Autre

Blogueuse vedette de la semaine : La délicieuse cuisine de maman


Nous sommes fiers de présenter Danielle Fahrenkrug dans le Blogger Spotlight de cette semaine, où nous mettons en lumière un membre de The Daily Meal's Réseau de contenu culinaire, un groupe sélectionné de blogueurs talentueux et influents qui écrivent sur la nourriture et les boissons.

Danielle est une blogueuse californienne passionnée par les recettes saines, économiques et faciles à préparer. Elle a découvert l'équilibre dans son corps après avoir reçu un diagnostic de syndrome des ovaires polykystiques à l'âge de 26 ans.

En éliminant les aliments transformés, en diminuant la consommation de gluten, en ne mangeant pas de faux sucre et en faisant régulièrement de l'exercice, Danielle a complètement remanié son mode de vie et n'a pas regardé en arrière depuis. Avec son blog Nourriture délicieuse pour maman Danielle veut montrer à ses lecteurs qu'il n'est pas nécessaire de sacrifier le goût et le plaisir pour une alimentation saine. Son blog regorge de superbes photographies et de recettes faciles à suivre, sans gluten et pouvant être appréciées par toute la famille.

Que vous ayez envie de préparer des sushis ou des soupes, des entrées, des collations ou même des desserts, Delightful Mom Food regorge de bonnes recettes que vous êtes certain de trouver quelque chose de bon.

Danielle vit à Santa Barbara avec son mari, ses deux fils, quatre poules et un chien !

Le Repas Quotidien : Quelle est la mission de votre blog ?

Danielle Fahrenkrug : Offrir aux familles des recettes faciles, saines et sans gluten que toute la famille apprécie, en éliminant les tracas d'avoir à préparer des repas séparés pour tout le monde.

Comment avez-vous commencé?

Commencer à bloguer, c'est comme faire une balade à travers le pays à cheval et en buggy. C'est parcourir une route lente et cahoteuse qui mène à de grandes choses si vous vous y tenez !

Êtes-vous prêt pour ce voyage cahoteux « Délicieux » ? J'ai commencé à bloguer en 2011 sur la nourriture, l'artisanat et la rénovation de notre maison. Après avoir eu des enfants, c'était ma façon de me retrouver et de laisser libre cours à ma créativité en embrassant les besoins altruistes de la maternité. Une fois la rénovation de notre maison terminée, tout mon temps s'est concentré sur la cuisine et la simplification du chaos au moment des repas ! Au fur et à mesure que mes enfants ont commencé à expérimenter avec des aliments, ils sont devenus de plus en plus difficiles ! Je vis à peu près dans la cuisine, préparant des repas sains non transformés pour ma famille. Ce changement de mode de vie a conduit à fermer une porte et à en ouvrir une autre.

Je recevais des visiteurs sur mon ancien blog mais je savais que si je voulais plus de trafic et partager ce que nous mangions à un plus haut niveau, je devais me concentrer sur un sujet : la nourriture. J'ai fait un acte de foi géant, j'ai fait confiance à Dieu, j'ai supprimé mon ancien blog et j'ai recommencé à zéro en août 2015. Cela signifiait perdre la majeure partie du trafic, de l'autorité de domaine, etc., de l'ancien site. Mais devinez quoi ? Fermer cette porte et commencer avec un nouvel état d'esprit a été la meilleure décision ! De nouvelles portes ont commencé à s'ouvrir.

Pour commencer, j'ai acheté un domaine (pas seulement .blogspot), j'ai fermé mon ancien site Web Blogger, j'ai recommencé sur une plate-forme Wordpress et j'ai commencé à reconstruire. J'ai appris et mis en œuvre des techniques de référencement simples, et j'essaie vraiment d'apprendre autant que possible pour le rendre de mieux en mieux pour les lecteurs ! En plus de cela, nous avons travaillé à la création d'une gamme de produits de cuisine de haute qualité et abordables pour aider à éliminer les conjectures et vraiment aider à rationaliser le processus de cuisine autant que possible pour nous-mêmes et pour les autres. Donc actuellement, nous investissons du temps dans la construction de cela aussi.

Delightful Mom Food propose des tonnes de muffins simples remplis de légumes, des collations à base de fruits et des plats sans gluten qui simplifient l'heure du dîner ! Bloguer ne ressemble jamais à du travail, surtout quand je reçois de merveilleux commentaires de lecteurs disant qu'ils ont fait l'une des recettes que toute la famille a appréciées !

Ma mission et le seul objectif de Delightful Mom Food est d'aider les autres à préparer des collations et des repas simples, sains et délicieux que toute la famille apprécie ! Presque tout contient 400 calories ou moins, sans gluten et simple à préparer. J'aime dire « testé par les enfants, approuvé par le mari » avant qu'une recette n'arrive sur le blog !

Quelle est votre philosophie de la cuisine ou de la pâtisserie ?

N'utilisez que les meilleurs ingrédients, rien de faux, et planifiez, planifiez, planifiez les repas ! Si vous pouvez vous approvisionner localement au marché fermier, vous trouverez les tomates les plus juteuses et les produits les plus savoureux. Votre nourriture sera imparable à consommer parce que c'est vrai — frais c'est mieux ! De plus, manger bio n'est pas aussi cher qu'on pourrait le penser. Surtout quand à long terme votre corps s'en épanouit. S'il y a des restes de produits dans la maison qui pourraient pourrir bientôt, je les congèle ou je les mets dans la mijoteuse pour les transformer en soupe. Je congèle également les restes de soupe pour un dîner rapide les soirs où je n'ai pas envie de cuisiner.

Quels sont les aliments sans lesquels vous ne pouvez pas vivre ?

Pain, yaourt grec avec fruits frais, tomates et pousses de brocoli. J'adore les glucides et je fais donc mes propres muffins tous les jours, de la pâte à pizza une fois par semaine et quelques lots de pain maison environ une fois par mois. Chaque fois que je veux un déjeuner léger, je garnis un morceau de pain de tomates du marché, de moutarde et de pousses de brocoli. Ça me comble et c'est délicieux !

Y a-t-il des aliments que vous ne supportez pas ?

Viande rouge, sauf si je suis enceinte. Désolé les amis, je ne supporte tout simplement pas le goût du pepperoni ordinaire, du steak, du porc, des hamburgers, etc. Peut-être que le goût repoussant est juste dans ma tête, mais vous ne trouverez pas ces recettes sur mon blog. Comme je l'ai dit, à moins que je ne sois enceinte - mais quand j'attendais mes deux garçons, tout ce que je voulais, c'était une pizza au pepperoni et aux saucisses ! C'était le grand cadeau que quelque chose cuisait dans mon ventre !

Quelle est votre publication la plus fière ?

Mon article le plus fier est ma recette de régime de soupe aux choux à la mijoteuse. Il a reçu des critiques élogieuses et des discussions sur les réseaux sociaux, alors je suis tellement fier que les gens soient captivés par les photos, les préparent et s'extasient sur leur délice ! C'est incroyablement nourrissant et facile, et j'explique tous les avantages pour la santé, j'inclus une vidéo et les informations nutritionnelles dans le message. Beaucoup de temps a été consacré, alors j'apprécie sa popularité.

Avez-vous une erreur de blog?

Haha, oui beaucoup ! J'aime espérer que nous le faisons tous. Dans le passé, je ne rendais pas mes URL correctes, alors je suis revenu et je les ai toutes corrigées. Leçon apprise, et le temps valait la peine de corriger mon erreur. Je suis sûr que j'en ai plus, mais je ne peux pas penser à aucun maintenant.

Quel est votre commentaire le plus mémorable d'un lecteur ?

En fait, j'ai vu une de mes lectrices à la plage un après-midi jouer avec ses enfants. Je ne savais même pas qu'elle suivait le blog, mais elle m'a fait savoir qu'elle venait de faire ma chaudrée de maïs végétalienne (que j'avais publiée la même semaine), ainsi que ma recette de quinoa tex-mex et quelques recettes de muffins. Toute sa famille (y compris deux petits enfants) a adoré et mangé ! C'est mon objectif, alors entendre cela me fait continuer, continuer à créer et continuer à publier.

Qu'aimez-vous écouter en cuisine ?

J'ai toujours de la musique dans la cuisine et je suis très diversifié à cet égard ! Tout ce que je ressens en ce moment ! Je suis un grand fan de country, et dernièrement, ça a été beaucoup de ça !

Quels sont les autres blogs que vous aimez ?

- Chelsey's Messy Apron (elle a aussi un excellent livre sur la façon de démarrer un blog)

— La boîte de recettes de Lauren

- Une pincée de miam

- Putain de délicieux

— Jardin dans la cuisine

- Katie enrobée de chocolat

— Food Faith Fitness

- Un hérisson dans la cuisine

— L'auteur de cookies

- Les envies de Kim

- Faire cuire un moment

— Boulanger minimaliste

— Cotter Crunch

— Colline culinaire

Oh mon Dieu, il y a tellement de blogueurs motivés et talentueux que je pourrais continuer encore et encore !

Quelle est la meilleure chose à propos de blogs?

Être capable d'aider d'autres familles à bien manger, ainsi que la communauté et les relations qui se construisent. J'ai rencontré tellement de personnes merveilleuses en ligne et dans ma communauté grâce au blog.

Quelle est la chose la plus difficile à propos des blogs ?

Gestion du temps et blocage du temps en étant une mère au foyer à temps plein.

Qu'est-ce que même vos abonnés les plus fidèles seraient surpris d'apprendre sur vous ?

Hmmm… Eh bien, une chose est que même si je suis un fanatique de la santé, j'ai tendance à toujours avoir une réserve de chocolat à tout moment pour les moments où vous devez juste en avoir ! Ne dis pas !

Autre chose que vous voudriez partager ?

Je suis tellement chanceux d'avoir autant de lecteurs merveilleux, et je veux juste vous remercier tous pour votre soutien et vos commentaires incroyables ! S'il vous plaît continuez à me faire savoir des choses que vous aimez ou même n'aimez pas lorsque vous visitez mon site Web. De cette façon, je peux continuer à vous offrir la meilleure expérience.

De plus, bloguer est un travail extrêmement difficile. Surtout les blogs culinaires, car il y a tellement de choix délicieux et il est particulièrement difficile de se faire remarquer. Quoi que vous fassiez dans la vie, continuez d'avancer et ne vous arrêtez jamais ! Les blogs sont comme une rivière, et les rivières le savent : « Il n'y a pas de hâte, alors continuez lentement et vous y arriverez ».

Quels sont cinq de vos articles préférés de tous les temps ?

C'est dur, j'en ai tellement ! Cinq grands sont :

— Muffins aux épinards et pépites de chocolat

- Recette de régime de soupe aux choux dans un bouillon épicé au miso

— Soupe tacos au poulet à la mijoteuse

— Muffins aux pommes à base de courgettes et de carottes

— Tacos de morue à la sauce du sud-ouest


Trisha Yearwood se souvient de sa mère de la plus belle des manières

Plusieurs Grammys. UNE A regarder Réseau alimentaire émission de télévision. Voir Trisha Bois de l'Année en action est de voir une femme incroyable en action. Il n'est donc pas surprenant d'apprendre qu'une femme tout aussi incroyable l'a inspirée. Nous sommes ravis d'annoncer une nouvelle collection de table appelée « Gwendolyn », une ligne de vaisselle élégante et quotidienne basée sur les gâteaux de mariage que la mère de Trisha, Gwendolyn, confectionnait lorsque ses filles étaient jeunes.

À Regardez Trisha et sa sœur Beth se souviennent du travail acharné de leur mère et de voir le vaisselle en boucle, raffinée et fantaisiste qui a résulté de leur collaboration avec Williams Sonoma—est voir deux filles leur défunte maman, qu'ils appellent leur "héros". Voici un peu plus sur Gwendolyn, dont la signature - non retouchée, car son écriture était impeccable - marque chaque tasse, soucoupe et assiette de cette nouvelle ligne époustouflante.

"Intrépide", se souvient Trisha. Si elle était toujours là, "Maman serait la star de sa propre émission de cuisine." Gwendolyn a pris une pause dans son travail d'enseignante pour rester à la maison avec eux avant d'aller à l'école primaire, mais elle s'est beaucoup occupée au-delà du travail déjà intimidant d'élever deux enfants. Elle était couturière et confectionneuse de gâteaux de mariage, entre autres.

Beth se souvient d'un mariage dont maman Gwendolyn avait fait le gâteau. Cela ne suffisait pas. "Je me souviens qu'elle faisait une robe à porter à ce mariage !

Elles ont appris à cuisiner de maman et de leur grand-mère, et les sœurs entretiennent une relation culinaire particulière. « Nous avons un raccourci dans la cuisine », rigolent-ils. "Nous avons été [là] ensemble toute notre vie - nous savons en quelque sorte ce que l'autre va faire!"

"Notre mère nous a encouragés à entrer, à y faire des biscuits, à se salir les mains", détaille Trisha. “Je pense que c'est pourquoi nous cuisinons tous les deux maintenant pour nos familles, parce que nous avons tous les deux été encouragés à le faire.”

Après tout, ils ont commencé jeunes, lorsque Gwendolyn a lancé une petite entreprise pour gagner de l'argent supplémentaire en fabriquant des gâteaux pour les mariages et les anniversaires. Les petites filles s'émerveilleraient de ses treillis de cœur et de ses cloches en sucre faits à la main - "Elle était la reine!" rit Trisha.

Ils se souviennent aussi d'avoir aidé à promener le gâteau de mariage, en morceaux, jusqu'à la cérémonie. « Beth était plus âgée et plus responsable », s'amuse Trisha. "Elle porterait le dessus", qui n'était pas "réparable", comme les morceaux du milieu du gâteau en couches, que la jeune Trisha était autorisée à porter.

Trisha se souvient que sa mère, également couturière d'élite, avait l'habitude de confectionner ses costumes pour des spectacles en un clin d'œil. "Je dirais" je veux une belle veste ajustée avec des franges ", et elle le ferait sans motif", se souvient la chanteuse.

Les deux filles pensaient que leur mère avait également préparé de magnifiques gâteaux de mariage à cinq couches sans plan, mais après le décès de Gwendolyn, elles ont trouvé des magazines contenant des croquis. Elle avait pensé à chaque gâteau, fleur et cloche. L'enseignante de troisième année avait une écriture manuscrite qui a fait que ses destinataires de notes de remerciement - elle en a envoyé beaucoup - les ont rangés pour les garder en lieu sûr. (Cela inclut le mari de Trisha, Garth Brooks !) C'est pourquoi sa jolie signature orne maintenant chaque pièce.

Les recettes de Gwendolyn, qu'elle gardait dans une boîte à chaussures, étaient tout aussi précises. « Si vous utilisez une cuisinière GE, c'est deux heures à 200 degrés », pourraient dire les notes, rit Trisha. Les filles continuent toutes les deux à préparer les recettes qu'elles ont apprises de maman et de grand-mère, comme un tarte sablée à la fraise c'est beau, simple et qui rappelle « un biscuit géant ! rit Beth.

Lorsque les sœurs ont découvert les dessins simples et élégants de Gwendolyn, elles ont été ravies de les partager avec Wayne Maness, le vice-président du développement de produits de Williams Sonoma. Les plans dessinés à la main ont été l'étincelle de la Collection de dessus de table Gwendolyn.

"Je pense qu'elle adorerait cette collection", dit Beth. « Elle aimait un plat simple et élégant. Cette ligne me rappelle ce qu'elle possédait. Trisha ajoute: "Je pense qu'elle serait flattée d'être dans Williams Sonoma, c'est vraiment le nec plus ultra."

Trisha se souvient que lorsqu'elle a épousé Garth il y a 15 ans, elle a demandé à sa mère de faire le gâteau. Gwendolyn a d'abord refusé, avec un "Je ne fais plus ça". Trisha a promis que cela pourrait être simple – quelque chose de petit pour les amis et la famille – et Gwendolyn a accepté. Puis elle a fait un gâteau à cinq étages et, se souvient Trisha, « c'était fabuleux. Gwen était un super-héros. Maman a même donné à Trisha les mariés qui étaient sur sa gâteau de mariage. Cela signifiait le monde pour sa fille.

Cette collection signifie aussi beaucoup pour les filles, qui l'utiliseront à la maison tous les jours. « C'est une autre façon de lui rendre hommage », déclare Trisha. "Ce sont le genre de pièces qui peuvent devenir votre tradition familiale.”


Trisha Yearwood se souvient de sa mère de la plus belle des manières

Plusieurs Grammys. UNE A regarder Réseau alimentaire émission de télévision. Voir Trisha Bois de l'Année en action est de voir une femme incroyable en action. Il n'est donc pas surprenant d'apprendre qu'une femme tout aussi incroyable l'a inspirée. Nous sommes ravis d'annoncer une nouvelle collection de table appelée « Gwendolyn », une ligne de vaisselle élégante et quotidienne basée sur les gâteaux de mariage que la mère de Trisha, Gwendolyn, a préparés lorsque ses filles étaient jeunes.

À Regardez Trisha et sa sœur Beth se souviennent du travail acharné de leur mère et de voir le vaisselle en boucle, raffinée et fantaisiste qui a résulté de leur collaboration avec Williams Sonoma—est voir deux filles leur défunte maman, qu'ils appellent leur "héros". Voici un peu plus sur Gwendolyn, dont la signature - non retouchée, car son écriture était impeccable - marque chaque tasse, soucoupe et assiette de cette nouvelle ligne époustouflante.

« Sans peur », se souvient Trisha. Si elle était toujours là, "Maman serait la vedette de sa propre émission de cuisine." Gwendolyn a pris une pause dans son travail d'enseignante pour rester à la maison avec eux avant d'aller à l'école primaire, mais elle s'est beaucoup occupée au-delà du travail déjà intimidant d'élever deux enfants. Elle était couturière et confectionneuse de gâteaux de mariage, entre autres.

Beth se souvient d'un mariage dont maman Gwendolyn avait fait le gâteau. Cela ne suffisait pas. "Je me souviens qu'elle faisait une robe à porter à ce mariage !

Elles ont appris à cuisiner de maman et de leur grand-mère, et les sœurs entretiennent une relation culinaire particulière. « Nous avons un raccourci dans la cuisine », rigolent-ils. "Nous avons été [là] ensemble toute notre vie - nous savons en quelque sorte ce que l'autre va faire!"

"Notre mère nous a encouragés à entrer, à y faire des biscuits, à se salir les mains", détaille Trisha. “Je pense que c'est pourquoi nous cuisinons tous les deux maintenant pour nos familles, parce que nous avons tous les deux été encouragés à le faire.”

Après tout, ils ont commencé jeunes, lorsque Gwendolyn a lancé une petite entreprise pour gagner de l'argent supplémentaire en fabriquant des gâteaux pour les mariages et les anniversaires. Les petites filles s'émerveilleraient de ses treillis de cœur et de ses cloches en sucre faits à la main - "Elle était la reine!" rit Trisha.

Ils se souviennent aussi d'avoir aidé à promener le gâteau de mariage, en morceaux, jusqu'à la cérémonie. « Beth était plus âgée et plus responsable », s'amuse Trisha. "Elle porterait le dessus", qui n'était pas "réparable", comme les morceaux du milieu du gâteau en couches, que la jeune Trisha était autorisée à porter.

Trisha se souvient que sa mère, également couturière de crack, avait l'habitude de rassembler ses costumes pour des spectacles en un clin d'œil. "Je dirais" je veux une belle veste ajustée avec des franges ", et elle le ferait sans motif", se souvient la chanteuse.

Les deux filles pensaient que leur mère avait également organisé de magnifiques gâteaux de mariage à cinq couches sans plan, mais après le décès de Gwendolyn, elles ont trouvé des magazines contenant des croquis. Elle avait pensé à chaque gâteau, fleur et cloche. L'enseignante de troisième année avait une écriture manuscrite qui a fait que ses destinataires de notes de remerciement - elle en a envoyé beaucoup - les ont rangés pour les garder en lieu sûr. (Cela inclut le mari de Trisha, Garth Brooks !) C'est pourquoi sa jolie signature orne maintenant chaque pièce.

Les recettes de Gwendolyn, qu'elle gardait dans une boîte à chaussures, étaient tout aussi précises. « Si vous utilisez une cuisinière GE, c'est deux heures à 200 degrés », pourraient dire les notes, rit Trisha. Les filles continuent toutes les deux à préparer les recettes qu'elles ont apprises de maman et de grand-mère, comme un tarte sablée à la fraise c'est beau, simple et qui rappelle « un biscuit géant ! rit Beth.

Lorsque les sœurs ont découvert les dessins simples et élégants de Gwendolyn, elles ont été ravies de les partager avec Wayne Maness, le vice-président du développement de produits de Williams Sonoma. Les plans dessinés à la main ont été l'étincelle de la Collection de dessus de table Gwendolyn.

"Je pense qu'elle adorerait cette collection", dit Beth. « Elle aimait un plat simple et élégant. Cette ligne me rappelle ce qu'elle possédait. Trisha ajoute: "Je pense qu'elle serait flattée d'être dans Williams Sonoma, c'est vraiment le nec plus ultra."

Trisha se souvient que lorsqu'elle a épousé Garth il y a 15 ans, elle a demandé à sa mère de faire le gâteau. Gwendolyn a d'abord refusé, avec un "Je ne fais plus ça". Trisha a promis que cela pourrait être simple – quelque chose de petit pour les amis et la famille – et Gwendolyn a accepté. Puis elle a fait un gâteau à cinq étages et, se souvient Trisha, « c'était fabuleux. Gwen était un super-héros. Maman a même donné à Trisha les mariés qui étaient sur sa gâteau de mariage. Cela signifiait le monde pour sa fille.

Cette collection signifie aussi beaucoup pour les filles, qui l'utiliseront à la maison tous les jours. « C'est une autre façon de lui rendre hommage », déclare Trisha. "Ce sont le genre de pièces qui peuvent devenir votre tradition familiale.”


Trisha Yearwood se souvient de sa mère de la plus belle des manières

Plusieurs Grammys. UNE A regarder Réseau alimentaire émission de télévision. Voir Trisha Bois de l'Année en action est de voir une femme incroyable en action. Il n'est donc pas surprenant d'apprendre qu'une femme tout aussi incroyable l'a inspirée. Nous sommes ravis d'annoncer une nouvelle collection de table appelée « Gwendolyn », une ligne de vaisselle élégante et quotidienne basée sur les gâteaux de mariage que la mère de Trisha, Gwendolyn, a préparés lorsque ses filles étaient jeunes.

À Regardez Trisha et sa sœur Beth se souviennent du travail acharné de leur mère et de voir le vaisselle en boucle, raffinée et fantaisiste qui a résulté de leur collaboration avec Williams Sonoma—est voir deux filles leur défunte maman, qu'ils appellent leur "héros". Voici un peu plus sur Gwendolyn, dont la signature - non retouchée, car son écriture était impeccable - marque chaque tasse, soucoupe et assiette de cette nouvelle ligne époustouflante.

« Sans peur », se souvient Trisha. Si elle était toujours là, "Maman serait la vedette de sa propre émission de cuisine." Gwendolyn a pris une pause dans son travail d'enseignante pour rester à la maison avec eux avant d'aller à l'école primaire, mais elle s'est beaucoup occupée au-delà du travail déjà intimidant d'élever deux enfants. Elle était couturière et confectionneuse de gâteaux de mariage, entre autres.

Beth se souvient d'un mariage dont maman Gwendolyn avait fait le gâteau. Cela ne suffisait pas. "Je me souviens qu'elle faisait une robe à porter à ce mariage !

Elles ont appris à cuisiner de maman et de leur grand-mère, et les sœurs entretiennent une relation culinaire particulière. « Nous avons un raccourci dans la cuisine », rigolent-ils. "Nous avons été [là] ensemble toute notre vie - nous savons en quelque sorte ce que l'autre va faire!"

"Notre maman nous a encouragés à entrer, à y faire des biscuits, à se salir les mains", détaille Trisha. “Je pense que c'est pourquoi nous cuisinons tous les deux maintenant pour nos familles, parce que nous étions tous les deux encouragés à le faire.”

Après tout, ils ont commencé jeunes, lorsque Gwendolyn a lancé une petite entreprise pour gagner de l'argent supplémentaire en fabriquant des gâteaux pour les mariages et les anniversaires. Les petites filles s'émerveilleraient de ses treillis de cœur et de ses cloches en sucre faits à la main - "Elle était la reine!" rit Trisha.

Ils se souviennent aussi d'avoir aidé à promener le gâteau de mariage, en morceaux, jusqu'à la cérémonie. « Beth était plus âgée et plus responsable », s'amuse Trisha. "Elle porterait le dessus", qui n'était pas "réparable", comme les morceaux du milieu du gâteau en couches, que la jeune Trisha était autorisée à porter.

Trisha se souvient que sa mère, également couturière d'élite, avait l'habitude de confectionner ses costumes pour des spectacles en un clin d'œil. "Je dirais" je veux une belle veste ajustée avec des franges ", et elle le ferait sans motif", se souvient la chanteuse.

Les deux filles pensaient que leur mère avait également préparé de magnifiques gâteaux de mariage à cinq couches sans plan, mais après le décès de Gwendolyn, elles ont trouvé des magazines avec des croquis. Elle avait pensé à chaque gâteau, fleur et cloche. L'enseignante de troisième année avait une écriture manuscrite qui a fait que ses destinataires de notes de remerciement - elle en a envoyé beaucoup - les ont rangés pour les garder en lieu sûr. (Cela inclut le mari de Trisha, Garth Brooks !) C'est pourquoi sa jolie signature orne maintenant chaque pièce.

Les recettes de Gwendolyn, qu'elle gardait dans une boîte à chaussures, étaient tout aussi précises. « Si vous utilisez une cuisinière GE, c'est deux heures à 200 degrés », pourraient dire les notes, rit Trisha. Les filles continuent toutes les deux à préparer les recettes qu'elles ont apprises de maman et de grand-mère, comme un tarte sablée à la fraise c'est beau, simple et qui rappelle « un biscuit géant ! rit Beth.

Lorsque les sœurs ont découvert les dessins simples et élégants de Gwendolyn, elles ont été ravies de les partager avec Wayne Maness, le vice-président du développement de produits de Williams Sonoma. Les plans dessinés à la main ont été l'étincelle de la Collection de dessus de table Gwendolyn.

"Je pense qu'elle adorerait cette collection", dit Beth. « Elle aimait un plat simple et élégant. Cette ligne me rappelle ce qu'elle possédait. Trisha ajoute: "Je pense qu'elle serait flattée d'être dans Williams Sonoma, c'est vraiment le nec plus ultra."

Trisha se souvient que lorsqu'elle a épousé Garth il y a 15 ans, elle a demandé à sa mère de faire le gâteau. Gwendolyn a d'abord refusé, avec un "Je ne fais plus ça". Trisha a promis que cela pourrait être simple – quelque chose de petit pour les amis et la famille – et Gwendolyn a accepté. Puis elle a fait un gâteau à cinq étages et, se souvient Trisha, « c'était fabuleux. Gwen était un super-héros. Maman a même donné à Trisha les mariés qui étaient sur sa gâteau de mariage. Cela signifiait le monde pour sa fille.

Cette collection signifie aussi beaucoup pour les filles, qui l'utiliseront à la maison tous les jours. « C'est une autre façon de lui rendre hommage », déclare Trisha. "Ce sont le genre de pièces qui peuvent devenir votre tradition familiale.”


Trisha Yearwood se souvient de sa mère de la plus belle des manières

Plusieurs Grammys. UNE A regarder Réseau alimentaire émission de télévision. Voir Trisha Bois de l'Année en action est de voir une femme incroyable en action. Il n'est donc pas surprenant d'apprendre qu'une femme tout aussi incroyable l'a inspirée. Nous sommes ravis d'annoncer une nouvelle collection de table appelée « Gwendolyn », une ligne de vaisselle élégante et quotidienne basée sur les gâteaux de mariage que la mère de Trisha, Gwendolyn, a préparés lorsque ses filles étaient jeunes.

À Regardez Trisha et sa sœur Beth se souviennent du travail acharné de leur mère et de voir le vaisselle en boucle, raffinée et fantaisiste qui a résulté de leur collaboration avec Williams Sonoma—est voir deux filles leur défunte maman, qu'ils appellent leur "héros". Voici un peu plus sur Gwendolyn, dont la signature - non retouchée, car son écriture était impeccable - marque chaque tasse, soucoupe et assiette de cette nouvelle ligne époustouflante.

"Intrépide", se souvient Trisha. Si elle était toujours là, "Maman serait la vedette de sa propre émission de cuisine." Gwendolyn a pris une pause dans son travail d'enseignante pour rester à la maison avec eux avant d'aller à l'école primaire, mais elle s'est beaucoup occupée au-delà du travail déjà intimidant d'élever deux enfants. Elle était couturière et confectionneuse de gâteaux de mariage, entre autres.

Beth se souvient d'un mariage dont maman Gwendolyn avait fait le gâteau. Cela ne suffisait pas. "Je me souviens qu'elle faisait une robe à porter à ce mariage !

Elles ont appris à cuisiner de maman et de leur grand-mère, et les sœurs entretiennent une relation culinaire particulière. « Nous avons un raccourci dans la cuisine », rigolent-ils. "Nous avons été [là] ensemble toute notre vie - nous savons en quelque sorte ce que l'autre va faire!"

"Notre mère nous a encouragés à entrer, à y faire des biscuits, à se salir les mains", détaille Trisha. “Je pense que c'est pourquoi nous cuisinons tous les deux maintenant pour nos familles, parce que nous étions tous les deux encouragés à le faire.”

Après tout, ils ont commencé jeunes, lorsque Gwendolyn a lancé une petite entreprise pour gagner de l'argent supplémentaire en fabriquant des gâteaux pour les mariages et les anniversaires. Les petites filles s'émerveilleraient de ses treillis de cœur et de ses cloches en sucre faits à la main - "Elle était la reine!" rit Trisha.

Ils se souviennent aussi d'avoir aidé à promener le gâteau de mariage, en morceaux, jusqu'à la cérémonie. « Beth était plus âgée et plus responsable », s'amuse Trisha. "Elle porterait le dessus", qui n'était pas "réparable", comme les morceaux du milieu du gâteau en couches, que la jeune Trisha était autorisée à porter.

Trisha se souvient que sa mère, également couturière d'élite, avait l'habitude de confectionner ses costumes pour des spectacles en un clin d'œil. "Je dirais" je veux une belle veste ajustée avec des franges ", et elle le ferait sans motif", se souvient la chanteuse.

Les deux filles pensaient que leur mère avait également préparé de magnifiques gâteaux de mariage à cinq couches sans plan, mais après le décès de Gwendolyn, elles ont trouvé des magazines contenant des croquis. Elle avait pensé à chaque gâteau, fleur et cloche. L'enseignante de troisième année avait une écriture qui faisait que ses destinataires de notes de remerciement - elle en a envoyé beaucoup - les ont rangés pour les garder en lieu sûr. (Cela inclut le mari de Trisha, Garth Brooks !) C'est pourquoi sa jolie signature orne maintenant chaque pièce.

Les recettes de Gwendolyn, qu'elle gardait dans une boîte à chaussures, étaient tout aussi précises. « Si vous utilisez une cuisinière GE, c'est deux heures à 200 degrés », pourraient dire les notes, rit Trisha. Les filles continuent toutes les deux à préparer les recettes qu'elles ont apprises de maman et de grand-mère, comme un tarte sablée à la fraise c'est beau, simple et qui rappelle « un biscuit géant ! rit Beth.

Lorsque les sœurs ont découvert les dessins simples et élégants de Gwendolyn, elles ont été ravies de les partager avec Wayne Maness, le vice-président du développement de produits de Williams Sonoma. Les plans dessinés à la main ont été l'étincelle de la Collection de dessus de table Gwendolyn.

"Je pense qu'elle adorerait cette collection", dit Beth. « Elle aimait un plat simple et élégant. Cette ligne me rappelle ce qu'elle possédait. Trisha ajoute: "Je pense qu'elle serait flattée d'être dans Williams Sonoma, c'est vraiment le nec plus ultra."

Trisha se souvient que lorsqu'elle a épousé Garth il y a 15 ans, elle a demandé à sa mère de faire le gâteau. Gwendolyn a d'abord refusé, avec un "Je ne fais plus ça". Trisha a promis que cela pourrait être simple – quelque chose de petit pour les amis et la famille – et Gwendolyn a accepté. Puis elle a fait un gâteau à cinq étages et, se souvient Trisha, « c'était fabuleux. Gwen était un super-héros. Maman a même donné à Trisha les mariés qui étaient sur sa gâteau de mariage. Cela signifiait le monde pour sa fille.

Cette collection signifie aussi beaucoup pour les filles, qui l'utiliseront à la maison tous les jours. « C'est une autre façon de lui rendre hommage », déclare Trisha. "Ce sont le genre de pièces qui peuvent devenir votre tradition familiale.”


Trisha Yearwood se souvient de sa mère de la plus belle des manières

Plusieurs Grammys. UNE A regarder Réseau alimentaire émission de télévision. Voir Trisha Bois de l'Année en action est de voir une femme incroyable en action. Il n'est donc pas surprenant d'apprendre qu'une femme tout aussi incroyable l'a inspirée. Nous sommes ravis d'annoncer une nouvelle collection de table appelée « Gwendolyn », une ligne de vaisselle élégante et quotidienne basée sur les gâteaux de mariage que la mère de Trisha, Gwendolyn, a préparés lorsque ses filles étaient jeunes.

À Regardez Trisha et sa sœur Beth se souviennent du travail acharné de leur mère et de voir le vaisselle en boucle, raffinée et fantaisiste qui a résulté de leur collaboration avec Williams Sonoma—est voir deux filles leur défunte maman, qu'ils appellent leur "héros". Voici un peu plus sur Gwendolyn, dont la signature - non retouchée, car son écriture était impeccable - marque chaque tasse, soucoupe et assiette de cette nouvelle ligne époustouflante.

« Sans peur », se souvient Trisha. Si elle était toujours là, "Maman serait la star de sa propre émission de cuisine." Gwendolyn a pris une pause dans son travail d'enseignante pour rester à la maison avec eux avant d'aller à l'école primaire, mais elle s'est beaucoup occupée au-delà du travail déjà intimidant d'élever deux enfants. Elle était couturière et confectionneuse de gâteaux de mariage, entre autres.

Beth se souvient d'un mariage dont maman Gwendolyn avait fait le gâteau. Cela ne suffisait pas. "Je me souviens qu'elle faisait une robe à porter à ce mariage !

Elles ont appris à cuisiner de maman et de leur grand-mère, et les sœurs entretiennent une relation culinaire particulière. « Nous avons un raccourci dans la cuisine », rigolent-ils. "Nous avons été [là] ensemble toute notre vie - nous savons en quelque sorte ce que l'autre va faire!"

"Notre maman nous a encouragés à entrer, à y faire des biscuits, à se salir les mains", détaille Trisha. “Je pense que c'est pourquoi nous cuisinons tous les deux maintenant pour nos familles, parce que nous étions tous les deux encouragés à le faire.”

Après tout, ils ont commencé jeunes, lorsque Gwendolyn a lancé une petite entreprise pour gagner de l'argent supplémentaire en fabriquant des gâteaux pour les mariages et les anniversaires. Les petites filles s'émerveilleraient de ses treillis de cœur et de ses cloches en sucre faits à la main - "Elle était la reine!" rit Trisha.

Ils se souviennent aussi d'avoir aidé à promener le gâteau de mariage, en morceaux, jusqu'à la cérémonie. « Beth était plus âgée et plus responsable », s'amuse Trisha. "Elle porterait le dessus", qui n'était pas "réparable", comme les morceaux du milieu du gâteau en couches, que la jeune Trisha était autorisée à porter.

Trisha se souvient que sa mère, également couturière d'élite, avait l'habitude de confectionner ses costumes pour des spectacles en un clin d'œil. "Je dirais" je veux une belle veste ajustée avec des franges ", et elle le ferait sans motif", se souvient la chanteuse.

The two girls thought their Mom threw together gorgeous five-layer wedding cakes without a plan, too, but after Gwendolyn passed, they found magazines with sketches tucked into them. She’d thought through every single cake, flourish, and bell. The third-grade teacher had handwriting that made her thank-you note recipients—she sent many—tuck them away for safekeeping. (That includes Trisha’s husband, Garth Brooks!) That’s why her lovely signature now adorns each piece.

Gwendolyn’s recipes, which she kept in a shoebox, were equally precise. “If using a GE range, it’s two hours at 200 degrees,” the notes might say, laughs Trisha. The girls both continue to make the recipes they learned from Mom and Grandma—like a strawberry shortcake that is beautiful, simple and reminiscent of “a giant biscuit!” laughs Beth.

When the sisters found Gwendolyn’s simple, elegant drawings, they were thrilled to share them with Wayne Maness, the Williams Sonoma Vice President of Product Development. The hand-drawn blueprints were the spark for the Gwendolyn tabletop collection.

“I think she’d love this collection,” says Beth. “She loved a simple, elegant dish. This line reminds me of what she owned.” Trisha adds, “I think she’d be flattered to be in Williams Sonoma—it’s the ultimate, really.”

Trisha remembers that when she married Garth 15 years ago, she asked her mother to make the cake. Gwendolyn at first declined, with an “I don’t do that any more.” Trisha promised it could be simple—something small for friends and family—and Gwendolyn agreed. Then she made a five-tier cake and, Trisha remembers, “it was fabulous. Gwen was a superhero.” Mom even gave Trisha the bride and groom that were on her wedding cake. It meant the world to her daughter.

Cette collection also means a lot to the girls, who will use it at home every day. “It’s another way to honor her,” says Trisha. “These are the kinds of pieces that can become your family tradition.”


Trisha Yearwood Remembers Her Mom in the Most Beautiful Way

Multiple Grammys. UNE must-watch Food Network TV show. To see Trisha Yearwood in action is to see an incredible woman in action. So it’s no surprise to learn that an equally incredible woman inspired her. We’re thrilled to announce a new tabletop collection called “Gwendolyn,” an elegant, everyday dinnerware line based on the wedding cakes Trisha’s mother, Gwendolyn, made when her girls were young.

To watch Trisha and her sister Beth recall their mom’s hard work—and to see the looping, whimsically refined plateware that resulted from their collaboration with Williams Sonoma—is to see two daughters missing their late Mom, who they call their “hero.” Here’s a bit more about Gwendolyn, whose signature—un-retouched, because her handwriting was flawless—marks every cup, saucer and plate in this knockout new line.

“Fearless,” remembers Trisha. If she was still here, “Mom would be the star of her own cooking show.” Gwendolyn took a break from her work as a teacher to stay home with them before the two of them attended grade school, but she kept plenty busy beyond the already-daunting work of raising two kids. She was a seamstress and a wedding cake maker, among many other things.

Beth recalls a wedding for which mom Gwendolyn had made the cake. That wasn’t enough. “I remember her making a dress to wear à that wedding!”

They learned to cook from Mom, and from their grandmother, and the sisters maintain a special cooking relationship. “We have a shorthand in the kitchen,” they laugh. “We’ve been [there] together our whole lives—we sorta know what the other one’s gonna do!”

“Our mom encouraged us to get in there, get in there and make biscuits, get your hands dirty,” elaborates Trisha. “I think that’s why we both cook now for our families, because we were both encouraged to.”

After all, they started young, when Gwendolyn launched a small business to pick up extra money by making cakes for weddings and birthdays. The little girls would marvel at her hand-made heart lattices and sugar bells—“She was the queen!” laughs Trisha.

They remember, too, helping walk the wedding cake, in pieces, to the ceremony. “Beth was older and more responsible,” laughs Trisha. “She’d carry the top,” which wasn’t “fixable,” like the middle pieces of the layer cake, which young Trisha was permitted to carry.

Trisha remembers that her mom—also a crack seamstress—used to pull together her costumes for shows in a flash. “I’d say ‘I want a nice fitted jacket with fringe,’ and she’d make it without a pattern,” the singer recalls.

The two girls thought their Mom threw together gorgeous five-layer wedding cakes without a plan, too, but after Gwendolyn passed, they found magazines with sketches tucked into them. She’d thought through every single cake, flourish, and bell. The third-grade teacher had handwriting that made her thank-you note recipients—she sent many—tuck them away for safekeeping. (That includes Trisha’s husband, Garth Brooks!) That’s why her lovely signature now adorns each piece.

Gwendolyn’s recipes, which she kept in a shoebox, were equally precise. “If using a GE range, it’s two hours at 200 degrees,” the notes might say, laughs Trisha. The girls both continue to make the recipes they learned from Mom and Grandma—like a strawberry shortcake that is beautiful, simple and reminiscent of “a giant biscuit!” laughs Beth.

When the sisters found Gwendolyn’s simple, elegant drawings, they were thrilled to share them with Wayne Maness, the Williams Sonoma Vice President of Product Development. The hand-drawn blueprints were the spark for the Gwendolyn tabletop collection.

“I think she’d love this collection,” says Beth. “She loved a simple, elegant dish. This line reminds me of what she owned.” Trisha adds, “I think she’d be flattered to be in Williams Sonoma—it’s the ultimate, really.”

Trisha remembers that when she married Garth 15 years ago, she asked her mother to make the cake. Gwendolyn at first declined, with an “I don’t do that any more.” Trisha promised it could be simple—something small for friends and family—and Gwendolyn agreed. Then she made a five-tier cake and, Trisha remembers, “it was fabulous. Gwen was a superhero.” Mom even gave Trisha the bride and groom that were on her wedding cake. It meant the world to her daughter.

Cette collection also means a lot to the girls, who will use it at home every day. “It’s another way to honor her,” says Trisha. “These are the kinds of pieces that can become your family tradition.”


Trisha Yearwood Remembers Her Mom in the Most Beautiful Way

Multiple Grammys. UNE must-watch Food Network TV show. To see Trisha Yearwood in action is to see an incredible woman in action. So it’s no surprise to learn that an equally incredible woman inspired her. We’re thrilled to announce a new tabletop collection called “Gwendolyn,” an elegant, everyday dinnerware line based on the wedding cakes Trisha’s mother, Gwendolyn, made when her girls were young.

To watch Trisha and her sister Beth recall their mom’s hard work—and to see the looping, whimsically refined plateware that resulted from their collaboration with Williams Sonoma—is to see two daughters missing their late Mom, who they call their “hero.” Here’s a bit more about Gwendolyn, whose signature—un-retouched, because her handwriting was flawless—marks every cup, saucer and plate in this knockout new line.

“Fearless,” remembers Trisha. If she was still here, “Mom would be the star of her own cooking show.” Gwendolyn took a break from her work as a teacher to stay home with them before the two of them attended grade school, but she kept plenty busy beyond the already-daunting work of raising two kids. She was a seamstress and a wedding cake maker, among many other things.

Beth recalls a wedding for which mom Gwendolyn had made the cake. That wasn’t enough. “I remember her making a dress to wear à that wedding!”

They learned to cook from Mom, and from their grandmother, and the sisters maintain a special cooking relationship. “We have a shorthand in the kitchen,” they laugh. “We’ve been [there] together our whole lives—we sorta know what the other one’s gonna do!”

“Our mom encouraged us to get in there, get in there and make biscuits, get your hands dirty,” elaborates Trisha. “I think that’s why we both cook now for our families, because we were both encouraged to.”

After all, they started young, when Gwendolyn launched a small business to pick up extra money by making cakes for weddings and birthdays. The little girls would marvel at her hand-made heart lattices and sugar bells—“She was the queen!” laughs Trisha.

They remember, too, helping walk the wedding cake, in pieces, to the ceremony. “Beth was older and more responsible,” laughs Trisha. “She’d carry the top,” which wasn’t “fixable,” like the middle pieces of the layer cake, which young Trisha was permitted to carry.

Trisha remembers that her mom—also a crack seamstress—used to pull together her costumes for shows in a flash. “I’d say ‘I want a nice fitted jacket with fringe,’ and she’d make it without a pattern,” the singer recalls.

The two girls thought their Mom threw together gorgeous five-layer wedding cakes without a plan, too, but after Gwendolyn passed, they found magazines with sketches tucked into them. She’d thought through every single cake, flourish, and bell. The third-grade teacher had handwriting that made her thank-you note recipients—she sent many—tuck them away for safekeeping. (That includes Trisha’s husband, Garth Brooks!) That’s why her lovely signature now adorns each piece.

Gwendolyn’s recipes, which she kept in a shoebox, were equally precise. “If using a GE range, it’s two hours at 200 degrees,” the notes might say, laughs Trisha. The girls both continue to make the recipes they learned from Mom and Grandma—like a strawberry shortcake that is beautiful, simple and reminiscent of “a giant biscuit!” laughs Beth.

When the sisters found Gwendolyn’s simple, elegant drawings, they were thrilled to share them with Wayne Maness, the Williams Sonoma Vice President of Product Development. The hand-drawn blueprints were the spark for the Gwendolyn tabletop collection.

“I think she’d love this collection,” says Beth. “She loved a simple, elegant dish. This line reminds me of what she owned.” Trisha adds, “I think she’d be flattered to be in Williams Sonoma—it’s the ultimate, really.”

Trisha remembers that when she married Garth 15 years ago, she asked her mother to make the cake. Gwendolyn at first declined, with an “I don’t do that any more.” Trisha promised it could be simple—something small for friends and family—and Gwendolyn agreed. Then she made a five-tier cake and, Trisha remembers, “it was fabulous. Gwen was a superhero.” Mom even gave Trisha the bride and groom that were on her wedding cake. It meant the world to her daughter.

Cette collection also means a lot to the girls, who will use it at home every day. “It’s another way to honor her,” says Trisha. “These are the kinds of pieces that can become your family tradition.”


Trisha Yearwood Remembers Her Mom in the Most Beautiful Way

Multiple Grammys. UNE must-watch Food Network TV show. To see Trisha Yearwood in action is to see an incredible woman in action. So it’s no surprise to learn that an equally incredible woman inspired her. We’re thrilled to announce a new tabletop collection called “Gwendolyn,” an elegant, everyday dinnerware line based on the wedding cakes Trisha’s mother, Gwendolyn, made when her girls were young.

To watch Trisha and her sister Beth recall their mom’s hard work—and to see the looping, whimsically refined plateware that resulted from their collaboration with Williams Sonoma—is to see two daughters missing their late Mom, who they call their “hero.” Here’s a bit more about Gwendolyn, whose signature—un-retouched, because her handwriting was flawless—marks every cup, saucer and plate in this knockout new line.

“Fearless,” remembers Trisha. If she was still here, “Mom would be the star of her own cooking show.” Gwendolyn took a break from her work as a teacher to stay home with them before the two of them attended grade school, but she kept plenty busy beyond the already-daunting work of raising two kids. She was a seamstress and a wedding cake maker, among many other things.

Beth recalls a wedding for which mom Gwendolyn had made the cake. That wasn’t enough. “I remember her making a dress to wear à that wedding!”

They learned to cook from Mom, and from their grandmother, and the sisters maintain a special cooking relationship. “We have a shorthand in the kitchen,” they laugh. “We’ve been [there] together our whole lives—we sorta know what the other one’s gonna do!”

“Our mom encouraged us to get in there, get in there and make biscuits, get your hands dirty,” elaborates Trisha. “I think that’s why we both cook now for our families, because we were both encouraged to.”

After all, they started young, when Gwendolyn launched a small business to pick up extra money by making cakes for weddings and birthdays. The little girls would marvel at her hand-made heart lattices and sugar bells—“She was the queen!” laughs Trisha.

They remember, too, helping walk the wedding cake, in pieces, to the ceremony. “Beth was older and more responsible,” laughs Trisha. “She’d carry the top,” which wasn’t “fixable,” like the middle pieces of the layer cake, which young Trisha was permitted to carry.

Trisha remembers that her mom—also a crack seamstress—used to pull together her costumes for shows in a flash. “I’d say ‘I want a nice fitted jacket with fringe,’ and she’d make it without a pattern,” the singer recalls.

The two girls thought their Mom threw together gorgeous five-layer wedding cakes without a plan, too, but after Gwendolyn passed, they found magazines with sketches tucked into them. She’d thought through every single cake, flourish, and bell. The third-grade teacher had handwriting that made her thank-you note recipients—she sent many—tuck them away for safekeeping. (That includes Trisha’s husband, Garth Brooks!) That’s why her lovely signature now adorns each piece.

Gwendolyn’s recipes, which she kept in a shoebox, were equally precise. “If using a GE range, it’s two hours at 200 degrees,” the notes might say, laughs Trisha. The girls both continue to make the recipes they learned from Mom and Grandma—like a strawberry shortcake that is beautiful, simple and reminiscent of “a giant biscuit!” laughs Beth.

When the sisters found Gwendolyn’s simple, elegant drawings, they were thrilled to share them with Wayne Maness, the Williams Sonoma Vice President of Product Development. The hand-drawn blueprints were the spark for the Gwendolyn tabletop collection.

“I think she’d love this collection,” says Beth. “She loved a simple, elegant dish. This line reminds me of what she owned.” Trisha adds, “I think she’d be flattered to be in Williams Sonoma—it’s the ultimate, really.”

Trisha remembers that when she married Garth 15 years ago, she asked her mother to make the cake. Gwendolyn at first declined, with an “I don’t do that any more.” Trisha promised it could be simple—something small for friends and family—and Gwendolyn agreed. Then she made a five-tier cake and, Trisha remembers, “it was fabulous. Gwen was a superhero.” Mom even gave Trisha the bride and groom that were on her wedding cake. It meant the world to her daughter.

Cette collection also means a lot to the girls, who will use it at home every day. “It’s another way to honor her,” says Trisha. “These are the kinds of pieces that can become your family tradition.”


Trisha Yearwood Remembers Her Mom in the Most Beautiful Way

Multiple Grammys. UNE must-watch Food Network TV show. To see Trisha Yearwood in action is to see an incredible woman in action. So it’s no surprise to learn that an equally incredible woman inspired her. We’re thrilled to announce a new tabletop collection called “Gwendolyn,” an elegant, everyday dinnerware line based on the wedding cakes Trisha’s mother, Gwendolyn, made when her girls were young.

To watch Trisha and her sister Beth recall their mom’s hard work—and to see the looping, whimsically refined plateware that resulted from their collaboration with Williams Sonoma—is to see two daughters missing their late Mom, who they call their “hero.” Here’s a bit more about Gwendolyn, whose signature—un-retouched, because her handwriting was flawless—marks every cup, saucer and plate in this knockout new line.

“Fearless,” remembers Trisha. If she was still here, “Mom would be the star of her own cooking show.” Gwendolyn took a break from her work as a teacher to stay home with them before the two of them attended grade school, but she kept plenty busy beyond the already-daunting work of raising two kids. She was a seamstress and a wedding cake maker, among many other things.

Beth recalls a wedding for which mom Gwendolyn had made the cake. That wasn’t enough. “I remember her making a dress to wear à that wedding!”

They learned to cook from Mom, and from their grandmother, and the sisters maintain a special cooking relationship. “We have a shorthand in the kitchen,” they laugh. “We’ve been [there] together our whole lives—we sorta know what the other one’s gonna do!”

“Our mom encouraged us to get in there, get in there and make biscuits, get your hands dirty,” elaborates Trisha. “I think that’s why we both cook now for our families, because we were both encouraged to.”

After all, they started young, when Gwendolyn launched a small business to pick up extra money by making cakes for weddings and birthdays. The little girls would marvel at her hand-made heart lattices and sugar bells—“She was the queen!” laughs Trisha.

They remember, too, helping walk the wedding cake, in pieces, to the ceremony. “Beth was older and more responsible,” laughs Trisha. “She’d carry the top,” which wasn’t “fixable,” like the middle pieces of the layer cake, which young Trisha was permitted to carry.

Trisha remembers that her mom—also a crack seamstress—used to pull together her costumes for shows in a flash. “I’d say ‘I want a nice fitted jacket with fringe,’ and she’d make it without a pattern,” the singer recalls.

The two girls thought their Mom threw together gorgeous five-layer wedding cakes without a plan, too, but after Gwendolyn passed, they found magazines with sketches tucked into them. She’d thought through every single cake, flourish, and bell. The third-grade teacher had handwriting that made her thank-you note recipients—she sent many—tuck them away for safekeeping. (That includes Trisha’s husband, Garth Brooks!) That’s why her lovely signature now adorns each piece.

Gwendolyn’s recipes, which she kept in a shoebox, were equally precise. “If using a GE range, it’s two hours at 200 degrees,” the notes might say, laughs Trisha. The girls both continue to make the recipes they learned from Mom and Grandma—like a strawberry shortcake that is beautiful, simple and reminiscent of “a giant biscuit!” laughs Beth.

When the sisters found Gwendolyn’s simple, elegant drawings, they were thrilled to share them with Wayne Maness, the Williams Sonoma Vice President of Product Development. The hand-drawn blueprints were the spark for the Gwendolyn tabletop collection.

“I think she’d love this collection,” says Beth. “She loved a simple, elegant dish. This line reminds me of what she owned.” Trisha adds, “I think she’d be flattered to be in Williams Sonoma—it’s the ultimate, really.”

Trisha remembers that when she married Garth 15 years ago, she asked her mother to make the cake. Gwendolyn at first declined, with an “I don’t do that any more.” Trisha promised it could be simple—something small for friends and family—and Gwendolyn agreed. Then she made a five-tier cake and, Trisha remembers, “it was fabulous. Gwen was a superhero.” Mom even gave Trisha the bride and groom that were on her wedding cake. It meant the world to her daughter.

Cette collection also means a lot to the girls, who will use it at home every day. “It’s another way to honor her,” says Trisha. “These are the kinds of pieces that can become your family tradition.”


Trisha Yearwood Remembers Her Mom in the Most Beautiful Way

Multiple Grammys. UNE must-watch Food Network TV show. To see Trisha Yearwood in action is to see an incredible woman in action. So it’s no surprise to learn that an equally incredible woman inspired her. We’re thrilled to announce a new tabletop collection called “Gwendolyn,” an elegant, everyday dinnerware line based on the wedding cakes Trisha’s mother, Gwendolyn, made when her girls were young.

To watch Trisha and her sister Beth recall their mom’s hard work—and to see the looping, whimsically refined plateware that resulted from their collaboration with Williams Sonoma—is to see two daughters missing their late Mom, who they call their “hero.” Here’s a bit more about Gwendolyn, whose signature—un-retouched, because her handwriting was flawless—marks every cup, saucer and plate in this knockout new line.

“Fearless,” remembers Trisha. If she was still here, “Mom would be the star of her own cooking show.” Gwendolyn took a break from her work as a teacher to stay home with them before the two of them attended grade school, but she kept plenty busy beyond the already-daunting work of raising two kids. She was a seamstress and a wedding cake maker, among many other things.

Beth recalls a wedding for which mom Gwendolyn had made the cake. That wasn’t enough. “I remember her making a dress to wear à that wedding!”

They learned to cook from Mom, and from their grandmother, and the sisters maintain a special cooking relationship. “We have a shorthand in the kitchen,” they laugh. “We’ve been [there] together our whole lives—we sorta know what the other one’s gonna do!”

“Our mom encouraged us to get in there, get in there and make biscuits, get your hands dirty,” elaborates Trisha. “I think that’s why we both cook now for our families, because we were both encouraged to.”

After all, they started young, when Gwendolyn launched a small business to pick up extra money by making cakes for weddings and birthdays. The little girls would marvel at her hand-made heart lattices and sugar bells—“She was the queen!” laughs Trisha.

They remember, too, helping walk the wedding cake, in pieces, to the ceremony. “Beth was older and more responsible,” laughs Trisha. “She’d carry the top,” which wasn’t “fixable,” like the middle pieces of the layer cake, which young Trisha was permitted to carry.

Trisha remembers that her mom—also a crack seamstress—used to pull together her costumes for shows in a flash. “I’d say ‘I want a nice fitted jacket with fringe,’ and she’d make it without a pattern,” the singer recalls.

The two girls thought their Mom threw together gorgeous five-layer wedding cakes without a plan, too, but after Gwendolyn passed, they found magazines with sketches tucked into them. She’d thought through every single cake, flourish, and bell. The third-grade teacher had handwriting that made her thank-you note recipients—she sent many—tuck them away for safekeeping. (That includes Trisha’s husband, Garth Brooks!) That’s why her lovely signature now adorns each piece.

Gwendolyn’s recipes, which she kept in a shoebox, were equally precise. “If using a GE range, it’s two hours at 200 degrees,” the notes might say, laughs Trisha. The girls both continue to make the recipes they learned from Mom and Grandma—like a strawberry shortcake that is beautiful, simple and reminiscent of “a giant biscuit!” laughs Beth.

When the sisters found Gwendolyn’s simple, elegant drawings, they were thrilled to share them with Wayne Maness, the Williams Sonoma Vice President of Product Development. The hand-drawn blueprints were the spark for the Gwendolyn tabletop collection.

“I think she’d love this collection,” says Beth. “She loved a simple, elegant dish. This line reminds me of what she owned.” Trisha adds, “I think she’d be flattered to be in Williams Sonoma—it’s the ultimate, really.”

Trisha remembers that when she married Garth 15 years ago, she asked her mother to make the cake. Gwendolyn at first declined, with an “I don’t do that any more.” Trisha promised it could be simple—something small for friends and family—and Gwendolyn agreed. Then she made a five-tier cake and, Trisha remembers, “it was fabulous. Gwen was a superhero.” Mom even gave Trisha the bride and groom that were on her wedding cake. It meant the world to her daughter.

Cette collection also means a lot to the girls, who will use it at home every day. “It’s another way to honor her,” says Trisha. “These are the kinds of pieces that can become your family tradition.”


Voir la vidéo: RETOUR DE COURSES + IDEES MENUS: des repas pour toute la famille! (Janvier 2022).