Autre

La police met en garde de ne pas manger de dindes à la poubelle


Un homme du Maine a sorti un tas d'oiseaux de la poubelle et les donne

Le temps des rêves

PSA : les dindes qui ont été jetées à la poubelle ne sont PROBABLEMENT pas bonnes à manger.

Le département de police de Falmouth Maine a publié une déclaration déroutante sur sa page Facebook le 20 novembre. "Si quelqu'un avait acquis un oiseau d'une manière non conventionnelle auprès de quelqu'un que vous ne connaissez pas, jetez-le et remplacez-le."

Ils ont révélé le drame étrange et troublant de la croisade douteuse d'un homme pour livrer des dindes à tous ceux qui en avaient besoin – en plongeant pour ces dindes au fond d'une benne à ordures locale.

L'homme a ensuite distribué les dindes à l'arrière de sa grosse camionnette. Cependant, il n'a pas dit aux destinataires d'où il les avait obtenus. Nous nous demandons comment les gens n'ont pas remarqué la nature gonflée et odorante de la volaille, puisque ils étaient probablement, eh bien… infects.

Une épicerie locale de Hannaford avait auparavant jeté environ 1 400 livres de viande – environ 75 à 80 dindes. Les oiseaux avaient « décongelé et gonflé » en raison de un dysfonctionnement du réfrigérateur et ont été jugés dangereux à manger.

Le plongeur de la benne à ordures leur est tombé dessus lors d'une invasion de déchets de routine, jetant autant d'oiseaux qu'il le pouvait dans sa camionnette. Il n'a fait payer personne pour avoir pris les dindes - il les a simplement données.

« Aussi bizarre que cela soit, nous étions juste inquiets pour des raisons de santé que quelqu'un a obtenu certaines de ces dindes », a déclaré le lieutenant John Kilbride. "Ce n'est pas une bonne idée de sortir quoi que ce soit de la benne à ordures et de le consommer."

La police a décidé de publier la déclaration parce qu'elle craignait sincèrement qu'un oiseau de benne à ordures ne soit passé inaperçu dans une maison familiale. "Les gens voudront peut-être vérifier s'il s'agit d'une dinde à la poubelle à côté de laquelle ils sont assis jeudi ou non", a conseillé Kilbride. « Il y a certainement des dindes à benne basculante qui pourraient être servies sur la table. »

Si votre dinde réussit le test, c'est-à-dire que vous l'avez achetée dans un boutique au lieu du bord de la route, voici 35 façons créatives de cuisiner l'oiseau pour votre dîner de Thanksgiving.


La police met en garde de ne pas manger de dindes à la poubelle - Recettes

Pendant cette période des fêtes de paix et de bonne volonté, n'importe qui peut sauver une dinde comme Lofty en choisissant un repas végétarien pour le festin des fêtes. Allez plus loin en faisant d'un régime végétarien votre résolution du Nouvel An, et vous sauverez des centaines de Loftys et Babes et d'autres animaux chers qui ne veulent pas mourir dans la nouvelle année !

Besoin de plus de motivation pour effacer les dindes, poulets, cochons et autres animaux de votre liste d'épicerie des fêtes ? En une seule étape, vous pouvez éliminer les soucis concernant votre tour de taille, en répondant aux visiteurs végétariens et à votre mauvaise conscience simplement en explorant des repas végétariens super savoureux.

Dans la nature, les dindes sont des oiseaux curieux et intelligents, mais lorsqu'elles sont élevées pour l'abattage, elles endurent des vies de souffrance et de morts terrifiantes.

Voici 10 bonnes raisons (sur un million !) de créer une nouvelle tradition en optant pour des plats végétariens en cette période des Fêtes.

1. Les dindes sont aussi des « gens »

Les dindes ont des personnalités, tout comme les chiens et les chats. Selon Tom Savage, scientifique avicole de l'Oregon State University, les dindes sont sociales et ludiques. Bien sûr, M. et Mme Wickersham, qui ont recueilli Geneviève, une dinde sauvée, pourraient vous le dire. Geneviève vient quand elle est appelée, aime la musique classique et danse à la flûte traversière. Les dindes adorent se faire caresser les plumes et « chanter » sur leurs airs préférés.

2. Les usines de la peur

Dans les élevages industriels, les dindes sont si serrées les unes contre les autres qu'il est presque impossible de battre des ailes ou d'étirer une patte. Pour éviter les combats induits par le stress, leurs becs sont souvent coupés avec une lame chauffée au rouge. À l'abattoir, les oiseaux sont assommés en plongeant leur tête dans un bain d'eau chargé électriquement, mais certains oiseaux ne sont pas rendus inconscients et sont ébouillantés à mort dans le bassin de plumaison.

3. Ne soyez pas une boule de beurre !

Il n'y a pas de fibres dans la viande de dinde, mais il y a du cholestérol et 83 mg dans une portion de 112 g, qui contient également 8,3 g de matières grasses, dont 2,4 g de graisses saturées. La dinde n'est pas un aliment « santé » par rapport aux aliments vraiment sains tels que les haricots, les légumes, les fruits, les céréales et les noix. Des recherches ont montré que les mangeurs de viande sont 50 % plus susceptibles de développer une maladie cardiaque et neuf fois plus susceptibles d'être obèses que les végétaliens.

4. Blues de la grippe aviaire

Les experts avertissent qu'une nouvelle souche virulente de grippe aviaire pourrait se propager aux humains. La cuisson d'une dinde peut tuer adéquatement les bactéries et les virus, mais même un peu de ce qui vous rend malade peut se cacher sur les planches à découper et les ustensiles et ainsi se propager aux mains ou aux aliments qui ne seront pas cuits.

5. Gâteries savoureuses sans dinde et sans cholestérol

Si vous voulez le goût de la dinde sans le dilemme éthique ou le cholestérol, il existe une multitude d'alternatives à la dinde, y compris la dinde Cheatin 'Roast de Redwood Foods et le rôti de célébration, qui sont déjà tranchés avec de la sauce et des saucisses gastronomiques enveloppées dans des tranches végétariennes de style Streaky. . Realeat Veggie Roast est livré avec une farce et peut être garni de bacon Cheatin 'de Redwood.

6. Envie de farce avec vos supergermes ?

Doser les dindes avec des antibiotiques pour contrôler les maladies qui se propagent rapidement dans des hangars sales et surpeuplés présente encore plus de risques pour les personnes qui les mangent. Les principales organisations de santé, y compris l'Organisation mondiale de la santé, ont averti qu'en donnant des médicaments puissants (via des produits d'origine animale) à des humains qui ne sont pas malades, l'industrie des animaux d'élevage crée des risques à long terme pour la santé humaine et propagera des bactéries résistantes aux antibiotiques. supergermes.

7. L'agriculture déloyale

Quiconque est passé par une ferme industrielle l'a probablement déjà senti à un kilomètre de distance. Les dindes et autres animaux élevés pour l'alimentation produisent des tonnes d'excréments, le tout sans bénéficier de systèmes de traitement des déchets. Le méthane produit par les déchets de dinde pollue l'air et contribue au réchauffement climatique.

8. Nourrir le monde

Des millions de personnes souffrent de la faim et de la soif dans les pays en développement tandis que les céréales et l'eau sont gaspillées dans les fermes industrielles du monde développé. Pourquoi devrions-nous donner du grain aux dindes pour produire de la viande alors que beaucoup plus de personnes pourraient être nourries si le grain leur était donné directement ?

9. Donnez aux dindes quelque chose à célébrer !

Avouons-le : si vous mangez une dinde, c'est un cadavre sur votre table, et si vous ne le mangez pas assez rapidement, il se décomposera. Est-ce vraiment ce que nous voulons comme pièce maîtresse d'un repas de fête : la carcasse d'un animal mort et en décomposition ? Noël est une période de paix et de bonne volonté, alors pourquoi ne pas étendre ces sentiments aux dindes également ?

10. Qu'est-ce qui vous embête ?

Il y a toutes sortes de bactéries tueuses présentes dans la chair de dinde, y compris la salmonelle et le campylobacter. La Food Standards Agency du gouvernement a rédigé un guide détaillé de 1 000 mots pour la cuisson des dindes dans le but de réduire le grand nombre de personnes qui contractent chaque année une intoxication alimentaire débilitante (et parfois mortelle).


La police met en garde de ne pas manger de dindes à la poubelle - Recettes

En cette période de paix et de bonne volonté, tout le monde peut sauver une dinde comme Lofty en choisissant un repas végétarien pour le festin des fêtes. Allez encore plus loin en faisant d'un régime végétarien votre résolution du Nouvel An, et vous sauverez des centaines de Loftys et Babes et d'autres animaux chers qui ne veulent pas mourir dans la nouvelle année !

Besoin de plus de motivation pour effacer les dindes, poulets, cochons et autres animaux de votre liste d'épicerie des fêtes ? En une seule étape, vous pouvez éliminer les soucis concernant votre tour de taille, en répondant aux visiteurs végétariens et à votre mauvaise conscience simplement en explorant des repas végétariens super savoureux.

Dans la nature, les dindes sont des oiseaux curieux et intelligents, mais lorsqu'elles sont élevées pour l'abattage, elles endurent des vies de souffrance et de morts terrifiantes.

Voici 10 bonnes raisons (sur un million !) de créer une nouvelle tradition en optant pour des plats végétariens en cette période des Fêtes.

1. Les dindes sont aussi des « gens »

Les dindes ont des personnalités, tout comme les chiens et les chats. Selon Tom Savage, scientifique avicole de l'Oregon State University, les dindes sont sociales et ludiques. Bien sûr, M. et Mme Wickersham, qui ont recueilli Geneviève, une dinde sauvée, pourraient vous le dire. Geneviève vient quand elle est appelée, aime la musique classique et danse à la flûte traversière. Les dindes adorent se faire caresser les plumes et « chanter » sur leurs airs préférés.

2. Les usines de la peur

Dans les élevages industriels, les dindes sont si serrées les unes contre les autres qu'il est presque impossible de battre des ailes ou d'étirer une patte. Pour éviter les combats induits par le stress, leurs becs sont souvent coupés avec une lame chauffée au rouge. A l'abattoir, les oiseaux sont assommés en plongeant leur tête dans un bain d'eau chargé électriquement, mais certains oiseaux ne sont pas rendus inconscients et sont ébouillantés à mort dans le bassin de plumaison.

3. Ne soyez pas une boule de beurre !

Il n'y a pas de fibres dans la viande de dinde, mais il y a du cholestérol et 83 mg dans une portion de 112 g, qui contient également 8,3 g de matières grasses, dont 2,4 g de graisses saturées. La dinde n'est pas un aliment « santé » par rapport aux aliments vraiment sains tels que les haricots, les légumes, les fruits, les céréales et les noix. Des recherches ont montré que les mangeurs de viande sont 50 % plus susceptibles de développer une maladie cardiaque et neuf fois plus susceptibles d'être obèses que les végétaliens.

4. Blues de la grippe aviaire

Les experts avertissent qu'une nouvelle souche virulente de grippe aviaire pourrait se propager aux humains. La cuisson d'une dinde peut tuer adéquatement les bactéries et les virus, mais même un peu de ce qui vous rend malade peut se cacher sur les planches à découper et les ustensiles et ainsi se propager aux mains ou aux aliments qui ne seront pas cuits.

5. Gâteries savoureuses sans dinde et sans cholestérol

Si vous voulez le goût de la dinde sans le dilemme éthique ou le cholestérol, il existe une multitude d'alternatives à la dinde, y compris la dinde Cheatin 'Roast de Redwood Foods et le rôti de célébration, qui sont déjà tranchés avec de la sauce et des saucisses gastronomiques enveloppées dans des tranches végétariennes de style Streaky. . Realeat Veggie Roast est livré avec une farce et peut être garni de bacon Cheatin 'de Redwood.

6. Envie de farce avec vos supergermes ?

Doser les dindes avec des antibiotiques pour contrôler les maladies qui se propagent rapidement dans des hangars sales et surpeuplés présente encore plus de risques pour les personnes qui les mangent. Les principales organisations de santé, y compris l'Organisation mondiale de la santé, ont averti qu'en donnant des médicaments puissants (via des produits d'origine animale) à des humains qui ne sont pas malades, l'industrie des animaux d'élevage crée des risques à long terme pour la santé humaine et propagera des bactéries résistantes aux antibiotiques. supergermes.

7. L'agriculture déloyale

Quiconque est passé par une ferme industrielle l'a probablement déjà senti à un kilomètre de distance. Les dindes et autres animaux élevés pour l'alimentation produisent des tonnes d'excréments, le tout sans bénéficier de systèmes de traitement des déchets. Le méthane produit par les déchets de dinde pollue l'air et contribue au réchauffement climatique.

8. Nourrir le monde

Des millions de personnes souffrent de la faim et de la soif dans les pays en développement tandis que les céréales et l'eau sont gaspillées dans les fermes industrielles du monde développé. Pourquoi devrions-nous donner du grain aux dindes pour produire de la viande alors que beaucoup plus de personnes pourraient être nourries si le grain leur était donné directement ?

9. Donnez aux dindes quelque chose à célébrer !

Avouons-le : si vous mangez une dinde, c'est un cadavre sur votre table, et si vous ne le mangez pas assez rapidement, il se décomposera. Est-ce vraiment ce que nous voulons comme pièce maîtresse d'un repas de fête : la carcasse d'un animal mort et en décomposition ? Noël est une période de paix et de bonne volonté, alors pourquoi ne pas étendre ces sentiments aux dindes également ?

10. Qu'est-ce qui vous embête ?

Il y a toutes sortes de bactéries tueuses présentes dans la chair de dinde, y compris la salmonelle et le campylobacter. La Food Standards Agency du gouvernement a rédigé un guide détaillé de 1 000 mots pour la cuisson des dindes dans le but de réduire le grand nombre de personnes qui contractent chaque année une intoxication alimentaire débilitante (et parfois mortelle).


La police met en garde de ne pas manger de dindes à la poubelle - Recettes

Pendant cette période des fêtes de paix et de bonne volonté, n'importe qui peut sauver une dinde comme Lofty en choisissant un repas végétarien pour le festin des fêtes. Allez plus loin en faisant d'un régime végétarien votre résolution du Nouvel An, et vous sauverez des centaines de Loftys et Babes et d'autres animaux chers qui ne veulent pas mourir dans la nouvelle année !

Besoin de plus de motivation pour effacer les dindes, poulets, cochons et autres animaux de votre liste d'épicerie des fêtes ? En une seule étape, vous pouvez éliminer les soucis concernant votre tour de taille, en répondant aux visiteurs végétariens et à votre mauvaise conscience simplement en explorant des repas végétariens super savoureux.

Dans la nature, les dindes sont des oiseaux curieux et intelligents, mais lorsqu'elles sont élevées pour l'abattage, elles endurent des vies de souffrance et de morts terrifiantes.

Voici 10 bonnes raisons (sur un million !) de créer une nouvelle tradition en optant pour des plats végétariens en cette période des Fêtes.

1. Les dindes sont aussi des « gens »

Les dindes ont des personnalités, tout comme les chiens et les chats. Selon Tom Savage, scientifique avicole de l'Oregon State University, les dindes sont sociales et ludiques. Bien sûr, M. et Mme Wickersham, qui ont recueilli Geneviève, une dinde sauvée, pourraient vous le dire. Geneviève vient quand elle est appelée, aime la musique classique et danse à la flûte traversière. Les dindes adorent se faire caresser les plumes et « chanter » sur leurs airs préférés.

2. Les usines de la peur

Dans les élevages industriels, les dindes sont si serrées les unes contre les autres qu'il est presque impossible de battre des ailes ou d'étirer une patte. Pour éviter les combats induits par le stress, leurs becs sont souvent coupés avec une lame chauffée au rouge. A l'abattoir, les oiseaux sont assommés en plongeant leur tête dans un bain d'eau chargé électriquement, mais certains oiseaux ne sont pas rendus inconscients et sont ébouillantés à mort dans le bassin de plumaison.

3. Ne soyez pas une boule de beurre !

Il n'y a pas de fibres dans la viande de dinde, mais il y a du cholestérol et 83 mg dans une portion de 112 g, qui contient également 8,3 g de matières grasses, dont 2,4 g de graisses saturées. La dinde n'est pas un aliment « santé » par rapport aux aliments vraiment sains tels que les haricots, les légumes, les fruits, les céréales et les noix. Des recherches ont montré que les mangeurs de viande sont 50 % plus susceptibles de développer une maladie cardiaque et neuf fois plus susceptibles d'être obèses que les végétaliens.

4. Blues de la grippe aviaire

Les experts avertissent qu'une nouvelle souche virulente de grippe aviaire pourrait se propager aux humains. La cuisson d'une dinde peut tuer adéquatement les bactéries et les virus, mais même un peu de ce qui vous rend malade peut se cacher sur les planches à découper et les ustensiles et ainsi se propager aux mains ou aux aliments qui ne seront pas cuits.

5. Gâteries savoureuses sans dinde et sans cholestérol

Si vous voulez le goût de la dinde sans le dilemme éthique ou le cholestérol, il existe une multitude d'alternatives à la dinde, y compris la dinde Cheatin 'Roast de Redwood Foods et le rôti de célébration, qui sont déjà tranchés avec de la sauce et des saucisses gastronomiques enveloppées dans des tranches végétariennes de style Streaky. . Realeat Veggie Roast est livré avec une farce et peut être garni de bacon Cheatin 'de Redwood.

6. Vous voulez farcir avec vos supergermes ?

Doser les dindes avec des antibiotiques pour contrôler les maladies qui se propagent rapidement dans des hangars sales et surpeuplés présente encore plus de risques pour les personnes qui les mangent. Les principales organisations de santé, y compris l'Organisation mondiale de la santé, ont averti qu'en donnant des médicaments puissants (via des produits d'origine animale) à des humains qui ne sont pas malades, l'industrie des animaux d'élevage crée des risques à long terme pour la santé humaine et propagera des bactéries résistantes aux antibiotiques. supergermes.

7. L'agriculture déloyale

Quiconque est passé par une ferme industrielle l'a probablement déjà senti à un kilomètre de distance. Les dindes et autres animaux élevés pour l'alimentation produisent des tonnes d'excréments, le tout sans bénéficier de systèmes de traitement des déchets. Le méthane produit par les déchets de dinde pollue l'air et contribue au réchauffement climatique.

8. Nourrir le monde

Des millions de personnes souffrent de la faim et de la soif dans les pays en développement tandis que les céréales et l'eau sont gaspillées dans les fermes industrielles du monde développé. Pourquoi devrions-nous donner du grain aux dindes pour produire de la viande alors que beaucoup plus de personnes pourraient être nourries si le grain leur était donné directement ?

9. Donnez aux dindes quelque chose à célébrer !

Avouons-le : si vous mangez une dinde, c'est un cadavre sur votre table, et si vous ne le mangez pas assez rapidement, il se décomposera. Est-ce vraiment ce que nous voulons comme pièce maîtresse d'un repas de fête : la carcasse d'un animal mort et en décomposition ? Noël est une période de paix et de bonne volonté, alors pourquoi ne pas étendre ces sentiments aux dindes également ?

10. Qu'est-ce qui vous embête ?

Il y a toutes sortes de bactéries tueuses présentes dans la chair de dinde, y compris la salmonelle et le campylobacter. La Food Standards Agency du gouvernement a rédigé un guide détaillé de 1 000 mots pour la cuisson des dindes dans le but de réduire le grand nombre de personnes qui contractent chaque année une intoxication alimentaire débilitante (et parfois mortelle).


La police met en garde de ne pas manger de dindes à la poubelle - Recettes

Pendant cette période des fêtes de paix et de bonne volonté, n'importe qui peut sauver une dinde comme Lofty en choisissant un repas végétarien pour le festin des fêtes. Allez plus loin en faisant d'un régime végétarien votre résolution du Nouvel An, et vous sauverez des centaines de Loftys et Babes et d'autres animaux chers qui ne veulent pas mourir dans la nouvelle année !

Besoin de plus de motivation pour effacer les dindes, poulets, cochons et autres animaux de votre liste d'épicerie des fêtes ? En une seule étape, vous pouvez éliminer les soucis concernant votre tour de taille, en répondant aux visiteurs végétariens et à votre mauvaise conscience simplement en explorant des repas végétariens super savoureux.

Dans la nature, les dindes sont des oiseaux curieux et intelligents, mais lorsqu'elles sont élevées pour l'abattage, elles endurent des vies de souffrance et de morts terrifiantes.

Voici 10 bonnes raisons (sur un million !) de créer une nouvelle tradition en optant pour des plats végétariens en cette période des Fêtes.

1. Les dindes sont aussi des « gens »

Les dindes ont des personnalités, tout comme les chiens et les chats. Selon Tom Savage, scientifique avicole de l'Oregon State University, les dindes sont sociales et ludiques. Bien sûr, M. et Mme Wickersham, qui ont recueilli Geneviève, une dinde sauvée, pourraient vous le dire. Geneviève vient quand elle est appelée, aime la musique classique et danse à la flûte traversière. Les dindes adorent se faire caresser les plumes et « chanter » sur leurs airs préférés.

2. Les usines de la peur

Dans les élevages industriels, les dindes sont si serrées les unes contre les autres qu'il est presque impossible de battre des ailes ou d'étirer une patte. Pour éviter les combats induits par le stress, leurs becs sont souvent coupés avec une lame chauffée au rouge. À l'abattoir, les oiseaux sont assommés en plongeant leur tête dans un bain d'eau chargé électriquement, mais certains oiseaux ne sont pas rendus inconscients et sont ébouillantés à mort dans le bassin de plumaison.

3. Ne soyez pas une boule de beurre !

Il n'y a pas de fibres dans la viande de dinde, mais il y a du cholestérol et 83 mg dans une portion de 112 g, qui contient également 8,3 g de matières grasses, dont 2,4 g de graisses saturées. La dinde n'est pas un aliment « santé » par rapport aux aliments vraiment sains tels que les haricots, les légumes, les fruits, les céréales et les noix. Des recherches ont montré que les mangeurs de viande sont 50 % plus susceptibles de développer une maladie cardiaque et neuf fois plus susceptibles d'être obèses que les végétaliens.

4. Blues de la grippe aviaire

Les experts avertissent qu'une nouvelle souche virulente de grippe aviaire pourrait se propager aux humains. La cuisson d'une dinde peut tuer adéquatement les bactéries et les virus, mais même un peu de ce qui vous rend malade peut se cacher sur les planches à découper et les ustensiles et ainsi se propager aux mains ou aux aliments qui ne seront pas cuits.

5. Gâteries savoureuses sans dinde et sans cholestérol

Si vous voulez le goût de la dinde sans le dilemme éthique ou le cholestérol, il existe une multitude d'alternatives à la dinde, y compris la dinde Cheatin 'Roast de Redwood Foods et le rôti de célébration, qui sont déjà tranchés avec de la sauce et des saucisses gastronomiques enveloppées dans des tranches végétariennes de style Streaky. . Realeat Veggie Roast est livré avec une farce et peut être garni de bacon Cheatin 'de Redwood.

6. Vous voulez farcir avec vos supergermes ?

Doser les dindes avec des antibiotiques pour contrôler les maladies qui se propagent rapidement dans des hangars sales et surpeuplés présente encore plus de risques pour les personnes qui les mangent. Les principales organisations de santé, y compris l'Organisation mondiale de la santé, ont averti qu'en donnant des médicaments puissants (via des produits d'origine animale) à des humains qui ne sont pas malades, l'industrie des animaux d'élevage crée des risques à long terme pour la santé humaine et propagera des bactéries résistantes aux antibiotiques. supergermes.

7. L'agriculture déloyale

Quiconque est passé par une ferme industrielle l'a probablement déjà senti à un kilomètre de distance. Les dindes et autres animaux élevés pour l'alimentation produisent des tonnes d'excréments, le tout sans bénéficier de systèmes de traitement des déchets. Le méthane produit par les déchets de dinde pollue l'air et contribue au réchauffement climatique.

8. Nourrir le monde

Des millions de personnes souffrent de la faim et de la soif dans les pays en développement tandis que les céréales et l'eau sont gaspillées dans les fermes industrielles du monde développé. Pourquoi devrions-nous donner du grain aux dindes pour produire de la viande alors que beaucoup plus de personnes pourraient être nourries si le grain leur était donné directement ?

9. Donnez aux dindes quelque chose à célébrer !

Avouons-le : si vous mangez une dinde, c'est un cadavre sur votre table, et si vous ne le mangez pas assez rapidement, il se décomposera. Est-ce vraiment ce que nous voulons comme pièce maîtresse d'un repas de fête : la carcasse d'un animal mort et en décomposition ? Noël est une période de paix et de bonne volonté, alors pourquoi ne pas étendre ces sentiments aux dindes également ?

10. Qu'est-ce qui vous embête ?

Il y a toutes sortes de bactéries tueuses présentes dans la chair de dinde, y compris la salmonelle et le campylobacter. La Food Standards Agency du gouvernement a rédigé un guide détaillé de 1 000 mots pour la cuisson des dindes dans le but de réduire le grand nombre de personnes qui contractent chaque année une intoxication alimentaire débilitante (et parfois mortelle).


La police met en garde de ne pas manger de dindes à la poubelle - Recettes

Pendant cette période des fêtes de paix et de bonne volonté, n'importe qui peut sauver une dinde comme Lofty en choisissant un repas végétarien pour le festin des fêtes. Allez plus loin en faisant d'un régime végétarien votre résolution du Nouvel An, et vous sauverez des centaines de Loftys et Babes et d'autres animaux chers qui ne veulent pas mourir dans la nouvelle année !

Besoin de plus de motivation pour effacer les dindes, poulets, cochons et autres animaux de votre liste d'épicerie des fêtes ? En une seule étape, vous pouvez éliminer les soucis concernant votre tour de taille, en répondant aux visiteurs végétariens et à votre mauvaise conscience simplement en explorant des repas végétariens super savoureux.

Dans la nature, les dindes sont des oiseaux curieux et intelligents, mais lorsqu'elles sont élevées pour l'abattage, elles endurent des vies de souffrance et de morts terrifiantes.

Voici 10 bonnes raisons (sur un million !) de créer une nouvelle tradition en optant pour des plats végétariens en cette période des Fêtes.

1. Les dindes sont aussi des « gens »

Les dindes ont des personnalités, tout comme les chiens et les chats. Selon Tom Savage, scientifique avicole de l'Oregon State University, les dindes sont sociales et ludiques. Bien sûr, M. et Mme Wickersham, qui ont recueilli Geneviève, une dinde sauvée, pourraient vous le dire. Geneviève vient quand elle est appelée, aime la musique classique et danse à la flûte traversière. Les dindes adorent se faire caresser les plumes et « chanter » sur leurs airs préférés.

2. Les usines de la peur

Dans les élevages industriels, les dindes sont si serrées les unes contre les autres qu'il est presque impossible de battre des ailes ou d'étirer une patte. Pour éviter les combats induits par le stress, leurs becs sont souvent coupés avec une lame chauffée au rouge. À l'abattoir, les oiseaux sont assommés en plongeant leur tête dans un bain d'eau chargé électriquement, mais certains oiseaux ne sont pas rendus inconscients et sont ébouillantés à mort dans le bassin de plumaison.

3. Ne soyez pas une boule de beurre !

Il n'y a pas de fibres dans la viande de dinde, mais il y a du cholestérol et 83 mg dans une portion de 112 g, qui contient également 8,3 g de matières grasses, dont 2,4 g de graisses saturées. La dinde n'est pas un aliment « santé » par rapport aux aliments vraiment sains tels que les haricots, les légumes, les fruits, les céréales et les noix. Des recherches ont montré que les mangeurs de viande sont 50 % plus susceptibles de développer une maladie cardiaque et neuf fois plus susceptibles d'être obèses que les végétaliens.

4. Blues de la grippe aviaire

Les experts avertissent qu'une nouvelle souche virulente de grippe aviaire pourrait se propager aux humains. La cuisson d'une dinde peut tuer adéquatement les bactéries et les virus, mais même un peu de ce qui vous rend malade peut se cacher sur les planches à découper et les ustensiles et ainsi se propager aux mains ou aux aliments qui ne seront pas cuits.

5. Gâteries savoureuses sans dinde et sans cholestérol

Si vous voulez le goût de la dinde sans le dilemme éthique ou le cholestérol, il existe une multitude d'alternatives à la dinde, y compris la dinde Cheatin 'Roast de Redwood Foods et le rôti de célébration, qui sont déjà tranchés avec de la sauce et des saucisses gastronomiques enveloppées dans des tranches végétariennes de style Streaky. . Realeat Veggie Roast est livré avec une farce et peut être garni de bacon Cheatin 'de Redwood.

6. Vous voulez farcir avec vos supergermes ?

Doser les dindes avec des antibiotiques pour contrôler les maladies qui se propagent rapidement dans des hangars sales et surpeuplés présente encore plus de risques pour les personnes qui les mangent. Les principales organisations de santé, y compris l'Organisation mondiale de la santé, ont averti qu'en donnant des médicaments puissants (via des produits d'origine animale) à des humains qui ne sont pas malades, l'industrie des animaux d'élevage crée des risques à long terme pour la santé humaine et propagera des bactéries résistantes aux antibiotiques. supergermes.

7. L'agriculture déloyale

Quiconque est passé par une ferme industrielle l'a probablement déjà senti à un kilomètre de distance. Les dindes et autres animaux élevés pour l'alimentation produisent des tonnes d'excréments, le tout sans bénéficier de systèmes de traitement des déchets. Le méthane produit par les déchets de dinde pollue l'air et contribue au réchauffement climatique.

8. Nourrir le monde

Des millions de personnes souffrent de la faim et de la soif dans les pays en développement tandis que les céréales et l'eau sont gaspillées dans les fermes industrielles du monde développé. Pourquoi devrions-nous donner du grain aux dindes pour produire de la viande alors que beaucoup plus de personnes pourraient être nourries si le grain leur était donné directement ?

9. Donnez aux dindes quelque chose à célébrer !

Avouons-le : si vous mangez une dinde, c'est un cadavre sur votre table, et si vous ne le mangez pas assez rapidement, il se décomposera. Est-ce vraiment ce que nous voulons comme pièce maîtresse d'un repas de fête : la carcasse d'un animal mort et en décomposition ? Noël est une période de paix et de bonne volonté, alors pourquoi ne pas étendre ces sentiments aux dindes également ?

10. Qu'est-ce qui vous embête ?

Il y a toutes sortes de bactéries tueuses présentes dans la chair de dinde, y compris la salmonelle et le campylobacter. La Food Standards Agency du gouvernement a rédigé un guide détaillé de 1 000 mots pour la cuisson des dindes dans le but de réduire le grand nombre de personnes qui contractent chaque année une intoxication alimentaire débilitante (et parfois mortelle).


La police met en garde de ne pas manger de dindes à la poubelle - Recettes

En cette période de paix et de bonne volonté, tout le monde peut sauver une dinde comme Lofty en choisissant un repas végétarien pour le festin des fêtes. Allez plus loin en faisant d'un régime végétarien votre résolution du Nouvel An, et vous sauverez des centaines de Loftys et Babes et d'autres animaux chers qui ne veulent pas mourir dans la nouvelle année !

Besoin de plus de motivation pour effacer les dindes, poulets, cochons et autres animaux de votre liste d'épicerie des fêtes ? En une seule étape, vous pouvez éliminer les soucis concernant votre tour de taille, en répondant aux visiteurs végétariens et à votre mauvaise conscience simplement en explorant des repas végétariens super savoureux.

Dans la nature, les dindes sont des oiseaux curieux et intelligents, mais lorsqu'elles sont élevées pour l'abattage, elles endurent des vies de souffrance et de morts terrifiantes.

Voici 10 bonnes raisons (sur un million !) de créer une nouvelle tradition en optant pour des plats végétariens en cette période des Fêtes.

1. Les dindes sont aussi des « gens »

Les dindes ont des personnalités, tout comme les chiens et les chats. Selon Tom Savage, scientifique avicole de l'Oregon State University, les dindes sont sociales et ludiques. Bien sûr, M. et Mme Wickersham, qui ont recueilli Geneviève, une dinde sauvée, pourraient vous le dire. Geneviève vient quand elle est appelée, aime la musique classique et danse à la flûte traversière. Les dindes adorent se faire caresser les plumes et « chanter » sur leurs airs préférés.

2. Les usines de la peur

Dans les élevages industriels, les dindes sont si serrées les unes contre les autres qu'il est presque impossible de battre des ailes ou d'étirer une patte. Pour éviter les combats induits par le stress, leurs becs sont souvent coupés avec une lame chauffée au rouge. À l'abattoir, les oiseaux sont assommés en plongeant leur tête dans un bain d'eau chargé électriquement, mais certains oiseaux ne sont pas rendus inconscients et sont ébouillantés à mort dans le bassin de plumaison.

3. Ne soyez pas une boule de beurre !

Il n'y a pas de fibres dans la viande de dinde, mais il y a du cholestérol et 83 mg dans une portion de 112 g, qui contient également 8,3 g de matières grasses, dont 2,4 g de graisses saturées. La dinde n'est pas un aliment « santé » par rapport aux aliments vraiment sains tels que les haricots, les légumes, les fruits, les céréales et les noix. Des recherches ont montré que les mangeurs de viande sont 50 % plus susceptibles de développer une maladie cardiaque et neuf fois plus susceptibles d'être obèses que les végétaliens.

4. Blues de la grippe aviaire

Les experts avertissent qu'une nouvelle souche virulente de grippe aviaire pourrait se propager aux humains. La cuisson d'une dinde peut tuer adéquatement les bactéries et les virus, mais même un peu de ce qui vous rend malade peut se cacher sur les planches à découper et les ustensiles et ainsi se propager aux mains ou aux aliments qui ne seront pas cuits.

5. Gâteries savoureuses sans dinde et sans cholestérol

Si vous voulez le goût de la dinde sans le dilemme éthique ou le cholestérol, il existe une multitude d'alternatives à la dinde, y compris la dinde Cheatin 'Roast de Redwood Foods et le rôti de célébration, qui sont déjà tranchés avec de la sauce et des saucisses gastronomiques enveloppées dans des tranches végétariennes de style Streaky. . Realeat Veggie Roast est livré avec une farce et peut être garni de bacon Cheatin 'de Redwood.

6. Vous voulez farcir avec vos supergermes ?

Doser les dindes avec des antibiotiques pour contrôler les maladies qui se propagent rapidement dans des hangars sales et surpeuplés présente encore plus de risques pour les personnes qui les mangent. Les principales organisations de santé, y compris l'Organisation mondiale de la santé, ont averti qu'en donnant des médicaments puissants (via des produits d'origine animale) à des humains qui ne sont pas malades, l'industrie des animaux d'élevage crée des risques possibles à long terme pour la santé humaine et propagera des bactéries résistantes aux antibiotiques. supergermes.

7. L'agriculture déloyale

Quiconque est passé par une ferme industrielle l'a probablement déjà senti à un kilomètre de distance. Les dindes et autres animaux élevés pour l'alimentation produisent des tonnes d'excréments, le tout sans bénéficier de systèmes de traitement des déchets. Le méthane produit par les déchets de dinde pollue l'air et contribue au réchauffement climatique.

8. Nourrir le monde

Des millions de personnes souffrent de la faim et de la soif dans les pays en développement tandis que les céréales et l'eau sont gaspillées dans les fermes industrielles du monde développé. Pourquoi devrions-nous donner du grain aux dindes pour produire de la viande alors que beaucoup plus de personnes pourraient être nourries si le grain leur était donné directement ?

9. Donnez aux dindes quelque chose à célébrer !

Avouons-le : si vous mangez une dinde, c'est un cadavre sur votre table, et si vous ne le mangez pas assez rapidement, il se décomposera. Est-ce vraiment ce que nous voulons comme pièce maîtresse d'un repas de fête : la carcasse d'un animal mort et en décomposition ? Noël est une période de paix et de bonne volonté, alors pourquoi ne pas étendre ces sentiments aux dindes également ?

10. Qu'est-ce qui vous embête ?

Il y a toutes sortes de bactéries tueuses présentes dans la chair de dinde, y compris la salmonelle et le campylobacter. The government's Food Standards Agency has written a detailed 1,000-word guide for cooking turkeys in an attempt to reduce the large number of people who contract debilitating (and sometimes fatal) food poisoning every year.


Police Warn Not to Eat Dumpster Turkeys - Recipes

During this holiday season of peace and good will, anyone can save a turkey like Lofty by choosing a veggie meal for the holiday feast. Take it a step further by making a veggie diet your New Year's resolution, and you'll save hundreds of Loftys and Babes and other dear animals who don't want to die in the new year!

Need more motivation to erase the turkeys, chickens, pigs and other animals from your holiday grocery list? In one step, you can sweep away worries about your waistline, catering to veggie visitors and your guilty conscience simply by exploring super-tasty vegetarian meals.

In nature, turkeys are inquisitive and intelligent birds, but when they are reared for slaughter, they endure lives of suffering and terrifying deaths.

Here are 10 (out of a million!) good reasons to carve out a new tradition by flocking to vegetarian fare during this holiday season.

1. Turkeys Are "People" Too

Turkeys have personalities, just as dogs and cats do. According to Oregon State University poultry scientist Tom Savage, turkeys are social and playful. Of course, Mr and Mrs Wickersham, who took in Genevieve, a rescued turkey, could tell you that. Genevieve comes when she is called, loves classical music and dances to the flute. Turkeys relish having their feathers stroked and will "sing" along to their favourite tunes.

2. Fear Factories

In factory farms, turkeys are crowded together so tightly that flapping a wing or stretching a leg is close to impossible. To prevent stress-induced fighting, their beaks are often cut off with a red-hot blade. At the abattoir, the birds are stunned by having their heads plunged into an electrically-charged water bath, but some birds are not rendered unconscious and are scalded to death in the defeathering tank.

3. Don't Be a Butterball!

There is no fibre in turkey meat, but there is cholesterol &ndash a whopping 83 mg in a 112 g serving, which also contains 8.3 g of fat, including 2.4 g of saturated fat. Turkey is not a "health" food compared to truly healthy foods such as beans, veggies, fruits, grains and nuts. Research has shown that meat-eaters are a whopping 50 per cent more likely to develop heart disease and nine times more likely to be obese than vegans.

4. Bird Flu Blues

Experts warn that a virulent new strain of bird flu could spread to humans. Cooking a turkey can adequately kill bacteria and viruses, but even a little of what makes you ill can lurk on cutting boards and utensils and thus spread to hands or foods that won't be cooked.

5. Turkey-Free, Cholesterol-Free Tasty Treats

If you want the taste of turkey without the ethical dilemma or cholesterol, there is a cornucopia of turkey alternatives, including Redwood Foods' Cheatin' Roast Turkey and Celebration Roast, which comes ready-sliced with gravy and gourmet sausages wrapped in Streaky Style Vegetarian Rashers. Realeat Veggie Roast comes with stuffing and can be topped with Redwood's Cheatin' Bacon.

6. Want Stuffing With Your Supergerms?

Dosing turkeys with antibiotics to control the diseases that spread rapidly in filthy, crowded sheds poses even more risks for people who eat them. Leading health organisations, including the World Health Organisation, have warned that by giving powerful drugs (via animal products) to humans who are not sick, the farmed-animal industry is creating possible long-term risks to human health and will spread antibiotic-resistant supergerms.

7. Foul Farming

Anyone who has driven by a factory farm has probably smelled it first from a mile away. Turkeys and other animals raised for food produce tons of excrement, all without the benefit of waste-treatment systems. The methane gas produced by turkey waste pollutes the air and contributes to global warming.

8. Feed the World

Millions of people go hungry and thirsty in the developing world while grain and water are squandered on the developed world's factory farms. Why should we feed grain to turkeys to produce meat when many more people could be fed if the grain was fed directly to them?

9. Give the Turkeys Something to Celebrate!

Let's face it: If you're eating a turkey, that's a corpse on your table, and if you don't eat it quickly enough, it will decompose. Is that really what we want as the centerpiece of a holiday meal: an animal's dead and decaying carcass? Christmas is a time of peace and goodwill, so why not extend those sentiments to turkeys too?

10. What's Bugging You?

There are all sorts of killer bacteria found in turkey flesh, including salmonella and campylobacter. The government's Food Standards Agency has written a detailed 1,000-word guide for cooking turkeys in an attempt to reduce the large number of people who contract debilitating (and sometimes fatal) food poisoning every year.


Police Warn Not to Eat Dumpster Turkeys - Recipes

During this holiday season of peace and good will, anyone can save a turkey like Lofty by choosing a veggie meal for the holiday feast. Take it a step further by making a veggie diet your New Year's resolution, and you'll save hundreds of Loftys and Babes and other dear animals who don't want to die in the new year!

Need more motivation to erase the turkeys, chickens, pigs and other animals from your holiday grocery list? In one step, you can sweep away worries about your waistline, catering to veggie visitors and your guilty conscience simply by exploring super-tasty vegetarian meals.

In nature, turkeys are inquisitive and intelligent birds, but when they are reared for slaughter, they endure lives of suffering and terrifying deaths.

Here are 10 (out of a million!) good reasons to carve out a new tradition by flocking to vegetarian fare during this holiday season.

1. Turkeys Are "People" Too

Turkeys have personalities, just as dogs and cats do. According to Oregon State University poultry scientist Tom Savage, turkeys are social and playful. Of course, Mr and Mrs Wickersham, who took in Genevieve, a rescued turkey, could tell you that. Genevieve comes when she is called, loves classical music and dances to the flute. Turkeys relish having their feathers stroked and will "sing" along to their favourite tunes.

2. Fear Factories

In factory farms, turkeys are crowded together so tightly that flapping a wing or stretching a leg is close to impossible. To prevent stress-induced fighting, their beaks are often cut off with a red-hot blade. At the abattoir, the birds are stunned by having their heads plunged into an electrically-charged water bath, but some birds are not rendered unconscious and are scalded to death in the defeathering tank.

3. Don't Be a Butterball!

There is no fibre in turkey meat, but there is cholesterol &ndash a whopping 83 mg in a 112 g serving, which also contains 8.3 g of fat, including 2.4 g of saturated fat. Turkey is not a "health" food compared to truly healthy foods such as beans, veggies, fruits, grains and nuts. Research has shown that meat-eaters are a whopping 50 per cent more likely to develop heart disease and nine times more likely to be obese than vegans.

4. Bird Flu Blues

Experts warn that a virulent new strain of bird flu could spread to humans. Cooking a turkey can adequately kill bacteria and viruses, but even a little of what makes you ill can lurk on cutting boards and utensils and thus spread to hands or foods that won't be cooked.

5. Turkey-Free, Cholesterol-Free Tasty Treats

If you want the taste of turkey without the ethical dilemma or cholesterol, there is a cornucopia of turkey alternatives, including Redwood Foods' Cheatin' Roast Turkey and Celebration Roast, which comes ready-sliced with gravy and gourmet sausages wrapped in Streaky Style Vegetarian Rashers. Realeat Veggie Roast comes with stuffing and can be topped with Redwood's Cheatin' Bacon.

6. Want Stuffing With Your Supergerms?

Dosing turkeys with antibiotics to control the diseases that spread rapidly in filthy, crowded sheds poses even more risks for people who eat them. Leading health organisations, including the World Health Organisation, have warned that by giving powerful drugs (via animal products) to humans who are not sick, the farmed-animal industry is creating possible long-term risks to human health and will spread antibiotic-resistant supergerms.

7. Foul Farming

Anyone who has driven by a factory farm has probably smelled it first from a mile away. Turkeys and other animals raised for food produce tons of excrement, all without the benefit of waste-treatment systems. The methane gas produced by turkey waste pollutes the air and contributes to global warming.

8. Feed the World

Millions of people go hungry and thirsty in the developing world while grain and water are squandered on the developed world's factory farms. Why should we feed grain to turkeys to produce meat when many more people could be fed if the grain was fed directly to them?

9. Give the Turkeys Something to Celebrate!

Let's face it: If you're eating a turkey, that's a corpse on your table, and if you don't eat it quickly enough, it will decompose. Is that really what we want as the centerpiece of a holiday meal: an animal's dead and decaying carcass? Christmas is a time of peace and goodwill, so why not extend those sentiments to turkeys too?

10. What's Bugging You?

There are all sorts of killer bacteria found in turkey flesh, including salmonella and campylobacter. The government's Food Standards Agency has written a detailed 1,000-word guide for cooking turkeys in an attempt to reduce the large number of people who contract debilitating (and sometimes fatal) food poisoning every year.


Police Warn Not to Eat Dumpster Turkeys - Recipes

During this holiday season of peace and good will, anyone can save a turkey like Lofty by choosing a veggie meal for the holiday feast. Take it a step further by making a veggie diet your New Year's resolution, and you'll save hundreds of Loftys and Babes and other dear animals who don't want to die in the new year!

Need more motivation to erase the turkeys, chickens, pigs and other animals from your holiday grocery list? In one step, you can sweep away worries about your waistline, catering to veggie visitors and your guilty conscience simply by exploring super-tasty vegetarian meals.

In nature, turkeys are inquisitive and intelligent birds, but when they are reared for slaughter, they endure lives of suffering and terrifying deaths.

Here are 10 (out of a million!) good reasons to carve out a new tradition by flocking to vegetarian fare during this holiday season.

1. Turkeys Are "People" Too

Turkeys have personalities, just as dogs and cats do. According to Oregon State University poultry scientist Tom Savage, turkeys are social and playful. Of course, Mr and Mrs Wickersham, who took in Genevieve, a rescued turkey, could tell you that. Genevieve comes when she is called, loves classical music and dances to the flute. Turkeys relish having their feathers stroked and will "sing" along to their favourite tunes.

2. Fear Factories

In factory farms, turkeys are crowded together so tightly that flapping a wing or stretching a leg is close to impossible. To prevent stress-induced fighting, their beaks are often cut off with a red-hot blade. At the abattoir, the birds are stunned by having their heads plunged into an electrically-charged water bath, but some birds are not rendered unconscious and are scalded to death in the defeathering tank.

3. Don't Be a Butterball!

There is no fibre in turkey meat, but there is cholesterol &ndash a whopping 83 mg in a 112 g serving, which also contains 8.3 g of fat, including 2.4 g of saturated fat. Turkey is not a "health" food compared to truly healthy foods such as beans, veggies, fruits, grains and nuts. Research has shown that meat-eaters are a whopping 50 per cent more likely to develop heart disease and nine times more likely to be obese than vegans.

4. Bird Flu Blues

Experts warn that a virulent new strain of bird flu could spread to humans. Cooking a turkey can adequately kill bacteria and viruses, but even a little of what makes you ill can lurk on cutting boards and utensils and thus spread to hands or foods that won't be cooked.

5. Turkey-Free, Cholesterol-Free Tasty Treats

If you want the taste of turkey without the ethical dilemma or cholesterol, there is a cornucopia of turkey alternatives, including Redwood Foods' Cheatin' Roast Turkey and Celebration Roast, which comes ready-sliced with gravy and gourmet sausages wrapped in Streaky Style Vegetarian Rashers. Realeat Veggie Roast comes with stuffing and can be topped with Redwood's Cheatin' Bacon.

6. Want Stuffing With Your Supergerms?

Dosing turkeys with antibiotics to control the diseases that spread rapidly in filthy, crowded sheds poses even more risks for people who eat them. Leading health organisations, including the World Health Organisation, have warned that by giving powerful drugs (via animal products) to humans who are not sick, the farmed-animal industry is creating possible long-term risks to human health and will spread antibiotic-resistant supergerms.

7. Foul Farming

Anyone who has driven by a factory farm has probably smelled it first from a mile away. Turkeys and other animals raised for food produce tons of excrement, all without the benefit of waste-treatment systems. The methane gas produced by turkey waste pollutes the air and contributes to global warming.

8. Feed the World

Millions of people go hungry and thirsty in the developing world while grain and water are squandered on the developed world's factory farms. Why should we feed grain to turkeys to produce meat when many more people could be fed if the grain was fed directly to them?

9. Give the Turkeys Something to Celebrate!

Let's face it: If you're eating a turkey, that's a corpse on your table, and if you don't eat it quickly enough, it will decompose. Is that really what we want as the centerpiece of a holiday meal: an animal's dead and decaying carcass? Christmas is a time of peace and goodwill, so why not extend those sentiments to turkeys too?

10. What's Bugging You?

There are all sorts of killer bacteria found in turkey flesh, including salmonella and campylobacter. The government's Food Standards Agency has written a detailed 1,000-word guide for cooking turkeys in an attempt to reduce the large number of people who contract debilitating (and sometimes fatal) food poisoning every year.


Police Warn Not to Eat Dumpster Turkeys - Recipes

During this holiday season of peace and good will, anyone can save a turkey like Lofty by choosing a veggie meal for the holiday feast. Take it a step further by making a veggie diet your New Year's resolution, and you'll save hundreds of Loftys and Babes and other dear animals who don't want to die in the new year!

Need more motivation to erase the turkeys, chickens, pigs and other animals from your holiday grocery list? In one step, you can sweep away worries about your waistline, catering to veggie visitors and your guilty conscience simply by exploring super-tasty vegetarian meals.

In nature, turkeys are inquisitive and intelligent birds, but when they are reared for slaughter, they endure lives of suffering and terrifying deaths.

Here are 10 (out of a million!) good reasons to carve out a new tradition by flocking to vegetarian fare during this holiday season.

1. Turkeys Are "People" Too

Turkeys have personalities, just as dogs and cats do. According to Oregon State University poultry scientist Tom Savage, turkeys are social and playful. Of course, Mr and Mrs Wickersham, who took in Genevieve, a rescued turkey, could tell you that. Genevieve comes when she is called, loves classical music and dances to the flute. Turkeys relish having their feathers stroked and will "sing" along to their favourite tunes.

2. Fear Factories

In factory farms, turkeys are crowded together so tightly that flapping a wing or stretching a leg is close to impossible. To prevent stress-induced fighting, their beaks are often cut off with a red-hot blade. At the abattoir, the birds are stunned by having their heads plunged into an electrically-charged water bath, but some birds are not rendered unconscious and are scalded to death in the defeathering tank.

3. Don't Be a Butterball!

There is no fibre in turkey meat, but there is cholesterol &ndash a whopping 83 mg in a 112 g serving, which also contains 8.3 g of fat, including 2.4 g of saturated fat. Turkey is not a "health" food compared to truly healthy foods such as beans, veggies, fruits, grains and nuts. Research has shown that meat-eaters are a whopping 50 per cent more likely to develop heart disease and nine times more likely to be obese than vegans.

4. Bird Flu Blues

Experts warn that a virulent new strain of bird flu could spread to humans. Cooking a turkey can adequately kill bacteria and viruses, but even a little of what makes you ill can lurk on cutting boards and utensils and thus spread to hands or foods that won't be cooked.

5. Turkey-Free, Cholesterol-Free Tasty Treats

If you want the taste of turkey without the ethical dilemma or cholesterol, there is a cornucopia of turkey alternatives, including Redwood Foods' Cheatin' Roast Turkey and Celebration Roast, which comes ready-sliced with gravy and gourmet sausages wrapped in Streaky Style Vegetarian Rashers. Realeat Veggie Roast comes with stuffing and can be topped with Redwood's Cheatin' Bacon.

6. Want Stuffing With Your Supergerms?

Dosing turkeys with antibiotics to control the diseases that spread rapidly in filthy, crowded sheds poses even more risks for people who eat them. Leading health organisations, including the World Health Organisation, have warned that by giving powerful drugs (via animal products) to humans who are not sick, the farmed-animal industry is creating possible long-term risks to human health and will spread antibiotic-resistant supergerms.

7. Foul Farming

Anyone who has driven by a factory farm has probably smelled it first from a mile away. Turkeys and other animals raised for food produce tons of excrement, all without the benefit of waste-treatment systems. The methane gas produced by turkey waste pollutes the air and contributes to global warming.

8. Feed the World

Millions of people go hungry and thirsty in the developing world while grain and water are squandered on the developed world's factory farms. Why should we feed grain to turkeys to produce meat when many more people could be fed if the grain was fed directly to them?

9. Give the Turkeys Something to Celebrate!

Let's face it: If you're eating a turkey, that's a corpse on your table, and if you don't eat it quickly enough, it will decompose. Is that really what we want as the centerpiece of a holiday meal: an animal's dead and decaying carcass? Christmas is a time of peace and goodwill, so why not extend those sentiments to turkeys too?

10. What's Bugging You?

There are all sorts of killer bacteria found in turkey flesh, including salmonella and campylobacter. The government's Food Standards Agency has written a detailed 1,000-word guide for cooking turkeys in an attempt to reduce the large number of people who contract debilitating (and sometimes fatal) food poisoning every year.


Voir la vidéo: 7 STATUES QUI ONT ÉTÉ FILMÉES EN TRAIN DE BOUGER ʘʘ (Décembre 2021).