Autre

Le guide définitif pour faire des frites à la maison


Lorsque vous trouvez cette frite idéale, dorée à l'extérieur, moelleuse et moelleuse à l'intérieur, et pas une goutte de trop d'huile, ne lâchez jamais - c'est la licorne du monde de la frite. Si vous vous demandez ce qui se passe vraiment dans transformer les pommes de terre en frites croustillantes, vous serez peut-être surpris d'apprendre que les étapes sont un peu plus difficiles que de jeter des bâtonnets de pommes de terre dans de l'huile chaude, mais pas autant que le défi que vous pourriez penser.

Cliquez ici pour le guide définitif pour faire des frites à la maison diaporama.

Voici le guide définitif pour faire des frites à la maison. Ces pommes de terre croustillantes sont difficiles à résister, et maintenant The Daily Meal est là pour vous donner toutes les informations dont vous avez besoin pour faire frire un lot vous-même. De l'huile aux pommes de terre, nous explorons la science de la cuisine pour vous donner le regard le plus complet sur ce classique féculent. Vous dévorerez une assiette faite maison de votre friandise de pommes de terre préférée en un rien de temps.

Que vous trempez vos frites dans du ketchup pur, de l'aïoli à l'ail ou que vous concoctez l'équilibre parfait entre ketchup et mayonnaise pour "sauce frite, tout ce que vous avez à faire est de suivre ce guide, de choisir votre sauce et de les manger tout de suite pour une saveur comme vous n'en avez jamais goûtée auparavant.


La pomme de terre est cruciale pour la réussite de vos frites. Les pommes de terre Russet, Bintje et la moins commune (aux États-Unis, au moins) Maris Piper font d'excellents choix pour la friture. Leur teneur élevée en amidon donne une frite moelleuse. Tout aussi important pour votre choix de cépage pomme de terre est sa teneur en eau ; trop et vos frites seront détrempées, trop peu et elles seront croustillantes partout.


Toutes les huiles n'ont pas le même point de fumée. Parce que l'huile de frite doit être chauffée à 400 degrés F, l'huile avec une haute point de fumée est crucial pour garder les détecteurs de fumée à distance. Les huiles végétales avec un saveur neutre ont tendance à être le meilleur choix. L'huile de carthame, d'arachide et de maïs ont toutes des points de fumée d'au moins 440 degrés F. L'huile de canola a un point de fumée légèrement inférieur à 400 degrés F, mais peut être utilisée tant que vous surveillez de près le thermomètre.


Angela Carlos est la rédactrice en chef de The Daily Meal. Trouvez-la sur Twitter et tweetez @angelaccarlos.


C'est la meilleure façon de faire des frites à la maison!

Voici en quoi c'est différent (et meilleur) que la façon traditionnelle de faire des frites.

1. Vous n'avez pas besoin de faire tremper les pommes de terre dans l'eau (pour toujours) d'abord.

Faire tremper des pommes de terre tranchées dans de l'eau aide à éliminer l'excès d'amidon, ce qui permet aux frites de devenir plus croustillantes. Certaines recettes demandent un trempage pendant la nuit, tandis que d'autres veulent que vous changiez souvent l'eau.

2. L'or du Yukon est le meilleur.

PAS RUSSE ! Ils sont moins féculents et croustillants sans jamais s'asseoir dans un bol d'eau. Lorsqu'elle est frite, la texture intérieure beurrée contraste subtilement avec le croquant extérieur, mais croyez-moi, les gens le remarqueront.

3. Vous n'avez pas besoin d'un thermomètre à bonbons.

Les recettes qui nécessitent une friture sont souvent très spécifiques. La température de l'huile doit être juste ainsi. Pas avec cette méthode. Il s'avère que vous pouvez mettre les pommes de terre *non trempées* dans une grande poêle profonde (ou un faitout), verser de l'huile froide dessus jusqu'à ce qu'elles soient juste couvertes, puis porter le tout à ébullition. La température exacte n'a pas vraiment d'importance tant qu'elle est chaude et bouillonnante.

4. Vous n'avez besoin de le faire frire qu'une seule fois.

En école de cuisine, on m'a appris qu'il fallait les faire frire deux fois : une fois à une température entre 325° et 330° pour les faire sécher, puis encore entre 350° et 360° pour les rendre dorées et croustillantes de niveau bistro. C'est pourquoi je ne l'ai jamais fait à la maison. Avec cette méthode, toutes les frites entrent en même temps et une fois sorties, elles sont prêtes à manger ! Après les avoir assaisonnés avec du sel, bien sûr.


C'est la meilleure façon de faire des frites à la maison!

Voici en quoi c'est différent (et meilleur) que la façon traditionnelle de faire des frites.

1. Vous n'avez pas besoin de faire tremper les pommes de terre dans l'eau (pour toujours) d'abord.

Faire tremper des pommes de terre tranchées dans de l'eau aide à éliminer l'excès d'amidon, ce qui permet aux frites de devenir plus croustillantes. Certaines recettes demandent un trempage pendant la nuit, tandis que d'autres veulent que vous changiez souvent l'eau.

2. L'or du Yukon est le meilleur.

PAS RUSSE ! Ils sont moins féculents et croustillants sans jamais s'asseoir dans un bol d'eau. Lorsqu'elle est frite, la texture intérieure beurrée contraste subtilement avec le croquant extérieur, mais croyez-moi, les gens le remarqueront.

3. Vous n'avez pas besoin d'un thermomètre à bonbons.

Les recettes qui nécessitent une friture sont souvent très spécifiques. La température de l'huile doit être juste ainsi. Pas avec cette méthode. Il s'avère que vous pouvez mettre les pommes de terre *non trempées* dans une grande poêle profonde (ou un faitout), verser de l'huile froide dessus jusqu'à ce qu'elles soient juste couvertes, puis porter le tout à ébullition. La température exacte n'a pas vraiment d'importance tant qu'elle est chaude et bouillonnante.

4. Vous n'avez besoin de le faire frire qu'une seule fois.

En école de cuisine, on m'a appris qu'il fallait les faire frire deux fois : une fois à une température entre 325° et 330° pour les faire sécher, puis encore entre 350° et 360° pour les rendre dorées et croustillantes de niveau bistro. C'est pourquoi je ne l'ai jamais fait à la maison. Avec cette méthode, toutes les frites entrent en même temps et une fois sorties, elles sont prêtes à manger ! Après les avoir assaisonnés avec du sel, bien sûr.


C'est la meilleure façon de faire des frites à la maison!

Voici en quoi c'est différent (et meilleur) que la façon traditionnelle de faire des frites.

1. Vous n'avez pas besoin de faire tremper les pommes de terre dans l'eau (pour toujours) d'abord.

Faire tremper des pommes de terre tranchées dans de l'eau aide à éliminer l'excès d'amidon, ce qui permet aux frites de devenir plus croustillantes. Certaines recettes demandent un trempage pendant la nuit, tandis que d'autres veulent que vous changiez souvent l'eau.

2. L'or du Yukon est le meilleur.

PAS RUSSE ! Ils sont moins féculents et croustillants sans jamais s'asseoir dans un bol d'eau. Lorsqu'elle est frite, la texture intérieure beurrée contraste subtilement avec le croquant extérieur, mais croyez-moi, les gens le remarqueront.

3. Vous n'avez pas besoin d'un thermomètre à bonbons.

Les recettes qui nécessitent une friture sont souvent très spécifiques. La température de l'huile doit être juste ainsi. Pas avec cette méthode. Il s'avère que vous pouvez mettre les pommes de terre *non trempées* dans une grande poêle profonde (ou un faitout), verser de l'huile froide dessus jusqu'à ce qu'elles soient juste couvertes, puis porter le tout à ébullition. La température exacte n'a pas vraiment d'importance tant qu'elle est chaude et bouillonnante.

4. Vous n'avez besoin de le faire frire qu'une seule fois.

En école de cuisine, on m'a appris qu'il fallait les faire frire deux fois : une fois à une température entre 325° et 330° pour les faire sécher, puis encore entre 350° et 360° pour les rendre dorées et croustillantes de niveau bistro. C'est pourquoi je ne l'ai jamais fait à la maison. Avec cette méthode, toutes les frites entrent en même temps et une fois sorties, elles sont prêtes à manger ! Après les avoir assaisonnés avec du sel, bien sûr.


C'est la meilleure façon de faire des frites à la maison!

Voici en quoi c'est différent (et meilleur) que la façon traditionnelle de faire des frites.

1. Vous n'avez pas besoin de faire tremper les pommes de terre dans l'eau (pour toujours) d'abord.

Faire tremper des pommes de terre tranchées dans de l'eau aide à éliminer l'excès d'amidon, ce qui permet aux frites de devenir plus croustillantes. Certaines recettes demandent un trempage pendant la nuit, tandis que d'autres veulent que vous changiez souvent l'eau.

2. L'or du Yukon est le meilleur.

PAS RUSSE ! Ils sont moins féculents et croustillants sans jamais s'asseoir dans un bol d'eau. Lorsqu'elle est frite, la texture intérieure beurrée contraste subtilement avec le croquant extérieur, mais croyez-moi, les gens le remarqueront.

3. Vous n'avez pas besoin d'un thermomètre à bonbons.

Les recettes qui nécessitent une friture sont souvent très spécifiques. La température de l'huile doit être juste ainsi. Pas avec cette méthode. Il s'avère que vous pouvez mettre les pommes de terre *non trempées* dans une grande poêle profonde (ou un faitout), verser de l'huile froide dessus jusqu'à ce qu'elles soient juste couvertes, puis porter le tout à ébullition. La température exacte n'a pas vraiment d'importance tant qu'elle est chaude et bouillonnante.

4. Vous n'avez besoin de le faire frire qu'une seule fois.

En école de cuisine, on m'a appris qu'il fallait les faire frire deux fois : une fois à une température entre 325° et 330° pour les faire sécher, puis encore entre 350° et 360° pour les rendre dorées et croustillantes de niveau bistro. C'est pourquoi je ne l'ai jamais fait à la maison. Avec cette méthode, toutes les frites entrent en même temps et une fois sorties, elles sont prêtes à manger ! Après les avoir assaisonnés avec du sel, bien sûr.


C'est la meilleure façon de faire des frites à la maison!

Voici en quoi c'est différent (et meilleur) que la façon traditionnelle de faire des frites.

1. Vous n'avez pas besoin de faire tremper les pommes de terre dans l'eau (pour toujours) d'abord.

Faire tremper des pommes de terre tranchées dans de l'eau aide à éliminer l'excès d'amidon, ce qui permet aux frites de devenir plus croustillantes. Certaines recettes demandent un trempage pendant la nuit, tandis que d'autres veulent que vous changiez souvent l'eau.

2. L'or du Yukon est le meilleur.

PAS RUSSE ! Ils sont moins féculents et croustillants sans jamais s'asseoir dans un bol d'eau. Lorsqu'elle est frite, la texture intérieure beurrée contraste subtilement avec le croquant extérieur, mais croyez-moi, les gens le remarqueront.

3. Vous n'avez pas besoin d'un thermomètre à bonbons.

Les recettes qui nécessitent une friture sont souvent très spécifiques. La température de l'huile doit être juste ainsi. Pas avec cette méthode. Il s'avère que vous pouvez mettre les pommes de terre *non trempées* dans une grande poêle profonde (ou un faitout), verser de l'huile froide dessus jusqu'à ce qu'elles soient juste couvertes, puis porter le tout à ébullition. La température exacte n'a pas vraiment d'importance tant qu'elle est chaude et bouillonnante.

4. Vous n'avez besoin de le faire frire qu'une seule fois.

En école de cuisine, on m'a appris qu'il fallait les faire frire deux fois : une fois à une température entre 325° et 330° pour les faire sécher, puis encore entre 350° et 360° pour les rendre dorées et croustillantes de niveau bistro. C'est pourquoi je ne l'ai jamais fait à la maison. Avec cette méthode, toutes les frites entrent en même temps et une fois sorties, elles sont prêtes à manger ! Après les avoir assaisonnés avec du sel, bien sûr.


C'est la meilleure façon de faire des frites à la maison!

Voici en quoi c'est différent (et meilleur) que la façon traditionnelle de faire des frites.

1. Vous n'avez pas besoin de faire tremper les pommes de terre dans l'eau (pour toujours) d'abord.

Faire tremper des pommes de terre tranchées dans de l'eau aide à éliminer l'excès d'amidon, ce qui permet aux frites de devenir plus croustillantes. Certaines recettes demandent un trempage pendant la nuit, tandis que d'autres veulent que vous changiez souvent l'eau.

2. L'or du Yukon est le meilleur.

PAS RUSSE ! Ils sont moins féculents et croustillants sans jamais s'asseoir dans un bol d'eau. Lorsqu'elle est frite, la texture intérieure beurrée contraste subtilement avec le croquant extérieur, mais croyez-moi, les gens le remarqueront.

3. Vous n'avez pas besoin d'un thermomètre à bonbons.

Les recettes qui nécessitent une friture sont souvent très spécifiques. La température de l'huile doit être juste ainsi. Pas avec cette méthode. Il s'avère que vous pouvez mettre les pommes de terre *non trempées* dans une grande poêle profonde (ou un faitout), verser de l'huile froide dessus jusqu'à ce qu'elles soient juste couvertes, puis porter le tout à ébullition. La température exacte n'a pas vraiment d'importance tant qu'elle est chaude et bouillonnante.

4. Vous n'avez besoin de le faire frire qu'une seule fois.

En école de cuisine, on m'a appris qu'il fallait les faire frire deux fois : une fois à une température entre 325° et 330° pour les faire sécher, puis encore entre 350° et 360° pour les rendre dorées et croustillantes de niveau bistro. C'est pourquoi je ne l'ai jamais fait à la maison. Avec cette méthode, toutes les frites entrent en même temps et une fois sorties, elles sont prêtes à manger ! Après les avoir assaisonnés avec du sel, bien sûr.


C'est la meilleure façon de faire des frites à la maison!

Voici en quoi c'est différent (et meilleur) que la façon traditionnelle de faire des frites.

1. Vous n'avez pas besoin de faire tremper les pommes de terre dans l'eau (pour toujours) d'abord.

Faire tremper des pommes de terre tranchées dans de l'eau aide à éliminer l'excès d'amidon, ce qui permet aux frites de devenir plus croustillantes. Certaines recettes demandent un trempage pendant la nuit, tandis que d'autres veulent que vous changiez souvent l'eau.

2. L'or du Yukon est le meilleur.

PAS RUSSE ! Ils sont moins féculents et croustillants sans jamais s'asseoir dans un bol d'eau. Lorsqu'elle est frite, la texture intérieure beurrée contraste subtilement avec le croquant extérieur, mais croyez-moi, les gens le remarqueront.

3. Vous n'avez pas besoin d'un thermomètre à bonbons.

Les recettes qui nécessitent une friture sont souvent très spécifiques. La température de l'huile doit être juste ainsi. Pas avec cette méthode. Il s'avère que vous pouvez mettre les pommes de terre *non trempées* dans une grande poêle profonde (ou un faitout), verser de l'huile froide dessus jusqu'à ce qu'elles soient juste couvertes, puis porter le tout à ébullition. La température exacte n'a pas vraiment d'importance tant qu'elle est chaude et bouillonnante.

4. Vous n'avez besoin de le faire frire qu'une seule fois.

En école de cuisine, on m'a appris qu'il fallait les faire frire deux fois : une fois à une température entre 325° et 330° pour les faire sécher, puis encore entre 350° et 360° pour les rendre dorées et croustillantes de niveau bistro. C'est pourquoi je ne l'ai jamais fait à la maison. Avec cette méthode, toutes les frites entrent en même temps et une fois sorties, elles sont prêtes à manger ! Après les avoir assaisonnés avec du sel, bien sûr.


C'est la meilleure façon de faire des frites à la maison!

Voici en quoi c'est différent (et meilleur) que la façon traditionnelle de faire des frites.

1. Vous n'avez pas besoin de faire tremper les pommes de terre dans l'eau (pour toujours) d'abord.

Faire tremper des pommes de terre tranchées dans de l'eau aide à éliminer l'excès d'amidon, ce qui permet aux frites de devenir plus croustillantes. Certaines recettes demandent un trempage pendant la nuit, tandis que d'autres veulent que vous changiez souvent l'eau.

2. L'or du Yukon est le meilleur.

PAS RUSSE ! Ils sont moins féculents et croustillants sans jamais s'asseoir dans un bol d'eau. Lorsqu'elle est frite, la texture intérieure beurrée contraste subtilement avec le croquant extérieur, mais croyez-moi, les gens le remarqueront.

3. Vous n'avez pas besoin d'un thermomètre à bonbons.

Les recettes qui nécessitent une friture sont souvent très spécifiques. La température de l'huile doit être juste ainsi. Pas avec cette méthode. Il s'avère que vous pouvez mettre les pommes de terre *non trempées* dans une grande poêle profonde (ou un faitout), verser de l'huile froide dessus jusqu'à ce qu'elles soient juste couvertes, puis porter le tout à ébullition. La température exacte n'a pas vraiment d'importance tant qu'elle est chaude et bouillonnante.

4. Vous n'avez besoin de le faire frire qu'une seule fois.

En école de cuisine, on m'a appris qu'il fallait les faire frire deux fois : une fois à une température entre 325° et 330° pour les faire sécher, puis encore entre 350° et 360° pour les rendre dorées et croustillantes de niveau bistro. C'est pourquoi je ne l'ai jamais fait à la maison. Avec cette méthode, toutes les frites entrent en même temps et une fois sorties, elles sont prêtes à manger ! Après les avoir assaisonnés avec du sel, bien sûr.


C'est la meilleure façon de faire des frites à la maison!

Voici en quoi c'est différent (et meilleur) que la façon traditionnelle de faire des frites.

1. Vous n'avez pas besoin de faire tremper les pommes de terre dans l'eau (pour toujours) d'abord.

Faire tremper des pommes de terre tranchées dans de l'eau aide à éliminer l'excès d'amidon, ce qui permet aux frites de devenir plus croustillantes. Certaines recettes demandent un trempage pendant la nuit, tandis que d'autres veulent que vous changiez souvent l'eau.

2. L'or du Yukon est le meilleur.

PAS RUSSE ! Ils sont moins féculents et croustillants sans jamais s'asseoir dans un bol d'eau. Lorsqu'elle est frite, la texture intérieure beurrée contraste subtilement avec le croquant extérieur, mais croyez-moi, les gens le remarqueront.

3. Vous n'avez pas besoin d'un thermomètre à bonbons.

Les recettes qui nécessitent une friture sont souvent très spécifiques. La température de l'huile doit être juste ainsi. Pas avec cette méthode. Il s'avère que vous pouvez mettre les pommes de terre *non trempées* dans une grande poêle profonde (ou un faitout), verser de l'huile froide dessus jusqu'à ce qu'elles soient juste couvertes, puis porter le tout à ébullition. La température exacte n'a pas vraiment d'importance tant qu'elle est chaude et bouillonnante.

4. Vous n'avez besoin de le faire frire qu'une seule fois.

En école de cuisine, on m'a appris qu'il fallait les faire frire deux fois : une fois à une température entre 325° et 330° pour les faire sécher, puis encore entre 350° et 360° pour les rendre dorées et croustillantes de niveau bistro. C'est pourquoi je ne l'ai jamais fait à la maison. Avec cette méthode, toutes les frites entrent en même temps et une fois sorties, elles sont prêtes à manger ! Après les avoir assaisonnés avec du sel, bien sûr.


C'est la meilleure façon de faire des frites à la maison!

Voici en quoi c'est différent (et meilleur) que la façon traditionnelle de faire des frites.

1. Vous n'avez pas besoin de faire tremper les pommes de terre dans l'eau (pour toujours) d'abord.

Faire tremper des pommes de terre tranchées dans de l'eau aide à éliminer l'excès d'amidon, ce qui permet aux frites de devenir plus croustillantes. Certaines recettes demandent un trempage pendant la nuit, tandis que d'autres veulent que vous changiez souvent l'eau.

2. L'or du Yukon est le meilleur.

PAS RUSSE ! Ils sont moins féculents et croustillants sans jamais s'asseoir dans un bol d'eau. Lorsqu'elle est frite, la texture intérieure beurrée contraste subtilement avec le croquant extérieur, mais croyez-moi, les gens le remarqueront.

3. Vous n'avez pas besoin d'un thermomètre à bonbons.

Les recettes qui nécessitent une friture sont souvent très spécifiques. La température de l'huile doit être juste ainsi. Pas avec cette méthode. Il s'avère que vous pouvez mettre les pommes de terre *non trempées* dans une grande poêle profonde (ou un faitout), verser de l'huile froide dessus jusqu'à ce qu'elles soient juste couvertes, puis porter le tout à ébullition. La température exacte n'a pas vraiment d'importance tant qu'elle est chaude et bouillonnante.

4. Vous n'avez besoin de le faire frire qu'une seule fois.

En école de cuisine, on m'a appris qu'il fallait les faire frire deux fois : une fois à une température entre 325° et 330° pour les faire sécher, puis encore entre 350° et 360° pour les rendre dorées et croustillantes de niveau bistro. C'est pourquoi je ne l'ai jamais fait à la maison. Avec cette méthode, toutes les frites entrent en même temps et une fois sorties, elles sont prêtes à manger ! Après les avoir assaisonnés avec du sel, bien sûr.


Voir la vidéo: Le Secret des Pommes de terre Croustillantes et Sèches. Recette des FRITES Parfaites - Make fries (Octobre 2021).