences et beaucoup de brouhaha local, le hooplah est atténué. Ne vous méprenez pas, il y a toujours le gars qui, dans les années 1960, a nettoyé les rochers à 20 pieds devant le chalet du lac qu'il a dans le Maine avec un tracteur agricole, une pelle rétrocaveuse. Créer une boue géante, un panache de limon et perturber le rivage, l'équilibre naturel de la végétation, la faune le long de cette plage. L'homme a fait et a joué avec. Je me souviens d'un propriétaire de chalet local repéré depuis les airs par les autorités environnementales locales du Maine. Sa défense que pendant des années il avait fait ceci, ceci et cela. Plus de marin.

Pendant un certain temps, la pénalité pour un enlèvement excessif dans les premiers 75 puis 100 pieds du rivage le long d'un plan d'eau du Maine, le front de mer était replanté à des endroits plus stratégiques, une petite amende.

Je me souviens d'un acheteur immobilier local sur Grand lac à Danforth Maine disant avec un sourire, je me suis débarrassée des arbres qui obstruaient la vue et j'ai remis le même numéro mais là où je les voulais et seulement une petite amende.

Maintenant, les rives de nombreux lacs ont été filmées et l'association locale des lacs du Maine surveille, protège et contrôle le développement immobilier autour de ces lacs, étangs, etc. propriété au bord de l'eau dans le Maine pour vos enfants, la prochaine génération dans une forme ou une condition aussi bonne ou meilleure est la base de l'intendance. Le respect d'un lac et la protection égoïste de sa valeur Propriété au bord de l'eau du Maine, l'investissement.

Extension de pas plus de 30% de l'empreinte d'origine et comment la calculer car une épine, et sujet à de longs débats sur peu Lac Maine, étangs, rivières, bord de mer, etc. Des agents locaux chargés de l'application du code qui, dans une petite région rurale par nature, un État de population comme le Maine ont assumé la tête de nombreuses villes à temps partiel, sur une base partagée. Se tenir au courant Règlements de zonage des rives du Maine, les changements pour le bureau d'un homme ou d'une femme dans une petite ville et ses hommes choisis étaient écrasants. Dans de nombreux cas, ces emplois municipaux étaient occupés à temps partiel. Et à cause des frictions et d'être la police du lac pour ainsi dire, le facteur d'épuisement pour garder une trace des violations, comme si cette nouvelle terrasse est plus grande que celle de l'ancien chalet du Maine. Ou maintenant, ou jamais, ce camp d'origine avait même une terrasse devient le buzz quotidien autour de ces bureaux de petite ville. À 250 pieds du bord de l'eau se trouve la zone de protection supplémentaire du zonage du littoral dans le Maine.

Je suis président de la Association des propriétaires fonciers du lac Drews, membre du Association du Congrès des lacs du Maine et aimez garder les lacs locaux propres, exempts de myriophylle, protégés de l'érosion du sol et du limon qui étouffe les poissons. Si vous étiez un lac du Maine, pouviez parler, vous gazouilleriez un rappel que vous et vos copains détestez les pelouses. Les mauvaises herbes et les aliments et la concurrence pour qui la pelouse est la plus verte, la plupart des terrains de golf comme le phosphore, l'engrais se dirigeant vers le lac, provoquant des proliférations d'algues, beaucoup de végétation et de mauvaises herbes poussant devant l'eau dans des endroits où vous n'avez jamais eu de végétation avant. L'eau souterraine qui s'écoule de votre terrain n'est pas censée se précipiter vers le lac, ramassant le limon et les débris, causant érosion en cours de route non plus. Les lacs détestent les pelouses. Ainsi, la faune que nous sommes ici en premier mais qui partira, disparaîtra si la ressource riveraine du Maine n'est pas protégée, préservée.


À peu près à la même époque, les tailles minimales de lots, les codes de plomberie ont été renforcés et ce que vous pouviez faire ou ne pas faire autour d'un lac du Maine était discuté, haché, mis sur papier, sanctionné par la loi.

Zonage du littoral du Maine administré par l'État Département de l'Agence de protection de l'environnement (DEP), les Commission de Régulation de l'Aménagement du Territoire (LURC), et les villes locales elles-mêmes autour des plans d'eau ont en fait rationalisé le processus de développement autour des lacs, des rivières, etc. du Maine. Défini, de sorte que les incohérences et beaucoup de brouhaha local, le hooplah est atténué. Ne vous méprenez pas, il y a toujours le gars qui, dans les années 1960, a nettoyé les rochers à 20 pieds devant le chalet du lac qu'il a dans le Maine avec un tracteur agricole, une pelle rétrocaveuse. Créer une boue géante, un panache de limon et perturber le rivage, l'équilibre naturel de la végétation, la faune le long de cette plage. L'homme a fait et a joué avec. Je me souviens d'un propriétaire de chalet local repéré depuis les airs par les autorités environnementales locales du Maine. Sa défense que pendant des années il avait fait ceci, ceci et cela. Plus de marin.

Pendant un certain temps, la pénalité pour un enlèvement excessif dans les premiers 75 puis 100 pieds du rivage le long d'un plan d'eau du Maine, le bord de l'eau était replanté à des endroits plus stratégiques, une petite amende.

Je me souviens d'un acheteur immobilier local sur Grand lac à Danforth Maine disant avec un sourire, je me suis débarrassée des arbres qui obstruaient la vue et j'ai remis le même numéro mais là où je les voulais et seulement une petite amende.

Maintenant, les rives de nombreux lacs ont été filmées et l'association locale des lacs du Maine surveille, protège et contrôle le développement immobilier autour de ces lacs, étangs, etc. propriété au bord de l'eau dans le Maine pour vos enfants, la prochaine génération dans une forme ou une condition aussi bonne ou meilleure est la base de l'intendance. Le respect d'un lac et la protection égoïste de sa valeur Propriété au bord de l'eau du Maine, l'investissement.

Extension de pas plus de 30% de l'empreinte d'origine et comment la calculer car une épine, et sujet à de longs débats sur peu Lac Maine, étangs, rivières, bord de mer, etc. Des agents locaux chargés de l'application du code qui, dans une petite région rurale par nature, un État de population comme le Maine ont assumé la tête de nombreuses villes à temps partiel, sur une base partagée. Se tenir au courant Règlements de zonage des rives du Maine, les changements pour le bureau d'un homme ou d'une femme dans une petite ville et ses hommes choisis étaient écrasants. Dans de nombreux cas, ces emplois municipaux étaient occupés à temps partiel. Et à cause des frictions et d'être la police du lac pour ainsi dire, le facteur d'épuisement pour garder une trace des violations, comme si cette nouvelle terrasse est plus grande que celle de l'ancien chalet du Maine. Ou maintenant, ou jamais, ce camp d'origine avait même une terrasse devient le buzz quotidien autour de ces bureaux de petite ville. À 250 pieds du bord de l'eau se trouve la zone de protection supplémentaire du zonage du littoral dans le Maine.

Je suis président de la Association des propriétaires fonciers du lac Drews, membre de la Association du Congrès des lacs du Maine et aimez garder les lacs locaux propres, exempts de myriophylle, protégés de l'érosion du sol et du limon qui étouffe les poissons. Si vous étiez un lac du Maine, pouviez parler, vous gazouilleriez un rappel que vous et vos copains détestez les pelouses. Les mauvaises herbes et les aliments et la concurrence pour qui la pelouse est la plus verte, la plupart des terrains de golf comme le phosphore, les engrais se dirigeant vers le lac, provoquant des proliférations d'algues, beaucoup de végétation et de mauvaises herbes poussant devant l'eau dans des endroits où vous n'avez jamais eu de végétation avant. L'eau souterraine qui s'écoule de votre terrain n'est pas censée se précipiter vers le lac, ramassant le limon et les débris, causant érosion en cours de route non plus. Les lacs détestent les pelouses. Ainsi, la faune que nous sommes ici en premier mais qui partira, disparaîtra si la ressource riveraine du Maine n'est pas protégée, préservée.


À peu près à la même époque, les tailles minimales de lots, les codes de plomberie ont été renforcés et ce que vous pouviez faire ou ne pas faire autour d'un lac du Maine était discuté, haché, mis sur papier, sanctionné par la loi.

Zonage du littoral du Maine administré par l'État Département de l'Agence de protection de l'environnement (DEP), les Commission de Régulation de l'Aménagement du Territoire (LURC), et les villes locales elles-mêmes autour des plans d'eau ont en fait rationalisé le processus de développement autour des lacs, des rivières, etc. du Maine. Défini, de sorte que les incohérences et beaucoup de brouhaha local, le hooplah est atténué. Ne vous méprenez pas, il y a toujours le gars qui, dans les années 1960, a nettoyé les rochers à 20 pieds devant le chalet du lac qu'il a dans le Maine avec un tracteur agricole, une pelle rétrocaveuse. Créer une boue géante, un panache de limon et perturber le rivage, l'équilibre naturel de la végétation, la faune le long de cette plage. L'homme a fait et joué avec. Je me souviens d'un propriétaire de chalet local repéré depuis les airs par les autorités environnementales locales du Maine. Sa défense que pendant des années il avait fait ceci, ceci et cela. Plus de marin.

Pendant un certain temps, la pénalité pour un enlèvement excessif dans les premiers 75 puis 100 pieds du rivage le long d'un plan d'eau du Maine, le front de mer était replanté à des endroits plus stratégiques, une petite amende.

Je me souviens d'un acheteur immobilier local sur Grand lac à Danforth Maine disant avec un sourire, je me suis débarrassée des arbres qui obstruaient la vue et j'ai remis le même numéro mais là où je les voulais et seulement une petite amende.

Maintenant, les rives de nombreux lacs ont été filmées et l'association locale des lacs du Maine surveille, protège et contrôle le développement immobilier autour de ces lacs, étangs, etc. propriété au bord de l'eau dans le Maine pour vos enfants, la prochaine génération dans une forme ou une condition aussi bonne ou meilleure est la base de l'intendance. Le respect d'un lac et la protection égoïste de sa valeur Propriété au bord de l'eau du Maine, l'investissement.

Extension de pas plus de 30% de l'empreinte d'origine et comment la calculer car une épine, et sujet à de longs débats sur peu Lac Maine, étangs, rivières, bord de mer, etc. Des agents locaux chargés de l'application du code qui, dans un petit État de la population rurale comme le Maine, assumaient la direction de nombreuses villes à temps partiel et sur une base partagée. Se tenir au courant Règlements de zonage des rives du Maine, les changements pour le bureau d'un homme ou d'une femme dans une petite ville et ses hommes choisis étaient écrasants. Dans de nombreux cas, ces emplois municipaux étaient occupés à temps partiel. Et à cause des frictions et d'être la police du lac pour ainsi dire, le facteur d'épuisement pour garder une trace des violations, comme si cette nouvelle terrasse est plus grande que celle de l'ancien chalet du Maine. Ou maintenant, ou jamais, ce camp d'origine avait même une terrasse devient le buzz quotidien autour de ces bureaux de petite ville. À 250 pieds du bord de l'eau se trouve la zone de protection supplémentaire du zonage du littoral dans le Maine.

Je suis président de la Association des propriétaires fonciers du lac Drews, membre de la Association du Congrès des lacs du Maine et aimez garder les lacs locaux propres, exempts de myriophylle, protégés de l'érosion du sol et du limon qui étouffe les poissons. Si vous étiez un lac du Maine, pouviez parler, vous gazouilleriez un rappel que vous et vos copains détestez les pelouses. Les mauvaises herbes et les aliments et la concurrence pour qui la pelouse est la plus verte, la plupart des terrains de golf comme le phosphore, l'engrais se dirigeant vers le lac, provoquant des proliférations d'algues, beaucoup de végétation et de mauvaises herbes poussant devant l'eau dans des endroits où vous n'avez jamais eu de végétation avant. L'eau souterraine qui s'écoule de votre terrain n'est pas censée se précipiter vers le lac, ramassant le limon et les débris, causant érosion en cours de route non plus. Les lacs détestent les pelouses. Ainsi, la faune que nous sommes ici en premier mais qui partira, disparaîtra si la ressource riveraine du Maine n'est pas protégée, préservée.


À peu près à la même époque, les tailles minimales de lots, les codes de plomberie ont été renforcés et ce que vous pouviez faire ou ne pas faire autour d'un lac du Maine était discuté, haché, mis sur papier, sanctionné par la loi.

Zonage du littoral du Maine administré par l'État Département de l'Agence de protection de l'environnement (DEP), les Commission de Régulation de l'Aménagement du Territoire (LURC), et les villes locales elles-mêmes autour des plans d'eau ont en fait rationalisé le processus de développement autour des lacs, des rivières, etc. du Maine. Défini, de sorte que les incohérences et beaucoup de brouhaha local, le hooplah est atténué. Ne vous méprenez pas, il y a toujours le gars qui, dans les années 1960, a nettoyé les rochers à 20 pieds devant le chalet du lac qu'il a dans le Maine avec un tracteur agricole, une pelle rétrocaveuse. Créer une boue géante, un panache de limon et perturber le rivage, l'équilibre naturel de la végétation, la faune le long de cette plage. L'homme a fait et a joué avec. Je me souviens d'un propriétaire de chalet local repéré depuis les airs par les autorités environnementales locales du Maine. Sa défense que pendant des années il avait fait ceci, ceci et cela. Plus de marin.

Pendant un certain temps, la pénalité pour un enlèvement excessif dans les premiers 75 puis 100 pieds du rivage le long d'un plan d'eau du Maine, le front de mer était replanté à des endroits plus stratégiques, une petite amende.

Je me souviens d'un acheteur immobilier local sur Grand lac à Danforth Maine disant avec un sourire, je me suis débarrassée des arbres qui obstruaient la vue et j'ai remis le même numéro mais là où je les voulais et seulement une petite amende.

Maintenant, les rives de nombreux lacs ont été filmées et l'association locale des lacs du Maine surveille, protège et contrôle le développement immobilier autour de ces lacs, étangs, etc. propriété au bord de l'eau dans le Maine pour vos enfants, la prochaine génération dans une forme ou une condition aussi bonne ou meilleure est la base de l'intendance. Respect for a lake, and selfishly protecting the value of that Maine waterfront property, the investment.

Expansion of no more than 30% of the original footprint and how to calculate it because a thorn, and subject to lengthy debates on little Maine lake, ponds, rivers, oceanfront, etc. Local code enforcement officers that in a small rural in nature, population state like Maine assumed the helm of many towns on a part time, shared basis. Keeping up with Maine shoreland zoning regulations, changes for a one man or one woman small town office and its selectmen was overwhelming. In many cases these muncipal jobs held on a part time basis. And because of the friction and being the lake police so to speak, the burn out factor to keep track of violations, like whether that new deck is bigger than the one on the old Maine cottage. Or now, or ever did that original camp even have a deck becomes the day to day buzz around these small town offices. 250′ feet back from the waterfrontage is the shoreland zoning extra protection zone in Maine.

I am president of the Drews Lake Property Owners Association, a member of the Maine Congress of Lakes Assocation and enjoy keeping local lakes clean, free of milfoil, protected from soil erosion and silt that chokes fish. If you were a Maine lake, could talk, you would gurgle a reminder that you and your buddies hate lawns. Weed and feed and competition for who’s lawn is the greenest, most golf course like means phosphorous, fertilizer heading in to the lake, causing algae blooms, lots of vegetation and weeds growing out front in the water in places where you never had vegetation before. Ground water run off from your lot is not suppose to race to the lake, picking up silt and debris, causing erosion along the way either. Lakes hate lawns. So do the wildlife that we here first but that will leave, disappear if the Maine waterfront resource is not protected, preserved.


About the same time minimum lot sizes, plumbing codes got beefed up and what you could do or not do around a Maine lake was discussed, hashed out, put on paper, kicked in to law.

Maine’s shoreland zoning administered by the state’s Department of Environmental Protection Agency (DEP), les Land Use Regulation Commission (LURC), and local towns themselves around the waterbodies actually made the process of development around Maine’s lakes, rivers, etc streamlined. Defined, so that inconsistencies and lots of local hub bub, hooplah is lessened. Don’t get me wrong, there is always the guy who back in the 1960’s cleared the rocks 20 feet out in front of the lake cottage he has in Maine with a farm tractor, a back hoe. Creating a giant mud, silt plume and disturbing the shoreline, the natural balace of the vegetation, wildlife along that beach front. Man made and played with. I remember a local cottage owner being spotted from the air by local Maine environmental authorities and he was the first example publically brought to task when returning to the “beach front improvement” on his own, sans permits or permission. His defense that for years he had done this, this and this. Not anymore sailor.

For a time the penalty for over removal within the first 75 and then 100 feet of the shoreline along a Maine waterbody, the waterfront was replanting in more strategic spots, a small fine.

I remember a local real estate buyers on Grand Lake in Danforth Maine saying with a smile, I got rid of the trees obstructing the view and put the same number back in but where I wanted them and only a small fine.

Now shorelines on many lakes have been videoed and local lake association in Maine watch, protect, police the property development around those lakes, ponds, etc. Giving the waterfront property in Maine to your kids, the next generation in as good or better shape or condition is the basis of stewardship. Respect for a lake, and selfishly protecting the value of that Maine waterfront property, the investment.

Expansion of no more than 30% of the original footprint and how to calculate it because a thorn, and subject to lengthy debates on little Maine lake, ponds, rivers, oceanfront, etc. Local code enforcement officers that in a small rural in nature, population state like Maine assumed the helm of many towns on a part time, shared basis. Keeping up with Maine shoreland zoning regulations, changes for a one man or one woman small town office and its selectmen was overwhelming. In many cases these muncipal jobs held on a part time basis. And because of the friction and being the lake police so to speak, the burn out factor to keep track of violations, like whether that new deck is bigger than the one on the old Maine cottage. Or now, or ever did that original camp even have a deck becomes the day to day buzz around these small town offices. 250′ feet back from the waterfrontage is the shoreland zoning extra protection zone in Maine.

I am president of the Drews Lake Property Owners Association, a member of the Maine Congress of Lakes Assocation and enjoy keeping local lakes clean, free of milfoil, protected from soil erosion and silt that chokes fish. If you were a Maine lake, could talk, you would gurgle a reminder that you and your buddies hate lawns. Weed and feed and competition for who’s lawn is the greenest, most golf course like means phosphorous, fertilizer heading in to the lake, causing algae blooms, lots of vegetation and weeds growing out front in the water in places where you never had vegetation before. Ground water run off from your lot is not suppose to race to the lake, picking up silt and debris, causing erosion along the way either. Lakes hate lawns. So do the wildlife that we here first but that will leave, disappear if the Maine waterfront resource is not protected, preserved.


About the same time minimum lot sizes, plumbing codes got beefed up and what you could do or not do around a Maine lake was discussed, hashed out, put on paper, kicked in to law.

Maine’s shoreland zoning administered by the state’s Department of Environmental Protection Agency (DEP), les Land Use Regulation Commission (LURC), and local towns themselves around the waterbodies actually made the process of development around Maine’s lakes, rivers, etc streamlined. Defined, so that inconsistencies and lots of local hub bub, hooplah is lessened. Don’t get me wrong, there is always the guy who back in the 1960’s cleared the rocks 20 feet out in front of the lake cottage he has in Maine with a farm tractor, a back hoe. Creating a giant mud, silt plume and disturbing the shoreline, the natural balace of the vegetation, wildlife along that beach front. Man made and played with. I remember a local cottage owner being spotted from the air by local Maine environmental authorities and he was the first example publically brought to task when returning to the “beach front improvement” on his own, sans permits or permission. His defense that for years he had done this, this and this. Not anymore sailor.

For a time the penalty for over removal within the first 75 and then 100 feet of the shoreline along a Maine waterbody, the waterfront was replanting in more strategic spots, a small fine.

I remember a local real estate buyers on Grand Lake in Danforth Maine saying with a smile, I got rid of the trees obstructing the view and put the same number back in but where I wanted them and only a small fine.

Now shorelines on many lakes have been videoed and local lake association in Maine watch, protect, police the property development around those lakes, ponds, etc. Giving the waterfront property in Maine to your kids, the next generation in as good or better shape or condition is the basis of stewardship. Respect for a lake, and selfishly protecting the value of that Maine waterfront property, the investment.

Expansion of no more than 30% of the original footprint and how to calculate it because a thorn, and subject to lengthy debates on little Maine lake, ponds, rivers, oceanfront, etc. Local code enforcement officers that in a small rural in nature, population state like Maine assumed the helm of many towns on a part time, shared basis. Keeping up with Maine shoreland zoning regulations, changes for a one man or one woman small town office and its selectmen was overwhelming. In many cases these muncipal jobs held on a part time basis. And because of the friction and being the lake police so to speak, the burn out factor to keep track of violations, like whether that new deck is bigger than the one on the old Maine cottage. Or now, or ever did that original camp even have a deck becomes the day to day buzz around these small town offices. 250′ feet back from the waterfrontage is the shoreland zoning extra protection zone in Maine.

I am president of the Drews Lake Property Owners Association, a member of the Maine Congress of Lakes Assocation and enjoy keeping local lakes clean, free of milfoil, protected from soil erosion and silt that chokes fish. If you were a Maine lake, could talk, you would gurgle a reminder that you and your buddies hate lawns. Weed and feed and competition for who’s lawn is the greenest, most golf course like means phosphorous, fertilizer heading in to the lake, causing algae blooms, lots of vegetation and weeds growing out front in the water in places where you never had vegetation before. Ground water run off from your lot is not suppose to race to the lake, picking up silt and debris, causing erosion along the way either. Lakes hate lawns. So do the wildlife that we here first but that will leave, disappear if the Maine waterfront resource is not protected, preserved.


About the same time minimum lot sizes, plumbing codes got beefed up and what you could do or not do around a Maine lake was discussed, hashed out, put on paper, kicked in to law.

Maine’s shoreland zoning administered by the state’s Department of Environmental Protection Agency (DEP), les Land Use Regulation Commission (LURC), and local towns themselves around the waterbodies actually made the process of development around Maine’s lakes, rivers, etc streamlined. Defined, so that inconsistencies and lots of local hub bub, hooplah is lessened. Don’t get me wrong, there is always the guy who back in the 1960’s cleared the rocks 20 feet out in front of the lake cottage he has in Maine with a farm tractor, a back hoe. Creating a giant mud, silt plume and disturbing the shoreline, the natural balace of the vegetation, wildlife along that beach front. Man made and played with. I remember a local cottage owner being spotted from the air by local Maine environmental authorities and he was the first example publically brought to task when returning to the “beach front improvement” on his own, sans permits or permission. His defense that for years he had done this, this and this. Not anymore sailor.

For a time the penalty for over removal within the first 75 and then 100 feet of the shoreline along a Maine waterbody, the waterfront was replanting in more strategic spots, a small fine.

I remember a local real estate buyers on Grand Lake in Danforth Maine saying with a smile, I got rid of the trees obstructing the view and put the same number back in but where I wanted them and only a small fine.

Now shorelines on many lakes have been videoed and local lake association in Maine watch, protect, police the property development around those lakes, ponds, etc. Giving the waterfront property in Maine to your kids, the next generation in as good or better shape or condition is the basis of stewardship. Respect for a lake, and selfishly protecting the value of that Maine waterfront property, the investment.

Expansion of no more than 30% of the original footprint and how to calculate it because a thorn, and subject to lengthy debates on little Maine lake, ponds, rivers, oceanfront, etc. Local code enforcement officers that in a small rural in nature, population state like Maine assumed the helm of many towns on a part time, shared basis. Keeping up with Maine shoreland zoning regulations, changes for a one man or one woman small town office and its selectmen was overwhelming. In many cases these muncipal jobs held on a part time basis. And because of the friction and being the lake police so to speak, the burn out factor to keep track of violations, like whether that new deck is bigger than the one on the old Maine cottage. Or now, or ever did that original camp even have a deck becomes the day to day buzz around these small town offices. 250′ feet back from the waterfrontage is the shoreland zoning extra protection zone in Maine.

I am president of the Drews Lake Property Owners Association, a member of the Maine Congress of Lakes Assocation and enjoy keeping local lakes clean, free of milfoil, protected from soil erosion and silt that chokes fish. If you were a Maine lake, could talk, you would gurgle a reminder that you and your buddies hate lawns. Weed and feed and competition for who’s lawn is the greenest, most golf course like means phosphorous, fertilizer heading in to the lake, causing algae blooms, lots of vegetation and weeds growing out front in the water in places where you never had vegetation before. Ground water run off from your lot is not suppose to race to the lake, picking up silt and debris, causing erosion along the way either. Lakes hate lawns. So do the wildlife that we here first but that will leave, disappear if the Maine waterfront resource is not protected, preserved.


Voir la vidéo: 2016 CNB 76 Sailing Yacht - Hull, Deck and Interior Walkaround - 2015 Salon Nautique de Paris (Octobre 2021).