Autre

Les 50 meilleurs steakhouses d'Amérique pour 2016


Vous aimez un bon steak ? Alors ces sanctuaires à viande devraient être sur votre liste

De grand Las Vegas des temples carnivores dirigés par des chefs de renommée mondiale aux chophouses à l'ancienne de l'Amérique centrale où un faux-filet est précédé d'une visite au bar à salade, du clubby Chicago salles à manger chargées d'acajou et de laiton pour New York institutions avec des noms désormais familiers, l'Amérique ne manque pas de grands steakhouses. Ce sont les 50 meilleurs.

Les 50 meilleurs steakhouses d'Amérique pour 2016

De grand Las Vegas des temples carnivores dirigés par des chefs de renommée mondiale aux chophouses à l'ancienne de l'Amérique centrale où un faux-filet est précédé d'une visite au bar à salade, du clubby Chicago salles à manger chargées d'acajou et de laiton pour New York institutions avec des noms désormais familiers, l'Amérique ne manque pas de grands steakhouses. Ce sont les 50 meilleurs.

#50 Le goût du Texas, Houston

Cette Point de repère de Houston, ouvert par Nina et Edd Hendee en 1977, est à la fois un restaurant et un musée de l'histoire du Texas. Les artefacts exposés incluent la carte de visite de Sam Houston, les signatures des héros d'Alamo Davy Crockett et William Travis, et un Colt .45 de 1911 (une fois volé sur le mur, mais rendu plus tard) - mais les steaks indiquent clairement que cet endroit n'est pas un gadget .

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Ce fut le premier restaurant au Texas à servir du bœuf Angus certifié, disponible dans des coupes aussi populaires que la côte de bœuf (disponible dans des tailles allant de 10 à 24 onces) et les faux-filet coupés à la commande par la boucherie du restaurant - ou servis en 38- once de steak tomahawk - tous vieillis à sec pendant 35 à 42 jours. Vous n'avez pas vraiment connu Houston avant d'avoir visité Taste of Texas.

# 49 Le Buckhorn Exchange, Denver

Un des Les plus vieux restaurants d'Amérique (et le plus ancien de Denver), le Échange de Buckhorn a été ouvert par Henry "Shorty Scout" Zietz en 1893, une époque où les éleveurs, les mineurs, les cheminots, les barons de l'argent, les chefs indiens, les vagabonds et les hommes d'affaires dînaient tous sous le même toit. Le restaurant a reçu le premier permis d'alcool dans l'État du Colorado et le menu reste pratiquement inchangé à ce jour.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Le Buckhorn est un véritable repaire du Far West avec son bar antique d'environ 1857, ses accessoires en bois, sa collection de taxidermie de 575 pièces, sa collection d'armes à feu de 125 pièces et un menu qui reflète ce bon vieux désir américain de manger de la viande rouge. Pour ceux qui veulent vraiment célébrer le fait d'être au sommet de la chaîne alimentaire, de nombreuses viandes exotiques sont proposées, notamment le wapiti, la caille et le buffle (et parfois l'autruche et le yak). Mais si vous êtes d'humeur pour le steak UDSA Prime, nous vous suggérons d'opter pour le Big Steak, un contre-filet New York sculpté à côté de la table et disponible pour deux (deux livres) à cinq (quatre livres) invités.

#48 Cattleman's Club, Pierre, S.D.

Club des éleveurs est exactement le type de steakhouse que vous aimeriez trouver en vous promenant dans Pierre, dans le Dakota du Sud. Célébrant son 30e anniversaire, ce steakhouse légendaire traite en moyenne 60 000 livres de bœuf USDA Choice par an et est situé sur une vaste étendue de terre surplombant la rivière Missouri.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Aujourd'hui, il est dirigé par la fille de la fondatrice Myril Arch, Cindy, et le menu a peu changé au fil des ans : des surlonges de huit, 12 ou 16 onces ; côtes de bœuf de 10, 16 ou 20 onces ; et des porterhouses de 24 onces, des T-bones et des faux-filet avec os, frottés avec des assaisonnements et grillés. Le restaurant est également l'un des meilleurs endroits pour déguster la spécialité régionale du Dakota du Sud connue sous le nom de morceaux de surlonge frits chislic, saupoudrés d'assaisonnement maison.

#47 Oliver's Prime, Los Angeles

Intime, élégant et sexy, Olivier est tout ce que vous attendez d'un steakhouse Sunset Boulevard, et même s'il n'a qu'un an et demi, il fait déjà sa marque sur la scène steakhouse de LA.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Le chef Greg Elkin sert un menu amusant comprenant de la poitrine de porc salé maison; un impressionnant burger garni de Brie, oignons frits et aïoli au poivre vert ; boeuf de Creekstone Farms; et filet de bison du Wyoming’s Durham Ranch. Le Strip de New York et le Porterhouse pour deux, qui sont vieillis pendant 35 jours, font partie des steaks les plus raffinés que vous trouverez à Los Angeles.

#46 Chamberlain's Steak & Chop House, Dallas

Richard Chamberlain - le chef, pas l'acteur - a ouvert ce Texas chic magasin de viande en 1993, et l'endroit a prospéré depuis.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

De manière non conventionnelle pour un steakhouse, les listes d'entrées comprennent des aliments exotiques tels que la soupe de patates douces aux amandes épicées et au mascarpone à l'érable; oeufs farcis de homard aux lardons caramélisés et crème de ciboulette ; et "cigares" de canard croustillants avec fondue au fromage fumé et salsa de piment vert. Mais il y a aussi 18 steaks et côtelettes différents (comptant différentes tailles et sauces), d'un filet mignon de six onces à une bande de Kobe New York américaine de 10 onces, ainsi que quelques choix de fruits de mer, une demi-douzaine de salades (le bébé iceberg avec bacon, tomates, oignons et vinaigrette crémeuse au fromage bleu est un classique), et une douzaine de plats d'accompagnement allant du macaroni au fromage aux champignons sauvages aux frites de steak au Vermont Cheddar et aux choux de Bruxelles croustillants. Si vous rentrez chez vous affamé de chez Chamberlain, vous n'essayez tout simplement pas.

#45 Doe's Eat Place, Greenville, Mississippi.

Fondée par Dominick "Doe" Signa et sa femme, Marnie, en 1941, cette légende du Mississippi a fait ses débuts en tant que honky tonk qui vendait d'excellents tamales.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Au fil du temps, le honky tonk a cédé la place à un restaurant à service complet, mais les tamales sont toujours légendaires. Les steaks sont encore plus légendaires. Doe's est peut-être le steakhouse le plus bas de gamme et le plus minable d'Amérique (les invités entrent par la cuisine), mais cela fait partie du charme; le restaurant est même inscrit au registre national des lieux historiques. Ce n'est pas un gadget, cependant : ces énormes steaks sont frottés avec un assaisonnement exclusif, cuits sous un gril brûlant et servis avec une louche de jus riche. Doe's n'est pas seulement un restaurant, c'est une expérience.

#44 Jess & Jim's, Kansas City, Missouri

Dans une ville connue pour son excellent steak, Jess et Jim se démarque de la meute, et cela avant même que Calvin Trillin ne le mette sur la carte en 1972, lorsqu'il l'a nommé l'un des meilleurs steakhouses du pays à Playboy.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Entreprise familiale et exploitée depuis 1938, ce steakhouse sans fioritures et décontracté n'est pas fastueux et tout steak. Le bœuf provient de Sterling Silver basé à Wichita et est coupé à la main tous les jours (les parures sont broyées en viande pour des hamburgers de classe mondiale). Il est servi sans assaisonnement, pour mieux goûter la viande dans sa splendeur sans fioritures. Vous pouvez opter pour le KC Strip, une coupe que ce restaurant a contribué à populariser, mais autant mettre tout en œuvre et commander le « Playboy Strip », nommé en l'honneur de la publication qui a contribué à rendre ce lieu célèbre : un deux pouces -surlonge épaisse de 25 onces. Gardez de la place pour la pomme de terre cuite deux fois.

#43 Old Homestead, New York City

L'un des derniers rappels de l'époque où New York Quartier de la viande était encore un véritable district de conditionnement de viande, La vieille ferme sert des steaks aux New-Yorkais affamés depuis 1868 et est toujours aussi fort.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Les propriétaires Greg et Marc Sherry ont noué des relations avec des fournisseurs locaux qui leur fournissent certaines des meilleures coupes que vous puissiez trouver, et ils vont encore plus loin en les vieillissant à sec jusqu'à 40 jours. Les offres comprennent un surlonge de coupe centrale le plus vendu; entrecôte et filet mignon à l'os ; et côtes de bœuf, porterhouse ou steaks de côtes pour deux. Les steaks japonais de Kobe sont également disponibles pour les gros joueurs qui peuvent débourser plus de 350 $ pour un steak de 12 onces, et leur hamburger Kobe à 43 $ et 20 onces est l'un des hamburgers les plus opulents que vous rencontrerez jamais.

#42 Gene & Georgetti, Chicago

Le poète Carl Sandburg a qualifié Chicago de « boucher de porc pour le monde », mais ses célèbres parcs à bestiaux étaient également connus depuis longtemps comme une source de bœuf de qualité.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Depuis 1941, cette ancienne Steakhouse aux saveurs italiennes (commencez votre repas avec des saucisses italiennes et des poivrons, du minestrone ou des raviolis frits) a fait la fierté du bœuf. Les steaks sont grillés et toujours bons; le filet mignon avec os est à ne pas manquer. Un vaste choix de plats autres que le steak, dont plus d'une douzaine de pâtes et une bonne quantité de poisson, est également servi.

# 41 David Burke Prime, Mashantucket, Connecticut.

Le meilleur steakhouse du Connecticut est caché à l'intérieur le rutilant et vaste Foxwoods Resort Casino et vient avec l'aimable autorisation du chef et restaurateur légendaire David Burke.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Le chef exécutif Pedro Avila fait vieillir à sec ses steaks sur place dans une salle de vieillissement en briques de sel, et l'expérience globale peut rivaliser avec l'un des meilleurs steakhouses de New York. Les steaks vieillissent de 28 à 45 jours, et le faux-filet vieilli à sec de 55 jours pour deux est un chef-d'œuvre absolu. Le menu est complété par des homards vivants, d'énormes tours de coquillages, des côtes de bœuf et des hors-d'œuvre amusants, notamment des boulettes de surf et de gazon et du bacon confit.

#40 Alexander's Steakhouse, San Francisco

Cette Steakhouse SOMA (avec des emplacements supplémentaires à Cupertino, Pasadena, Tokyo et Taipei) est unique et passionnant avec beaucoup d'influence japonaise, et chaque article est d'origine impeccable.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Où d'autre pouvez-vous trouver du bœuf Wagyu provenant de 16 fermes différentes (y compris la vraie A5 Hyogo Kobe) partageant un menu avec du pain grillé uni, de la joue de bœuf au pastrami et des ris de veau avec des pétoncles, des haricots jaunes et du tendon braisé? Si vous ne vous sentez pas particulièrement aventureux, il existe également de nombreuses offres traditionnelles, du T-bone vieilli à sec à une côte de bœuf de 20 onces.

# 39 The River Palm Terrace, Edgewater, N.J.

Même s'il est situé de l'autre côté de la rivière Hudson par rapport à Manhattan, juste au sud du pont George Washington, La terrasse des palmiers de la rivière peut se classer là-haut avec les grands garçons de l'autre côté de l'eau.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Tous les steaks sont Black Angus USDA Prime, vieillis à sec en interne pendant 28 jours et tranchés quotidiennement par leur boucher interne; et les fruits de mer sont achetés quotidiennement au Hunts Point Market de New York, avec au moins six variétés fraîches (et des sushis étonnamment bons) proposés quotidiennement. Les lanières, les filets, les T-bones et les portiers pour deux de New York sont cuits à fond sous un gril brûlant, et presque tous les autres éléments du menu sont également dignes d'éloges.

#38 Oak Steakhouse, Charleston, Caroline du Sud

Le chef Jeremiah Bacon, qui a passé du temps dans des cuisines dont celle de New York Le Bernardin et En soi, a peut-être un nom de famille cochon, mais le bœuf est la vedette du spectacle à son Steakhouse de Charleston.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Les steaks Angus certifiés vieillis à sec sont grésillants sur un plateau chaud (avec du beurre composé de crevettes locales sur le dessus). Bien que le steak, y compris un faux-filet avec os et une bande de New York, soit certainement la pièce maîtresse du menu, Bacon apporte une approche de la ferme à la table à l'ensemble du menu avec des plats remarquables comme la charcuterie maison, les pétoncles poêlés avec une purée de pamplemousse fumé et une sélection de fruits de mer en rotation quotidienne en fonction de ce qui est disponible au marché ce matin-là.

#37 Rôti, Détroit

Michel Symon est l'un des chefs les plus intrépides, amusants et imprévisibles d'Amérique, et à son entrée sur la scène culinaire de Detroit, tout cela est évident et plus encore.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Le menu du dîner à Rôti, que nous avons classé parmi les Les meilleurs restaurants américains en 2015, contient des torsades délicieuses et inattendues, notamment des pierogies à la joue de bœuf, de la poitrine de porc à la pastèque et au halloumi, et de la «bête rôtie» au cassoulet et à la saucisse de porc, mais la sélection de steaks ne trompe pas. Des plats comme le filet mignon avec béarnaise de crabe, lanière de New York vieillie à sec avec conserva de champignons fumés, faux-filet vieilli à sec avec citron confit et ail fumé, et porterhouse vieilli à sec pour deux avec pomme de terre marbrée et oignon caramélisé feront immédiatement comprendre pourquoi Symon est un du réseau alimentaire Chefs de fer.

#36 The Hitching Post II, Buellton, Californie

Vous vous souvenez probablement de ce restaurant de son rôle de lieu dans le hit indépendant de 2004 De côté (Le personnage de Virginia Madsen joue ici une serveuse), mais c'est loin d'être The Hitching Post II plus grand titre de gloire.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Ce joyau de la région viticole du comté de Santa Barbara, qui a ouvert ses portes en 1986, appartient à Frank et Natalie Ostini, qui ont été parmi les principaux évangélistes du barbecue de style Santa Maria, un style plus proche de l'asado mexicain que du style texan. lent. Dans une immense fosse vitrée adjacente à la salle à manger principale, Frank grille du haut de surlonge, des steaks en fer plat, du filet mignon, des lanières de New York, des faux-filet avec os, des côtes levées, des côtelettes de porc et d'agneau, des cailles, du poulet et même Crevettes du Golfe sur chêne rouge après les avoir saupoudrées d'un mélange d'épices secret. C'est une technique de cuisson unique à la région, et The Hitching Post II pourrait bien être le meilleur endroit pour en faire l'expérience. Le bœuf provient de petits emballeurs de l'Iowa, du Kansas et du Nebraska, et vieilli selon les spécifications du restaurant, puis découpé en interne.

#35 Gorat's, Omaha

Lorsque Warren Buffett tient régulièrement la cour dans votre restaurant, vous savez que vous avez un gardien. C'est le cas au monument d'Omaha de Gorat, qui se porte bien depuis 1944.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Il est resté dans la famille Gorat jusqu'en 2012, date à laquelle il a été acheté et rénové, mais la qualité et la préparation du steak (qui vient de - d'où d'autre ? - Omaha Steaks) est toujours aussi bonne. Pour la véritable expérience Buffett, faites comme lui et commandez le T-bone, rare, avec une double commande de pommes de terre rissolées et un Cherry Coke.

#34 Kayne Prime, Nashville

Cette steakhouse chic et élégant est une visite incontournable de Nashville, gérée par M Street, l'un des groupes de restaurants les plus prospères et les plus tendance de la ville.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Leur menu axé sur le marché est d'origine impeccable, et c'est l'un des rares steakhouses du pays à énumérer exactement d'où vient chaque coupe : le filet et la bande de New York proviennent de Evans Meats de Birmingham ; Le filet de Wagyu provient de Premier Proteins du Missouri; La bande de Wagyu vient de Greg Norman Ranch en Australie ; et le fer plat, le faux-filet avec os vieilli à sec et le filet avec os proviennent de Michael's Meats à Columbus, Ohio. Les steaks sont cuits sous un gril à 1 200 degrés et servis avec votre choix de neuf garnitures, dont une béarnaise à la truffe, du yuzu chimichurri, du foie gras et du beurre à la moelle osseuse. Assurez-vous d'essayer le risotto tater tots et les macaronis au fromage sur le côté.

#33 Al Biernat's, Dallas

Cette steakhouse emblématique de Dallas est tout en bois sombre, plafonds voûtés et éclairage tamisé. C'est aussi l'un de ces endroits où il est presque impossible de ne pas avoir un bon repas. Depuis 17 ans, ce steakhouse clubby est présidé par nul autre que Al Biernat lui-même, dont la mémoire photographique (soi-disant) lui permet de se souvenir à peu près de tous ceux qui ont déjà mis les pieds dans le restaurant, et qui n'est rien de moins qu'un consommé. hôte.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Une fois que vous avez pris place, attendez-vous à être traité comme un roi pendant que vous parcourez le vaste menu, où les steaks sont, bien sûr, le point culminant. Les offres comprennent une bande ou un portier de New York vieilli à sec pour deux du Niman Ranch, un filet mignon en quatre tailles, une bande vieillie ou un faux-filet de cow-boy et un A5 Kobe japonais vendu 30 $ l'once. Si la côte de bœuf est disponible, cela vaut également la peine d'être considéré; il mesure environ 28 onces, mesure au moins trois pouces et est décidément parfait.

#32 Kevin Rathbun Steak, Atlanta

Situé dans une ancienne usine Clorox dans le futur Inman Park, Kevin Rathbun's steak House fait partie d'un empire qui comprend également de Rathbun et Bar Krog, tous situés dans la même rue.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Dans son steakhouse spacieux et décoré de manière fantaisiste, Rathbun sert des classiques du steakhouse comme des escargots, des tours de fruits de mer, un portier vieilli à sec pour deux et trois, un faux-filet de cowboy de 22 onces et des lanières de New York de 16 onces, mais il y a aussi un large choix d'articles que vous ne voyez pas sur la plupart des menus de steakhouse comme les côtes levées de porc Coca-Cola, les frites d'aubergines, les beignets de homard, le poke de thon ahi et les boulettes de viande de style asiatique. Si vous y allez deux fois, commandez ce que vous voulez. Mais si vous y allez une fois, prenez le steak ; nous recommandons ce faux-filet de cow-boy.

#31 BOA, Los Angeles

Avec des emplacements à West Hollywood et Santa Monica, BOA est audacieux, coloré et moderne au maximum.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Les steaks comprennent une bande de New York vieillie à sec pendant 40 jours et un faux-filet vieilli à sec pendant 21 jours, et tous sont servis avec votre choix de frictions et de sauces. Mais les offres ne s'arrêtent pas là : le plateau de fruits de mer est légendaire, il y a un large choix de fruits de mer et le steak tartare à table est à peu près aussi classique que possible.

#30 Prime, Las Vegas

Jean-Georges Vongerichten Steakhouse Bellagio est la définition classique de somptueux : des chaises richement rembourrées, des rideaux de velours bleu Tiffany, des œuvres d'art commandées sur les murs et une vue imprenable sur les célèbres fontaines du Bellagio.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Mais cela ne s'arrête pas là ; Le menu du chef exécutif Sean Griffin regorge de bonnes choses de la vie, du caviar au foie gras poêlé en passant par le faux-filet vieilli à sec et le bœuf Wagyu japonais A5. Si vous envisagez d'emmener le petit, nous vous le déconseillons ; les enfants de moins de cinq ans ne sont pas autorisés.

#29 Duane's Prime, Riverside, Californie

Le restaurant phare à l'intérieur du National Historic Landmark Mission Inn Hôtel & Spa, Prime de Duane dans un endroit opulent et sophistiqué (il a reçu quatre diamants par AAA chaque année depuis 1996) qui sert des steaks de qualité USDA vieillis à l'état humide ainsi qu'une large sélection de fruits de mer frais.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Le chateaubriand pour deux, sculpté à côté de la table, est la voie à suivre si vous avez un rendez-vous, mais d'autres offres attrayantes incluent le faux-filet grillé et le filet mignon, une côtelette de 20 onces, un steak classique Diane et un trio de médaillons de filet. "Keepers of the Inn" Duane et Kelly Roberts s'assureront que vous êtes entre de bonnes mains. Il faut juste veiller à garder de la place pour le soufflé au chocolat sauce Grand Marnier au chocolat.

#28 M. B's, Milwaukee

Paul Bartolotta est un restaurateur de renom, surtout connu pour ses 23 ans Bartolotta Ristorante à la périphérie de Milwaukee, mais il a prouvé qu'il maîtrisait l'art du steak avec son voisin M. B.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Dans ce steakhouse italien classique, les steaks sont vieillis jusqu'à 35 jours et sont expédiés frais du Nebraska ou du Colorado. Asseyez-vous sur la terrasse et optez pour le faux-filet de qualité du Colorado âgé de 35 jours; lors d'une nuit magnifique avec les étoiles au-dessus de vous, vous pourriez penser que vous êtes allé au paradis des carnivores.

#27 Osso Steakhouse, San Francisco

Un sol blanc et noir en zigzag et de nombreuses touches Art déco vous accueillent à l'entrée Osso, un joyau de Nob Hill qui prend ses steaks très sérieusement.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Comment sérieusement? Les steaks sont vieillis à sec pendant quatre à six semaines dans une grande installation spécialisée qui offre un environnement aseptisé et étroitement surveillé; la température doit être maintenue à 33 à 34 degrés Fahrenheit, l'humidité doit être précisément de 82 pour cent, et il doit également y avoir un flux d'air constant de 15 pieds par seconde autour de la viande ouverte à tout moment, "ce qui a lieu sous le l'œil vigilant d'un boucher hautement qualifié. Si vous commandez le porterhouse, le filet et la lanière sont séparés et cuits séparément pour s'assurer qu'ils sont tous les deux parfaits.

#26 Gallaghers, New York

Dans une ville qui ne manque pas de bons steakhouses, ce classique de Midtown a tenu bon sur la 52e rue depuis qu'il a ouvert ses portes en tant que bar clandestin en 1927.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Un amour restauration de sept mois par le propriétaire actuel Dean Poll il y a deux ans a contribué à faire entrer le restaurant dans le XXIe siècle, mais les steaks - ainsi que la légendaire salle de vieillissement à humidité contrôlée ouverte au public - sont toujours aussi emblématiques et délicieux. Seul steakhouse de la ville à griller ses steaks sur des charbons de hickory (une pratique aujourd'hui illégale pour les nouveaux restaurants), Gallaghers est réputé pour son porterhouse, disponible pour deux, trois ou quatre. Le surlonge new-yorkais, le filet mignon, le faux-filet et la côte de bœuf sont également des choses de beauté, tout comme le cocktail de crevettes gargantuesques, les pommes de terre rissolées dorées et croustillantes et le gâteau au chocolat d'un autre monde. Commencez donc la soirée avec un martini dans le bar en fer à cheval original et préparez-vous à vivre une expérience de steakhouse intemporelle.

#25 St. Elmo Steak House, Indianapolis

Mettre le pied dans Saint-Elme c'est comme remonter dans le temps - jusqu'en 1902 pour être exact. Le décor de style saloon n'a pas changé, à l'exception d'une extension des années 90, et le menu non plus : il y a une large sélection de steaks et de côtelettes vieillis à l'état humide, un cocktail de crevettes classique avec une sauce cocktail qui nettoie les sinus et des saltines, une salade de quartier et une pomme de terre au four chargée, le tout servi avec le professionnalisme que vous attendez d'un endroit qui le fait depuis plus de 100 ans (un serveur fait partie du personnel depuis 1976).

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

St. Elmo est un steakhouse-rencontre-nourriture réconfortante, un endroit accueillant où le temps s'arrête vraiment. Cet engagement à garder le passé vivant ne signifie pas que la qualité en souffre, cependant ; le menu affiche fièrement les noms de 17 sources locales pour la nourriture servie.

#24 Dickie Brennan's Steakhouse, La Nouvelle-Orléans

Cet incontournable du quartier français des courtiers en énergie, situé dans un espace clubby au sous-sol, est un lieu de rencontre régulier pour les routards, les revendeurs et les gros joueurs de la ville.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Avec un bar chic et six salles à manger privées, Dickie Brennan sert des steaks de qualité USDA avec une touche créative de la Nouvelle-Orléans; le filet maison de six onces est garni d'huîtres frites et de sauce béarnaise, le faux-filet barbecue est garni de crevettes barbecue à la bière Abita; et n'importe quel steak peut être garni de chair de crabe en gros morceaux ou de fromage bleu danois. Cela ne veut pas dire que vous devriez éviter les steaks sans fioritures; la bande de 16 onces est saisie dans une poêle en fonte et pourrait bien être le meilleur steak de la Nouvelle-Orléans.

#23 Sparks, New York City

Cela fait plus de 30 ans que le patron du crime de la famille Gambino, Paul Castellano, et un associé ont été abattus à l'extérieur Étincelles, mais les débutants amateurs de martini peuvent toujours être entendus ici en train de plaisanter sur le fait qu'ils préfèrent s'asseoir dans "la section sans tir".

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Eh bien peu importe. Sparks est un excellent steakhouse à l'ancienne dans le style classique de Manhattan. L'ambiance est résolument masculine, le service est chaleureux-brusque, et la carte des vins est un florilège de cabernets sauvignons californiens, de bourgognes rouges et de bordeaux, et d'autres rouges, auxquels s'ajoutent une bonne sélection de blancs, à des prix souvent très corrects.

#22 Stripsteak, Las Vegas

Chef Michael Mina premier steakhouse, ce bar et salle à manger chic et sophistiqué de Mandalay Bay est tout sauf étouffant.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Le menu combine harmonieusement le nouveau et le traditionnel avec des offres allant d'un plateau de crustacés et d'une salade César aux beignets de homard du Maine, des boulettes de foie gras croustillantes et un plat qui associe le Wagyu américain et australien. Les steaks (à la fois Angus et Wagyu) ainsi que les fruits de mer et le foie gras sont cuits sur un gril à bois. Il y a plus de 100 scotchs proposés pour tout laver.

#21 John Howie Steak, Seattle

Steaks de qualité Omaha USDA dans ce restaurant chic, classique et confortable Steakhouse Bellevue sont vieillis pendant 28, 35 ou 42 jours et grillés sur des charbons de mesquite, conférant une fumée carbonisée.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Le reste du menu est à la fois classique et unique : le foie gras « bacon et œufs » et le bacon Kurobuta frit en tempura partagent l'espace du menu avec le tartare de bœuf et la salade César, la soupe à l'oignon française classique et le filet mignon « Oscar ». Il y a une chose supplémentaire qui distingue John Howie du lot : si vous préférez acheter votre steak cru et le cuisiner à la maison, ils vous laisseront l'emporter avec les instructions d'assaisonnement et de cuisson.

#20 Murray's, Minneapolis

Si vous recherchez une expérience de steakhouse classique et que vous vous trouvez dans les villes jumelles, rendez-vous dans le récemment rénové Murray, qui marche fort depuis 1946. Ouvert par Art et Marie Murray, le restaurant est toujours dans la famille, et de nombreuses anciennes recettes de Marie sont encore utilisées.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Leur célèbre « Silver Butter Knife Steak for Two », un contre-filet sculpté à côté de la table de 28 onces, est l'un des grands monuments du pays pour un steak bien fait. Heureusement, la rénovation n'a supprimé aucun du charme classique du restaurant (bien qu'elle ait heureusement remplacé les rideaux et les chaises roses de style salle de banquet), et l'enseigne au néon classique est exactement là où elle a toujours été.

Voiture-restaurant n°19 Pacific, Los Angeles

Cette LA classique, ouvert dans son emplacement d'origine au centre-ville depuis 1921 (il y a une succursale plus récente à Santa Monica), sert du bœuf nourri au maïs vieilli à sec en huit ou neuf coupes avec divers accompagnements (y compris un choix de six sauces), ainsi que l'habituel steakhouse proposant un cocktail de crevettes, diverses salades et de très bons fruits de mer.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

La "coupe de baseball", une tranche particulièrement épaisse de surlonge vieillie, est l'apothéose ici. La carte des vins est à couper le souffle, pleine de bouteilles trophées avec des noms comme Opus One et Penfolds Grange, mais aussi un certain nombre de choix très buvables que de simples mortels peuvent se permettre.

#18 Metropolitan Grill, Seattle

Grillades métropolitaines se considère comme la patrie du «meilleur steak de la ville» et vous auriez du mal à contester cela. Situé à l'intérieur d'un bâtiment historique datant de 1903, l'endroit a tous les attributs d'un steakhouse haut de gamme classique : de grandes portes en acajou, un maître d'hôtel en smoking, des coupes de bœuf exposées, des plafonds hauts, des moulures, des cabines surdimensionnées, ainsi que de nombreux de laiton et encore plus d'acajou. Mais ne vous laissez pas tromper par la prétention : l'accent est mis ici sur le bœuf.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Le chef Eric Hellner se procure le steak Prime du Double R Ranch dans l'État de Washington, et il est entièrement vieilli à sec, assaisonné d'un mélange d'épices exclusif et saisi sur du charbon de mesquite chaud. Le bar en marbre noir de 60 pieds est un joyau (ne manquez pas les martinis primés) et la carte des vins a reçu le « Best of Award of Excellence » du Wine Spectator.

#17 Harris', San Francisco

Les bois sombres, les palmiers en pot, les lustres, les étagères et les cabines profondes de style Chesterfield vous font immédiatement savoir que Steakhouse de Harris, un point de repère de San Francisco depuis 1984, signifie affaires.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Les steaks vieillis à sec proviennent des meilleures fermes du Midwest et sont abattus sur place, et les plats populaires incluent le steak Harris (une bande épaisse avec os), la côte de bœuf et le steak classique Diane. Commencez votre repas du bon pied avec un martini et un cocktail de crevettes du Golfe, et attachez-vous pour une expérience de steakhouse intemporelle.

#16 Ranch Perini, Buffalo Gap, Texas

Photo de M. M via Yelp

Le propriétaire du Perini Ranch, Tom Perini, est une légende vivante au Texas, où son ranch éponyme, steak House, et les chambres d'hôtes sont le titre de gloire de Buffalo Gap.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Un maître de la cuisine de cow-boy, son hamburger est l'étoffe des légendes (et l'un des meilleurs d'Amérique) et ses steaks Angus - assaisonnés avec un frottement exclusif et grillés sur des charbons de mesquite - valent bien le détour. Heureusement, vous pouvez acheter ce rub (ainsi qu'un filet de bœuf poivré fumé au mesquite entier) en ligne.

#15 Charlie Palmer Steak, Divers endroits

Charlie Palmer s'est fermement établi comme l'un des meilleurs chefs du pays lorsqu'il a ouvert Aureole à New York en 1988, et depuis lors, il a étendu son empire à 17 bars et restaurants à travers le pays, dont quatre emplacements de Bifteck Charlie Palmer à New York, Washington, D.C., Las Vegas et Reno, Nevada, avec un avant-poste de Napa en préparation.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Ils sont tous uniques, cependant, axés sur les ingrédients locaux de saison et s'engagent à laisser transparaître les compétences uniques de chaque chef exécutif en accordant autant d'attention au reste du menu qu'aux steaks. Et en ce qui concerne ces steaks, ils comprennent un faux-filet de cow-boy avec os, un contre-filet de Snake River Farms Wagyu, un contre-filet de New York vieilli à sec pendant 21 jours et un porterhouse pour deux avec des lardons de bacon et des oignons perlés. Envie de foie gras poêlé ou de crabe bleu poché farci dessus ? Fonce.

#14 Gibsons Bar & Steakhouse, Chicago

Si vous deviez fermer les yeux et essayer d'imaginer ce qu'un steakhouse de 25 ans du centre-ville de Chicago appelle Gibson ce serait comme si vous auriez probablement mis le doigt sur le clou : cabines de cuir rouge, boiseries, martinis, clients de haut vol, service impeccable, steaks géants et queues de homard.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

Le steak USDA Prime servi ici est incomparable, et le menu à l'ancienne des classiques du steakhouse comprend un cocktail de homard épicé dans un artichaut cuit à la vapeur, une salade de quartiers et des coupes de bœuf classiques, y compris le filet mignon avec os, la London Broil bordelaise avec os rôti moelle, et le W.R's Chicago Cut de 22 onces, un faux-filet de mammouth avec os. Si vous cherchez à dîner ici, assurez-vous d'appeler bien à l'avance; les réservations sont difficiles à obtenir. Et bien que le site Web indique que les jeans sont OK, nous vous conseillons de porter quelque chose d'un peu plus adapté à l'environnement haut de gamme.

#13 Killen's Steakhouse, Pearland, Texas

Même s'il peut ressembler à un relais routier de l'extérieur, une fois que vous avez mis le pied à l'intérieur du bâtiment étonnamment élégant Steakhouse de Killen vous saurez que vous vivrez une expérience de steakhouse de classe mondiale. Le chef formé au Cordon Bleu, Ronnie Killen, a ouvert le restaurant dans la banlieue de Houston en 2006, et il a depuis été salué comme l'un des meilleurs steakhouses de l'État par d'innombrables publications.

Trouvez les horaires, les directions, les menus et plus encore ici.

C'est l'un des rares restaurants du pays à proposer des sections de menu distinctes pour les steaks vieillis à l'eau et à sec, provenant d'Allen Brothers à Chicago et de Strube Ranch à Pittsburg, au Texas. Les options comprennent un faux-filet long avec os vieilli à sec de 34 onces, un filet de coupe centrale Mishima et même un surlonge frit au poulet. Autre clin d'œil au Lone Star State, le menu comprend également du poulet frit, des crevettes géantes frites du Golfe, du porc fumé et du gombo aux pois aux yeux noirs. Be sure to save room for the crème brûlée bread pudding, which Food & Wine Magazine named one of the top 10 dishes in the United States in 2008.

#12 Cattleman’s Steakhouse, Fabens, Texas

In Texas, it’s all about the cattle, and you can’t get much closer to the source than at Cattleman’s Steakhouse, just outside El Paso. For more than 40 years, owner Dieter Gerzymisch has been purchasing fresh meat daily from local ranches and portioning it out on the premises, so it goes without saying that the menu is all about meat, meat, and more meat.

Find hours, directions, menus, and more here.

There’s the top sirloin, New York strip, filet, and rib-eye, each weighing in at 10 ounces, and then come The Wagon Master, a one-and-a-quater-pound T-bone; The Cowgirl, a one-and-a-half-pound T-bone; and finally, The Cowboy, a full two pounds of T-bone goodness. Each steak comes with a baked potato, beans, coleslaw, bread, butter, and sour cream, just in case you’re still hungry. Yeah, it may be a little kitschy with its Wild West theme and gift shop, but when it comes to steak, Cattleman’s is the real deal.

#11 Bazaar Meat, Las Vegas

Having conquered Spanish cuisine both traditional and avant-garde, the cooking of the Eastern Mediterranean, historical American fare, and both the Mexican-Chinese and Chinese-Peruvian idioms, what was the ceaselessly energetic José Andrés going to tackle next? Hmmm. How about, oh, I don't know, meat?

Find hours, directions, menus, and more here.

At this Sin City venture, Andrés includes plenty of Spanish tastes as well as an extensive raw bar and "meat from the sea" (fish to you), but while pedants might argue that this isn't exactly a steakhouse, the focus is appropriately meaty. With a menu of carpaccio, tartares, cured meats, and, yes, serious beef rib steaks from California, Oregon, and Washington State, including a chateaubriand from the Golden State's Brandt Beef served with truffle sauce and pommes soufflés, Bazaar Meat can provide pretty much all the meat you need when you're out on the town.

#10 Cattlemen’s Steakhouse, Oklahoma City

Not to be confused with Cattleman’s Steakhouse down in Texas (No. 12) or any of the other restaurants with the same name across the country, this 105-year-old gem, located in the heart of famed Stockyards City, is Oklahoma City’s oldest continually operating restaurant.

Find hours, directions, menus, and more here.

The no-frills temple to the noble steer is as popular with cowboy-hatted locals as it is with former president George H. W. Bush when he’s in town. One look at what’s on everybody’s plate — beef for breakfast, lunch, and dinner — will tell you what this place is all about, as will the giant illuminated photo of grazing cattle along the back wall. The beef here is sourced locally, aged "according to a closely guarded house secret," the website says, portioned out on-premises, broiled under an intense charcoal fire, and served with natural jus. Go for the T-bone after your appetizer of lamb fries (don’t be afraid, they’re good), and finish it off with a slice of homemade pie. Now that’s a country steak dinner we hang notre hat on.

#9 Pappas Bros. Steakhouse, Dallas and Houston

If you’re in Dallas ou Houston and you find yourself in need of a perfect steak, a red leather booth, wood-paneled walls, and a wine list that boasts about 2,300 options, head over to Pappas Bros.

Find hours, directions, menus, and more here.

At this shrine to beef, which has repeatedly been lauded as one of the state’s best restaurants since it opened in 1976, the meat is dry-aged in-house and served bone-in or bone-out. There’s something for everyone, from a 40-ounce porterhouse carved tableside down to an eight-ounce filet mignon, with stops along the way including an 18-ounce bone-in New York strip and a rib-eye of Texas Akaushi Kobe beef. They’re seasoned with just salt and pepper and finished with some butter. The entire experience is about as classic steakhouse as you’re likely to find.

#8 Red, Miami and Cleveland

With two locations in Cleveland and one in Miami, Red is stylish, classy, and just about everything you look for in a steakhouse. Steaks are certified Angus and there are plenty of traditional classics like oysters, French onion soup, and shrimp cocktail, but you’ll also find unique offerings like a free-range veal chop stuffed with foie gras, mushrooms, and fontina as well as Italian options like lobster fra diavolo and linguine with clam sauce.

Find hours, directions, menus, and more here.

Their off-menu surf and turf, which pairs an herb-brushed tomahawk rib-eye with a king-crab-stuffed 16-ounce lobster tail, also might just be America’s best. High-rollers, take note: If you want to top your steak with seared foie gras with black truffle demi-glace, nobody will stop you.

#7 Craftsteak, Las Vegas

Part of TV star and famously good cook Tom Colicchio's ever-growing Craft empire, the clubby steakhouse centers its menu around eight different steaks, mostly dry-aged Angus, variously grilled or roasted, and also offers a wide choice of both domestic and Japanese Wagyu (an eight-ounce Japanese A5 Wagyu New York strip will set you back $260). More than 20 side dishes are served, including five different servings of mushrooms — a great accompaniment to good meat.

Find hours, directions, menus, and more here.

#6 CarneVino, Las Vegas

Powerhouse restaurant duo Mario Batali and Joe Bastianich + steak + Vegas = greatness. CarneVino, their temple to all things beef in The Palazzo Hotel & Casino, pulls out all the stops, aging their beef for 30 to 60 days, and these steaks can compete with any other offering, anywhere.

Find hours, directions, menus, and more here.

This "BBL" beef is developed especially for Batali and Bastianich’s restaurant group (it’s “often beyond regular USDA Prime standards for marbling and flavor and is hormone and antibiotic free”) and — oh, yeah — this is a Batali restaurant, after all, so the pastas and other menu items certainly don’t get short shrift.

#5 Barclay Prime, Philadelphia

Sure, this Stephen Starr steakhouse on Rittenhouse Square might boast a selection of as many as seven different steak knives and a $100 Wagyu rib-eye and foie gras cheesesteak that comes with a half-bottle of Perrier-Jouët, but that doesn’t mean it’s gimmicky.

Find hours, directions, menus, and more here.

Described as a "luxury boutique steakhouse" on its website, the restaurant replaces red leather with green and yellow suede, a clubby soundtrack, and slightly incongruous crystal chandeliers. While the setting is undoubtedly twenty-first-century, the menu is as classic as can be: Steaks are dry-aged for 28 days, and the rib-eye, from New York's Gachot & Gachot (which supplies the legendary Peter Luger Steak House in Brooklyn — keep reading for their ranking), is arguably the best steak in the city — and there's world-class service to boot. Don’t forget to order the shrimp cocktail; these monsters weigh in at a quarter-pound each.

#4 Bern’s, Tampa

Don’t come to Bern’s if you're on a diet; Bern's is about wonderful excess. There are 20 kinds of caviar on the menu of this big, old-style, legendary establishment. The menu also includes two preparations of foie gras, two kinds of steak tartare (one with truffles), oysters three ways, endless varieties of fish and shellfish, 16 different cheeses both domestic and imported, nearly 50 desserts (including gluten- and sugar-free varieties) — served upstairs in a special dessert room — and a list of about 7,000 wines (5,500 of them red).

Find hours, directions, menus, and more here.

Oh, and did we mention steaks? There are seven different cuts in a total of 51 different sizes (from six ounces of filet mignon to 60 ounces of strip sirloin), broiled to eight different temperatures, from very rare ("no crust, cold and raw") to, gulp, well-done ("sturdy little crust, no color, no juice, dried out"). Come hungry.

#3 Keens, New York City

Since 1885, this New York institution has done one thing, and done it really, really well: steak. Perfectly charred steaks and chops are served in this labyrinthine shrine to old New York, which is spread over two floors and three townhouses.

Find hours, directions, menus, and more here.

Before you’re served your expertly cooked, gigantic, dry-aged sirloin, filet mignon, prime rib, porterhouse for two, or porterhouse for three, have a look around. There’s memorabilia from more than 100 years of New York history, including playbills political cartoons, and photographs, as well as a collection of more than 50,000 pipes, from back when regulars, including Babe Ruth and Teddy Roosevelt, would store theirs there. If you go once, try the steak. If you go twice, try the famous mutton chop, a 26-ounce lamb saddle that’s nearly two inches thick and dates back to the restaurant’s earliest days.

#2 CUT, Beverly Hills, Calif.

Wolfgang Puck helped invent California cuisine (and gave us California-style pizza) at Spago, pioneered Asian fusion food at Chinois sur le plat principal, and even figured out a way to produce decent airport food at his many Wolfgang Puck Express outlets, so we shouldn't be surprised that he has also reinvented the steakhouse with CUT in the Beverly Wilshire Hotel (there are now spin-offs in Las Vegas, London, Bahrain, Singapore, and New York).

Find hours, directions, menus, and more here.

The traditional red leather booths and bucolic paintings have given way to a cool white interior by rationalist architect Richard Meier and a series of pieces by conceptual artist John Baldessari. In place of iceberg wedges and grilled swordfish, look for warm veal tongue with baby artichokes and roast Maine lobster with black truffle sabayon. Oh, and the steaks? Not the usual four or five choices, but a total of 17 cuts and places of origin, from Australian filet mignon to Illinois bone-in New York sirloin to genuine Japanese Wagyu rib-eye from Miyazaki Prefecture. Puck has reinvented the steakhouse experience at CUT, and what he’s done is nothing short of mind-blowing.

#1 Peter Luger, New York City

Quand tu t'assois à ta table au perpétuellement bondé Pierre Luger, situé dans un coin hors des sentiers battus du quartier de Williamsburg à Brooklyn, ne demandez pas de menu. Just order the tomato and onion salad, some thick-cut bacon, creamed spinach, hash browns, and the steak for three, a massive porterhouse broiled under extreme heat before being sliced and presented on a platter.

Find hours, directions, menus, and more here.

Sure, the wait staff might be a bit gruff in this surprisingly casual German-styled old steakhouse that’s been here since 1887, but that’s all a part of the show. The star attraction, the steak, is simply the best you’ll find anywhere in America (along with the porterhouse, an equally impressive rib steak is also available). It’s dry-aged and butchered on the premises, and when it’s presented, in all its crusty, well-marbled, beefy glory, your jaw will drop. Use the house steak sauce to douse the onions and tomatoes (don’t let it anywhere near the steak), and be prepared to drop a wad of cash on the table before leaving — no credit cards accepted here, big spender.


Cook the Perfect Prime Porterhouse Steak in Less Than 15 Minutes

Mooo…. is a stylish, contemporary steakhouse adjacent to the XV Beacon Hotel in Boston. Elvis Moralez’s porterhouse recipe is easy, but it relies on the best quality steak you can find and a hot broiler. The restaurant gets its meat from Greater Omaha Packing Company, whose retail partner is Mr. Steak.

  • 1 24-ounce porterhouse steak
  • 1–2 tablespoons kosher salt
  • 1–2 tablespoons fresh-ground black pepper

Allow steak to sit at room temperature for 30 minutes.

Position rack near top of oven. There should be no more than 5 inches from broiler to top of steak. Set broiler to high.

Season steak generously with salt and pepper, and place in broiler pan. Broil until deep-brown crust forms, about 3 minutes. Flip steak and cook until other side is deeply browned and cooked to desired doneness, about 3 minutes more for medium rare. Let steak rest 5 minutes. Slice and serve. Pour 2 personnes.

Moralez prefers to serve this cut with a classic Tuscan wine. “A porterhouse is the best of both worlds,” he says.

“On one side, you have a sirloin and on the other you have a tenderloin. The 2016 Sassicaia, a blend of Cabernet Sauvignon and Cabernet Franc, can handle both the marbling of the sirloin and tenderloin while enhancing its flavor, complementing it beautifully.”


Cook the Perfect Prime Porterhouse Steak in Less Than 15 Minutes

Mooo…. is a stylish, contemporary steakhouse adjacent to the XV Beacon Hotel in Boston. Elvis Moralez’s porterhouse recipe is easy, but it relies on the best quality steak you can find and a hot broiler. The restaurant gets its meat from Greater Omaha Packing Company, whose retail partner is Mr. Steak.

  • 1 24-ounce porterhouse steak
  • 1–2 tablespoons kosher salt
  • 1–2 tablespoons fresh-ground black pepper

Allow steak to sit at room temperature for 30 minutes.

Position rack near top of oven. There should be no more than 5 inches from broiler to top of steak. Set broiler to high.

Season steak generously with salt and pepper, and place in broiler pan. Broil until deep-brown crust forms, about 3 minutes. Flip steak and cook until other side is deeply browned and cooked to desired doneness, about 3 minutes more for medium rare. Let steak rest 5 minutes. Slice and serve. Pour 2 personnes.

Moralez prefers to serve this cut with a classic Tuscan wine. “A porterhouse is the best of both worlds,” he says.

“On one side, you have a sirloin and on the other you have a tenderloin. The 2016 Sassicaia, a blend of Cabernet Sauvignon and Cabernet Franc, can handle both the marbling of the sirloin and tenderloin while enhancing its flavor, complementing it beautifully.”


Cook the Perfect Prime Porterhouse Steak in Less Than 15 Minutes

Mooo…. is a stylish, contemporary steakhouse adjacent to the XV Beacon Hotel in Boston. Elvis Moralez’s porterhouse recipe is easy, but it relies on the best quality steak you can find and a hot broiler. The restaurant gets its meat from Greater Omaha Packing Company, whose retail partner is Mr. Steak.

  • 1 24-ounce porterhouse steak
  • 1–2 tablespoons kosher salt
  • 1–2 tablespoons fresh-ground black pepper

Allow steak to sit at room temperature for 30 minutes.

Position rack near top of oven. There should be no more than 5 inches from broiler to top of steak. Set broiler to high.

Season steak generously with salt and pepper, and place in broiler pan. Broil until deep-brown crust forms, about 3 minutes. Flip steak and cook until other side is deeply browned and cooked to desired doneness, about 3 minutes more for medium rare. Let steak rest 5 minutes. Slice and serve. Pour 2 personnes.

Moralez prefers to serve this cut with a classic Tuscan wine. “A porterhouse is the best of both worlds,” he says.

“On one side, you have a sirloin and on the other you have a tenderloin. The 2016 Sassicaia, a blend of Cabernet Sauvignon and Cabernet Franc, can handle both the marbling of the sirloin and tenderloin while enhancing its flavor, complementing it beautifully.”


Cook the Perfect Prime Porterhouse Steak in Less Than 15 Minutes

Mooo…. is a stylish, contemporary steakhouse adjacent to the XV Beacon Hotel in Boston. Elvis Moralez’s porterhouse recipe is easy, but it relies on the best quality steak you can find and a hot broiler. The restaurant gets its meat from Greater Omaha Packing Company, whose retail partner is Mr. Steak.

  • 1 24-ounce porterhouse steak
  • 1–2 tablespoons kosher salt
  • 1–2 tablespoons fresh-ground black pepper

Allow steak to sit at room temperature for 30 minutes.

Position rack near top of oven. There should be no more than 5 inches from broiler to top of steak. Set broiler to high.

Season steak generously with salt and pepper, and place in broiler pan. Broil until deep-brown crust forms, about 3 minutes. Flip steak and cook until other side is deeply browned and cooked to desired doneness, about 3 minutes more for medium rare. Let steak rest 5 minutes. Slice and serve. Pour 2 personnes.

Moralez prefers to serve this cut with a classic Tuscan wine. “A porterhouse is the best of both worlds,” he says.

“On one side, you have a sirloin and on the other you have a tenderloin. The 2016 Sassicaia, a blend of Cabernet Sauvignon and Cabernet Franc, can handle both the marbling of the sirloin and tenderloin while enhancing its flavor, complementing it beautifully.”


Cook the Perfect Prime Porterhouse Steak in Less Than 15 Minutes

Mooo…. is a stylish, contemporary steakhouse adjacent to the XV Beacon Hotel in Boston. Elvis Moralez’s porterhouse recipe is easy, but it relies on the best quality steak you can find and a hot broiler. The restaurant gets its meat from Greater Omaha Packing Company, whose retail partner is Mr. Steak.

  • 1 24-ounce porterhouse steak
  • 1–2 tablespoons kosher salt
  • 1–2 tablespoons fresh-ground black pepper

Allow steak to sit at room temperature for 30 minutes.

Position rack near top of oven. There should be no more than 5 inches from broiler to top of steak. Set broiler to high.

Season steak generously with salt and pepper, and place in broiler pan. Broil until deep-brown crust forms, about 3 minutes. Flip steak and cook until other side is deeply browned and cooked to desired doneness, about 3 minutes more for medium rare. Let steak rest 5 minutes. Slice and serve. Pour 2 personnes.

Moralez prefers to serve this cut with a classic Tuscan wine. “A porterhouse is the best of both worlds,” he says.

“On one side, you have a sirloin and on the other you have a tenderloin. The 2016 Sassicaia, a blend of Cabernet Sauvignon and Cabernet Franc, can handle both the marbling of the sirloin and tenderloin while enhancing its flavor, complementing it beautifully.”


Cook the Perfect Prime Porterhouse Steak in Less Than 15 Minutes

Mooo…. is a stylish, contemporary steakhouse adjacent to the XV Beacon Hotel in Boston. Elvis Moralez’s porterhouse recipe is easy, but it relies on the best quality steak you can find and a hot broiler. The restaurant gets its meat from Greater Omaha Packing Company, whose retail partner is Mr. Steak.

  • 1 24-ounce porterhouse steak
  • 1–2 tablespoons kosher salt
  • 1–2 tablespoons fresh-ground black pepper

Allow steak to sit at room temperature for 30 minutes.

Position rack near top of oven. There should be no more than 5 inches from broiler to top of steak. Set broiler to high.

Season steak generously with salt and pepper, and place in broiler pan. Broil until deep-brown crust forms, about 3 minutes. Flip steak and cook until other side is deeply browned and cooked to desired doneness, about 3 minutes more for medium rare. Let steak rest 5 minutes. Slice and serve. Pour 2 personnes.

Moralez prefers to serve this cut with a classic Tuscan wine. “A porterhouse is the best of both worlds,” he says.

“On one side, you have a sirloin and on the other you have a tenderloin. The 2016 Sassicaia, a blend of Cabernet Sauvignon and Cabernet Franc, can handle both the marbling of the sirloin and tenderloin while enhancing its flavor, complementing it beautifully.”


Cook the Perfect Prime Porterhouse Steak in Less Than 15 Minutes

Mooo…. is a stylish, contemporary steakhouse adjacent to the XV Beacon Hotel in Boston. Elvis Moralez’s porterhouse recipe is easy, but it relies on the best quality steak you can find and a hot broiler. The restaurant gets its meat from Greater Omaha Packing Company, whose retail partner is Mr. Steak.

  • 1 24-ounce porterhouse steak
  • 1–2 tablespoons kosher salt
  • 1–2 tablespoons fresh-ground black pepper

Allow steak to sit at room temperature for 30 minutes.

Position rack near top of oven. There should be no more than 5 inches from broiler to top of steak. Set broiler to high.

Season steak generously with salt and pepper, and place in broiler pan. Broil until deep-brown crust forms, about 3 minutes. Flip steak and cook until other side is deeply browned and cooked to desired doneness, about 3 minutes more for medium rare. Let steak rest 5 minutes. Slice and serve. Pour 2 personnes.

Moralez prefers to serve this cut with a classic Tuscan wine. “A porterhouse is the best of both worlds,” he says.

“On one side, you have a sirloin and on the other you have a tenderloin. The 2016 Sassicaia, a blend of Cabernet Sauvignon and Cabernet Franc, can handle both the marbling of the sirloin and tenderloin while enhancing its flavor, complementing it beautifully.”


Cook the Perfect Prime Porterhouse Steak in Less Than 15 Minutes

Mooo…. is a stylish, contemporary steakhouse adjacent to the XV Beacon Hotel in Boston. Elvis Moralez’s porterhouse recipe is easy, but it relies on the best quality steak you can find and a hot broiler. The restaurant gets its meat from Greater Omaha Packing Company, whose retail partner is Mr. Steak.

  • 1 24-ounce porterhouse steak
  • 1–2 tablespoons kosher salt
  • 1–2 tablespoons fresh-ground black pepper

Allow steak to sit at room temperature for 30 minutes.

Position rack near top of oven. There should be no more than 5 inches from broiler to top of steak. Set broiler to high.

Season steak generously with salt and pepper, and place in broiler pan. Broil until deep-brown crust forms, about 3 minutes. Flip steak and cook until other side is deeply browned and cooked to desired doneness, about 3 minutes more for medium rare. Let steak rest 5 minutes. Slice and serve. Pour 2 personnes.

Moralez prefers to serve this cut with a classic Tuscan wine. “A porterhouse is the best of both worlds,” he says.

“On one side, you have a sirloin and on the other you have a tenderloin. The 2016 Sassicaia, a blend of Cabernet Sauvignon and Cabernet Franc, can handle both the marbling of the sirloin and tenderloin while enhancing its flavor, complementing it beautifully.”


Cook the Perfect Prime Porterhouse Steak in Less Than 15 Minutes

Mooo…. is a stylish, contemporary steakhouse adjacent to the XV Beacon Hotel in Boston. Elvis Moralez’s porterhouse recipe is easy, but it relies on the best quality steak you can find and a hot broiler. The restaurant gets its meat from Greater Omaha Packing Company, whose retail partner is Mr. Steak.

  • 1 24-ounce porterhouse steak
  • 1–2 tablespoons kosher salt
  • 1–2 tablespoons fresh-ground black pepper

Allow steak to sit at room temperature for 30 minutes.

Position rack near top of oven. There should be no more than 5 inches from broiler to top of steak. Set broiler to high.

Season steak generously with salt and pepper, and place in broiler pan. Broil until deep-brown crust forms, about 3 minutes. Flip steak and cook until other side is deeply browned and cooked to desired doneness, about 3 minutes more for medium rare. Let steak rest 5 minutes. Slice and serve. Pour 2 personnes.

Moralez prefers to serve this cut with a classic Tuscan wine. “A porterhouse is the best of both worlds,” he says.

“On one side, you have a sirloin and on the other you have a tenderloin. The 2016 Sassicaia, a blend of Cabernet Sauvignon and Cabernet Franc, can handle both the marbling of the sirloin and tenderloin while enhancing its flavor, complementing it beautifully.”


Cook the Perfect Prime Porterhouse Steak in Less Than 15 Minutes

Mooo…. is a stylish, contemporary steakhouse adjacent to the XV Beacon Hotel in Boston. Elvis Moralez’s porterhouse recipe is easy, but it relies on the best quality steak you can find and a hot broiler. The restaurant gets its meat from Greater Omaha Packing Company, whose retail partner is Mr. Steak.

  • 1 24-ounce porterhouse steak
  • 1–2 tablespoons kosher salt
  • 1–2 tablespoons fresh-ground black pepper

Allow steak to sit at room temperature for 30 minutes.

Position rack near top of oven. There should be no more than 5 inches from broiler to top of steak. Set broiler to high.

Season steak generously with salt and pepper, and place in broiler pan. Broil until deep-brown crust forms, about 3 minutes. Flip steak and cook until other side is deeply browned and cooked to desired doneness, about 3 minutes more for medium rare. Let steak rest 5 minutes. Slice and serve. Pour 2 personnes.

Moralez prefers to serve this cut with a classic Tuscan wine. “A porterhouse is the best of both worlds,” he says.

“On one side, you have a sirloin and on the other you have a tenderloin. The 2016 Sassicaia, a blend of Cabernet Sauvignon and Cabernet Franc, can handle both the marbling of the sirloin and tenderloin while enhancing its flavor, complementing it beautifully.”


Voir la vidéo: Wildfire Steakhouse u0026 Wine Bar (Octobre 2021).