Autre

Comment ce type a perdu près de 100 livres en mangeant de la pizza


Le pizzaiolo Pasquale Cozzolino a perdu 94 livres après avoir mangé une pizza margherita entière pour le déjeuner tous les jours

Un régime pizza qui marche ? C'est un miracle de Noël tardif !

Pasquale Cozzolino a accompli ce que la plupart d'entre nous ne peuvent que rêver de faire : il a réussi à perdre 94 livres en mangeant une pizza entière chaque jour pour le déjeuner. Début 2012, selon le New York Post, il pesait 370 livres et commençait à se sentir mal. En juin 2015, son médecin lui a dit qu'il avait besoin de perdre du poids ou qu'il finirait par avoir une crise cardiaque massive.

Cozzolino a coupé les bonbons et les sodas et s'est concentré sur la consommation de beaucoup de fruits et de légumes. Cependant, le point culminant de son régime alimentaire était de manger une pizza margherita tous les jours pour le déjeuner de Pizza Ribalta dans l'East Village, où il est le chef exécutif.

Cela semble inconcevable, mais Cozzolino explique que les pizzas nature de Ribalta sont en fait assez saines. La pâte est uniquement composée d'eau, de farine, de levure et de sel, sans beurre ni huile d'engraissement ajoutés. Les garnitures ne sont que des tomates fraîches, une fine couche de mozzarella et du basilic saupoudré. De plus, comme la pâte fermente pendant près de 36 heures, une grande partie des sucres naturels des glucides sont rongés. Par conséquent, une pizzeria ordinaire « tranche grasse » ne vous aiderait pas à obtenir les mêmes résultats, et peut même être pire.

Sept mois plus tard, la taille de Cozzolino a rétréci de 12 pouces et il pèse maintenant 276 livres en bonne santé pour son grand cadre de 6'6.

« Cela vous aide à éviter la malbouffe », a-t-il déclaré au New York Post. "Quand vous mangez une pizza, vous n'avez besoin de rien d'autre."

Cozzolino n'est en fait pas la première personne à avoir un grand succès avec un régime pizza. En octobre, nous avons signalé un cycliste de Floride qui a perdu 24 livres en ne subsistant que de pizza chargée de légumes.


Un homme a perdu près de 300 livres et attribue une perte de poids massive pour l'avoir aidé à vaincre le coronavirus et à trouver l'amour

Un homme obèse a perdu plus de 294 livres, ce qui l'a aidé à vaincre le coronavirus – et à trouver l'amour, dit-il.

Phil Kayes, 47 ans, avait été prévenu par des médecins que sa taille mettait tellement sa santé à rude épreuve qu'il aurait de la chance d'atteindre l'âge de 40 ans.

Kayes a déclaré qu'il s'était déjà résigné à "mourir seul" – mais attribue sa taille mince à l'avoir aidé à trouver l'amour. (SWNS)

Il pesait 520,5 livres à son plus gros – mais a maintenant réussi à réduire à un impressionnant 226 livres en seulement trois ans.

Kayes a déclaré qu'il avait été incité à agir après que sa mère eut reçu un diagnostic de cancer en phase terminale. Il s'est ensuite lancé dans son voyage de perte de poids, au cours duquel il a rencontré sa partenaire Nicole Mulholland.

Kayes a déclaré qu'il s'était déjà résigné à "mourir seul" – mais attribue sa taille mince à l'avoir aidé à trouver l'amour.

Le fonctionnaire, de Co. Down, en Irlande du Nord, pense également que sa perte de poids lui a peut-être sauvé la vie après avoir attrapé COVID-19.

Il a ajouté que sa survie était un "rappel opportun" à quel point sa santé est importante.

Kayes a été aidé dans sa transformation dramatique par Slimming World, qui l'a récemment couronné leur "Greatest Loser 2020".

Malgré son nom, le concours célèbre la personne ayant la perte de poids la plus élevée parmi tous les membres de la marque.

À son plus gros, Kayes souffrait d'une série d'autres problèmes de santé, notamment de la pression sur ses genoux et de l'apnée du sommeil. (SWNS)

Kayes a déclaré: "J'ai toujours été plus grand que mes pairs. Je me souviens à l'école d'avoir été appelé par mon professeur d'éducation physique pour être trop gros pour jouer au football.

"Le poids a vraiment commencé à s'accumuler quand j'ai commencé l'université.

"Ma taille signifiait que ma vie est devenue de plus en plus insulaire et j'ai inventé une variété d'excuses pour ne pas sortir.

"J'éviterais les rassemblements comme les fêtes et les mariages parce que je me sentais tellement mal à l'aise. Je savais que je ne rentrerais pas dans un siège d'avion, donc je n'ai jamais voyagé, même si je le voulais vraiment.

« À part mon travail de fonctionnaire, je ne faisais rien d'autre que me cacher et manger. C'était une période très solitaire.

À son plus lourd, Kayes souffrait d'une série d'autres problèmes de santé, notamment de la pression sur ses genoux et de l'apnée du sommeil.

Kayes s'est alors rendu compte qu'il devait faire quelque chose pour son poids lorsque sa mère a reçu un diagnostic de cancer en phase terminale. (SWNS)

Sa taille de chemise était un énorme XXXXXXXL, avec une taille de 68 pouces.

Mais sa principale inquiétude était que s'il mourait dans son sommeil, son corps lourd ne pourrait pas être enlevé car il vivait au troisième étage de la maison de ses parents.

Kayes s'est alors rendu compte qu'il devait faire quelque chose pour son poids lorsque sa mère a reçu un diagnostic de cancer en phase terminale.

Il a déclaré: "Maman faisait face à sa quatrième bataille contre le cancer qui s'est malheureusement avérée être la dernière.

"La nouvelle m'a en quelque sorte incité à agir et je savais que cette fois je devais essayer d'être en aussi bonne santé que possible - pas seulement pour elle mais pour moi aussi.

"Je craignais également que si ma mère décédait, je ne pourrais pas être l'un de ses porteurs, ce qui était déchirant.

Kayes attribue également sa perte de poids en l'aidant à rencontrer sa partenaire Nicole, qu'il a trouvée sur une application de rencontres en ligne. (SWNS)

"Elle est décédée en octobre 2017, date à laquelle j'avais perdu [70 livres]. Je sais qu'elle serait vraiment fière si elle pouvait me voir maintenant – plus de [294 livres] plus léger. "

Kayes est devenu beaucoup plus actif depuis qu'il a perdu tout son poids et a recommencé à faire du vélo après une absence de près de trois décennies de l'activité.

Il a déclaré: "Des années de surpoids ont vraiment fait des ravages sur mes genoux et j'avais l'habitude de prendre des médicaments tous les jours pour gérer la douleur.

"J'aurai toujours besoin d'une arthroplastie du genou à un moment donné, mais j'ai certainement retardé l'inévitable et rendu l'opération elle-même plus susceptible de réussir.

"Quand j'avais [518 livres], mon médecin m'a dit qu'il était trop risqué pour moi de me faire opérer parce que le calcul de l'anesthésie nécessaire pour quelqu'un de ma taille était si délicat.

"Maintenant, j'ai recommencé à faire du vélo, je peux marcher sans m'essouffler et j'aime aussi le yoga.

"C'est une vie complètement différente de celle que j'avais avant - une vie pleine d'opportunités, d'amis et d'aventures."

Kayes attribue également sa perte de poids en l'aidant à rencontrer sa partenaire Nicole, qu'il a trouvée sur une application de rencontres en ligne.

Kayes est devenue beaucoup plus active depuis qu'elle a perdu tout le poids - et a recommencé à faire du vélo après une absence de près de trois décennies de l'activité. (SWNS)

Il a déclaré: "De loin, la meilleure chose qui me soit arrivée depuis que je perds du poids est de rencontrer Nicole.

"Quand j'étais plus grand, je ne pouvais pas imaginer trouver l'amour et je me sentais résigné à mourir seul.

« Depuis notre rencontre, nous avons emménagé ensemble, nagé dans la mer Méditerranée, fait une visite à pied de Berlin et j'ai appris à conduire.

"Il y a beaucoup d'autres aventures que nous voulons cocher sur la liste et pour la première fois depuis longtemps, je suis enthousiasmé par l'avenir."


Un homme a perdu près de 300 livres et attribue une perte de poids massive pour l'avoir aidé à vaincre le coronavirus et à trouver l'amour

Un homme obèse a perdu plus de 294 livres, ce qui l'a aidé à vaincre le coronavirus – et à trouver l'amour, dit-il.

Phil Kayes, 47 ans, avait été averti par des médecins que sa taille mettait tellement sa santé à rude épreuve qu'il aurait de la chance d'atteindre l'âge de 40 ans.

Kayes a déclaré qu'il s'était déjà résigné à "mourir seul" – mais attribue sa taille mince à l'avoir aidé à trouver l'amour. (SWNS)

Il pesait 520,5 livres à son plus gros – mais a maintenant réussi à réduire à un impressionnant 226 livres en seulement trois ans.

Kayes a déclaré qu'il avait été incité à agir après que sa mère eut reçu un diagnostic de cancer en phase terminale. Il s'est ensuite lancé dans son voyage de perte de poids, au cours duquel il a rencontré sa partenaire Nicole Mulholland.

Kayes a déclaré qu'il s'était déjà résigné à "mourir seul" – mais attribue sa taille mince à l'avoir aidé à trouver l'amour.

Le fonctionnaire, de Co. Down, en Irlande du Nord, pense également que sa perte de poids lui a peut-être sauvé la vie après avoir attrapé COVID-19.

Il a ajouté que sa survie était un "rappel opportun" à quel point sa santé est importante.

Kayes a été aidé dans sa transformation dramatique par Slimming World, qui l'a récemment couronné leur "Greatest Loser 2020".

Malgré son nom, le concours célèbre la personne ayant la perte de poids la plus élevée parmi tous les membres de la marque.

À son plus gros, Kayes souffrait d'une série d'autres problèmes de santé, notamment de la pression sur ses genoux et de l'apnée du sommeil. (SWNS)

Kayes a déclaré: "J'ai toujours été plus grand que mes pairs. Je me souviens à l'école d'avoir été appelé par mon professeur d'éducation physique pour être trop gros pour jouer au football.

"Le poids a vraiment commencé à s'accumuler quand j'ai commencé l'université.

"Ma taille signifiait que ma vie est devenue de plus en plus insulaire et j'ai inventé une variété d'excuses pour ne pas sortir.

"J'éviterais les rassemblements comme les fêtes et les mariages parce que je me sentais tellement mal à l'aise. Je savais que je ne rentrerais pas dans un siège d'avion, donc je n'ai jamais voyagé, même si je le voulais vraiment.

« À part mon travail de fonctionnaire, je ne faisais rien d'autre que me cacher et manger. C'était une période très solitaire.

À son plus lourd, Kayes souffrait d'une série d'autres problèmes de santé, notamment de la pression sur ses genoux et de l'apnée du sommeil.

Kayes s'est alors rendu compte qu'il devait faire quelque chose pour son poids lorsque sa mère a reçu un diagnostic de cancer en phase terminale. (SWNS)

Sa taille de chemise était un énorme XXXXXXXL, avec une taille de 68 pouces.

Mais sa principale inquiétude était que s'il mourait dans son sommeil, son corps lourd ne pourrait pas être enlevé car il vivait au troisième étage de la maison de ses parents.

Kayes s'est alors rendu compte qu'il devait faire quelque chose pour son poids lorsque sa mère a reçu un diagnostic de cancer en phase terminale.

Il a déclaré: "Maman faisait face à sa quatrième bataille contre le cancer qui s'est malheureusement avérée être la dernière.

"La nouvelle m'a en quelque sorte incité à agir et je savais que cette fois je devais essayer d'être en aussi bonne santé que possible - pas seulement pour elle mais pour moi aussi.

"Je craignais également que si ma mère décédait, je ne pourrais pas être l'un de ses porteurs, ce qui était déchirant.

Kayes attribue également sa perte de poids en l'aidant à rencontrer sa partenaire Nicole, qu'il a trouvée sur une application de rencontres en ligne. (SWNS)

"Elle est décédée en octobre 2017, date à laquelle j'avais perdu [70 livres]. Je sais qu'elle serait vraiment fière si elle pouvait me voir maintenant – plus de [294 livres] plus léger. "

Kayes est devenu beaucoup plus actif depuis qu'il a perdu tout son poids et a recommencé à faire du vélo après une absence de près de trois décennies de l'activité.

Il a déclaré: "Des années de surpoids ont vraiment fait des ravages sur mes genoux et j'avais l'habitude de prendre des médicaments tous les jours pour gérer la douleur.

"J'aurai toujours besoin d'une arthroplastie du genou à un moment donné, mais j'ai certainement retardé l'inévitable et rendu l'opération elle-même plus susceptible de réussir.

"Quand j'avais [518 livres], mon médecin m'a dit que c'était trop risqué pour moi de me faire opérer parce que le calcul de l'anesthésie nécessaire pour quelqu'un de ma taille était si délicat.

"Maintenant, j'ai recommencé à faire du vélo, je peux marcher sans m'essouffler et j'aime aussi le yoga.

"C'est une vie complètement différente de celle que j'avais avant - une vie pleine d'opportunités, d'amis et d'aventures."

Kayes attribue également sa perte de poids en l'aidant à rencontrer sa partenaire Nicole, qu'il a trouvée sur une application de rencontres en ligne.

Kayes est devenue beaucoup plus active depuis qu'elle a perdu tout le poids - et a recommencé à faire du vélo après une absence de près de trois décennies de l'activité. (SWNS)

Il a déclaré: "De loin, la meilleure chose qui me soit arrivée depuis que je perds du poids est de rencontrer Nicole.

"Quand j'étais plus grand, je ne pouvais pas imaginer trouver l'amour et je me sentais résigné à mourir seul.

« Depuis notre rencontre, nous avons emménagé ensemble, nagé dans la mer Méditerranée, fait une visite à pied de Berlin et j'ai appris à conduire.

"Il y a beaucoup d'autres aventures que nous voulons cocher sur la liste et pour la première fois depuis longtemps, je suis enthousiasmé par l'avenir."


Un homme a perdu près de 300 livres et attribue une perte de poids massive pour l'avoir aidé à vaincre le coronavirus et à trouver l'amour

Un homme obèse a perdu plus de 294 livres, ce qui l'a aidé à vaincre le coronavirus – et à trouver l'amour, dit-il.

Phil Kayes, 47 ans, avait été prévenu par des médecins que sa taille mettait tellement sa santé à rude épreuve qu'il aurait de la chance d'atteindre l'âge de 40 ans.

Kayes a déclaré qu'il s'était déjà résigné à "mourir seul" – mais attribue sa taille mince à l'avoir aidé à trouver l'amour. (SWNS)

Il pesait 520,5 livres à son plus gros – mais a maintenant réussi à réduire à un impressionnant 226 livres en seulement trois ans.

Kayes a déclaré qu'il avait été incité à agir après que sa mère eut reçu un diagnostic de cancer en phase terminale. Il s'est ensuite lancé dans son voyage de perte de poids, au cours duquel il a rencontré sa partenaire Nicole Mulholland.

Kayes a déclaré qu'il s'était déjà résigné à "mourir seul" – mais attribue sa taille mince à l'avoir aidé à trouver l'amour.

Le fonctionnaire, de Co. Down, en Irlande du Nord, pense également que sa perte de poids lui a peut-être sauvé la vie après avoir attrapé COVID-19.

Il a ajouté que sa survie était un "rappel opportun" à quel point sa santé est importante.

Kayes a été aidé dans sa transformation dramatique par Slimming World, qui l'a récemment couronné leur "Greatest Loser 2020".

Malgré son nom, le concours célèbre la personne ayant la perte de poids la plus élevée parmi tous les membres de la marque.

À son plus lourd, Kayes souffrait d'une série d'autres problèmes de santé, notamment de la pression sur ses genoux et de l'apnée du sommeil. (SWNS)

Kayes a déclaré: "J'ai toujours été plus grand que mes pairs. Je me souviens à l'école d'avoir été appelé par mon professeur d'éducation physique pour être trop gros pour jouer au football.

"Le poids a vraiment commencé à s'accumuler quand j'ai commencé l'université.

"Ma taille signifiait que ma vie est devenue de plus en plus insulaire et j'ai inventé une variété d'excuses pour ne pas sortir.

"J'éviterais les rassemblements comme les fêtes et les mariages parce que je me sentais tellement mal à l'aise. Je savais que je ne rentrerais pas dans un siège d'avion, donc je n'ai jamais voyagé, même si je le voulais vraiment.

« À part mon travail de fonctionnaire, je ne faisais rien d'autre que me cacher et manger. C'était une période très solitaire.

À son plus gros, Kayes souffrait d'une série d'autres problèmes de santé, notamment de la pression sur ses genoux et de l'apnée du sommeil.

Kayes s'est alors rendu compte qu'il devait faire quelque chose pour son poids lorsque sa mère a reçu un diagnostic de cancer en phase terminale. (SWNS)

Sa taille de chemise était un énorme XXXXXXXL, avec une taille de 68 pouces.

Mais sa principale inquiétude était que s'il mourait dans son sommeil, son corps lourd ne pourrait pas être enlevé car il vivait au troisième étage de la maison de ses parents.

Kayes s'est alors rendu compte qu'il devait faire quelque chose pour son poids lorsque sa mère a reçu un diagnostic de cancer en phase terminale.

Il a déclaré: "Maman faisait face à sa quatrième bataille contre le cancer qui s'est malheureusement avérée être la dernière.

"La nouvelle m'a en quelque sorte incité à agir et je savais que cette fois je devais essayer d'être en aussi bonne santé que possible - pas seulement pour elle mais pour moi aussi.

"Je craignais également que si ma mère décédait, je ne pourrais pas être l'un de ses porteurs, ce qui était déchirant.

Kayes attribue également sa perte de poids en l'aidant à rencontrer sa partenaire Nicole, qu'il a trouvée sur une application de rencontres en ligne. (SWNS)

"Elle est décédée en octobre 2017, date à laquelle j'avais perdu [70 livres]. Je sais qu'elle serait vraiment fière si elle pouvait me voir maintenant – plus de [294 livres] plus léger. "

Kayes est devenu beaucoup plus actif depuis qu'il a perdu tout son poids et a recommencé à faire du vélo après une absence de près de trois décennies de l'activité.

Il a déclaré: "Des années de surpoids ont vraiment fait des ravages sur mes genoux et j'avais l'habitude de prendre des médicaments tous les jours pour gérer la douleur.

"J'aurai toujours besoin d'une arthroplastie du genou à un moment donné, mais j'ai certainement retardé l'inévitable et rendu l'opération elle-même plus susceptible de réussir.

"Quand j'avais [518 livres], mon médecin m'a dit qu'il était trop risqué pour moi de me faire opérer parce que le calcul de l'anesthésie nécessaire pour quelqu'un de ma taille était si délicat.

"Maintenant, j'ai recommencé à faire du vélo, je peux marcher sans m'essouffler et j'aime aussi le yoga.

"C'est une vie complètement différente de celle que j'avais avant - une vie pleine d'opportunités, d'amis et d'aventures."

Kayes attribue également sa perte de poids en l'aidant à rencontrer sa partenaire Nicole, qu'il a trouvée sur une application de rencontres en ligne.

Kayes est devenue beaucoup plus active depuis qu'elle a perdu tout le poids - et a recommencé à faire du vélo après une absence de près de trois décennies de l'activité. (SWNS)

Il a déclaré: "De loin, la meilleure chose qui me soit arrivée depuis que je perds du poids est de rencontrer Nicole.

"Quand j'étais plus grand, je ne pouvais pas imaginer trouver l'amour et je me sentais résigné à mourir seul.

« Depuis notre rencontre, nous avons emménagé ensemble, nagé dans la mer Méditerranée, fait une visite à pied de Berlin et j'ai appris à conduire.

"Il y a beaucoup d'autres aventures que nous voulons cocher sur la liste et pour la première fois depuis longtemps, je suis enthousiasmé par l'avenir."


Un homme a perdu près de 300 livres et attribue une perte de poids massive pour l'avoir aidé à vaincre le coronavirus et à trouver l'amour

Un homme obèse a perdu plus de 294 livres, ce qui l'a aidé à vaincre le coronavirus – et à trouver l'amour, dit-il.

Phil Kayes, 47 ans, avait été prévenu par des médecins que sa taille mettait tellement sa santé à rude épreuve qu'il aurait de la chance d'atteindre l'âge de 40 ans.

Kayes a déclaré qu'il s'était déjà résigné à "mourir seul" – mais attribue sa taille mince à l'avoir aidé à trouver l'amour. (SWNS)

Il pesait 520,5 livres à son plus gros – mais a maintenant réussi à réduire à un impressionnant 226 livres en seulement trois ans.

Kayes a déclaré qu'il avait été incité à agir après que sa mère eut reçu un diagnostic de cancer en phase terminale. Il s'est ensuite lancé dans son voyage de perte de poids, au cours duquel il a rencontré sa partenaire Nicole Mulholland.

Kayes a déclaré qu'il s'était déjà résigné à "mourir seul" – mais attribue sa taille mince à l'avoir aidé à trouver l'amour.

Le fonctionnaire, de Co. Down, en Irlande du Nord, pense également que sa perte de poids lui a peut-être sauvé la vie après avoir attrapé COVID-19.

Il a ajouté que sa survie était un "rappel opportun" à quel point sa santé est importante.

Kayes a été aidé dans sa transformation dramatique par Slimming World, qui l'a récemment couronné leur "Greatest Loser 2020".

Malgré son nom, le concours célèbre la personne ayant la perte de poids la plus élevée parmi tous les membres de la marque.

À son plus gros, Kayes souffrait d'une série d'autres problèmes de santé, notamment de la pression sur ses genoux et de l'apnée du sommeil. (SWNS)

Kayes a déclaré: "J'ai toujours été plus grand que mes pairs. Je me souviens à l'école d'avoir été appelé par mon professeur d'éducation physique pour être trop gros pour jouer au football.

"Le poids a vraiment commencé à s'accumuler quand j'ai commencé l'université.

"Ma taille signifiait que ma vie est devenue de plus en plus insulaire et j'ai inventé une variété d'excuses pour ne pas sortir.

"J'éviterais les rassemblements comme les fêtes et les mariages parce que je me sentais tellement mal à l'aise. Je savais que je ne rentrerais pas dans un siège d'avion, donc je n'ai jamais voyagé, même si je le voulais vraiment.

« À part mon travail de fonctionnaire, je ne faisais rien d'autre que me cacher et manger. C'était une période très solitaire.

À son plus lourd, Kayes souffrait d'une série d'autres problèmes de santé, notamment de la pression sur ses genoux et de l'apnée du sommeil.

Kayes s'est alors rendu compte qu'il devait faire quelque chose pour son poids lorsque sa mère a reçu un diagnostic de cancer en phase terminale. (SWNS)

Sa taille de chemise était un énorme XXXXXXXL, avec une taille de 68 pouces.

Mais sa principale inquiétude était que s'il mourait dans son sommeil, son corps lourd ne pourrait pas être enlevé car il vivait au troisième étage de la maison de ses parents.

Kayes s'est alors rendu compte qu'il devait faire quelque chose pour son poids lorsque sa mère a reçu un diagnostic de cancer en phase terminale.

Il a déclaré: "Maman faisait face à sa quatrième bataille contre le cancer qui s'est malheureusement avérée être la dernière.

"La nouvelle m'a en quelque sorte incité à agir et je savais que cette fois je devais essayer d'être en aussi bonne santé que possible - pas seulement pour elle mais pour moi aussi.

"Je craignais également que si ma mère décédait, je ne pourrais pas être l'un de ses porteurs, ce qui était déchirant.

Kayes attribue également sa perte de poids en l'aidant à rencontrer sa partenaire Nicole, qu'il a trouvée sur une application de rencontres en ligne. (SWNS)

"Elle est décédée en octobre 2017, date à laquelle j'avais perdu [70 livres]. Je sais qu'elle serait vraiment fière si elle pouvait me voir maintenant - plus de [294 livres] plus léger. "

Kayes est devenu beaucoup plus actif depuis qu'il a perdu tout son poids et a recommencé à faire du vélo après une absence de près de trois décennies de l'activité.

Il a déclaré: "Des années de surpoids ont vraiment fait des ravages sur mes genoux et j'avais l'habitude de prendre des médicaments tous les jours pour gérer la douleur.

"J'aurai toujours besoin d'une arthroplastie du genou à un moment donné, mais j'ai certainement retardé l'inévitable et rendu l'opération elle-même plus susceptible de réussir.

"Quand j'avais [518 livres], mon médecin m'a dit que c'était trop risqué pour moi de me faire opérer parce que le calcul de l'anesthésie nécessaire pour quelqu'un de ma taille était si délicat.

"Maintenant, j'ai recommencé à faire du vélo, je peux marcher sans m'essouffler et j'aime aussi le yoga.

"C'est une vie complètement différente de celle que j'avais avant - une vie pleine d'opportunités, d'amis et d'aventures."

Kayes attribue également sa perte de poids en l'aidant à rencontrer sa partenaire Nicole, qu'il a trouvée sur une application de rencontres en ligne.

Kayes est devenue beaucoup plus active depuis qu'elle a perdu tout le poids - et a recommencé à faire du vélo après une absence de près de trois décennies de l'activité. (SWNS)

Il a déclaré: "De loin, la meilleure chose qui me soit arrivée depuis que je perds du poids est de rencontrer Nicole.

"Quand j'étais plus grand, je ne pouvais pas imaginer trouver l'amour et je me sentais résigné à mourir seul.

« Depuis notre rencontre, nous avons emménagé ensemble, nagé dans la mer Méditerranée, fait une visite à pied de Berlin et j'ai appris à conduire.

"Il y a beaucoup d'autres aventures que nous voulons cocher sur la liste et pour la première fois depuis longtemps, je suis enthousiasmé par l'avenir."


Un homme a perdu près de 300 livres et attribue une perte de poids massive pour l'avoir aidé à vaincre le coronavirus et à trouver l'amour

Un homme obèse a perdu plus de 294 livres, ce qui l'a aidé à vaincre le coronavirus – et à trouver l'amour, dit-il.

Phil Kayes, 47 ans, avait été averti par des médecins que sa taille mettait tellement sa santé à rude épreuve qu'il aurait de la chance d'atteindre l'âge de 40 ans.

Kayes a déclaré qu'il s'était déjà résigné à "mourir seul" – mais attribue sa taille mince à l'avoir aidé à trouver l'amour. (SWNS)

Il pesait 520,5 livres à son plus gros – mais a maintenant réussi à réduire à un impressionnant 226 livres en seulement trois ans.

Kayes a déclaré qu'il avait été incité à agir après que sa mère eut reçu un diagnostic de cancer en phase terminale. Il s'est ensuite lancé dans son voyage de perte de poids, au cours duquel il a rencontré sa partenaire Nicole Mulholland.

Kayes a déclaré qu'il s'était déjà résigné à "mourir seul" – mais attribue sa taille mince à l'avoir aidé à trouver l'amour.

Le fonctionnaire, de Co. Down, en Irlande du Nord, pense également que sa perte de poids lui a peut-être sauvé la vie après avoir attrapé COVID-19.

Il a ajouté que sa survie était un "rappel opportun" à quel point sa santé est importante.

Kayes a été aidé dans sa transformation dramatique par Slimming World, qui l'a récemment couronné leur "Greatest Loser 2020".

Malgré son nom, le concours célèbre la personne ayant la perte de poids la plus élevée parmi tous les membres de la marque.

À son plus gros, Kayes souffrait d'une série d'autres problèmes de santé, notamment de la pression sur ses genoux et de l'apnée du sommeil. (SWNS)

Kayes a déclaré: "J'ai toujours été plus grand que mes pairs. Je me souviens à l'école d'avoir été appelé par mon professeur d'éducation physique pour être trop gros pour jouer au football.

"Le poids a vraiment commencé à s'accumuler quand j'ai commencé l'université.

"Ma taille signifiait que ma vie est devenue de plus en plus insulaire et j'ai inventé une variété d'excuses pour ne pas sortir.

"J'éviterais les rassemblements comme les fêtes et les mariages parce que je me sentais tellement mal à l'aise. Je savais que je ne rentrerais pas dans un siège d'avion, donc je n'ai jamais voyagé, même si je le voulais vraiment.

« À part mon travail de fonctionnaire, je ne faisais rien d'autre que me cacher et manger. C'était une période très solitaire.

À son plus gros, Kayes souffrait d'une série d'autres problèmes de santé, notamment de la pression sur ses genoux et de l'apnée du sommeil.

Kayes s'est alors rendu compte qu'il devait faire quelque chose pour son poids lorsque sa mère a reçu un diagnostic de cancer en phase terminale. (SWNS)

Sa taille de chemise était un énorme XXXXXXXL, avec une taille de 68 pouces.

Mais sa principale inquiétude était que s'il mourait dans son sommeil, son corps lourd ne pourrait pas être enlevé car il vivait au troisième étage de la maison de ses parents.

Kayes s'est alors rendu compte qu'il devait faire quelque chose pour son poids lorsque sa mère a reçu un diagnostic de cancer en phase terminale.

Il a déclaré: "Maman faisait face à sa quatrième bataille contre le cancer qui s'est malheureusement avérée être la dernière.

"La nouvelle m'a en quelque sorte incité à agir et je savais que cette fois je devais essayer d'être en aussi bonne santé que possible - pas seulement pour elle mais pour moi aussi.

"Je craignais également que si ma mère décédait, je ne pourrais pas être l'un de ses porteurs, ce qui était déchirant.

Kayes attribue également sa perte de poids en l'aidant à rencontrer sa partenaire Nicole, qu'il a trouvée sur une application de rencontres en ligne. (SWNS)

"Elle est décédée en octobre 2017, date à laquelle j'avais perdu [70 livres]. Je sais qu'elle serait vraiment fière si elle pouvait me voir maintenant – plus de [294 livres] plus léger. "

Kayes est devenu beaucoup plus actif depuis qu'il a perdu tout son poids et a recommencé à faire du vélo après une absence de près de trois décennies de l'activité.

Il a déclaré: "Des années de surpoids ont vraiment fait des ravages sur mes genoux et j'avais l'habitude de prendre des médicaments tous les jours pour gérer la douleur.

"J'aurai toujours besoin d'une arthroplastie du genou à un moment donné, mais j'ai certainement retardé l'inévitable et rendu l'opération elle-même plus susceptible de réussir.

"Quand j'avais [518 livres], mon médecin m'a dit qu'il était trop risqué pour moi de me faire opérer parce que le calcul de l'anesthésie nécessaire pour quelqu'un de ma taille était si délicat.

"Maintenant, j'ai recommencé à faire du vélo, je peux marcher sans m'essouffler et j'aime aussi le yoga.

"C'est une vie complètement différente de celle que j'avais avant - une vie pleine d'opportunités, d'amis et d'aventures."

Kayes attribue également sa perte de poids en l'aidant à rencontrer sa partenaire Nicole, qu'il a trouvée sur une application de rencontres en ligne.

Kayes est devenue beaucoup plus active depuis qu'elle a perdu tout le poids - et a recommencé à faire du vélo après une absence de près de trois décennies de l'activité. (SWNS)

Il a déclaré: "De loin, la meilleure chose qui me soit arrivée depuis que je perds du poids est de rencontrer Nicole.

"Quand j'étais plus grand, je ne pouvais pas imaginer trouver l'amour et je me sentais résigné à mourir seul.

« Depuis notre rencontre, nous avons emménagé ensemble, nagé dans la mer Méditerranée, fait une visite à pied de Berlin et j'ai appris à conduire.

"Il y a beaucoup d'autres aventures que nous voulons cocher sur la liste et pour la première fois depuis longtemps, je suis enthousiasmé par l'avenir."


Un homme a perdu près de 300 livres et attribue une perte de poids massive pour l'avoir aidé à vaincre le coronavirus et à trouver l'amour

Un homme obèse a perdu plus de 294 livres, ce qui l'a aidé à vaincre le coronavirus – et à trouver l'amour, dit-il.

Phil Kayes, 47 ans, avait été averti par des médecins que sa taille mettait tellement sa santé à rude épreuve qu'il aurait de la chance d'atteindre l'âge de 40 ans.

Kayes a déclaré qu'il s'était déjà résigné à "mourir seul" – mais attribue sa taille mince à l'avoir aidé à trouver l'amour. (SWNS)

Il pesait 520,5 livres à son plus gros – mais a maintenant réussi à réduire à un impressionnant 226 livres en seulement trois ans.

Kayes a déclaré qu'il avait été incité à agir après que sa mère eut reçu un diagnostic de cancer en phase terminale. Il s'est ensuite lancé dans son voyage de perte de poids, au cours duquel il a rencontré sa partenaire Nicole Mulholland.

Kayes a déclaré qu'il s'était déjà résigné à "mourir seul" – mais attribue sa taille mince à l'avoir aidé à trouver l'amour.

Le fonctionnaire, de Co. Down, en Irlande du Nord, pense également que sa perte de poids lui a peut-être sauvé la vie après avoir attrapé COVID-19.

Il a ajouté que sa survie était un "rappel opportun" à quel point sa santé est importante.

Kayes a été aidé dans sa transformation dramatique par Slimming World, qui l'a récemment couronné leur "Greatest Loser 2020".

Malgré son nom, le concours célèbre la personne ayant la perte de poids la plus élevée parmi tous les membres de la marque.

À son plus lourd, Kayes souffrait d'une série d'autres problèmes de santé, notamment de la pression sur ses genoux et de l'apnée du sommeil. (SWNS)

Kayes a déclaré: "J'ai toujours été plus grand que mes pairs. Je me souviens à l'école d'avoir été appelé par mon professeur d'éducation physique pour être trop gros pour jouer au football.

"Le poids a vraiment commencé à s'accumuler quand j'ai commencé l'université.

"Ma taille signifiait que ma vie est devenue de plus en plus insulaire et j'ai inventé une variété d'excuses pour ne pas sortir.

"J'éviterais les rassemblements comme les fêtes et les mariages parce que je me sentais tellement mal à l'aise. Je savais que je ne rentrerais pas dans un siège d'avion, donc je n'ai jamais voyagé, même si je le voulais vraiment.

« À part mon travail de fonctionnaire, je ne faisais rien d'autre que me cacher et manger. C'était une période très solitaire.

À son plus gros, Kayes souffrait d'une série d'autres problèmes de santé, notamment de la pression sur ses genoux et de l'apnée du sommeil.

Kayes s'est alors rendu compte qu'il devait faire quelque chose pour son poids lorsque sa mère a reçu un diagnostic de cancer en phase terminale. (SWNS)

Sa taille de chemise était un énorme XXXXXXXL, avec une taille de 68 pouces.

Mais sa principale inquiétude était que s'il mourait dans son sommeil, son corps lourd ne pourrait pas être enlevé car il vivait au troisième étage de la maison de ses parents.

Kayes s'est alors rendu compte qu'il devait faire quelque chose pour son poids lorsque sa mère a reçu un diagnostic de cancer en phase terminale.

Il a déclaré: "Maman faisait face à sa quatrième bataille contre le cancer qui s'est malheureusement avérée être la dernière.

"La nouvelle m'a en quelque sorte incité à agir et je savais que cette fois je devais essayer d'être en aussi bonne santé que possible - pas seulement pour elle mais pour moi aussi.

"Je craignais également que si ma mère décédait, je ne pourrais pas être l'un de ses porteurs, ce qui était déchirant.

Kayes attribue également sa perte de poids en l'aidant à rencontrer sa partenaire Nicole, qu'il a trouvée sur une application de rencontres en ligne. (SWNS)

"Elle est décédée en octobre 2017, date à laquelle j'avais perdu [70 livres]. Je sais qu'elle serait vraiment fière si elle pouvait me voir maintenant - plus de [294 livres] plus léger. "

Kayes est devenu beaucoup plus actif depuis qu'il a perdu tout son poids et a recommencé à faire du vélo après une absence de près de trois décennies de l'activité.

Il a déclaré: "Des années de surpoids ont vraiment fait des ravages sur mes genoux et j'avais l'habitude de prendre des médicaments tous les jours pour gérer la douleur.

"J'aurai toujours besoin d'une arthroplastie du genou à un moment donné, mais j'ai certainement retardé l'inévitable et rendu l'opération elle-même plus susceptible de réussir.

"Quand j'avais [518 livres], mon médecin m'a dit que c'était trop risqué pour moi de me faire opérer parce que le calcul de l'anesthésie nécessaire pour quelqu'un de ma taille était si délicat.

"Maintenant, j'ai recommencé à faire du vélo, je peux marcher sans m'essouffler et j'aime aussi le yoga.

"C'est une vie complètement différente de celle que j'avais avant - une vie pleine d'opportunités, d'amis et d'aventures."

Kayes attribue également sa perte de poids en l'aidant à rencontrer sa partenaire Nicole, qu'il a trouvée sur une application de rencontres en ligne.

Kayes est devenue beaucoup plus active depuis qu'elle a perdu tout le poids - et a recommencé à faire du vélo après une absence de près de trois décennies de l'activité. (SWNS)

Il a déclaré: "De loin, la meilleure chose qui me soit arrivée depuis que je perds du poids est de rencontrer Nicole.

"Quand j'étais plus grand, je ne pouvais pas imaginer trouver l'amour et je me sentais résigné à mourir seul.

"Since meeting we’ve moved in together, swam in the Mediterranean Sea, been on a walking tour of Berlin and I’ve learned to drive.

"There are lots more adventures we want to tick off the list and for the first time in a long time, I’m excited about the future."


Man shed nearly 300 pounds, credits massive weight loss with helping him beat coronavirus, find love

An obese man has shed more than 294 pounds which has helped him beat coronavirus -- and find love, he says.

Phil Kayes, 47, had been warned by doctors that his size was putting such a strain on his health he would be lucky to reach the age of 40.

Kayes said he had previously resigned himself to "dying alone" - but credits his slim size with helping him find love. (SWNS)

He weighed 520.5 pounds at his biggest -- but has now managed to cut to an impressive 226 pounds in just three years.

Kayes said he was spurred into action after his mom was diagnosed with terminal cancer. He then embarked on his weight loss journey, during which met partner Nicole Mulholland.

Kayes said he had previously resigned himself to "dying alone" -- but credits his slim size with helping him find love.

The civil servant, from Co. Down, Northern Ireland, also believes his weight loss may have saved his life after he caught COVID-19.

He added that his survival was a "timely reminder" how important his health is.

Kayes was helped in his dramatic transformation by Slimming World, who recently crowned him their “Greatest Loser 2020.”

Despite its name, the competition celebrates the person with the highest weight loss among all the brand's members.

At his heaviest Kayes suffered a string of other health issues including pressure on his knees and sleep apnea. (SWNS)

Kayes said: "I was always bigger than my peers. I remember at school being called out by my PE teacher for being too big to play football.

"The weight really started to pile on though when I started university.

"My size meant that my life became increasingly insular and I made up a variety of excuses not to go out.

“I’d avoid gatherings like parties and weddings because I just felt so uncomfortable. I knew I wouldn’t fit into a plane seat so I never traveled, even though I really wanted to.

"Apart from my job as a civil servant, I didn’t really do anything except hide away and eat. It was a very lonely time."

At his heaviest Kayes suffered a string of other health issues including pressure on his knees and sleep apnea.

Kayes then realized he had to do something about his weight when his mother was diagnosed with terminal cancer. (SWNS)

His shirt size was a huge XXXXXXXXL, with a 68-inch waist.

But his main worry was that should he die in his sleep, his heavy body couldn’t be removed as he lived on the third floor of his parents’ house.

Kayes then realized he had to do something about his weight when his mother was diagnosed with terminal cancer.

He said: "Mom was facing her fourth cancer battle which sadly turned out to be her last.

"The news sort of spurred me into action and I knew this time I had to try and be as healthy as I could - not just for her but for me as well.

"I was also worried that if my mom did pass away, I wouldn’t be able to be one of her pallbearers, which was heartbreaking.

Kayes also credits his weight loss with helping him to meet partner Nicole, who he found on an online dating app. (SWNS)

"She died in October 2017, by which point I’d lost [70 pounds]. I know she’d be really proud if she could see me now -- more than [294 pounds] lighter."

Kayes has become much more active since losing all the weight -- and has started cycling again after a near three-decade absence from the activity.

He said: "Years of being overweight really took its toll on my knees and I used to take medication daily to manage the pain.

"I will still need a knee replacement at some stage, but I have certainly delayed the inevitable and made the operation itself more likely to be successful.

"When I was [518 pounds], my doctor told me it was too risky for me to have surgery because calculating the anesthetic needed for someone my size was so tricky.

"Now I’ve started cycling again, I can walk without getting out of breath and I also enjoy yoga.

"It’s a completely different life to the one I had before - one that is full of opportunities, friends and adventures."

Kayes also credits his weight loss with helping him to meet partner Nicole, who he found on an online dating app.

Kayes has become much more active since losing all the weight - and has started cycling again after a near three-decade absence from the activity. (SWNS)

He said: "By far the best thing that has happened to me since losing weight is meeting Nicole.

"When I was bigger I couldn’t imagine ever finding love and felt resigned to dying alone.

"Since meeting we’ve moved in together, swam in the Mediterranean Sea, been on a walking tour of Berlin and I’ve learned to drive.

"There are lots more adventures we want to tick off the list and for the first time in a long time, I’m excited about the future."


Man shed nearly 300 pounds, credits massive weight loss with helping him beat coronavirus, find love

An obese man has shed more than 294 pounds which has helped him beat coronavirus -- and find love, he says.

Phil Kayes, 47, had been warned by doctors that his size was putting such a strain on his health he would be lucky to reach the age of 40.

Kayes said he had previously resigned himself to "dying alone" - but credits his slim size with helping him find love. (SWNS)

He weighed 520.5 pounds at his biggest -- but has now managed to cut to an impressive 226 pounds in just three years.

Kayes said he was spurred into action after his mom was diagnosed with terminal cancer. He then embarked on his weight loss journey, during which met partner Nicole Mulholland.

Kayes said he had previously resigned himself to "dying alone" -- but credits his slim size with helping him find love.

The civil servant, from Co. Down, Northern Ireland, also believes his weight loss may have saved his life after he caught COVID-19.

He added that his survival was a "timely reminder" how important his health is.

Kayes was helped in his dramatic transformation by Slimming World, who recently crowned him their “Greatest Loser 2020.”

Despite its name, the competition celebrates the person with the highest weight loss among all the brand's members.

At his heaviest Kayes suffered a string of other health issues including pressure on his knees and sleep apnea. (SWNS)

Kayes said: "I was always bigger than my peers. I remember at school being called out by my PE teacher for being too big to play football.

"The weight really started to pile on though when I started university.

"My size meant that my life became increasingly insular and I made up a variety of excuses not to go out.

“I’d avoid gatherings like parties and weddings because I just felt so uncomfortable. I knew I wouldn’t fit into a plane seat so I never traveled, even though I really wanted to.

"Apart from my job as a civil servant, I didn’t really do anything except hide away and eat. It was a very lonely time."

At his heaviest Kayes suffered a string of other health issues including pressure on his knees and sleep apnea.

Kayes then realized he had to do something about his weight when his mother was diagnosed with terminal cancer. (SWNS)

His shirt size was a huge XXXXXXXXL, with a 68-inch waist.

But his main worry was that should he die in his sleep, his heavy body couldn’t be removed as he lived on the third floor of his parents’ house.

Kayes then realized he had to do something about his weight when his mother was diagnosed with terminal cancer.

He said: "Mom was facing her fourth cancer battle which sadly turned out to be her last.

"The news sort of spurred me into action and I knew this time I had to try and be as healthy as I could - not just for her but for me as well.

"I was also worried that if my mom did pass away, I wouldn’t be able to be one of her pallbearers, which was heartbreaking.

Kayes also credits his weight loss with helping him to meet partner Nicole, who he found on an online dating app. (SWNS)

"She died in October 2017, by which point I’d lost [70 pounds]. I know she’d be really proud if she could see me now -- more than [294 pounds] lighter."

Kayes has become much more active since losing all the weight -- and has started cycling again after a near three-decade absence from the activity.

He said: "Years of being overweight really took its toll on my knees and I used to take medication daily to manage the pain.

"I will still need a knee replacement at some stage, but I have certainly delayed the inevitable and made the operation itself more likely to be successful.

"When I was [518 pounds], my doctor told me it was too risky for me to have surgery because calculating the anesthetic needed for someone my size was so tricky.

"Now I’ve started cycling again, I can walk without getting out of breath and I also enjoy yoga.

"It’s a completely different life to the one I had before - one that is full of opportunities, friends and adventures."

Kayes also credits his weight loss with helping him to meet partner Nicole, who he found on an online dating app.

Kayes has become much more active since losing all the weight - and has started cycling again after a near three-decade absence from the activity. (SWNS)

He said: "By far the best thing that has happened to me since losing weight is meeting Nicole.

"When I was bigger I couldn’t imagine ever finding love and felt resigned to dying alone.

"Since meeting we’ve moved in together, swam in the Mediterranean Sea, been on a walking tour of Berlin and I’ve learned to drive.

"There are lots more adventures we want to tick off the list and for the first time in a long time, I’m excited about the future."


Man shed nearly 300 pounds, credits massive weight loss with helping him beat coronavirus, find love

An obese man has shed more than 294 pounds which has helped him beat coronavirus -- and find love, he says.

Phil Kayes, 47, had been warned by doctors that his size was putting such a strain on his health he would be lucky to reach the age of 40.

Kayes said he had previously resigned himself to "dying alone" - but credits his slim size with helping him find love. (SWNS)

He weighed 520.5 pounds at his biggest -- but has now managed to cut to an impressive 226 pounds in just three years.

Kayes said he was spurred into action after his mom was diagnosed with terminal cancer. He then embarked on his weight loss journey, during which met partner Nicole Mulholland.

Kayes said he had previously resigned himself to "dying alone" -- but credits his slim size with helping him find love.

The civil servant, from Co. Down, Northern Ireland, also believes his weight loss may have saved his life after he caught COVID-19.

He added that his survival was a "timely reminder" how important his health is.

Kayes was helped in his dramatic transformation by Slimming World, who recently crowned him their “Greatest Loser 2020.”

Despite its name, the competition celebrates the person with the highest weight loss among all the brand's members.

At his heaviest Kayes suffered a string of other health issues including pressure on his knees and sleep apnea. (SWNS)

Kayes said: "I was always bigger than my peers. I remember at school being called out by my PE teacher for being too big to play football.

"The weight really started to pile on though when I started university.

"My size meant that my life became increasingly insular and I made up a variety of excuses not to go out.

“I’d avoid gatherings like parties and weddings because I just felt so uncomfortable. I knew I wouldn’t fit into a plane seat so I never traveled, even though I really wanted to.

"Apart from my job as a civil servant, I didn’t really do anything except hide away and eat. It was a very lonely time."

At his heaviest Kayes suffered a string of other health issues including pressure on his knees and sleep apnea.

Kayes then realized he had to do something about his weight when his mother was diagnosed with terminal cancer. (SWNS)

His shirt size was a huge XXXXXXXXL, with a 68-inch waist.

But his main worry was that should he die in his sleep, his heavy body couldn’t be removed as he lived on the third floor of his parents’ house.

Kayes then realized he had to do something about his weight when his mother was diagnosed with terminal cancer.

He said: "Mom was facing her fourth cancer battle which sadly turned out to be her last.

"The news sort of spurred me into action and I knew this time I had to try and be as healthy as I could - not just for her but for me as well.

"I was also worried that if my mom did pass away, I wouldn’t be able to be one of her pallbearers, which was heartbreaking.

Kayes also credits his weight loss with helping him to meet partner Nicole, who he found on an online dating app. (SWNS)

"She died in October 2017, by which point I’d lost [70 pounds]. I know she’d be really proud if she could see me now -- more than [294 pounds] lighter."

Kayes has become much more active since losing all the weight -- and has started cycling again after a near three-decade absence from the activity.

He said: "Years of being overweight really took its toll on my knees and I used to take medication daily to manage the pain.

"I will still need a knee replacement at some stage, but I have certainly delayed the inevitable and made the operation itself more likely to be successful.

"When I was [518 pounds], my doctor told me it was too risky for me to have surgery because calculating the anesthetic needed for someone my size was so tricky.

"Now I’ve started cycling again, I can walk without getting out of breath and I also enjoy yoga.

"It’s a completely different life to the one I had before - one that is full of opportunities, friends and adventures."

Kayes also credits his weight loss with helping him to meet partner Nicole, who he found on an online dating app.

Kayes has become much more active since losing all the weight - and has started cycling again after a near three-decade absence from the activity. (SWNS)

He said: "By far the best thing that has happened to me since losing weight is meeting Nicole.

"When I was bigger I couldn’t imagine ever finding love and felt resigned to dying alone.

"Since meeting we’ve moved in together, swam in the Mediterranean Sea, been on a walking tour of Berlin and I’ve learned to drive.

"There are lots more adventures we want to tick off the list and for the first time in a long time, I’m excited about the future."


Man shed nearly 300 pounds, credits massive weight loss with helping him beat coronavirus, find love

An obese man has shed more than 294 pounds which has helped him beat coronavirus -- and find love, he says.

Phil Kayes, 47, had been warned by doctors that his size was putting such a strain on his health he would be lucky to reach the age of 40.

Kayes said he had previously resigned himself to "dying alone" - but credits his slim size with helping him find love. (SWNS)

He weighed 520.5 pounds at his biggest -- but has now managed to cut to an impressive 226 pounds in just three years.

Kayes said he was spurred into action after his mom was diagnosed with terminal cancer. He then embarked on his weight loss journey, during which met partner Nicole Mulholland.

Kayes said he had previously resigned himself to "dying alone" -- but credits his slim size with helping him find love.

The civil servant, from Co. Down, Northern Ireland, also believes his weight loss may have saved his life after he caught COVID-19.

He added that his survival was a "timely reminder" how important his health is.

Kayes was helped in his dramatic transformation by Slimming World, who recently crowned him their “Greatest Loser 2020.”

Despite its name, the competition celebrates the person with the highest weight loss among all the brand's members.

At his heaviest Kayes suffered a string of other health issues including pressure on his knees and sleep apnea. (SWNS)

Kayes said: "I was always bigger than my peers. I remember at school being called out by my PE teacher for being too big to play football.

"The weight really started to pile on though when I started university.

"My size meant that my life became increasingly insular and I made up a variety of excuses not to go out.

“I’d avoid gatherings like parties and weddings because I just felt so uncomfortable. I knew I wouldn’t fit into a plane seat so I never traveled, even though I really wanted to.

"Apart from my job as a civil servant, I didn’t really do anything except hide away and eat. It was a very lonely time."

At his heaviest Kayes suffered a string of other health issues including pressure on his knees and sleep apnea.

Kayes then realized he had to do something about his weight when his mother was diagnosed with terminal cancer. (SWNS)

His shirt size was a huge XXXXXXXXL, with a 68-inch waist.

But his main worry was that should he die in his sleep, his heavy body couldn’t be removed as he lived on the third floor of his parents’ house.

Kayes then realized he had to do something about his weight when his mother was diagnosed with terminal cancer.

He said: "Mom was facing her fourth cancer battle which sadly turned out to be her last.

"The news sort of spurred me into action and I knew this time I had to try and be as healthy as I could - not just for her but for me as well.

"I was also worried that if my mom did pass away, I wouldn’t be able to be one of her pallbearers, which was heartbreaking.

Kayes also credits his weight loss with helping him to meet partner Nicole, who he found on an online dating app. (SWNS)

"She died in October 2017, by which point I’d lost [70 pounds]. I know she’d be really proud if she could see me now -- more than [294 pounds] lighter."

Kayes has become much more active since losing all the weight -- and has started cycling again after a near three-decade absence from the activity.

He said: "Years of being overweight really took its toll on my knees and I used to take medication daily to manage the pain.

"I will still need a knee replacement at some stage, but I have certainly delayed the inevitable and made the operation itself more likely to be successful.

"When I was [518 pounds], my doctor told me it was too risky for me to have surgery because calculating the anesthetic needed for someone my size was so tricky.

"Now I’ve started cycling again, I can walk without getting out of breath and I also enjoy yoga.

"It’s a completely different life to the one I had before - one that is full of opportunities, friends and adventures."

Kayes also credits his weight loss with helping him to meet partner Nicole, who he found on an online dating app.

Kayes has become much more active since losing all the weight - and has started cycling again after a near three-decade absence from the activity. (SWNS)

He said: "By far the best thing that has happened to me since losing weight is meeting Nicole.

"When I was bigger I couldn’t imagine ever finding love and felt resigned to dying alone.

"Since meeting we’ve moved in together, swam in the Mediterranean Sea, been on a walking tour of Berlin and I’ve learned to drive.

"There are lots more adventures we want to tick off the list and for the first time in a long time, I’m excited about the future."